Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

vinolien

Départ du Général Denis FAVIER

Messages recommandés

Le directeur de la gendarmerie Denis Favier s'en ira au 1er septembre
Gendarmerie - Publié le 21/06/2016 à 10:49
écouter
Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, a annoncé mardi qu'il quitterait ses fonctions le 1er septembre. Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, a annoncé mardi qu'il quitterait ses fonctions le 1er septembre. | Archives Reuters
Facebook  Twitter  Google+  
Lire le journal
numérique
Le directeur général de la gendarmerie nationale, le général Denis Favier, a annoncé mardi qu'il quitterait ses fonctions le 1er septembre sans préciser ses projets futurs, a appris l'AFP de source proche du dossier.


Cette annonce a été faite par le général d'armée (cinq étoiles) « lors d'une présentation des grands chantiers en cours et à venir au sein de la gendarmerie » devant les 250 chefs opérationnels de la gendarmerie nationale, selon cette source.

Nommé à la tête des gendarmes en avril 2013, Denis Favier, 57 ans, a commandé à deux reprises le GIGN, la première fois lors de l'assaut pour libérer les otages de l'Airbus à Marignane en 1994 et la seconde fois de 2007 à 2011, période au cours de laquelle il a ré-organisé cette unité d'élite.
PUBLICITÉ

inRead invented by Teads

Ce saint-cyrien avait été nommé le 21 mai 2012 conseiller gendarmerie au cabinet du ministre de l'Intérieur de l'époque Manuel Valls.

« Je voulais vous dire toute la fierté qui a été la mienne de commander à des femmes et des hommes dont la vocation première est l'engagement au service des autres et le dévouement à la mission », a déclaré Denis Favier, visiblement ému, sous les applaudissements nourris de l'assistance, selon ses propos rapportés à l'AFP.

Tags : France  Défense  Gendarmerie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2016/06/22/l-ex-patron-de-la-gendarmerie-va-devenir-le-monsieur-surete-16399.html

L'ex-patron de la gendarmerie va devenir le "Monsieur Sûreté" de Total

total.jpg

"Denis Favier, directeur général de la Gendarmerie nationale, rejoindra Total le 1/09 en vue de devenir directeur de la sûreté le 1/10", a indiqué ce matin le groupe sur son compte officiel Twitter (voir ci-dessus).

Denis Favier, 57 ans, remplacera Thierry Bourgeois, dont les nouvelles fonctions au sein de Total n'ont pas été précisées par le groupe.

Le militaire, issu de Saint-Cyr et ancien patron du GIGN, avait annoncé mardi son départ surprise de la gendarmerie nationale, dont il avait pris la direction en avril 2013.

PS. Je ne pleurerai pas le départ de ce général d'armée soupçonnant ce qui l'a motivé.............avec une solde de réserve à environ 7000-8000 euros et son salaire versé par Total à 15 000 euros, on connaît pire. Pauvre homme !

BTX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

BTX pas bien, oui c'est sur il va gagner beaucoup d'argent, mais bon, il a fait St Cyr, dirigé le GIGN avec l'assaut de Marignane, etc.......il tient la route professionnellement parlant.

Prends un gars comme Jean Vincent PLACE d'europe écologie les verts, ( au hasard ) qui vient de passer récemment Colonel de réserve citoyenne (ppffff), avec ses deux mandats de députés il gagne lui 24,000 Eu par mois....... et qu'a t il fait dans sa vie ? rien a part sauter Cécile DUFLOT.......rie, le néant et j'en connait plei d'autres comme lui, ah mince, je m'égare a nouveau, v'la que je refait de la politique, je vais me faire engueuler par .........?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Invité

Personne modère ... si vous voulez j'appelle les chiens :D haha

Sinon cela ne m'étonne pas , plein de gens de la fonction parte pour le priver en fin de carrière ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

oui bien sur, beaucoup une fois leur carrière militaire terminée trouve un second emploi.......

Je ne parle pas des Généraux en 2 ème section, le sujet est chaud, ça énerve beaucoup de monde donc pas de ça aujourd'hui....

Non je vois plutôt les gens de la Marine Nationale ayant acquis bien entendu un sérieux bagage technique et travailler a EDF pour la sureté des Centrales Nucléaires en tant qu'Inspecteur..........boulot bien payé aussi......

J'en ai rencontré quelque uns au cours de ma carrière, beaucoup d'anciens sous mariniers ayant commencé sur les sous marins a propulsion diesel, et j'ai appris pleins de choses trés intéressantes, voire même.......non je n'en dirais pas plus, mais là n'est pas le sujet.

Le sujet c'est le départ du numéro 1 de la Gendarmerie, la vraie question est plutôt pour quoi part il avant la fin de son mandat, y a t il anguille sous roche ?

HATONJAN (l'amiral pour les intimes, je le connaissais déja dans l'ancien forum ARMEE.COM qui n'existe plus, une figure emblématique........si, si je vous jure) va encore trouver que ce sujet est polémique, par les temps qui courent personnellement je ne trouve pas......

Quelques exemples ? bah le Général (er) D.TAUZIN qui se présente a l'élection présidentielle de 2017, ou alors le Général SOUBELET numéro 3 de la Gendarmerie, maintenant ex N°3, qui a sorti un livre un best seller parait il......?

Bon je m'égare encore une fois (qu'est ce que je vais prendre ?), voilà si quelqu'un a des infos sérieuses sur le départ du Général FAVIER, personnellement ça m'intéresse..............une vraie comére ? oui c'est vrai et je l'assume.......

Au fait vous avez vu le policier qui a refusé de serrer la main de F........... ok c'est bon je sors....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Invité

Sinon pour revenir au sujet , il a un sacrer carnet d'adresse , du coup sa intéresse Total est a donc miser le prix fort pour l'avoir tout simplement ...

Puis pour lui , il est en fin de carrière donc plus rien d'important a faire pour lui , bientôt la retraite , du coup avant de finir au placard il dégage avant pour s'installer dans un gros poste bien chauffer avec café et chaton dans le bureau :D !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

C'est sur ça intéresse TOTAL, maintenant que vont ils lui demander ? je n'en sait rien, la protection et sécurisation des plates-formes pétrolières en Afrique ?

La sécurité des Tankers qui passent au large du Yémen ? 

Je ne sais pas quel peut être son job dans le pétrole ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Invité

Le job il est simple , savoir ou ont peut récupérer le pétrole et faire des accords avec les bonnes personnes pour pas avoir de problème . En gros de la géopolitique .

Total c'est comme un pays , il est international donc il à besoins de connaitre les pays lui aussi pour faire des affaires , donc avoir un gros carnets remplis de noms sa aide pour les affaires !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Avec son CV , il était destiné à un poste comme celui-là, Total c'est un état dans l état, donc c'est logique de le retrouver là. Ces sociétés ne recrutent que des pointures. Et encore lui il est retraite , il y a des directeurs surêté des grosses boîtes genre scnf, ratp, entre autres qui sont des détachés de l 'administration. Ensuite pour le motif de départ on saura peut-être un jour s'il parle, parce à son âge c'est jeune pour un 5 étoiles. Et pour quel poste en promotion? je ne crois pas que beaucoup de gendarmes soient devenus CEMA par exemple.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Et encore lui il est retraite ...................Non, il est en 2e section et rappelable jusqu'à l'anniversaire de sa 68e année où là, il sera mis à la retraite d'office.

Moins d'une centaine d'OGX placés en 2e section sont annuellement rappelés par le MINDEF.

Un gendarme ne pourra JAMAIS être CEMA parce que la gendarmerie n'est pas en l'état une ARMEE. Le sont, l'armée de terre, l'armée de l'air et la Marine Nationale.

BTX

Modifié par BTX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Oui effectivement précisions bienvenues, il n'est pas encore totalement libéré, et peu théoriquement être rappelé . J'ai utilisé le terme retraite par opposition aux détachements des inspecteurs , contrôleurs généraux ,et  commissaires divisionnaires qui tiennent des postes dans les sociétés que j ai citées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Le 24 juin 2016 à 14:48, BTX a dit :

Et encore lui il est retraite ...................Non, il est en 2e section et rappelable jusqu'à l'anniversaire de sa 68e année où là, il sera mis à la retraite d'office.

Moins d'une centaine d'OGX placés en 2e section sont annuellement rappelés par le MINDEF.

Un gendarme ne pourra JAMAIS être CEMA parce que la gendarmerie n'est pas en l'état une ARMEE. Le sont, l'armée de terre, l'armée de l'air et la Marine Nationale.

BTX

Ouh là tu vas froisser certains gendarmes à leur dire qu'ils ne constituent pas une armee !:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

c'est une direction générale, ce n'est ni plus, ni moins glorieux, c'est un fait.

Comme la DGA.

Et inversement, une personne des armées ne sera jamais DGGN, ni DGA.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Trois belles tronches "bien faites" qu'on nous donne en exemple.

Voyez, eux ont réussi, pourquoi pas vous ?

Il serait juste qu'on nous montre celles et ceux qui sont à la "ramasse" et qui comme nos petits EVAT regrettent d'avoir fait le mauvais choix.

Une fois qu'on est parti, le retour est impossible.

M'enfin.

BTX

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Le 27/12/2017 à 17:31, BTX a dit :

Trois belles tronches "bien faites" qu'on nous donne en exemple.

Voyez, eux ont réussi, pourquoi pas vous ?

Il serait juste qu'on nous montre celles et ceux qui sont à la "ramasse" et qui comme nos petits EVAT regrettent d'avoir fait le mauvais choix.

Une fois qu'on est parti, le retour est impossible.

M'enfin.

BTX

Difficile, mais pas impossible. Je suis le premier étonné de voir que le "partir c'est trahir" qui avait cours encore il y a une dizaine d'année n'est plus en vogue dans les CIRFA. Suffit de voir le nombre de sujets sur les candidats souhaitant se rengager après dénonciation et qui étonnamment y arrivent pour s'en convaincre. Certes, la "carrière" n'est pas la même ensuite.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

La carrière ? Plutôt, le parcours qui s'accorde avec le statut contractuel soit 70% du personnel militaire.

La carrière, c'est autre chose.

Le réserviste conduit un parcours pas une carrière. Comme l'officier commissionné. Comme le chef des chœurs de l'armée française ou celui de la musique de la garde républicaine, recrutés l'un et l'autre "sur pupitre".

"Partir c'est trahir" n'aurait plus cours. Peut être.

Il n'en demeure pas moins que "le respect de la parole donnée" garde tout son sens.

BTX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

il y a 38 minutes, BTX a dit :

La carrière ? Plutôt, le parcours qui s'accorde avec le statut contractuel soit 70% du personnel militaire.

La carrière, c'est autre chose.

Le réserviste conduit un parcours pas une carrière. Comme l'officier commissionné. Comme le chef des chœurs de l'armée française ou celui de la musique de la garde républicaine, recrutés l'un et l'autre "sur pupitre".

"Partir c'est trahir" n'aurait plus cours. Peut être.

Il n'en demeure pas moins que "le respect de la parole donnée" garde tout son sens.

BTX

D'où les guillemets. Mais j'imagine que vous voulez dire les OSC (qui comme vous le savez sont les héritiers des ORSA) car les commissionnés n'ont pas de carrière, ni de parcours, d'aucuns diraient de statut ... Ils enchainent les contrats au bon vouloir de l'institution et n'ont aucune possibilité d'avancement, encore moins de cursus ou de formation à accomplir dans celle-ci.

Quant à la question du rengagement. Vaste débat. Jusqu'au milieu du siècle dernier, les affiches de recrutement TTA affichaient ostensiblement le "engagez vous, rengagez vous". La formule est logique. Dès l'instant où le contrat est un instrument juridique dans lequel les parties s'obligent mutuellement par l'échange des consentements, le mener loyalement jusqu'à son terme est la preuve que la parole donnée à été respectée.

Après, je vous le concède, les exemples contemporains sont loin de ce postulat ... Quoique, si j'en crois le "Servir" d'un certain gal De Villiers, rester l'aurait nécessairement obligé à trahir sa parole. Intéressant paradoxe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Y a pas plus de guillemets qu'il n'y a de beurre en boîte.

Le réserviste ne fait pas carrière.

Le commissionné n'a pas vocation à faire carrière. Cette possibilité est prévue dans son statut. Et je vous assure = 1/il n'enchaîne pas facilement les contrats (il coûte très cher et son temps d'emploi utile est compté) et 2/il a un statut.

L'article initial traite de la reconversion et nous livre l'exemple de "réussites individuelles". Dans ce cas-çi, en effet, la manœuvre a été pensée et le retour non-envisagé par ceux qui l'ont conduite.

Je fais cas des EVAT qui ayant dénoncé leur contrat initial, viennent à le regretter et tapent à la porte du CIRFA quémandant une "2e chance". Combien de celles et ceux qui entreprennent cette démarche obtiennent finalement gain de cause ? Moins qu'on ne le croit.

S'agissant "au siècle dernier" pour vous citer du "rengagez-vous", encore faut-il savoir de quoi et de quelles périodes de "siècle dernier" nous parlons = la 1re GM ? La 2e GM ? Le bataillon français de l'ONU en Corée ? La guerre d'Indochine ? Celle d'Algérie ? Les OPEX et autres missions FINUL menées au Tchad, au Liban, etc. ?

Quand on mesure ce qu'étaient les rares unités professionnalisées et le mal fou qu'on avait à faire venir et à retenir le soldat "du siècle dernier", le slogan "rengagez-vous", qui semble t'il aujourd'hui fait sourire, avait dans ces contextes successifs toute sa place et sa logique.

Enfin s'agissant du Général (2s) Pierre de VILLIERS, l'affaire à mon avis n'est pas du même calibre.

BTX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :