Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Le CETIA Symphonie fait peau neuve

Messages recommandés

Le Centre d’entraînement aux tirs interarmes (CETIA) du camp de Suippes (Marne) a récemment fait peau neuve. Après une année de travaux, son parcours de tir Symphonie intègre non seulement de nouveaux champs de tir, mais également la 3e dimension, nous apprend le dernier numéro du mensuel Terre information magazine (TIM) de l’armée de Terre.

FOB_195.jpg

Deux « rapaces » de la 4e compagnie de combat du 92 RI à l’entraînement en novembre 2017 au CETIA Symphonie (Crédit photo: 92e RI)

Le CETIA Symphonie, inféodé au centre de commandement et de préparation de forces (CCPF), sert à l’entraînement et à l’évaluation des unités sur la précision des tirs, embarqués et débarqués, les manoeuvres tactiques et la capacité de commandement. Inauguré en 2013 et devenu depuis un maillon essentiel de la préparation opérationnelle, Symphonie est en mesure d’accueillir un SGTIA* sur des créneaux de 14 jours consécutifs programmés sur trois semaines.

Et la primeur de ce parcours d’entraînement dernier-cri est revenue aux Gaulois du 92e régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand (Auvergne). Ceux-ci ont profité en novembre 2017 de l’amélioration des 550 cibles – principalement au niveau de la signature thermique- et de l’intégration des aéronefs dans les phases tactiques, précise TIM. Les huit km d’entraînement et les 41 zones de tir permettent désormais de combiner les manœuvres de feu et le tir embarqué au soutien aérien fourni par les Tigre, Mirage et autres plateformes.

FOB_239.jpg

Symphonie intègre désormais la 3D, et notamment les Tigre de l’ALAT (Crédit photo: armée de Terre)

« C’est un outil unique », affirme le lieutenant-colonel Xavier Bouard, chef du CETIA. Ce dernier est aujourd’hui « un outil pleinement opérationnel répondant précisément aux besoins de l’armée de Terre. Le combat interarmes est le seul moyen de permettre au fantassin d’exécuter la dernière partie de sa mission : être les yeux dans les yeux avec l’adversaire. Le centre offre la possibilité d’entraînements très réalistes, adaptés à la préparation des projections futures », a pour sa part déclaré le général de division Pierre Gillet, commandant des écoles militaires de Draguignan.

Malgré ces quelques mises à jour, la prépa OPS « reste inférieure aux objectifs fixés, de près de 10 % », estime le PLF 2018. Si la remontée en puissance de l’armée de Terre portait jusqu’à présent sur les effectifs, la seconde étape « s’ouvre aujourd’hui sous le signe de la consolidation. Cela passe par un effort d’entraînement », rappelait encore le député LREM Thomas Gassilloud le 2 novembre 2017 auprès de l’Assemblée nationale. Un effort soutenu par le budget 2018 du ministère des Armées, qui prévoit d’augmenter de 10% les crédits alloués au programme 178 afin que ceux-ci atteignent 8,12Md€.

* Sous-groupement tactique interarmes, généralement constitué d’une compagnie d’infanterie et d’un peloton de cavalerie

http://forcesoperations.com/suippes-symphonie-fait-peau-neuve/

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :