Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Décès accidentel d’un sous-officier du 3e RPIMa lors d’un exercice au camp de Caylus

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2017/08/02/deces-accidentel-dun-sous-officier-du-3e-rpima-lors-dun-exercice-au-camp-de-caylus/

Un exercice de conduite en terrain accidenté au camp militaire de Caylus s’est mal passé, ce 2 août. En effet, un sous-officier du 3e Régiment de Parachutistes d’Infanterie de Marine (RPIMa) de Carcassonne a perdu la vie quand le Véhicule de l’avant blindé (VAB) dans lequel il se trouvait s’est retourné pour une raison encore indéterminée.

Selon la presse locale, le sous-officier, un adjudant d’une trentaine d’années, a été éjecté du VAB dont il était chef de bord avant d’être écrasé par ce dernier. Il a succombé ensuite à ses blessures. Quant au pilote du blindé, il est indemne mais en état de choc.

L’exercice en question, réalisé sur une « piste du camp dédiée à ce genre d’activité », précise l’armée de Terre, s’est produit dans le cadre de la préparation opérationnelle de la 1ère compagnie du 3e RPIMa.

L’accident fait l’objet d’une enquête menée par la gendarmerie.

Ce type d’accident rappelle celui qui avait endeuillé, en mai 2016, le 3e Régiment de Hussards, quand un Véhicule blindé léger (VBL) s’était également retourné lors d’un exercice de conduite, ce qui avait coûté la vie à un sous-officier.

Dans un communiqué, l’armée de Terre dit s’associer « à la douleur de la famille, des proches, et de tous les frères d’armes du sous-officier décédé, et les assure de son soutien. »

More Majorum.

BTX

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

https://vocationmilitaire.blogspot.fr/2017/08/deces-accidentel-de-lun-de-ses-sous.html

267


Un hommage militaire lui sera rendu mardi 8 août à la caserne Laperrine de Carcassonne.

Se voulant intime, cette cérémonie ne sera pas ouverte au public.
L’adjudant François WOIGNIER s’était engagé dans l’armée à l’âge de 21 ans. Il avait débuté comme parachutiste de deuxième classe, avant de devenir adjudant et chef de section au cours d’une carrière exemplaire portée par des valeurs de courage, d’honneur et de fraternité, qui l’a conduit à participer à 11 missions extérieures et opérations, au Gabon, en Nouvelle-Calédonie, au Kosovo, au Tchad, en Guyane et en Centrafrique. Il a également participé à la mission Sentinelle.
Ses proches disent de lui que «c’était un passionné. Il avait des étoiles dans les yeux quand il parlait de son métier.»
Il laisse l’image d’un sous-officier courageux et exemplaire au parcours remarquable, d’un chef et camarade dynamique et souriant, apprécié de tous.
L’adjudant François Woignier était marié et père d’un enfant de 6 ans.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :