Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Le Capichef

Conseils pour mon orientation.

Messages recommandés

Bonjour à tous !

Je viens à vous car il ne me reste plus qu'un an avant la fin de mes études et malgré le fait que mon envie de m'engager remonte il y a bien longtemps, je n'ai jamais été aussi incertain.

En effet, je sais que vais m'engager, oui, mais ou ? et en tant que quoi ? Il y a encore 3 ans j'étais sur et certain de vouloir rentrer au CPA30, volet RESCO (armée de l'air). Mais voila le temps passe, les certitudes trépassent, je me suis depuis engagé dans la réserve et j'ai appris à mieux connaître l'armée française, ses unités, les spécialités etc... Qui plus est mon niveau physique s'est grandement amélioré et des portes qui semblaient jusqu'ici fermées commencent à s'ouvrir.

J'ai au final retenu x spécialités, et j'aimerais que l'on m'aide à départager (je précise la spé, ce qui m'attire, et les désavantages que je lui trouve)

- Cellule spécialisée RESCO/CSAR au sein du CPA30 ou CPA20; possibilité d'évolution CPA10 | Rentrer en tt que s-off en passant par Rochefort
Pourquoi ça m'attire : Le but de la mission est noble, la sélection rude, on travaille en petits groupes et on est assez bien équipés. De plus pour arriver dans un CPA la formation est longue (très !), ce qui me semble garantir un certain niveau de compétence, contrairement à ce que de nombreuses mauvaises langues semblent dire. Et aussi, pas d'op. sentinelle.

Ce qui me dérange : L'armée de l'air. Pour l'avoir vue quelques jours de l'intérieur, et avoir des amis dedans, je trouve que l'ambiance est trop détendue, ça donne un air de laisser-aller dérangeant. Les gens du même service se serrent la main au lieu de se saluer, ça tutoie son supérieur... Qui plus est les CPA, même si la sélection est rude, sont issus de la grande famille des cocoyes, qui est littéralement (et malheureusement !) la risée des trois armées. Et si l'entrainement et les capacités opérationnelles réelles sont bien évidemment ce qu'il y a de plus important, j'accorde aussi beaucoup d'importance au prestige de l'unité à laquelle on appartient. J'aimerais pouvoir être fier d'appartenir à une unité prestigieuse.

-Fusilier Marin / Commando Marine | Rentrer en tt que s-off via Maistrance

Pourquoi ça m'attire : C'est plus ou moins l'équivalent du parcours cité au dessus, mais en plus dur. Les classes des fusiliers marins sont réputées comme étant des plus difficiles, l'aspect marin, la fameuse "cuve".... Le but est bien évidemment de rentrer dans un commando.

Ce qui me dérange : C'est tout ou rien. Soit on casse la baraque et on rentre dans un commando en relativement peu de temps, soit, comme l'énorme majorité, on se cantonne au métier de fusilier marin faute d'avoir pu devenir commando en attendant patiemment la fin du contrat... Ici, pas d'unité intermédiaire entre les FS et les fusiliers marins, à l'instar du CPA 30 et du CPA 20 ! Surveiller des grillages ça va un moment mais ça lasse vite je suppose. 

 

-13e RDP | Rentrer en militaire du rang (pour optimiser mes chances de rentrer, en mdr y'a + de places)

 
Pourquoi ça m'attire : Travailler dans les FS, c'est la garantie d'une expérience hors du commun qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs. C'est aussi la garantie de travailler avec des gens passionnés, qui travaillent dur, et qui sont entièrement dévoués à leur métier. De plus, l'entrainement est permanent.
Le 13 m'intéresse fortement car je pense que c'est le bon équilibre entre action, prise de risque et réflexion. 

Ce qui me dérange : Rentrer en militaire du rang avec une licence. Pourquoi m'être embêté (et le mot est petit) à faire des études si c'est pour rentrer quelque part ou j'aurais pu aller sans même avoir le bac... que de temps perdu... Et quelle frustration de savoir que certains amis qui sont rentrés à l'armée avec un bac pour être sous-off seront du coup mes supérieurs alors qu'ils ont moins d'études derrière eux ! Tout cela peut paraître bien futile, mais inutile de rajouter des frustrations à celles qui m'attendront probablement déjà une fois militaire.

 

-2e RH | Chef de groupe de recherche blindée dans la profondeur via St Maixent

Pourquoi ça m'attire : Comme cité ci dessus, le renseignement humain est de mon point de vue l'équilibre parfait entre action, prise de risque et réflexion. La sélection n'est pas aussi rude que pour le 13, mais les contraintes ne sont pas les mêmes, on nous demande pas de partir 10 mois par an dans des pays ou la France n'est officiellement pas engagée etc.. De plus comme c'est un régiment dont les services pointus sont très demandés, peu de chance que je me retrouve 8 mois par an à patrouiller dans les rues de Paris...

Ce qui me dérange : La garnison à Haguenau, franchement la région est pas terrible (je le sais je suis réserviste pas loin de là donc je sais ce que je dis) et j'ai vraiment pas envie d'habiter là-bas. Qui plus est, pas de solde à l'air et donc des fin de mois bien plus ric-rac que les options précédentes. Oui on ne fait pas l'armée pour l'argent mais si on peut en avoir + on va pas cracher dessus hein.

---------------------------------------------------

Voila, merci d'avoir lu ! 
Ce que j'attends de vous maintenant, c'est des contre-arguments concernant les points positifs et négatifs des spé citées :) 

Merci d'avance pour vos réponses, je les lirai attentivement si il y en a :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Moi je vous conseille 2eme RH , puis après concours interne 13 RDP .

Pour le simple fait que c'est le plus accessible et le plus fiable . Le reste il y a une prise de risque a faire un truc que vous voulez pas au final .

Cdos marine , si échec , pas d'évolution en vue ou plus ou moins .

CPA , c'est l'armée de l'air donc c'est un peu a part , puis rien ne garantis la réussite des formations pour évoluer .

13 RDP en MDR , c'est idiot comparer au diplôme , autant commencer sergent pour faire une carrières .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Oui, mais 2e RH via St-Maixent, c'est sous réserve qu'il y a une place, et d'être bien classer car aussi très prisé, donc finir dans les premier ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Plus facile a faire que le reste :D ! Puis être sergent n'importe ou c'est mieux et plus sûr que le reste de ces choix , avant de vouloir être dans une élites , il faut d'abord partir d'en bas !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ah oui c'est sur ! Mais si on savait si il a l'agrément FS ou non, ça nous permettrait de l'aider plus efficacement ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bonsoir à tous.
Merci pour vos réponses. 

Le 11/09/2016 à 19:05, KzR a dit :

Ah oui c'est sur ! Mais si on savait si il a l'agrément FS ou non, ça nous permettrait de l'aider plus efficacement ;) 


Non je n'ai pas (pas encore du moins) l'agrément FS. Je suppose que je l'aurai (ou non) quand j'irai au CIRFA pour m'engager. En quoi consiste-t-il ?
 

 

Le 11/09/2016 à 18:45, KzR a dit :

Oui, mais 2e RH via St-Maixent, c'est sous réserve qu'il y a une place, et d'être bien classer car aussi très prisé, donc finir dans les premier ! 

Bien entendu je suis conscient que les unités citées ci-dessus sont très prisées et qu'il est tout à fait possible que l'entrée m'y soit refusée dans un premier temps pour x raisons. Cependant je souhaite avoir un objectif clair, un cap à tenir et dire au CIRFA la spé pour laquelle je veux signer, et leur montrer que je suis la pour ça et rien d'autre, histoire qu'ils ne me bassinent pas pour essayer de me refourguer des postes dont personne ne veut.

Si mon classement en école, ou mes tests physiques etc... m'empêchent d'atteindre l'objectif choisi, c'est une autre histoire... :)

Le 11/09/2016 à 19:01, Zante a dit :

Plus facile a faire que le reste :D ! Puis être sergent n'importe ou c'est mieux et plus sûr que le reste de ces choix , avant de vouloir être dans une élites , il faut d'abord partir d'en bas !

Pas nécessairement :) Sous réserve d'avoir les capacités et le classement pour, on peut finir au 2e RH ou au 13 directement en sortie d'école sans passer par la case "régiment classique". Du moins c'est ce qu'un s-off d'active sorti d'école l'an dernier m'a dit.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour faire ENSOA => FS .

C'est environs 1 a 2 places maximum , donc il faut être le 1er et que le régiment recrute a ce moment la ! Donc autant dire que c'est impossible pour un direct !

Pour le 2 RH c'est déjà plus facile .

 

Après si vous voulez commencer MDR puis faire sous OFF après c'est autre choses , la c'est plus facile si vous avez un bon dossier et les aptitudes qui vont avec ect ... mais c'est pas tout le monde non plus , voila pourquoi le plus simple c'est de commencer dans un régiments classique , faire sont trou , puis faire le concours en interne par la suite .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a 12 heures, Le Capichef a dit :

 


Non je n'ai pas (pas encore du moins) l'agrément FS. Je suppose que je l'aurai (ou non) quand j'irai au CIRFA pour m'engager. En quoi consiste-t-il ?
 

C'est a dire si vous avez le profil recherché par les FS, qui sera déterminer par les test psychotechniques,(et aussi l'aptitude médicale) si vous ne l'avez pas, au revoir les FS (et la majorité des personnes ne l'ont pas) a savoir qu'ensuite il faut aussi avoir été bon en sport, et réussir l'entretien avec les cadres si vous êtes sélectionné après le CSO
 

Pas nécessairement :) Sous réserve d'avoir les capacités et le classement pour, on peut finir au 2e RH ou au 13 directement en sortie d'école sans passer par la case "régiment classique". Du moins c'est ce qu'un s-off d'active sorti d'école l'an dernier m'a dit.
 

Oui, mais entre la théorie et la pratique, il y'a une différence ! Donc pour faire ENSOA -> FS, c'est sous réserve d'avoir les capacités, d'être major de promo, d'être médicalement apte, et surtout que le régiment recrute, ce qui n'est pas le cas a chaque promo 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour LECAPICHEF,

Vous écrivez du 13e RDP :" Travailler dans les FS, c'est la garantie d'une expérience hors du commun qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs. C'est aussi la garantie de travailler avec des gens passionnés, qui travaillent dur, et qui sont entièrement dévoués à leur métier. De plus, l'entrainement est permanent.".

Pour un réserviste, donc une personne plus au fait de la "res militaria" que le pékin de base, cette réflexion a de quoi surprendre.

Attention aux clichés et aux idées toutes faites.

Au jour d'aujourd'hui, dans 99% des unités de l'ADT, il y a des gens passionnés de leur métier, qui ne comptent ni leur temps ni leur loisir pour donner le meilleur en métropole comme sur un TOE. Le dévouement au métier n'est pas l'apanage des "fraises des bois" ou des "géants verts". Les porteurs de "tartes" et autres "casquettes plates" sont tout autant dévoués voire pour certains plus dévoués encore car ils n'ont ni la renommée ni la garnison qui vont avec............c'est vous dire !

En clair, vous voulez lier "action - réflexion - tradition - permission" ? Prenez une unité d'infanterie ou de mêlée. Passer par Saint Maixent. Optez pour les troupes de montagne, les TAP ou les TDM. Fixez vous en point de mire de préparer et de passer quand le moment sera venu le concours de l'EMIA.

BTX

 

Modifié par BTX
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a 21 heures, agrimeer a dit :

heu et la légion , c'est pas mal non plus

 

:X:X

C'est pas mal en y rentrant en tant qu'officier, parce que en tant que militaire du rang je vois pas trop quel avantage il y a...

 

Il y a 20 heures, BTX a dit :

Pour LECAPICHEF,

Vous écrivez du 13e RDP :" Travailler dans les FS, c'est la garantie d'une expérience hors du commun qu'on ne peut trouver nulle part ailleurs. C'est aussi la garantie de travailler avec des gens passionnés, qui travaillent dur, et qui sont entièrement dévoués à leur métier. De plus, l'entrainement est permanent.".

Pour un réserviste, donc une personne plus au fait de la "res militaria" que le pékin de base, cette réflexion a de quoi surprendre.

Attention aux clichés et aux idées toutes faites.

Au jour d'aujourd'hui, dans 99% des unités de l'ADT, il y a des gens passionnés de leur métier, qui ne comptent ni leur temps ni leur loisir pour donner le meilleur en métropole comme sur un TOE. Le dévouement au métier n'est pas l'apanage des "fraises des bois" ou des "géants verts". Les porteurs de "tartes" et autres "casquettes plates" sont tout autant dévoués voire pour certains plus dévoués encore car ils n'ont ni la renommée ni la garnison qui vont avec............c'est vous dire !

En clair, vous voulez lier "action - réflexion - tradition - permission" ? Prenez une unité d'infanterie ou de mêlée. Passer par Saint Maixent. Optez pour les troupes de montagne, les TAP ou les TDM. Fixez vous en point de mire de préparer et de passer quand le moment sera venu le concours de l'EMIA.

BTX

 

Attention, je n'ai pas dit qu'il n'y avait pas de passionnés ailleurs. Mais de ma petite expérience, je les ai trouvés trop rares dans l'armée régulière, d'ou ma volonté d'aller la ou je suis susceptible d'en trouver le plus. Je m'explique.

J'ai eu l'occasion de fréquenter une section de combat d'active pendant un petit mois lors d'un déploiement sur le territoire national assez récemment, et force était de constater qu'il y avait bien plus de blasés et de je-m'en-foutistes que de passionnés. La plupart attendaient avec envie la fin de leur contrat pour se reconvertir dans le civil (et c'était pas des CC1 avec 20 ans de service hein, on parle de 1CL avec 3 ans derrière eux, ou même de 1CL tout nouveaux qui n'avaient même pas encore fait leur FA). 
On a même eu un sergent qui s'est barré 3 jours sans donner de nouvelles et est revenu comme une fleur. Tout ce que j'en retiens, c'est que pour un pax passionné, il y en avait au moins 10 totalement désabusés ou incompétents.

Jamais, plus jamais, je ne souhaite me retrouver dans une section comme celle-ci. D'autant plus si c'est en devenant militaire de métier.

Alors oui, il y avait des passionnés, des gens qui donnaient envie de travailler et qui faisaient leur travail avec sérieux. Mais ils étaient bien trop rares. Trop rares en tout cas, pour que le cadre de travail soit motivant, et donne envie de donner de sa personne. Qui voudrait se donner à 200% pour des pax qui n'attendent que de s'en aller ? J'ose espérer que dans les régiments/unités citées ci-dessus, le rapport s'inverse pour laisser la place à une majorité de passionnés et une minorité qui s'en fiche.

Peut être que mon expérience n'est pas représentative du reste (et je l'espère). Mais elle m'a assez marqué pour que je ne veuille pas prendre le risque de re-travailler dans ces conditions.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Vu de cette façon, on comprend mieux.

Je serais curieux de savoir à quelle brillante unité appartenait la section de "bras cassés" à laquelle vous faites référence.

On revient toujours au même point : si le chef (quel que soit son grade) n'est pas motivé, s'il ne se sent pas épaulé et appuyé par sa hiérarchie, les subordonnés directs ont très peu de chance de l'être. Et tout risque de partir "en couilles".

Je reconnais que mon avis devant ce genre de situation est souvent biaisé par les années passées dans les rangs de la LE. Je ne me suis "frotté" au régime général qu'en début de carrière - ce qui m'a sans doute motivé pour le reste - et en fin de carrière quand j'avais des postes de responsabilités.

Entretemps, comme beaucoup j'ai été préservé même si, au gré des mutations, la DPMAT se rappelait à mon bon souvenir en m'affectant dans le régime général.

A lire les discussions depuis 7 ans sur ce forum, je mesure le fossé qui existe entre le régime général et la Légion Etrangère. Sans pour autant que celle-ci soit exempte de reproches ou de défauts. Mais elle a l'habitude de régler les problèmes discrètement et dans le strict cercle "familial".

BTX

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

C'est clair qu'il est difficile de nier que le niveau de motivation n'est pas identique dans l'ensemble des forces. N'en déplaise à certains mais les mots " élite, spéciaux," et autres appellations à connotation de supériorité vis à vis des unités régulières ont peut -être été ou sont utilisés abusivement mais force est de constater que l'expérience montre que tout cela n'est pas dénué de sens non plus. Après il appartient à chacun de bien prendre en compte qu'il ne s'agit pas de considérer de façon péjorative ces unités dites régulieres. Bien ce rendre  compte que  l'humilité, la vraie celle exempte de toute fausse modestie est le premier critère qui vous permet de réellement vous éléver. Car c'est elle qui doit vous  dire chaque jour que vous devez vous remettre en question et ne jamais vous endormir, celle aussi qui vous rappelera que jamais une balle n'a fait de différence entre un béret rouge, bleu ou vert

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a 9 heures, BTX a dit :

Vu de cette façon, on comprend mieux.

Je serais curieux de savoir à quelle brillante unité appartenait la section de "bras cassés" à laquelle vous faites référence.

On revient toujours au même point : si le chef (quel que soit son grade) n'est pas motivé, s'il ne se sent pas épaulé et appuyé par sa hiérarchie, les subordonnés directs ont très peu de chance de l'être. Et tout risque de partir "en couilles".

Je reconnais que mon avis devant ce genre de situation est souvent biaisé par les années passées dans les rangs de la LE. Je ne me suis "frotté" au régime général qu'en début de carrière - ce qui m'a sans doute motivé pour le reste - et en fin de carrière quand j'avais des postes de responsabilités.

Entretemps, comme beaucoup j'ai été préservé même si, au gré des mutations, la DPMAT se rappelait à mon bon souvenir en m'affectant dans le régime général.

A lire les discussions depuis 7 ans sur ce forum, je mesure le fossé qui existe entre le régime général et la Légion Etrangère. Sans pour autant que celle-ci soit exempte de reproches ou de défauts. Mais elle a l'habitude de régler les problèmes discrètement et dans le strict cercle "familial".

BTX


Pour l'unité concernée je vous envoie un message privé, je vais éviter d'écorner la réputation de tout un régiment alors qu'une infime partie de ce dernier est en cause. L'esprit Légion me plait bien, dommage qu'il faille commencer MDR et qu'il faille faire une croix sur pas mal de nos droits pour rentrer.


Sinon, personne n'a d'avis sur les CPA, hormis Zante ?
Je suppose en voyant vos réponses que vous êtes tous terriens jusqu'ici, mais si jamais vous avez entendu parler des CPA ou que vous avez travaillé avec eux, votre avis est le bienvenu.
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour les CPA c'est un peu la même histoire que les fusiliers marins. Il faut être dans les meilleurs pour intégrer le CPA10 mais y'a un gouffre énorme car commando marine et CPA10 sont des FS et que c'est quand même vachement difficile d'y entrer. Tandis que la plupart restent fusiliers marins ou dans les CPA20 et 30 et font beaucoup de gardes. Donc grosse prise de risque ^^

2RH puis 13RDP c'est un meilleur plan selon moi.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Sans oublier que peut être , cela va finir sergent chez "régiment quelconque" et refus RDP :D !

Avoir un projet c'est bien , mais il faut pas griller les étapes , encore vous m'aurez dit MDR pourquoi pas , car ont est civil puis direct ou ont veut donc je vais dire qu'il y a pas de surprise si sa marche pas retour civil faire chez pas quoi , mais faire sergent et allez dans le régiment voulu c'est facteur chance !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Facteur chance et être dans les meilleurs oui ...

C'est pour ça que commencer MDR c'est pas mal car tu as la possibilité de choisir ton régiment. Et ensuite tu peux passer sergent en interne.

En tout cas j'ai préféré être MDR chez les paras plutôt que sergent dans un régiment quelconque d'infanterie.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Chacun sont points de vue ,

Le MDR peut choisir sont affectation à coup sur , Le SO lui choisi plus tard en mutation ou directement si bon classement , donc un peu d'aléatoire a prendre en compte .

Après le boulot n'est pas le même , donc c'est a réfléchir , dépends des personnes après rien n'est mieux que l'autre ...

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

j' ai choisi le grand 3 Rpima avec le colonel Salvan et je n'ai jamais regreté mon choix 

IMAGE0001 (2).JPG

Modifié par agrimeer
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Celui qui regrette son passage dans un RPIMa a dû  faire une sacrée belle erreur d'orientation.:N On y vient rarement par hasard.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il y a 21 heures, Youzef a dit :

Pour les CPA c'est un peu la même histoire que les fusiliers marins. Il faut être dans les meilleurs pour intégrer le CPA10 mais y'a un gouffre énorme car commando marine et CPA10 sont des FS et que c'est quand même vachement difficile d'y entrer. Tandis que la plupart restent fusiliers marins ou dans les CPA20 et 30 et font beaucoup de gardes. Donc grosse prise de risque ^^

2RH puis 13RDP c'est un meilleur plan selon moi.

Comme précisé dans le 1er message, l'objectif initial ne serait pas de rentrer au CPA 10 mais dans un CPA 20 ou 30 pour pouvoir faire de la RESCO / CSAR. Qui dit cellules spécialisées dit pas/peu de gardes (quand je dis CPA 20/30, je fais allusion aux personnels qui ont passé le stage ATTILA, et qui ont donc leur diplome de commando parachutiste de l'air, ce qui les dirige vers des cellules spécialisées
 -Resco/CSAR ; MASA ; TACP ;RESEVAC- , contrairement à ceux qui n'ont pas encore passé ce stage et qui donc n'ont pas le diplome de commando parachutiste de l'air, mais qui sont quand même intégrés à un CPA pour des missions de protection; voir ce tableau pour mieux comprendre : planche_juin_2011.jpg)

Bien sur l'entrée dans ces cellules est sous réserve d'avoir réussi les stages permettant d'y accéder, et ce n'est pas sans avoir fait quelques gardes auparavant. Mais même si l'entrée est sélective, il ne me semble pas insurmontable d'y accéder pour peu que mon entrainement ait été suffisant. Un CCH de l'infanterie, non sans considérer les personnels de l'armée de l'air de haut, m'a dit que les CPA c'était du niveau infanterie et que c'était tout à fait accessible à quiconque se sortait un peu les doigts du c*l. Donc si on prend en compte le fait que son point de vue était surement biaisé, les CPA 20/30 sont difficiles d'accès mais pas autant que le CPA10

Quant aux autres je vous ai tous lu avec attention, merci à tous pour vos réponses qui me sont bien utiles, je garde vos avis dans un coin de ma tête, je vous ferai part de mon choix sur ce topic en temps venu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :