Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

TheWolf54

Baisse du budget de la défense.

Messages recommandés

J'ai pas voter macron haha , ni l'autre d'ailleurs :X , j'ai fait un beau blanc !

Voila pourquoi moi je suis neutre et que pour le moment je n'est rien vu de si inquiétant que cela ... pas pire que Hollande ou Sarkozy ou Chirac ect ... Donc pas de problème pour moi !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Perso, au delà de l'enfumage sur le budget qui me dérange, c'est cette déferlante d'avis et de déclarations reflétant le manque de considération, le mépris et la méconnaissance profonde de notre institution faits par des politiques ou des journalistes qui me troue le c**. Je n'ai jamais été super optimiste à ce sujet mais là, on atteint des sommets. Après Castaner avec sa bassesse et son incompréhension crasse, le dernier à m'avoir choqué est le directeur de la rédaction du JDD : http://www.lejdd.fr/politique/edito-affaire-de-villiers-macron-a-gagne-en-autorite-et-perdu-en-popularite-3395630.amp

"Donc vous considérez que le chef d’état-major des armées est allé trop loin, même pour soulever la question de l’équipement des soldats qui risquent leur vie dans les opérations extérieures?
Dans cette affaire, il n’y a pas que le général de Villiers qui a perdu le sens de la mesure. On a entendu tout et n’importe quoi. Je suis désolé de le dire comme ça, mais que les soldats risquent leur vie au front, c’est dans leur ordre des choses – c’est le métier qu’ils ont choisi. Ce n’est pas à la nation de protéger ses soldats, c’est le contraire! Donc le budget des armées est ce qu’il est, ou plutôt ce qu’il peut être et personne ne peut douter qu’Emmanuel Macron – comme ses prédécesseurs – veut donner le plus de moyens possible à la Défense. Mais ce n’est pas au chef d’état-major de négocier, encore moins d’exiger quoi que ce soit – ça, c’est l’affaire du gouvernement et du Parlement. Dans une démocratie, l’armée n’est pas un contre-pouvoir, c’est une force. Mais une force qui obéit aux ordres du pouvoir élu. Si on révise notre histoire politique, c’est la différence entre le général de Gaulle et le général Boulanger."

En clair, on peut crever, c'est notre problème... A croire que nous choisissons d'intervenir en opérations de notre propre chef ! Et je passe sur les sempiternels comparaisons avec Boulanger.

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Par contre pour la vie des soldats il y a eu plein d'amélioration comparer a avant , le bien être du soldat c'est assez nouveau que sa fonctionne mais en l'espace de 10 ans , il y a eu pas mal d'avancer quand même , dans les reconnaissances des blessées , prises en charge de la famille ect ... choses qui avant n'exister pas .

Pareil pour les missions , de nouveaux gilet pare balle de meilleurs qualités , plus de munitions ect ...

Donc je ne suis pas d'accord pour dire que tu crève il s'en foute , bien sur cela ne va pas les faire pleurer mais qui pleure pour une personne que l'on connait pas ?! Mais cela ne signifie pas qu'il y a pas des mesures prises dans ce sens .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Dans l'édito que je cite, il y a la phrase " les soldats risquent leur vie au front, c’est dans leur ordre des choses – c’est le métier qu’ils ont choisi". Je considère cette citation comme dégoulinante de mépris. L'armée est une émanation de la nation et les militaires en méritent la considération (ce n'est pas uniquement mon point de vue, c'est la loi qui dit ça). C'est ce profond mépris qui me débecte. 

Imaginons qu'on transpose ça à n'importe quelle profession, les pompiers par exemple : on leur supprime leurs crédits, ils prennent plus de risques en faisant leur boulot mais bon, en même temps, ils ont choisi d'aller éteindre des feux... Il n'y a que moi que ça choque ?

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour moi cela sous entends plutôt que le militaire connais les risques , je vois pas de mépris , quand j'ai signer mon contrat , on ma bien fait comprendre que j'avais des chances de mourir ou être blessés , on ma pas pris en traite , du coup non cela me choque pas , je ne vois pas de déconsidération dans cette phrases .

C'est juste la réalité , beaucoup de jeune oublie ce détails , que les risques font parti du métier , et que l'on signe pour ça .

D'autant plus que avant de dire cette phrases , il dit bien , "je suis désolé de dire ca" , cela montre bien qu'il a du respect , mais il rappel juste la base du soldat , qui est de servir en tout lieux et tout temps au périls de sa vie .

Sinon arrêter avec le fameux , il  supprime leurs crédits , il l'augmente ( 2% PIB )!! Rien que pour l’année prochaine il y a presque 10% d'augmentations !

Surtout que les 650M ne sont pas retirer sur le budget , il sont retirer sur la programmation , sur les futurs commandes , donc cela stop juste l'arriver des nouvelles commandes de matériels ( vêtements , ect ..) , sa touche même pas les véhicules blindés, les moyens aériens ect ... c'est n'importe quoi de crier pour cela haha

Alors que a coté de cela il va avoir 2 Milliards de plus pour le budget HORS OPEX ! Car il reste encore une parti qui va être geler pour faire la culbute en fin d'année ! ( courant octobre)

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je ne remets pas en question le fait que nous ayons choisi un métier comprenant des risques (je ne referai pas la tirade sur le sacrifice ultime), mais si on suit cette logique, pourquoi nous fournir des casques ? On a choisi, oui ou non ? On est des vrais ou on n'est pas des vrais ? Hein ?

Et donc, s'il dit "je suis désolé de dire ça", il peut placer n'importe quelle énormité derrière, ça passe niveau respect ? Il est fort.

 

Et oui, oui, les crédits augmenteront... pas tout de suite, plus tard, ayez confiancccccccce. 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Mauvaise fois la pour les crédits , c'est pas car vous détestez macron qu'il faut croire qu'il dit çà en l'air sans appliquer ce qu'il dit :X haha

J'aime bien la mauvaise fois des gens , ou peut être de l'ignorance je ne sais pas mais c'est drôle ! Croire au complot et tout le tralala c'est marrant ... :X

 

Sortir du contexte aussi c'est bien , on va reprendre depuis le début :

Citation

Dans cette affaire, il n’y a pas que le général de Villiers qui a perdu le sens de la mesure. On a entendu tout et n’importe quoi. Je suis désolé de le dire comme ça, mais que les soldats risquent leur vie au front, c’est dans leur ordre des choses – c’est le métier qu’ils ont choisi. Ce n’est pas à la nation de protéger ses soldats, c’est le contraire! Donc le budget des armées est ce qu’il est, ou plutôt ce qu’il peut être et personne ne peut douter qu’Emmanuel Macron – comme ses prédécesseurs – veut donner le plus de moyens possible à la Défense. Mais ce n’est pas au chef d’état-major de négocier, encore moins d’exiger quoi que ce soit – ça, c’est l’affaire du gouvernement et du Parlement. Dans une démocratie, l’armée n’est pas un contre-pouvoir, c’est une force. Mais une force qui obéit aux ordres du pouvoir élu. Si on révise notre histoire politique, c’est la différence entre le général de Gaulle et le général Boulanger."

Il manque un bout pour être précis , donc il est facile de dire ce que l'on veut , c'est un jeu de presse la l'article .

Car dans le tout est n'importe quoi , il y a peu être ce que vous dite ici , soldat mort par manque de matériel , ect ... Donc c'est logique qu'il replace tout dans l'ordre .

C'est juste un rappel des conditions de signature du soldat , cela ne signifie pas que le soldat doit mourir non plus , mais il peut , et si par malheurs celui ci meurt , c'est dans le cadre du travail , ce qui est donc réglementer .

Il a juste fait un rappel , pas besoin de faire sa vierge éffaroucher car cela va pas dans nos convictions politique ... car la le jeu est bien la , casser du sucre comme le ferais n'importe qu'elle parti politique !

Sauf qu'ici le forum est apolitique , donc il faut rester neutre , pas la peine de casser du sucre sans raisons .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Par contre avec le dégel arrête Zante, c'est agaçant.... que le civil lambda croit ça ok, mais sur un forum militaire... ça nous porte préjudice avec les titres comme: 

*1,2 milliard d'euros de crédits débloqués

*la ministre des Armées débloque 1,2 milliard de crédits pour 2017

Le terme enfumage correspond parfaitement à l'opération marketing.... le Français lambda croit qu'il retire 850M pour rajouter 1.2 milliard... et toi tu en rajoutes ici.

Déjà pour le budget OPEX:

DFSy2jzXUAA5Umc.jpg

étrange c'est plus précisé le budget OPEX...

ET pareil que pour le CEMA, un nouveau lapin sorti du chapeau...?

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/defense-et-si-macron-reservait-une-nouvelle-surprise-pour-la-nomination-du-prochain-dga-744421.html

Défense : et si Macron réservait une nouvelle surprise pour la nomination du prochain DGA

Un candidat surprise en vue

Mais il n'est pas impossible que le Chef de l'Etat Emmanuel Macron, qui brouille les pistes, prenne un malin plaisir à déjouer tous les pronostics et fasse émerger un ou une candidat(e) surprise comme il l'a déjà fait par deux fois avec la nomination de Sylvie Goulard, puis de Florence Parly comme ministre des Armées. "Cela en prend la tournure", explique-t-on à La Tribune. Car c'est bien à l'Elysée que sera décidé le nom du prochain délégué général pour l'armement... sur proposition de Florence Parly.

Inutile que je rappel l'importance de ce poste....

Il n'augmente pas le budget à 2%, ça sera en 2025 (quand il ne sera surement plus en poste et d'ici là il se passera peut être des choses...) surtout qu'avec les chaises musicales, maintenant, les chiffres ne voudront plus rien dire.

Tu t'en rends compte que tu es hors du bordel maintenant, et que tu sors que tout va bien? Au top le VAB méga dispo, et je parle pas du famas qui fonctionne à merveille... mais comme on change le FAMAS et le VAB c'est blindé de thune... ah non c'est vrai qu'il y a un problème, bein vous inquiétez pas vous aurez 2 treillis au lieu de 4, ça sera l'habillement qui sera touché... que eux nous sortent ça, ok (comme le dégel des crédits remarque) mais toi...

Bon j'arrête réellement, car je vais pas me prendre d'avantage la tête avec toi sur ça... et aussi je vais pas monter d'un cran sur un papy (respect des vieux oblige... je suis obligé d'effacer une partie de mes messages chaque fois... ;) )

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Citation

étrange c'est plus précisé le budget OPEX...

Comme d'hab , vu que c'est impossible a calculé ! Rien de nouveau , bon j'arrête de parler je me répète pour rien avec des gens qui capte rien ! C'est fatiguant !

Nous verrons en 2025 comment le budget seras , si il y a bien eu plus ou moins puis c'est tout , j'en ai marre de voir de la mauvaise fois par esprit de complot illuminatis :X !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bon allez on souffle un bon coup, c'est l'été et même s'il pleut il fera beau en 2025. Mouah..:D

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je déteste Macron ? Merci de me relire. 

 

Je me demande alors, sans parler du beurrage de raie auquel on a droit avec des gels / dégels / budget opex / pas opex / écran de fumée, pourquoi si, au final, le budget n'estt pas censé bouger (au résultat, autant de soussous dans la popoche des armées), il y a eu démission du CEMA et des clash à répétition ?

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je vais copier/coller un bon article qui explique le gel/dégel ainsi que les vrais conséquences de l'annulation, suffit juste de lire surtout ce qui est en gras (le texte entre parenthèse est de moi), OPEX360:

http://www.opex360.com/2017/07/23/la-ministre-des-armees-dit-avoir-obtenu-le-degel-de-12-milliard-deuros-de-credits/

Se pencher sur le budget des armées n’est pas simple pour le néophyte, surtout en ce moment, avec l’avalanche de chiffres donnés par l’exécutif. Résumons : pour 2017, le Parlement a alloué 32,7 milliards d’euros (dont 300 millions de recettes exceptionnelles) à la mission « Défense ».

 

Sur ce montant, il a été annoncé, puis confirmé, que 2,7 milliards avaient été gelés par la précédente équipe gouvernementale (donc sur un budget de 32.7 pour 2017, tu es a 30). Cette pratique n’a rien d’inhabituel : on y a droit chaque année. Il revient au ministre des Armées d’obtenir qu’ils soient débloqués au plus vite alors que Bercy souhaite au contraire les « garder au chaud » le plus longtemps possible, voire carrément les annuler.

 

Déjà, la ministre des Armées, Florence Parly, a perdu une première manche : 850 millions d’euros ont été annulés par le ministère de l’Action et des Comptes publics (perdue sans s'être battue). Cette somme correspond à celle qui manquera pour financer les opérations extérieures, pour lesquelles 450 millions d’euros avaient été initialement provisionnés dans le budget des Armées.

 

Normalement, si la Loi de programmation militaire avait été respectée à la lettre, ces 850 millions d’euros auraient dû faire l’objet d’un financement interministériel, comme le veut la pratique depuis une dizaine d’années. Mais ce ne sera donc pas le cas : ils seront donc prélevés sur le programme 146 « Équipement des Forces ». Cette annonce a été à l’origine de la première crise du quinquennat de M. Macron, marquée par la démission du général Pierre de Villiers, alors chef d’état-major des armées (CEMA).

 

Avec 850 millions annulés, restait donc à Mme Parly d’obtenir le dégel de 1,85 milliard (dégel d'une somme dû pour 2017, ou à la base ça devait être annuler pour arriver au +1.8 de 2018 tant qu'on y est.....?). Et visiblement, d’après ce qu’elle a affirmé dans les colonnes du Journal du Dimanche, elle pu arracher 1,2 milliard à Bercy (bravo... tu as débloqué pour un pays en état d'urgence une somme dû... donc nous sommes toujours pas à 32.7 mais l'année n'est pas finie... ).

 

« Je suis en discussion pour que des crédits gelés en 2017 soient dégelés. C’est déjà le cas depuis jeudi pour 1,2 milliard d’euros qui nous seront restitués par anticipation dès ce mois-ci », a expliqué la ministre (merci de faire ton travail et de rendre ce qui est prévu, mais pas tout). Le 20 juillet, Mme Parly a effectivement rencontré, tôt le matin, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avant de s’envoler vers Istres avec le président Macron.

 

Si ce dégel devrait permettre à la Direction générale de l’armement (DGA) d’éviter une cessation de paiement, la coupe de 850 millions d’euros pourrait accroître le report de charges de cette dernière. Report qui a déjà atteint le niveau, préoccupant, de 3,1 milliards d’euros fin 2016. (Donc non, le budget de fin d'année sert en partie à payer les primes oui là tu as raison: déménagement, sentinelle, terrain, etc, encore heureux...; mais surtout à combler ce retard... c'est pas -plus?- jeter par les fenêtres...)

 

Cela étant, cette annonce, qui vient fort à-propos après les tensions de ces derniers jours, peut donner le sentiment à l’observateur peu au fait des questions budgétaires que le budget des Armées a été augmenté. Or, il n’en est évidemment rien. Comme le rappelle le député (LR) François Cornut-Gentille, rapporteur spécial des crédits de la défense à la commission des Finances, ce dégel « ne constitue pas un cadeau fait aux armées mais le strict respect de la loi de finances initiale. » (donc dégel= normal, je te dois 32e pour cette année, je gèle 2e pour faire travailler ça dans la banque, tu vas pas me remercier quand tu auras les 2e qui manque... désolé c'est ça)

 

« Je me suis engagée à ce que les annulations de crédits n’aient pas d’impact sur le fonctionnement des armées en 2017, notamment pour les militaires en opération. C’est donc sur les grands programmes d’équipement que les ajustements seront faits par lissage », a par ailleurs souligné Mme Parly, sans donner de précision sur les programmes affectés par les coupes (nul doute que ça sera quelques chose d'apparence pas grave, en jouant sur les annulations et retard de + de 3 milliards, tu trouves les 850 millions les moins urgents dedans, faut pas se tirer une balle dans le pied.... tu as tout payés, mais tu vas dire que "ça" sera pris plus tard alors que c'est fabriqué et qu'en vrai ça change rien...).

 

« Pour 2018, le budget de la défense augmentera de 1,8 milliard, ce qui fait une croissance de 5 % par rapport à 2017 (donc c'est pas 10% comme dit, et sans compter le fait du gel qui aurait pu être annuler....). Et, dans cette augmentation confirmée par le Président à Istres pour 2018, il est prévu 200 millions d’euros qui seront affectés à de l’équipement de base pour les militaires », a également dit la ministre, qui s’est vantée d’avoir obtenu le « meilleur budget de la Défense depuis 10 ans. » Sur ce point, on jugera au moment de son exécution. (exactement... mais si chaque année faut faire tout ce cinéma pour avoir le crédit voté et accepté en début d'année)

Donc pour résumer:

*Dégel= donner la somme qui était convenue, sinon je te donne 40 milliards l'an prochain MAIS je gèle 10 milliards que j'annule à la fin de l'année... et remet l'an d'après... ainsi de suite, comme dirait un banquier, je fais un emprunt à l'armée pour 5 ans...) comme ça je t'arrive à 2% du PIB en 3 ans, au début d'année, mais à la fin de l'année on s'en fou, ce qui compte c'est ce qu'est donné même si gel et réinjecté l'an d'après.

* 850 000 millions en moins qui s'ajoute au retard existant.

En quoi se retard est-il visible?

Voir mon graphique sur la rupture capacitaire sur les retards de livraison d'équipement, mais également les annulations cachées (à la base, c'est pas 67 tigres qu'il devait y avoir.... par exemple) le plus parlant serait un petit parc donc celui de la gendarmerie (sa date de quand elle était au MINDEF la commande) ils devaient retirer les écureuils et remplacer ça par du 135, mais faute de crédit, annulation de commandes (donc pénalité = tu payes mais tu n'as rien, juste pour annuler) et surtout une gestion à 3 parcs (au lieu de 2) dont un vieillissant qui doit être rénover, pour pas longtemps... On peut découdre du problème actuel du désengagement qui aura lieu à un moment ou un autre, des pumas du GIGN qui appartiennent au 4RHFS.... il faut du lourd, mais l'armée de terre, c'est compliqué. Je ne vais pas rentrer dans le détail....:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20141104tribc5f720f6c/helicopteres-quand-la-gendarmerie-se-tire-une-balle-dans-le-pied.html

"Après avoir annulé une commande de EC 135, la gendarmerie nationale doit payer un dédit de 5,5 millions d'euros à Airbus Helicopters. Des hélicoptères qui devaient remplacer des vieux Écureuil monoturbines aujourd'hui interdits de voler au-dessus de secteurs urbanisés. Incroyable mais vrai..."

A lire, car c'est un exemple qui parle.

C'est l'exemple le plus parlant, mais il y en a d'autres... HIL pour la gazelle... et autre retard de matos livré déjà presque obsolète lol

Il n'y a pas de neutralité, je ne fais que lire les textes... je cite des sources sûres (plus que Romain Colas député rapporteur de truc qui connait pas...), je ne fais pas l'avocat du diable en pensant être neutre, je le suis.

Pas de théorie du complot non plus, c'est un fait, un tel est vice président (sondage), l'autre est choisit pour être CEMA, l'autre pour DGA... je ne dis pas qu'ils vont cacher des choses entres eux, ça c'est du complotisme, je dis que des faits... après chacun pense ce qu'il veut.

Ce n'est pas méchant, mais relis plusieurs fois, car si tu comprends ça tu verras que lire qu'on comprend rien (plusieurs fois...) alors que le CEMA dit ça, les généraux...

Un autre, Général Faugere:

Mais c’est surtout, « l’outil de travail » - l’armement au sens large - qui fait l’objet, depuis trois décennies, de retards, de reculs, d’abandons ou d’atermoiements. Ça se répète à chaque vote d’une loi de programmation militaire (qui couvre cinq années) et à chaque exercice budgétaire annuel, ainsi qu'on vient de le vivre. Le lancement de programmes nouveaux a été systématiquement retardé, avec un effet cumulatif auquel les gouvernements sont insensibles puisque ses effets seront vécus par leurs successeurs compte tenu des longueurs de réalisation des programmes modernes.

 

Pendant ce temps, les armées sont sur-engagées en opérations. Ce n’est pas critiquable en soi, mais la rareté des crédits d’entretien et de renouvellement des matériels fait que le capital s’épuise. Les hommes et femmes en opérations sont contraints de faire avec, mettant ainsi en jeu leur sécurité et leur efficacité par manque de moyens de combat et de protection. Beaucoup d’équipements (avions, hélicoptères, blindés, bâtiments navals, etc.) ont plus de trente ou quarante ans d’âge. Alors que les matériels modernes arrivent à dose homéopathique, ça oblige les différentes armées à gérer un ensemble de parcs d’équipements hétéroclites, ce qui est nuisible à la cohérence de l’action militaire sur le terrain.

A quoi correspondent les 850 millions d'euros dont il est question depuis le début de la polémique ? N'est-ce pas finalement une somme assez faible ? La sécurité des soldats actuellement engagés est-elle mise en péril ?

 

Ces 850 millions, on le sait, seront pris sur les crédits d’investissement (infrastructure et matériels) et non sur les rémunérations du personnel ni sur le fonctionnement courant des unités. La raison en est que les crédits d’investissement sont les seuls qui ne mettent pas en péril le quotidien et l’immédiat. L'effet des ponctions sur les crédits d’investissement se ressent à moyen et long terme. Il est moins visible pour un observateur lointain (exactement, le mieux pour voir est de travailler dans la maintenance...).

 

De plus, 850 millions d’euros peuvent paraître indolore, comme l’explique le Président lui-même, par rapport aux 32,7 milliards d’€ du budget 2017 de la Défense. C’est ignorer les mécanismes budgétaires. Pour faire simple, ces 850 millions sont des crédits de paiement, argent qui existe au budget 2017 pour régler des factures cette année. A ces crédits de paiement ont correspondu les années antérieures - ou correspondent cette année - un volume bien défini d’autorisations d’engagement de dépenses. Chaque autorisation d’engagement donne lieu, pour la même somme, à des paiements la première année de l’engagement et/ou les suivantes. La suppression des 850 millions sur les investissements fait que des paiements de produits déjà commandés et sans doute fabriqués, ne seront pas effectués en 2017. Du coup, soit des matériels ne seront donc pas livrés aux armées cette année mais décalées dans le temps, soit des commandes nouvelles aux industriels seront repoussées aux années suivantes. Ça retardera les livraisons et surtout, ça accroîtra les coûts. Car pendant qu'on diffère commande ou livraisons, il faut bien que les industriels quant à eux conservent en l’état leur outil de production, leurs salariés ou leurs bureaux d’études…

L'idéal est de discuter avec des gens de la SIMAT pour bien comprendre ça...

Très bon article ici:

 http://l-arene-nue.blogspot.fr/2017/07/general-faugere-le-militaire-est-un.html?m=1

Donc un ancien inspecteur des armées, on l'aime ou pas, il a quand même une expérience qui fait qu'il raconte pas que de la merde:

"Des fonctions en états-majors parisiens dans le domaine des finances et des programmes d’armement en tant que responsable de la « préparation de l’avenir » pour l’armée de terre puis pour les trois armées. "

A choisir entre des novices et lui...

PAS DE MAUVAISE FOI! :B

Quand j'ai tord, je le dis, exemple:

Pour moi, j'ai fait le parallèle entre réserve terre et police, donc que ça permet de poser les perm de ceux d'active, etc, erreur (même si je ne me suis pas trop exprimé car pas sûr pour le coup) et j'ai appris quelque chose, j'y connais moins que SG.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

I 

il y a 33 minutes, Aegise a dit :

Je vais copier/coller un bon article qui explique le gel/dégel ainsi que les vrais conséquences de l'annulation, suffit juste de lire surtout ce qui est en gras (le texte entre parenthèse est de moi), OPEX360:

http://www.opex360.com/2017/07/23/la-ministre-des-armees-dit-avoir-obtenu-le-degel-de-12-milliard-deuros-de-credits/

Se pencher sur le budget des armées n’est pas simple pour le néophyte, surtout en ce moment, avec l’avalanche de chiffres donnés par l’exécutif. Résumons : pour 2017, le Parlement a alloué 32,7 milliards d’euros (dont 300 millions de recettes exceptionnelles) à la mission « Défense ».

 

Sur ce montant, il a été annoncé, puis confirmé, que 2,7 milliards avaient été gelés par la précédente équipe gouvernementale (donc sur un budget de 32.7 pour 2017, tu es a 30). Cette pratique n’a rien d’inhabituel : on y a droit chaque année. Il revient au ministre des Armées d’obtenir qu’ils soient débloqués au plus vite alors que Bercy souhaite au contraire les « garder au chaud » le plus longtemps possible, voire carrément les annuler.

 

Déjà, la ministre des Armées, Florence Parly, a perdu une première manche : 850 millions d’euros ont été annulés par le ministère de l’Action et des Comptes publics (perdue sans s'être battue). Cette somme correspond à celle qui manquera pour financer les opérations extérieures, pour lesquelles 450 millions d’euros avaient été initialement provisionnés dans le budget des Armées.

 

Normalement, si la Loi de programmation militaire avait été respectée à la lettre, ces 850 millions d’euros auraient dû faire l’objet d’un financement interministériel, comme le veut la pratique depuis une dizaine d’années. Mais ce ne sera donc pas le cas : ils seront donc prélevés sur le programme 146 « Équipement des Forces ». Cette annonce a été à l’origine de la première crise du quinquennat de M. Macron, marquée par la démission du général Pierre de Villiers, alors chef d’état-major des armées (CEMA).

 

Avec 850 millions annulés, restait donc à Mme Parly d’obtenir le dégel de 1,85 milliard (dégel d'une somme dû pour 2017, ou à la base ça devait être annuler pour arriver au +1.8 de 2018 tant qu'on y est.....?). Et visiblement, d’après ce qu’elle a affirmé dans les colonnes du Journal du Dimanche, elle pu arracher 1,2 milliard à Bercy (bravo... tu as débloqué pour un pays en état d'urgence une somme dû... donc nous sommes toujours pas à 32.7 mais l'année n'est pas finie... ).

 

« Je suis en discussion pour que des crédits gelés en 2017 soient dégelés. C’est déjà le cas depuis jeudi pour 1,2 milliard d’euros qui nous seront restitués par anticipation dès ce mois-ci », a expliqué la ministre (merci de faire ton travail et de rendre ce qui est prévu, mais pas tout). Le 20 juillet, Mme Parly a effectivement rencontré, tôt le matin, Gérald Darmanin, le ministre de l’Action et des Comptes publics, avant de s’envoler vers Istres avec le président Macron.

 

Si ce dégel devrait permettre à la Direction générale de l’armement (DGA) d’éviter une cessation de paiement, la coupe de 850 millions d’euros pourrait accroître le report de charges de cette dernière. Report qui a déjà atteint le niveau, préoccupant, de 3,1 milliards d’euros fin 2016. (Donc non, le budget de fin d'année sert en partie à payer les primes oui là tu as raison: déménagement, sentinelle, terrain, etc, encore heureux...; mais surtout à combler ce retard... c'est pas -plus?- jeter par les fenêtres...)

 

Cela étant, cette annonce, qui vient fort à-propos après les tensions de ces derniers jours, peut donner le sentiment à l’observateur peu au fait des questions budgétaires que le budget des Armées a été augmenté. Or, il n’en est évidemment rien. Comme le rappelle le député (LR) François Cornut-Gentille, rapporteur spécial des crédits de la défense à la commission des Finances, ce dégel « ne constitue pas un cadeau fait aux armées mais le strict respect de la loi de finances initiale. » (donc dégel= normal, je te dois 32e pour cette année, je gèle 2e pour faire travailler ça dans la banque, tu vas pas me remercier quand tu auras les 2e qui manque... désolé c'est ça)

 

« Je me suis engagée à ce que les annulations de crédits n’aient pas d’impact sur le fonctionnement des armées en 2017, notamment pour les militaires en opération. C’est donc sur les grands programmes d’équipement que les ajustements seront faits par lissage », a par ailleurs souligné Mme Parly, sans donner de précision sur les programmes affectés par les coupes (nul doute que ça sera quelques chose d'apparence pas grave, en jouant sur les annulations et retard de + de 3 milliards, tu trouves les 850 millions les moins urgents dedans, faut pas se tirer une balle dans le pied.... tu as tout payés, mais tu vas dire que "ça" sera pris plus tard alors que c'est fabriqué et qu'en vrai ça change rien...).

 

« Pour 2018, le budget de la défense augmentera de 1,8 milliard, ce qui fait une croissance de 5 % par rapport à 2017 (donc c'est pas 10% comme dit, et sans compter le fait du gel qui aurait pu être annuler....). Et, dans cette augmentation confirmée par le Président à Istres pour 2018, il est prévu 200 millions d’euros qui seront affectés à de l’équipement de base pour les militaires », a également dit la ministre, qui s’est vantée d’avoir obtenu le « meilleur budget de la Défense depuis 10 ans. » Sur ce point, on jugera au moment de son exécution. (exactement... mais si chaque année faut faire tout ce cinéma pour avoir le crédit voté et accepté en début d'année)

Donc pour résumer:

*Dégel= donner la somme qui était convenue, sinon je te donne 40 milliards l'an prochain MAIS je gèle 10 milliards que j'annule à la fin de l'année... et remet l'an d'après... ainsi de suite, comme dirait un banquier, je fais un emprunt à l'armée pour 5 ans...) comme ça je t'arrive à 2% du PIB en 3 ans, au début d'année, mais à la fin de l'année on s'en fou, ce qui compte c'est ce qu'est donné même si gel et réinjecté l'an d'après.

* 850 000 millions en moins qui s'ajoute au retard existant.

En quoi se retard est-il visible?

Voir mon graphique sur la rupture capacitaire sur les retards de livraison d'équipement, mais également les annulations cachées (à la base, c'est pas 67 tigres qu'il devait y avoir.... par exemple) le plus parlant serait un petit parc donc celui de la gendarmerie (sa date de quand elle était au MINDEF la commande) ils devaient retirer les écureuils et remplacer ça par du 135, mais faute de crédit, annulation de commandes (donc pénalité = tu payes mais tu n'as rien, juste pour annuler) et surtout une gestion à 3 parcs (au lieu de 2) dont un vieillissant qui doit être rénover, pour pas longtemps... On peut découdre du problème actuel du désengagement qui aura lieu à un moment ou un autre, des pumas du GIGN qui appartiennent au 4RHFS.... il faut du lourd, mais l'armée de terre, c'est compliqué. Je ne vais pas rentrer dans le détail....:

http://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/20141104tribc5f720f6c/helicopteres-quand-la-gendarmerie-se-tire-une-balle-dans-le-pied.html

"Après avoir annulé une commande de EC 135, la gendarmerie nationale doit payer un dédit de 5,5 millions d'euros à Airbus Helicopters. Des hélicoptères qui devaient remplacer des vieux Écureuil monoturbines aujourd'hui interdits de voler au-dessus de secteurs urbanisés. Incroyable mais vrai..."

A lire, car c'est un exemple qui parle.

C'est l'exemple le plus parlant, mais il y en a d'autres... HIL pour la gazelle... et autre retard de matos livré déjà presque obsolète lol

Il n'y a pas de neutralité, je ne fais que lire les textes... je cite des sources sûres (plus que Romain Colas député rapporteur de truc qui connait pas...), je ne fais pas l'avocat du diable en pensant être neutre, je le suis.

Pas de théorie du complot non plus, c'est un fait, un tel est vice président (sondage), l'autre est choisit pour être CEMA, l'autre pour DGA... je ne dis pas qu'ils vont cacher des choses entres eux, ça c'est du complotisme, je dis que des faits... après chacun pense ce qu'il veut.

Ce n'est pas méchant, mais relis plusieurs fois, car si tu comprends ça tu verras que lire qu'on comprend rien (plusieurs fois...) alors que le CEMA dit ça, les généraux...

Un autre, Général Faugere:

Mais c’est surtout, « l’outil de travail » - l’armement au sens large - qui fait l’objet, depuis trois décennies, de retards, de reculs, d’abandons ou d’atermoiements. Ça se répète à chaque vote d’une loi de programmation militaire (qui couvre cinq années) et à chaque exercice budgétaire annuel, ainsi qu'on vient de le vivre. Le lancement de programmes nouveaux a été systématiquement retardé, avec un effet cumulatif auquel les gouvernements sont insensibles puisque ses effets seront vécus par leurs successeurs compte tenu des longueurs de réalisation des programmes modernes.

 

Pendant ce temps, les armées sont sur-engagées en opérations. Ce n’est pas critiquable en soi, mais la rareté des crédits d’entretien et de renouvellement des matériels fait que le capital s’épuise. Les hommes et femmes en opérations sont contraints de faire avec, mettant ainsi en jeu leur sécurité et leur efficacité par manque de moyens de combat et de protection. Beaucoup d’équipements (avions, hélicoptères, blindés, bâtiments navals, etc.) ont plus de trente ou quarante ans d’âge. Alors que les matériels modernes arrivent à dose homéopathique, ça oblige les différentes armées à gérer un ensemble de parcs d’équipements hétéroclites, ce qui est nuisible à la cohérence de l’action militaire sur le terrain.

A quoi correspondent les 850 millions d'euros dont il est question depuis le début de la polémique ? N'est-ce pas finalement une somme assez faible ? La sécurité des soldats actuellement engagés est-elle mise en péril ?

 

Ces 850 millions, on le sait, seront pris sur les crédits d’investissement (infrastructure et matériels) et non sur les rémunérations du personnel ni sur le fonctionnement courant des unités. La raison en est que les crédits d’investissement sont les seuls qui ne mettent pas en péril le quotidien et l’immédiat. L'effet des ponctions sur les crédits d’investissement se ressent à moyen et long terme. Il est moins visible pour un observateur lointain (exactement, le mieux pour voir est de travailler dans la maintenance...).

 

De plus, 850 millions d’euros peuvent paraître indolore, comme l’explique le Président lui-même, par rapport aux 32,7 milliards d’€ du budget 2017 de la Défense. C’est ignorer les mécanismes budgétaires. Pour faire simple, ces 850 millions sont des crédits de paiement, argent qui existe au budget 2017 pour régler des factures cette année. A ces crédits de paiement ont correspondu les années antérieures - ou correspondent cette année - un volume bien défini d’autorisations d’engagement de dépenses. Chaque autorisation d’engagement donne lieu, pour la même somme, à des paiements la première année de l’engagement et/ou les suivantes. La suppression des 850 millions sur les investissements fait que des paiements de produits déjà commandés et sans doute fabriqués, ne seront pas effectués en 2017. Du coup, soit des matériels ne seront donc pas livrés aux armées cette année mais décalées dans le temps, soit des commandes nouvelles aux industriels seront repoussées aux années suivantes. Ça retardera les livraisons et surtout, ça accroîtra les coûts. Car pendant qu'on diffère commande ou livraisons, il faut bien que les industriels quant à eux conservent en l’état leur outil de production, leurs salariés ou leurs bureaux d’études…

L'idéal est de discuter avec des gens de la SIMAT pour bien comprendre ça...

Très bon article ici:

 http://l-arene-nue.blogspot.fr/2017/07/general-faugere-le-militaire-est-un.html?m=1

Donc un ancien inspecteur des armées, on l'aime ou pas, il a quand même une expérience qui fait qu'il raconte pas que de la merde:

"Des fonctions en états-majors parisiens dans le domaine des finances et des programmes d’armement en tant que responsable de la « préparation de l’avenir » pour l’armée de terre puis pour les trois armées. "

A choisir entre des novices et lui...

PAS DE MAUVAISE FOI! :B

Quand j'ai tord, je le dis, exemple:

Pour moi, j'ai fait le parallèle entre réserve terre et police, donc que ça permet de poser les perm de ceux d'active, etc, erreur (même si je ne me suis pas trop exprimé car pas sûr pour le coup) et j'ai appris quelque chose, j'y connais moins que SG.

Ah il a pas lâché le morceau notre Aegise. :mEt il a raison mais au prix d'une explication longue et technique que seuls ceux qui veulent suivre peuvent appréhender.  Et çela c'est tout le problème de la politique en général et du pourquoi on se fait toujours enfumé quelque soit le domaine car au JT du 20h pour le petit peuple il faut aller vite.  Donc on nous  présente les sujets avec une orientation avisée sous couvert de spécialistes et d'experts :X, afin de crédibilité le discours pour les moutons. Mais évidemment on ne peut pas rentrer dans les détails qui n'en sont finalement pas mais qui expliqueraient tout. Que ce soit pour la mascarade du budget de l'armée comme ici ou pour un texte de loi de santé publique,  c'est le même canevas de communication. 

En tous cas le boulot est fait,  j'avoue avoir été un peu flemard avec ma pirouette d'appel à la paix. Je ne voulais pas me taper un pavé de prof d'éco. :D

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

D'une manière générale et dans la majorité des cas (et tant que ça restera ainsi tout ira bien...) ceux qui sont habillés comme nous, se battent pour nous (même si parfois ils font les marchands de tapis...). Le reste faut pas trop faire confiance... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://www.opex360.com/2017/07/24/selon-mme-parly-la-direction-generale-de-larmement-devra-trouver-des-modes-de-financement-innovants-pour-equiper-les-armees/

Selon Mme Parly, la Direction générale de l’armement devra trouver des « modes de financement innovants » pour équiper les armées
 

………………..   En général, quand le ministère des Armées doit faire des économies, il n’a pas 36 solutions : il les prélève sur le programme 146 « Équipement des forces », c’est à dire sur le budget géré par la Direction générale de l’armement (DGA).

 

Et Mme Parly a indiqué que la « réforme de la DGA sera […] un élément déterminant » pour le renouvellement des matériels par « l’entrée en service de nouvelles générations d’équipements permettant un réel saut technologique. »

 

« Nous allons prochainement désigner un nouveau DGA [Délégué général pour l’armement, ndlr] qui aura pour mission non seulement d’améliorer la qualité et de veiller à la modernité de nos équipements, mais également d’engager une profonde transformation visant à trouver des modes de financement innovants pour accélérer le renouvellement des matériels », a annoncé la ministre, sans plus de précision.

 

Quelles seront donc ces « modes de financement innovants » qu’aura à trouver le successeur de Laurent Collet-Billon, l’ex-Délégué général pour l’armement, dont le mandat a pris fin le 30 juin dernier? Va-t-on assister au retour des « sociétés de projet« , rendues possibles par la loi pour la croissance et l’activité (dite « loi Macron ») voté en 2015?

 

Pour rappel, afin de remédier au retard de la vente aux enchères de fréquences hertziennes aux opérateurs de télécommunications, l’ancien ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, avait imaginé un dispositif – très critiqué – reposant sur des « sociétés de projet » qui, grâce à l’apport de capitaux publics et privés, auraient acheté des équipements pour ensuite les louer aux armées.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Si en gros, l'armée loue (vend puis loue par exemple) du matériel a des industriels, sur le cour terme ça ira mieux mais rapidement... (ça repousse l'inévitable, sauf que là, ça sera brutal, possible d'atteindre un taux de dispo extrêmement dangereux en OPEX...) C'est bien pour le style auto école type HELIDAX, où l'armée achète un volume horaire sur un parc externe (qui ne lui appartient pas) pour une formation avec le matériel pour la métropole.... Pour le reste, c'est du matériel militaire (hors avion de chasse, etc) donc utilisable surtout par l'armée, le terme vache à lait correspondrait parfaitement (en plus de payer comme ont fait, on paye la société civile...) En gros (de façon simpliste) tu as une voiture, tu la vend à une entreprise, elle te donne l'argent, ensuite tu payes l'utilisation de la voiture sur X années et la société... ça fait rapidement rentrer du liquide, tu as le matériel neuf que tu voulais mais tu dois payer la location d'autres matériels comme un ouroboros (sachant que tu as moins de marge sur le matériel loué et que tu gères plus grand chose.... quand je vois comme ils essayent de se faire du fric sur l'armée les industriels, presque pire que Bercy...).

Rappel:

https://www.challenges.fr/economie/l-armee-condamnee-a-vendre-puis-a-relouer-ses-avions-et-ses-bateaux_48951

Sapin est contre, Macron est pour

Le problème, c'est que l'idée est loin de faire l'unanimité. Le chantier des SPV a même mis le feu à Bercy, où le ministre des Finances Michel Sapin et une bonne partie de ses équipes freinent des quatre fers sur le sujet, quand le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, y est favorable. Les opposants s'appuient sur un rapport conjoint de la DGA (qui va changer), du Contrôle général des armées et de l'inspection des Finances, remis en juillet à Brienne et à Bercy et dévoilé par Challenges le 13 novembre, qui jugeait le projet de SPV aléatoire, complexe et coûteux, et assurait que le montage serait comptabilisé en dette publique, mais aussi que les frais de gestion et d'assurance risqueraient de déraper.

Pour rester sur le thème premier, l'article re posté sur mon site (hélico):

http://www.european-military-aircrafts.net/coupes-budgetaires-limpact-des-reductions-de-flottes/

Il faut s’intéresser à la maintenance pour apprécier ça..... 

Le plus important c'est la fin:

  1. A terminaison :
    1. Une accélération du besoin de renouvellement de la flotte (dont par ailleurs son potentiel chutera drastiquement, à l’image des Puma) et donc une accélération des besoins en LPM et donc en budget, ce qui est en totale contradiction avec la logique de réduction budgétaires qui demande aux matériels d’être endurants. Ce qui, par ailleurs, vient aggraver l’adéquation budget alloué / budget requis.
    2. Ainsi, les coupes et réductions budgétaires de ces 15 dernières années sont en partie la cause du besoin d’un #budget à 2% du PIB d’ici 2025. Elles le sont en partie et doublement : du fait des reports d’une part (voir prochain article) et également par l’accélération du besoin de renouvellement des moyens.
    3. Bien avant la terminaison, il y a les Retrofit à mi-vie qui, du fait de l’accélération du vieillissement ne sont plus alors à un temps optimum pour la flotte, mais ça nous le verrons dans le prochain article…

Après le mec c'est sont travail aussi à Eurocopter... :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour la location je sais pas , je sais que les USA le pratique depuis longtemps , après j'ai pas demander ce qu'ils on comme bilan , après c'est compliquer , car eux ont un gros budget comparer au notre ... donc l'adapter à notre niveau il faut regarder bien en détails car pas forcements rentable .

Après d'un coté les USA on toujours 10 ans d'avance .. haha

C'est assez drôle d'ailleurs , leurs problèmes , 10 ans après c'est notre tours de les avoir :lol:!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Avec beaucoup de matériel, vendre et louer est intéressant vu que tu n'utilises pas tout, ça permet d'éviter des mises sous cocons (en France, c'est différent, déjà ils sont tout content quand un pays achète et que ça évite de payer davantage...) . Le gros souci c'est que ils veulent copier mais sans les moyens de le faire, comme si un employer de banque par exemple voudrait imiter Poutine et faire le chef, le soldat... Lui sera moqué et perdra des points de popularité (devra même inviter des artistes et donner surement du fric, alors que normalement les caisses sont vides...), Poutine il aura un documentaire avec Oliver Stone... :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Oui voila pourquoi il faut bien étudier le dossier , après il y a du "tourisme militaire" qui paye beaucoup pour l'armée .

Comme faire un tour d'avion , hélico ect ... tu peut l'utiliser sur le temps de formation de pilote ect ... pour valider leurs heures et faire payer ...

Très ricains comme système mais rentable par contre :lol:!

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Même en étudiant les dossiers (sauf une entreprise qui fait du bénévolat)... c'est intéressant pour certains matériels vu que quand tu es sous cocon, le matériel n'évolue plus donc quand tu le sors, tu dois tout remettre en état et par exemple retrofit, ou changer la motorisation, l'avionique... (bateau, hélico...). Là faut être honnête, tu as peut être des Leclerc sous cocon, mais c'est pas concerné, le reste, c'est pas du cocon (enfin sur le papier), c'est il est cassé, et tu le vampirise (tu prends des pièces en urgence pour faire voler le reste....).

Je suis pas DGA, mais le canibalisme (et autres) ils avaient voulu l'arrêter... problématique en OPEX également si matos loué et matos à toi sont ensemble, il faut une pièce mais c'est pas à toi (en gros tu loues une voiture et tu prends les pièces bonne pour la tienne...), les cas particuliers comme NH FS... Quand tu es très (trop) équipé, c'est parfait, 300NH, t'en mets 100 loués, et parfois ils vont faire du offshore limite mais là... A la limite, les A400M, comme ça les para sautent pas, j'économise les soldes à l'air.... :D (je pense pas qu'il en ont trop l'armée de l'air dans tous les cas).

:115:

Modifié par Aegise

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je sais pas , mais régulièrement , il y a des missions plaisir comme j'appelle , histoire d'embarquer les gars pour faire un tour alors que tu peut le faire en voiture normal :D ! Donc autant faire ces moments plaisirs aux frais des civils qui paye cher ... :X ! haha

Moi j'ai fait pas mal de tour d'hélico juste pour faire tourner la machine et faire piloter le gaston au commande , histoire qu'il est sont cota ... donc autant en profiter de ces moments de vol obligatoire pour qu'il sois rentable .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Regarde la vidéo :B.

Non, pour partir en OPEX il faut un certains nombres d'heures de vols, même baladex, ça compte et tu t'entraînes car tu dois rester en carte, c'est la loi car si tu as:

http://www.leparisien.fr/faits-divers/ecosse-un-helicoptere-de-la-police-s-ecrase-sur-un-pub-a-glasgow-des-victimes-probables-30-11-2013-3364347.php

faudra pas venir pleurer si tu étais dans le bar...

(preuve qu'un biffin à une vision déformée et fausse), les quelques économies dessus c'est certains grands chefs volants, tu leurs donne un poste à responsabilité durant 2 ans, mais durant 2 ans en plus de faire quelque chose d’ennuyant, ils gagnent bien moins (il fait le mini au commande, le reste derrière) ou les baladex c'est pour déplacer une autorité (souvent civil imposé, genre le préfet, ou ministre )... ça va pas chercher loin les économies dessus, et d'un coté ils restent en carte pour si ils retournent en régiment (surtout que c'est essentiellement à DAX donc hélico civil, donc tu payes pas). 

Sont quota le pilote, il va également - bien que sur hélicoptère de combat normalement -, les faire sur un hélico civil qui n'a rien à voir... Avec ce raisonnement de pas voler pour l'entrainement, je peux dire que si je fais tirer les biffins au airsoft, je ferrais des économies et c'est pareil et en plus civil. ;) 

Donc non, si tu enlèves ses missions 'plaisir' (entrainement dans 95% des cas), le gars tu l'envois pas en OPEX car il n'a pas l'entraînement nécessaire... c'est comme le biffin... genre je suis treuilliste, je dois faire X treuil par an, car je peux avoir une vie au bout du câble, parfois c'est plaisir, j'ai un pote en dessous.... :D 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je ne demande pas qu'il arrête de s'entrainer , mais autant le faire avec des civils qui on dépenser plein de fric pour faire tourner le bordel !

Tu comprends pas ce que je veut dire , je m'en fiche de l'argent pour le vol ! Mais autant le faire avec la capacité pleine , car un civil tu peut lui demander 500 € pour faire un petit tour de 1 h :X ... quand tu vois le nombre de place dispo dans des cougars ou autre :X haha

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Et si crash? c'est méga tendu à l'armée les autorisations, et surtout tu n'as pas le droit, sinon il y aurait des dérives comme eu avant avec la femme d'un tel qui vol ou autre... Surtout que là ça serait compliqué, un militaire qu'il parle au casque derrière tu peux lui dire de fermer sa gueul*, le civil qui a payé, il attend quelque chose, et forcément ça aura un impact sur l'entrainement. (genre pas de voltac)

Il y a des baptême de l'air au JPO parfois, sous forme de tombolas mais l'argent n'est pas réinjecter ;), l'armée ne produit rien, sinon si inondation il faudra faire payer aussi pour l'aide.

Et, l'argent irait à l'état pas l'armée, sinon le gendarme ferait bien plus de PV... :D, si il faut prendre l'argent au civil en plus des impôts. D’où l'importance de garder la flotte et de pas faire louer, car ce qui négocient sont en vert et arrangent l'armée.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

bof c'est un autre système , au USA la location marche bien la bas , après il faut légiférer ect ... choses qui est impossible a faire en France pour le moment .

La bas tu signe des papiers pour avoir le droit de monter ect ... donc si accident ou autre , tu peut rien faire tu a signer pour ton vol tactique par exemple !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ajouter un commentaire :

-

Créer un compte

en 3 secondes

INSCRIPTION

Se connecter

ici

CONNEXION

Partagez cette page :