Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Pour AEGISE = La ministre met un spécialiste au chevet du MCO aéronautique

Messages recommandés

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/09/19/la-ministre-met-un-specialiste-au-chevet-du-mco-aeronautique-18521.html

On se souvient des coups de sang de Jean-Yves Le Drian sur le maintien en condition opérationnel (il n'avait pas caché son vif mécontentement devant les députés en octobre 2016), de la Note stratégique de CEIS sur le MCO aéronautique de 2014 (lire ici) et du rapport de 2015 sur les opex et ce fameux MCO (lire ici)...

Florence Parly qui "fait de l'amélioration de la disponibilité des aéronefs une priorité de son action", a confié une mission d'audit stratégique à Christian Chabbert qui aura pour tâche "d'établir un état des lieux précis et de dégager des axes d'amélioration visant à redonner à nos armées la liberté d'action nécessaire à l'exercice de leur mission".

Ancien directeur du service de la maintenance aéronautique, C. Chabbert est ingénieur général de classe exceptionnelle de l’armement.

Selon un communiqué de lundi soir, "la ministre, consciente de l'enjeu majeur que représente le MCO aéronautique, fera un point d'étape mensuel avec Christian Chabbert. Sur la base des conclusions de cet audit, qui seront rendues en décembre 2017, un plan de modernisation du MCO aéronautique sera proposé par la ministre des Armées en janvier 2018."

Objectif? Ce n'est pas de faire des économies mais d'avoir un MCO plus efficace, plus réactif, plus rapide. Nouveau mot d'ordre pour la SIMAD (Structure intégrée de maintien en condition opérationnelle des matériels aéronautiques du ministère de la défense) et le secrétariat permanent interarmées du MCO aéronautique créée en 2014: performance! Et reparlera-t-on d'externalisation? A voir en janvier prochain...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Mais si je comprend bien, ça sert a rien vue que l'Armée a plusieurs truc a sa charge dont les Opex/Opint.

Et logiquement c'est l'armée qui devrait financer ses opex? Ou c'est l'état a propremement dit avec un autre budget ? genre un budget des Opération exterieur.

J'ai l'impression qu'ils donnent de la thune mais a contre coeurs :') , enfin cela dit je n'a pas voté pour lui mais que candidat aurait fait mieux pour la défense ?:s

Modifié par Delta_IV

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/12/05/mco-18831.html

MCO aéro : après le rapport Chabbert, des annonces le 11 décembre

Comme prévu, Christian Chabbert a remis son rapport définitif à la ministre des Armées le 30 novembre. Il a été reçu lundi matin pendant une heure, à l'hôtel de Brienne pour lui présenter ses travaux sur le MCO aéronautique et ses conclusions "qui ne feraient pas que des adeptes".

La suite? Ce mardi à 17h, se tiendra un Comité ministériel d’investissement présidé par la ministre. Christan Chabbert devrait y présenter à nouveau ses travaux. Les grands subordonnés (CEMA, DGA, SGA) s’exprimeront sur le rapport et les propositions.

Lundi 11, on attend un discours de la ministre sur la base aérienne d’Evreux. Florence Parly devrait y annoncer ses décisions.

2126072636.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Dans le prolongement de l'article, voici les annonces faites sur la BA d'Evreux par la MINARM =

" a/ La gouvernance.
Le 1er mars 2018, sera créée la direction de la maintenance aéronautique (DMAé), qui deviendra la direction exécutive pour assurer la maîtrise d’ouvrage du MCO aéronautique. Il s’agira d’un service interarmées relevant du chef d’Etat-major des armées. Son directeur sera, sous l’autorité du CEMA, responsable de la performance du MCO Aéronautique. Les personnels civils comme militaires de la SIMMAD seront désormais des personnels de la DMAé. La DMAé sera concentrée sur un nombre restreint d’activités, à plus forte valeur ajoutée. Dans le domaine contractuel, il généralisera le recours à des contrats de soutien longs et globaux qui responsabiliseront de bout en bout un industriel unique. Il s’agit d’éviter ce qui est organisé aujourd’hui pour l’hélicoptère Tigre par exemple, avec plus de 30 contrats différents que la SIMMAD doit piloter en essayant d’en organiser la cohérence. Ce recentrage appelle des ressources humaines adaptées, qui seront notamment fournies par la DGA grâce à un plan RH spécifique.

b/ La coordination entre les armées et les industriels
Les activités qui permettent aux armées de disposer en leur sein de personnels qualifiés et capables d’agir sur les terrains en opérations et en toute autonomie seront préservées.

En métropole et pour chaque aéronef, tous les travaux, étatiques ou privés, seront coordonnés par un maître d’oeuvre unique (industriel) et regroupés pour mieux chaîner les opérations aboutissant à la disponibilité et en démêler les noeuds. Le recours aux plateaux industrie-forces et aux guichets logistiques industriels sur les bases aéronautiques sera systématisé.

Les armées se désengageront donc de la logistique aéronautique, hors OPEX.

La verticalisation et la globalisation des contrats avec la nouvelle coordination des relations entre les armées et les industriels sont mises en place sans attendre sur toutes les flottes hélicoptères ainsi que sur les contrats arrivant à échéance dans les prochains dix-huit mois, y compris le Rafale.

c/ le SIAé
Les avantages à disposer d’un industriel public sont confirmés car le SIAé est capable de remettre en question sur certaines flottes la situation de monopole des constructeurs et il permet à l’Etat d’entretenir de façon optimisée ses aéronefs tout au long de leur cycle de vie en repoussant les frontières de l’obsolescence.

La réforme consolide donc le rôle du SIAé comme acteur central du MCO Aéronautique. Il conservera en toute hypothèse son statut public. Le SIAé se situe néanmoins dans un paysage industriel en évolution rapide. Une étude complémentaire sera menée dans les six prochains mois pour identifier les éventuelles évolutions à apporter pour conférer au SIA davantage de liberté d’action, en matière d’achats industriels, de partenariats ou de ressources humaines. Cette évolution sera concertée avec l’ensemble des acteurs. Le SIAé sera naturellement fortement impliqué dans le MCO des programmes militaires modernes, souvent en partenariat avec d'autres maîtres d'oeuvre, et son carnet de commande sera assuré sur le long terme.

Comment la réforme sera-t-elle menée ? D’abord, ses acteurs renouvelés seront responsables de sa conduite devant la ministre Florence Parly. Des objectifs précis leur seront fixés. Leur performance personnelle sera évaluée à cette aune. Ensuite, une clé de la réforme réside dans la concertation. Florence Parly, ministre des armées, a adopté la même méthode pour le MCO que pour la rénovation de l’opération « Sentinelle », l’élaboration du Plan « famille » ou encore la rédaction de la Revue stratégique : un travail d’équipe, concerté en amont. Ensuite, cette transformation sera suivie personnellement par la ministre, qui pourra s’appuyer notamment sur une équipe projet qui sera mise en place auprès de son cabinet pour en coordonner les différents aspects.

d/ Renforcer les compétences, investir dans l’innovation, le numérique
Le soutien recourra massivement à une industrie 4.0 reposant sur des technologies intelligentes : la numérisation, la robotisation, l’impression 3D, le big data, la fusion de données, ce qui permettra par exemple de développer la maintenance prédictive. La maintenance et la logistique vont donc être révolutionnées à très brève échéance, tout comme le métier de maintenancier : cette réforme doit nous permettre de nous y préparer.

Le mot de la fin:
"Les premières mesures, d’effet immédiat, concernent toutes les flottes d’hélicoptères et l’ensemble des contrats de MCO à échéance dans les dix-huit mois."".

BTX

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2017/12/11/mco-les-armees-vont-se-desengager-de-la-logistique-aeronauti-18851.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :