Accueil > Librairie > Archive  » L’affaire Dreyfus de la médecine militaire « 

Archive  » L’affaire Dreyfus de la médecine militaire « 

Le poilu Deschamps risquait la peine de mort pour avoir frappé un médecin qui voulait le torpiller en 1916. Il y a échappé au terme d’un procès très médiatisé.

En 14-18, des chocs électriques de 60 à 100 milliampères étaient infligés aux soldats français qu’on soupçonnait de simuler pour ne plus retourner au front. Ce traitement radical mis au point par des médecins était appelé « torpillage ».

Lire la suite sur centre-presse.fr


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !