Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 17/05/2018 dans toutes les zones

  1. 5 points
    Bonsoir, Alors je vais vous parler de mon expérience pour tenter de vous aider. A son régiment mon mari fait des heures de dingue, ne compte plus ses Week end de travail ni les coups de téléphone de collègues non stop. Je gère bien plus seule qu'avec lui. Alors bien entendu quand il est là j'aimerai qu'il me décharge un peu de toutes les tâches à accomplir à la maison et avec les enfants, sauf qu'il faut réaliser que lui il aimerait être déchargé de tout ce qui lui incombe au boulot, à savoir prendre 120 décisions à la minute, faire le psy et l'assistante sociale régulièrement, trouver des solutions à des problèmes toutes les 10 secondes etc... Il n'y a pas que nous avons qui avons des journées fatigantes et qui prenons sur nous et qui attendons de retrouver l'autre dans l'espoir de pouvoir débrancher notre cerveau et nous poser un peu.Et là je parle du quotidien, alors après un OPEX c'est pire pour eux Là mon mari est en OPEX, sans lui je dois gérer sa mutation en trouvant un nouveau logement et en faisant le déménagement, tout ça avec 2 enfants et enceinte. Je vais être honnête quand il va rentrer je n'aurai qu'une envie ça sera de lui dire "les derniers cartons à défaire sont là bas amuse toi bien moi je vais me reposer" sauf que si je fais ça il va me péter une crise Et ça va me saouler mais en même temps je vais le comprendre. Ils ont mis toute leurs capacités, leur énergie dans leur mission, quand ils rentrent ils sont vidés et n'ont pas envie de faire quoi que ce soit si ce n'est avoir enfin du calme, du temps pour eux et surtout ne plus prendre 24/24 des décisions. Alors réfléchir à où on peut emmener les enfants ce Week end, penser à faire la liste des courses où se taper le cours de danse de la cadette au retour ça peut les faire saturer et fuir. Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas nous aider, ça n'est pas non plus qu'ils n'aiment pas leurs enfants, juste que comme nous ils ont besoin de se décharger de toutes les responsabilités qu'ils ont eu sur les épaules ces derniers mois. Après je comprends aussi vos attentes puisque j'ai les même. On les a attendu durant plusieurs mois, on a tout géré seule etc... On a besoin de passer le relais, d'avoir du soutien, de sentir que ça y est ils sont présents. Nos attentes et les leurs ne sont en fait pas vraiment compatibles aux retours d'OPEX, alors c'est à ce moment là qu'il faut communiquer à fond, de façon posée, sans aller dans le reproche. Et surtout faire preuve de patience et partir du principe que les efforts doivent se faire des 2 côtés. Après ce petit instant sagesse je précise quand même qu'à mon sens on est quand même trop gentilles car bien que fatigués nos hommes pourraient un peu plus se bouger l'arrière train Des 2 rôles celui de la femme qui attend en faisant tourner la maison reste le plus dur. L'une des rares fois où mon mari a géré seul les enfants durant 24h il m'a dit qu'il était 100 fois plus épuisé que durant une journée au régiment à gérer ses 120 gosses
  2. 4 points
    Pour le tel , il a déjà changer la coque !
  3. 3 points
    Bienvenue 1. Dommage de ne pas poursuivre. 2. D'autant plus dommage que penser intégrer un régiment des FS en sortant galonné de l'ENSOA est proprement un leurre. 3. Dommage encore car selon votre choix de rejoindre une unité FS, il faudra passer par le stade EVAT. Quelle promotion pour un cornichon ! Je n'aurais pas choisi cette voie. M'enfin, je n'ai jamais été candidat au concours d 'admission à l'ESM. Ceci explique sans doute cela. BTX
  4. 3 points
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/05/13/40e-anniversaire-des-combats-de-kolwezi-un-hommage-rendu-au-19335.html Les anciens légionnaires d’Ille et Vilaine et des Côtes d’Armor, et en liaison avec l’Union Nationale des Parachutistes, vont honorer la mémoire du colonel Philippe Erulin, chef de corps du 2e REP lors de l'opération de mai 1978 au Katanga. Le colonel Erulin est décédé le 26 septembre 1979, à l’âge de 47 ans, victime d’une rupture d’anévrisme; il a été inhumé au cimetière de Port-Blanc, un village costarmoricain rattaché à la commune de Penvénan qu’il affectionnait particulièrement et où se retrouve régulièrement toute sa famille. Le samedi 19 mai, en présence de la famille du colonel Erulin, une messe sera célébrée à 10h en la chapelle Notre-Dame de Port-Blanc ; une cérémonie mémorielle sera ensuite organisée à 11h15 au cimetière de Port-Blanc.
  5. 3 points
    Il est vrai que pour celles et ceux qui étaient en activité à l'époque, l'opération du 2e REP avait fortement marqué les esprits. Ceux de nos compatriotes aussi. Pour ma part, en DA à Montpellier, nous avons eu droit à un exposé du colonel ERULIN, tout juste rentré du Zaïre, sur la conduite des opérations. Cette intervention du chef de corps est restée à jamais gravée dans ma mémoire. Ainsi que la stature du colonel ERULIN lui-même, un caïd. Promis à un grand avenir. Rappelons aussi la présence avec le 2e REP de deux équipes de 4 PAX du 13e RDP dont une a sauté avec la 1re vague (commandée par le LT de la VERGNE) et d'éléments du 1er RPIMa (pas d'équipe constituée) (1). BTX (1) = ZAÏRE Mazurka (mars - avril 1977) Alors que l'influence soviétique est manifeste dans la sous région, le Zaïre est attaqué par les « gendarmes katangais » à partir de l'Angola. Mal encadrée, privée de soutien logistique, l'armée zaïroise s'effondre rapidement. Le centre minier de Kolwezi, une position stratégique, est menacé. Sa chute signifierait la déstabilisation du Zaïre, le bouleversement de notre politique africaine et mettrait en danger la vie des 500 ressortissants français qui travaillent à la compagnie minière. C'est dans ce contexte que le chef d'Etat zaïrois demande l'aide militaire de la France. Le colonel Franceschi, chef de corps du 1er RPIMa, est dépêché sur place le 31 mars, alors qu'un détachement de 20 officiers et sous-officiers le suit le 3 avril ; sa mission est simple : « Il faut sauver Kolwezi » . Sur place le désordre est à son comble et un début de panique se fait sentir parmi les forces armées zaïroises. Investi de tous les pouvoirs civils et militaires et s'appuyant sur un noyau de cadres zaïrois et européens demeurés à leur poste sous l'autorité du courageux général Singa, le détachement français prend en mains tous les leviers de commande, renseignement, opérations, logistique. Il réquisitionne d'autorité toute les ressources disponibles. L'engagement français entraîne de nombreuses conséquences. Sur le plan militaire, l'armée zaïroise retrouve une cohésion et la défense de Kolwezi est assurée. Sur le plan géopolitique, l'intervention sans équivoque de la France encourage d'autres pays africains à s'engager aux côtés du général Mobutu. C'est ainsi que le 10 avril un premier bataillon de 1100 parachutistes marocains est transporté à Kolwezi avec ses véhicules par un pont aérien organisé par l'armée française. L'opération Mazurka reste une référence en son genre : elle met en évidence la nécessité d'une d'intervention rapide comme facteur primordial de succès. Une vingtaine d'hommes seulement, agissant instantanément comme « extincteur » , ont permis d'éviter l'embrasement de la région. Parallèlement, cette opération militaire limitée a obtenu un retentissement politique international considérable. Léopard (mai -juin 1978) Le 13 mai 1978, Kolwezi est attaquée de nouveau par des Katangais, cette fois-ci en provenance de Zambie. La situation est tout de suite sérieuse, le terrain d'aviation a même été attaqué. Le colonel Gras, attaché militaire, en plein accord avec l'ambassadeur, estime qu'une réaction immédiate doit être tentée. Il alerte directement l'EM particulier du Président de la République et apprend plus tard que les Belges consultés ne veulent rien entreprendre. Le 14, des combats se déroulent dans Kolwezi ; le colonel Gras obtient de l'armée zaïroise que le 311e bataillon de paras-commandos zaïrois soit aérotransporté à Lumumbashi en vue d'organiser une base à une trentaine de Km de Kolwezi. Le 15, les Katangais s'en prennent aux Européens qui comptent déjà 9 morts ; l'ambassade de France n'a plus aucune nouvelle des 6 instructeurs blindés (1 lieutenant et 5 sous-officiers du RICM) qui se trouvaient à Kolwezi. Le 16, l'ambassadeur adresse une demande officielle d'intervention au Président de la République. Ce n'est que le 17 que le 2e REP est mis en alerte à Calvi, son largage sur l'objectif étant prévu le 20. Mais le 18 l'opération est éventée ; simultanément les Katangais dévoilent leur intention de rejoindre Luanda (Angola) en emmenant la population en otage, après avoir exécuté leur prisonniers et détruit les installations industrielles. C'est donc le 18 au soir que le 2e REP arrive à Kinshasa. Les ordres précisent que le colonel Gras, chef de la mission militaire française au Zaïre, dirige les opérations et que le 2e REP, commandé par le colonel Erulin, est mis à sa disposition. Basée sur l'effet de surprise, l'opération est avancée car le secret en est divulgué. Menée en partenariat avec les paras-commandos belges, elle doit permettre d'évacuer la ville et de reprendre le contrôle de la province du Shaba. La première vague du 2e REP saute donc sur Kolwezi le 19 entre 15 h 40 et 16 h 00 mais sa 2e vague ne la rejoint que le lendemain, avec le 311e bataillon zaïrois et les paras-commandos belges qui arrivent de Belgique via Kamina et dont les ordres provoquent le plus grand désordre parmi la population invitée à évacuer la ville. Trois jours plus tard, les Belges repartent, mission terminée, laissant seul sur place le 2e REP dans une ville déserte, mise à sac, n'ayant plus ni eau, ni électricité, ni hôpital, ni vivres, avec près de 900 cadavres à l'abandon et une population africaine de 100000 personnes mourant de faim. Ce dernier ne rentre en métropole que trois semaines plus tard après sa relève par une force africaine composée de contingents marocains, sénégalais, togolais, ivoiriens, gabonais, soutenus par la France en armes et en véhicules et amenés sur place par un pont aérien de l'US Air Force. Si l'intervention a été réalisée par le 2e REP, il convient de rappeler que l'opération a été conçue, organisée et dirigée par des parachutistes des Troupes de Marine en service à la mission militaire française au Zaïre. Le REP a perdu 5 tués et 20 blessés, la 311e BP, 14 tués et 8 blessés, et personne n'a jamais eu de nouvelles des six membres de la MMF. https://www.troupesdemarine.org/actuel/operations/zaire.htm PS Les TDM et parmi elles, le 8e RPIMa n'ont jamais digéré la décision du Président VGE de désigner le 2e REP pour mener l'opération alors qu'il n'était pas d'alerte Guépard, au contraire du régiment basé à Castres. Ce qui explique cette conclusion "très revancharde" du précédent paragraphe. C'est ballot.
  6. 3 points
    Non mais ça va c'est pas non plus comme si je les faisais à la chaîne Et sinon moi je dirai aux militaires mariés qui rencontrent ces problèmes qu'il faut juste qu'ils se rappellent qu'ils ont la chance dingue d'avoir une femme merveilleuse qui gère tout seule comme une guerrière et qui leur permet d'être opérationnels sur le terrain parce qu'ils ont l'esprit tranquille, ils savent que la base arrière est solide. Alors même crevés, même malades où tout ce qu'ils veulent ils font en sorte de mériter tout cela. Et vous verrez c'est magique tout ira bien
  7. 3 points
    Les gens font comme ils veulent, personnellement vu que j'ai mon plus jeune frère qui veut cette unité, j'ai posé mes questions directement au GIGN... Dans la maison mère en passage sur Sato autour d'un café. Satory tu déjeunes même avec eux vu que juste à coté, c'est à double tranchant mais c'est pas un moins... Après je fais confiance aux clients que j'ai eu, à l’occurrence des jeunes du GIGN, les anciens je ne pose pas de questions sur ça car plus à jour donc je ne suis pas obsolète. On y mange très bien d'ailleurs... La brigade, ils n'ont pas beaucoup de temps pour l'entraînement... Un gars mobile c'est un gars qui aime la vie de groupe, que le déplacement ne gêne pas, un jaune... sachant qu'un mobile fait également du renfo brigade, fait de l'outre mer... Après en général les gens préfère la FI que le reste. Qu'il fasse GAV dans un PSIG si il veut, ça ne changera rien à ma vie... dans tous les cas GAV ça ne sera pas un pro du judiciaire, impossible comme simple APJA, et encore moins si en psig. Si je veux un pro du judiciaire je vais voir en SR/BR. Pour le concours je parle entre: pas les moyens d'avoir une veste car au bout de 5 ans adios si pas sous-officier... Et t'en passe 20 dans la journée. Et: Ça donne pas pareil. Enfin je suis officier gendarmerie, la première impression est différente... Comme pour tout, c'est l'image, et moi je dis juste le mieux dans ce domaine, je ne dis pas que les mobiles sont meilleurs, ou autre chose, je parle première impression et malheureusement tu es souvent jugé sur ça. Le mec qui postule en brigade pas assez bon pour la mobile? Pour être avec maman tous les soirs? Pourquoi pas la mobile? Dans tous les cas il ne gagnera peut être pas de temps comme GAV ou en continuant MTA admettons qu'il rentre en janvier 2019 comme GAV il devra attendre janvier 2020 pour pouvoir s'inscrire au concours sous-officier soit il fera le concours en.... février/mars 2021 car il n'aura pas les 1 an de GAV au 1er janvier 2020. Alors que les 4 ans d'armée il les aura peut être en 2020 donc limite il peut perdre un an suivant son temps d'armée actuel... Quitter un CDD renouvelable jusque 27 ans voir transformable en CDI pour un CDD renouvelable une fois, et si tu loupes 3 fois, c'est la porte, c'est pas banal... Comme je dis c'est la sélection naturelle, je vais freiner les conseils aux futurs GAV/ADS car je ne fais que me répéter et à la longue ça me fais chier... Ma logique est différente. Après en soit tu n'as pas tord Sako, moi je conseil mon frère comme ça... Au début il me parlait de brigade car copine, j'ai dit si tu fais ce choix oublies le GIGN, au mieux tu auras le PSPG... Car le canard avec sa copine qui doit la voir régulièrement il va rapidement faire chier niveau service.
  8. 3 points
    J'ai lis l'article vit euf car fatigue. Les données sensibles= Toutefois, si le chiffrement venait à être cassé, des informations confidentielles et hautement sensibles pourraient se retrouver dans la nature comme, par exemple, les clés de chiffrement de la présidence de la République, les numéros de téléphones du couple Macron, etc. Même Cyril Hanouna à le 06 pour souhaiter un bon anniversaire en direct... Tu parles d'un secret d'Etat...
  9. 2 points
    Bof , c'est pas car l'entreprise appartient a un type qu'il peut contrôler l'information , faut arrêter les fantasmes aussi ! Mais sinon oui les fakes news c'est une bonne idée , car tu en lis plein partout , le pire c'est qu'a la fin , si tu as pas 3 h par jours de disponible pour recouper les informations, tu as 90% de chance d'avoir appris de la merde ! Puis même si tu a le temps de recouper l'information , si tu as pas des connaissances , tu ne peut pas savoir le vrai du faux non plus ... m'étonne pas trop que tout le monde crois au complot car chaque con peut affirmer tout et n'importe quoi sans preuve et il auras le même crédit qu'une enquêtes sérieuse ... Après il y a aussi la catégorie de gens qui pensent avoir des preuves , mais qui ne comprennent juste rien au problème , c'est pas de la fake news dans ce cas , mais ce n'est pas non plus vrai ... faudrait trouver un nom pour ces gens la ! Des gens qui interprète plus qu'analyse la choses ... qui vont se révolter pour rien ! C'est un gros gâteau de merde la presse façon ... car dans un même journal tu peut avoir un pue la pisse qui va dire n'importe quoi , puis le lendemain une autre version , ect ... après on revient au problème de la liberté de la presse , si tu la contrôle vraiment , tu évite les problèmes qui peuvent nuire a la société mais tu peut aussi donner trop de pouvoir a ce qui contrôle , donc il faut faire des systèmes avec garde fou ect ... c'est possible , mais il faut convaincre le peuple que c'est utile ect ... j'en doute , les gens ont pas vraiment confiance en la France . Tu fait un test , le président demande un truc , sans savoir pourquoi ni comment , et tu regarde qui va faire confiance ... sa va faire dans les 20 % ! Car personne a confiance envers les hautes autorité ! Quand je dit que la France est bienveillante envers sont peuple , je passe pour sois un con ou sois un mouton qui gobe n'importe quoi ! Après c'est le principe , si tu a 99 personnes qui font de belle choses , personne en parle mais par contre la seule est unique personne qui était ripoux , on va en parler pendant 5 siècles ! Valable partout , dans le militaire , dans le civil ect ... toujours la merde qui remonte en 1er et qui tassent les bonnes oeuvre ... un peu triste mais bon c'est comme ça !
  10. 2 points
    Salut les mili' ! Mon recruteur vient de m'envoyer la liste des régiments d'infanterie disponible pour incorporation de Septembre à Octobre. Je me dis que ça pourrait servir à certains donc je partage : Septembre : 126ème RI 21ème RIMa 3ème RIMa 35ème RI 13ème BCA Octobre : 152ème RI 16ème BCh 1er RI 1er RTIR 27ème BCA 2ème RIMa 7ème BCA 92ème RI RMT
  11. 2 points
    L'armée ça use! 1 an=2 ans, d'où mes annuités gagnées, c'est pour compenser ça... En vrai en comptant mes annuités gagnées (service aérien et compagnie) c'est comme si j'étais rentré à l'armée à 13/14 ans!
  12. 2 points
    C'est beau ! Le guerrier et le papillon ! La symbiose
  13. 2 points
    Remises en liberté ce samedi, les deux femmes avaient été interpellées ce jeudi 17 mai et ont donc passé 48 heures en garde à vue. Il s’agit de deux proches du terroriste. Les deux jeunes femmes sont aussi des proches d’Abdoul Hakim Anaiev, cet ami du terroriste Khamzat Azimov, qui a été mis en examen et placé en détention provisoire dans l’enquête sur l’attentat de Paris, où un homme a été tué et plusieurs autres personnes blessées. L’une des deux est déjà mise en examen dans une affaire de terrorisme L’une d’entre-elle est Inès Hamza, elle est âgée de 19 ans. La jeune femme s’est mariée religieusement avec Abdoul Hakim Anaiev avant de tenter de partir en Syrie selon plusieurs sources concordantes citées par franceinfo. L’autre femme est une de ses amies. Inès Hamza n’est donc pas inconnue des services antiterroristes, d’autant que cette dernière a été mise en examen pour « association de malfaiteurs à visée terroriste »... suite et source: https://actu17.fr/attentat-au-couteau-a-paris-les-2-femmes-interpellees-remises-en-liberte-lune-est-deja-connue-pour-terrorisme/ "On estime qu'en 2020, 64% de ceux qui ont été là-bas et qui sont guéris et qui continuent de nous détester seront libérés", affirme-t-il. article complet: http://www.rtl.fr/actu/debats-societe/terrorisme-des-combattants-aguerris-menacent-la-france-selon-un-expert-7793377743 Guantánamo c'est Bisouville...
  14. 2 points
    https://www.laprovence.com/actu/en-direct/4979776/arrestation-a-la-gare-saint-charles-de-marseille-le-parquet-antiterroriste-ne-se-saisit-pas-de-laffaire.h Arrestation à la gare Saint-Charles de Marseille : le parquet antiterroriste ne se saisit pas de l'affaire Selon nos informations, le procureur de Paris, François Molins, n'a pas, pour l'instant du moins, estimé nécessaire de saisir le parquet antiterroriste de l'affaire de cet homme arrêté à la gare Saint-Charles ce midi. Alors que le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, avance dans un communiqué de presse, très imprudemment à l'heure qu'il est, l'interpellation d'un "homme aux intentions terroristes évidentes", le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux, assure, lui, qu'au vu des premiers éléments des investigations, rien ne prouve ces intentions. Le magistrat a ouvert et confié à la Police judiciaire de Marseille une enquête pour "association de malfaiteurs en vue de commettre un crime". Toujours selon nos sources, des fils électriques et des composants électroniques ont été découverts dans le sac de cet homme dont l'apparence laisse penser qu'il serait âgé d'une cinquantaine d'années environ. Mais les enquêteurs ne savent quasiment rien encore sur cet individu - qui se serait présenté comme tchétchène puis russe - pas même son identité puisque ses empreintes n'ont pas "matché" dans les fichiers nationaux. Homme suspect arrêté à Marseille : "Pas d'élément justifiant un danger immédiat pour le moment" (De Mazières)
  15. 2 points
    Bravo à PAPILLON qui a remarquablement exposé le fond du problème. Je l'ai dit et répété à mes camarades mariés qui rencontraient ces problèmes = "Adoptez un célibataire. C'est mieux qu'un pit-bull, ça coûte moins cher, ça fait son lit, ça fait le ménage, ça ne va jamais chez le véto, ça monte la garde et.............en cas de panne, ça peut faire illusion et combler un tr...........". BTX
  16. 2 points
    http://www.opex360.com/2018/05/19/general-americain-forces-francaises-partenaires-tres-surs-fiables/ Pour un général américain, les militaires français sont des « partenaires très sûrs et fiables » En décembre 2015, la CTF 50 de l’US Navy, déployée dans le golfe arabo-persique, fut emmenée pour la première fois par un navire non-américain, à savoir le porte-avions français Charles de Gaulle. « Atteindre ce niveau d’interopérabilité au point que le groupe aéronaval du Charles-de-Gaulle puisse prendre le commandement de la Task Force 50 […] illustre notre partenariat et la capacité d’exécuter des missions du plus haut niveau », commenta, en juin 2016, l’amiral John Richardson, le « patron » de l’US Navy. Et cette interopérabilité ne cesse de s’approfondir. Régulièrement, des frégates françaises intègrent un groupe aéronaval américain et, actuellement, le groupe aérien embarqué (GAé) du Charles-de-Gaulle s’entraîne à Norfolk, sur le porte-avions américain USS George H.W Bush. L’époque où les militaires français se faisaient traiter de « Cheese-eating surrender monkeys » [« singes capitulards bouffeurs de fromage »,ndlr] par une certaine presse d’outre-Atlantique parait désormais bien révolu. D’autant plus que, auparavant, les militaires français impressionnèrent leurs homologues américains en Afghanistan, comme le raconta l’un d’eux dans un article publié par le blog spécialisé Breach Bang Clear en 2013. « Aujourd’hui, les Français se battent contre notre ennemi terroriste commun en Afrique, en subissant des pertes (…). Ils méritent des éloges et le respect pour ce qu’ils ont fait en Afghanistan et pour ce qu’ils continuent de faire aujourd’hui », avait-il en effet écrit. Actuellement, les forces françaises et américaines sont engagées ensemble sur plusieurs théâtres d’opération. C’est le cas en Syrie, où commandos français côtoient leurs homologues des forces spéciales américaines. Même chose en Irak, où les artilleurs de la TF Wagram font quotidiennement la preuve de leur professionnalisme et de leur savoir-faire (tout en démontrant la qualité de leurs CAESAr). Cette coopération se traduit également dans le domaine aérien (crucial au Levant), où l’interopérabilité entre les moyens américains et français n’est plus à démontrer. D’ailleurs, la l’opération Hamilton, menée contre le programme chimique syrien le 14 avril dernier) en est un exemple éloquent puisqu’elle a été coordonnée par un officier français. D’où les propos tenus par le général Joseph Votel, le chef de l’US Centcom, le commandement militaire américain pour l’Asie centrale et le Moyen-Orient, à l’issue d’un court séjour à Paris, au cours duquel il a rencontré Florence Parly, la ministre françaises des Armées. Les militaires français « sont de bons partenaires, ils sont à nos côtés dans des régions très difficiles et ce sont des partenaires très sûrs et fiables », a ainsi commenté le général Votel, d’après l’AFP. « . « Nous sommes très très fiers de cette relation que nous avons avec les Français », a-t-il insisté. Ces propos rejoignent ceux tenus par le président Trump, en septembre 2017. « Les gens ne savent pas quels grands guerriers il y a en France », avait-il dit, en commentant le défilé du 14-Juillet auquel il avait été convié.
  17. 2 points
    Ici : Et la version originale et complète pour les anglophones : https://chrishernandezauthor.com/2013/07/09/working-with-the-french-army/ On est adoubé par la plus grande et la plus forte de toutes les armées de la Galaxie. Comme dit dans le titre : ouf ! On est rassuré !
  18. 2 points
    Je pense qu'il serait de bon ton de mettre en lien le retex d'un ricains avec les chasseurs alpins... comme quoi on est pas des pd !
  19. 2 points
    Excuse moi aegise mais c'est un vision obsolète de vouloir aller à satory. Beaucoup y pensent mais ça ne sert à rien sauf peut être les croiser souvent.. Je dirai que le gars qui vient d'une brigade et qui a su s'entraîner correctement, un minimum malgré la surcharge de taf en départementale, impressionnera d'autant qu un gars qui vient d'un peloton d'intervention de la mobile de satory chez qui on sait qu'il a eu tout le temps et les moyens de s'entraîner. Ne pas oublier que certaines missions du groupe exigent de bonnes compétences judiciaires pour pas mettre six mois en l'air d'enquête lors d'une filature. Donc les gd sont bienvenus. Et pour ce qui est des interventions un gav de psig ou un sous off gd en fera +qu'un mobile désormais. Si son choix est de quitter pour X raisons qui sont valables à ses yeux il vaut mieux partir et tenter sa carrière ailleurs. Son passé de cpa lui serra que bénéfique s'il tente le groupe un jour :)
  20. 2 points
    Vrai qu'après des débuts chaotiques dont "Le Canard" s'était à plusieurs reprises gaussé, le PA a montré son efficacité et son actualité stratégique. Les mers restent pour longtemps la concentration d'intérêts vitaux pour les puissances terrestres. Suffit de voir la Chine et la Russie. BTX
  21. 2 points
  22. 2 points
    Joli clip ! Cela fait des années que la com de la Brigade est au top. Le budget préfecture de Police n'y est pas étranger. Leur flux RH est tellement important qu'ils ne peuvent négliger cette arme de recrutement massive. Cela risque d'être encore plus soutenu d'ailleurs si j'en crois ce que j'ai pu entendre au sujet de leurs besoin pour les JO 2024. La communication du Bataillon de Marins-Pompiers de Marseille, alter ego sudiste et marin de la BSPP, a mis plus de temps à réellement développer son action de communication. Elle commence à rattraper son retard en investissant de plus en plus dans les moyens de retours d'images d'interventions et de reportages divers sur tous les types de plateformes modernes : site internet optimisé, Youtube, Twitter, et bientôt Instagram.
  23. 2 points
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2018/05/17/la-cellule-nationale-d-appui-a-la-mobilite-de-la-gendarmerie-19354.html Intéressante photo prise par Marc-Ollivier, du service de Ouest-France, ce jeudi sur le site de la ZAD de Notre-Dame des landes. On y voit deux gendarmes casqués et équipés de façon inhabituelle. Ces gendarmes appartiennent à la cellule nationale d'appui à la mobilité (CNAMO), l'une des cellules de hautes technicités capables d'intervenir, dans leur domaine de compétence, sur tout le territoire. La CNAMO dispose d'un noyau permanent d'une demi-douzaine d'hommes renforcé par des spécialistes selon la nature des missions. Voici ce que l'on en dit sur le site de la gendarmerie: "Lors de certaines opérations sensibles d'ordre public, le maintien de la sécurité des personnes et des biens peut amener la gendarmerie nationale à mettre en œuvre des capacités de dégagement d'obstacles ou de désentravement. Afin de répondre à ces modes d'action et faire cesser certaines infractions, la gendarmerie a créé une cellule nationale d'appui à la mobilité (CNAMO). Cette unité, composée de militaires formés et équipés de moyens spécifiques, projetables en tout point du territoire métropolitain et ultramarin, est spécialisée dans le dégagement d'obstacles complexes (moyens passifs, personnes entravées...)."
  24. 2 points
    C'est dommage = SCO avait bien répondu. BTX
  25. 2 points
    Ah l'armée de terre, toujours à se comparer le ...