Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
BTX

Le général Pierre de Villiers a créé une entreprise de conseil

Messages recommandés

http://www.opex360.com/2017/08/24/le-general-pierre-de-villiers-cree-une-entreprise-de-conseil/

En effet, moins de trois semaines après avoir quitté ses fonctions, l’ancien CEMA a créé une Société par actions simplifiée à associé unique (SASU) spécialisée dans le conseil « pour les affaires » et la « gestion ». Elle a été immatriculée le 8 août dernier au registre du commerce et des sociétés (RCS) de la Roche-sur-Yon (Vendée).

L’hebdomadaire satirique (Le Canard enchaîné) précise que la société du général de Villiers, désormais en 2e section, entend proposer du « conseil en management, de la formation à l’exercice de l’autorité et du commandement » et « l’organisation, l’animation de conférences et d’événements ».

Au vu du battage médiatique causé par sa démission, survenue après un « recadrage » du président Macron, suite une indiscrétion sur la teneur de propos qu’il avait tenus lors d’une audition parlementaire pourtant à huis-clos, le général de Villiers ne devrait pas se faire trop de souci pour trouver des clients. D’autant plus que ses qualités ont été reconnues aussi bien à droite qu’à gauche.

Cela étant, le Canard Enchaîné s’étonne de la création rapide de cette société. « Ses ennemis, à l’Élysée, entre autres, assurent que Villiers avait décidé de quitter son poste quoi qu’il arrive. Avec, en ligne de mire, la perspective d’une entrée dans l’arène politique », écrit-il. Ce qui serait tout de même très étonnant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/demission-general-villiers-cemat-parle-d-blessure-qui-doit-etre-135478

Démission du général de Villiers : le CEMAT parle d’une « blessure » qui « doit être cicatrisée »

Lors du Grand rapport de l’armée de terre (GRAT), la réunion annuelle à huis clos des hauts gradés, le général Jean-Pierre Bosser, chef d’état-major de l’armée de terre (cemat), est revenu, jeudi, sur les conditions du départ du général Pierre de Villiers.

Le Cemat a parlé d’une « blessure » ajoutant tout de suite qu’elle « doit être cicatrisée ». Il a demandé à tous de se mobiliser derrière le nouveau Cema.

Dans son large exposé de situation, il a exprimé sa satisfaction de l’actuelle « remontée en puissance » de l’armée de terre et préciser que ses principaux soucis concernaient moins le matériel que « le taux d’encadrement » des militaires du rang. Du fait de l’augmentation des effectifs, l’armée de terre manque aujourd’hui d’officiers supérieurs dans les régiments et certains sous-officiers ont dû être promus très jeunes.

Enfin, paraphrasant le chef de l’État, le général Bosser a estimé que l’armée de terre française devait être la première du monde libre, après celle des Etats-Unis.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Ajouter un commentaire :

-

Créer un compte

en 3 secondes

INSCRIPTION

Se connecter

ici

CONNEXION
Connexion  

Partagez cette page :