Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Messages recommandés

Bonjour, je voulais savoir précisément quel était le quotidien et en régiment et en opération d'un officier sous contrat encadrement. Merci a tous !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bonjour Martin04,

Je n'ai pas la réponse exacte n'étant pas officier sous contrat encadrement cependant sur les informations que j'ai pu obtenir. Je te dirai que le rôle et le quotidien de l'officier dépend de l'arme à laquelle il appartient mais globalement il doit commander. Chef de section d'une trentaine de personne, c'est à lui que revient les formations, l'organisation de ces hommes. 

En régiment, il devra donc gérer tous les petits soucis de ces hommes. Un "manager" gestionnaire. Sur le terrain, il sera plus opérationnel et ordonnera en fonction des directives reçu ses troupes.

Pour te donner un ordre d'idée tu trouveras sur youtube par exemple ces vidéos (en dessous)

J'espère que cela t'aiguillera, je laisse la parole aux autres :)
Bon courage !

 

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Je ne parlerai ici que d'un niveau : le premier rencontré par un officier, qu'il soit OSC/E ou off de carrière

Un CDS doit organiser le travail de ses hommes (de sa section). Il doit aussi prévoir les formations nécessaires suffisamment à l'avance pour réserver les lieux/matériels/formateurs requis. Il doit veiller à ce que le travail à faire soit fait, ou à ce que l'entraînement prévu ait bien lieu comme prévu.

Mais en prime il doit être disponible pour ses hommes : il est l'officier le plus proche. Il doit donc être près à les écouter, à entendre leurs plaintes ou leurs problèmes, à les conseiller pour les remettre dans la bonne direction.

Un boulot complexe, épuisant, pas toujours marrant (surtout quand il faut punir), mais surtout un boulot passionnant.

En plus, le CDS est "l'intermédiaire" entre le commandement et la section. S'il commande réellement au niveau de sa section, il doit d'abord prendre ses ordres au niveau supérieur où le "management" se fait à une plus large échelle et parfois sans contact direct avec les MDR : le CDS sera donc le rouage indispensable entre ses PAX et les niveaux supérieurs.

L'ennui, c'est qu'il se passe essentiellement en caserne et pas de manière "glamour" sur le terrain ou au combat. C'est donc finalement une routine pas très variée, mais indispensable

Modifié par Levy Pierre
  • Like 1
  • Confused 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Pour MARTIN04, voilà le point de vue que j'avais livré il y a de ça quelques années à un de vos illustres prédécesseurs =

" Pour TITILAROCHE,

Q1. En tant que postulant OSC/E, j'aimerais avoir l'avis d'EVAt, sous off et OSC issu de l'infanterie, des transmissions ou encore du Génie et cavalerie et même le mat ou la log.............."

R1. Votre formation initiale militaire sera longue et dense qui vous conduira à la sortie de l'Ecole d'Arme dans le régiment "élu" selon votre rang de sortie. Plus rien alors ne vous appartiendra. Vous serez en qualité "d'officier en devenir" à la disposition de votre chef de corps qui vous affectera dans la fonction qu'il voudra.

Souvent sans que cela soit une règle, l'OSC/E débutant est placé en doublure d'un chef de section lui-même officier avant de voler au bout de qqs mois de ses propres ailes.

Vous aurez alors le commandement soit d'une section de combat soit d'une section d'appui. Vous pourrez même être affecté au CFIM de votre brigade pour encadrer et instruire les jeunes recrues.

Le métier de CDS est passionnant pour peu qu'on n'ait pas un esprit calculateur. Fuyez la routine et la démagogie. Si vous voulez être respecté et obéi, soyez vous-même respectable et obéissant.

Exemplaire dans la tenue et le discours, toujours devant en sport même si cela vous coûte.

La journée lambda au quartier débute ou devrait débuter par une séance d'E2PMS.

Après la douche, le programme de la journée commence.

Bannissez les temps morts qui "tuent", la routine et la théorie rébarbative. Tout doit être PRATIQUE et CONCRET. L'instruction doit être PLANIFIEE : qui fait quoi, avec quoi, pour quoi, comment, quand et où ? L'imagination doit être votre signature sans pour autant contrevenir aux règles de SECURITE 1/du personnel 2/du matériel.

Emmerdez votre CDU en réclamant des sorties terrain. Sortez du quartier à pied, sac à dos, armement organique, section constituée. Apprenez à vos hommes à chanter. Le chant de section c'est le cri de ralliement de 30 hommes. Une vraie section chante juste.

Une section de branquignols chante faux.

Croyez moi, 24 heures ne vous suffiront pas.

Et dernier point : 1/commandez vos sous-officiers qui EUX commandent les EVAT 2/aimez vos hommes sans copinage ni sensibilité à deux balles : ils vous le rendront au centuple.

Q2. Donc si je comprend bien la cohésion est bien comme je l'avais aussi remarqué un point important que l'officier et les sous off doivent travailler dans une section et compagnie."

R2. Pour prolonger ma réponse, l'instruction que vous conduirez avec vos sous-officiers, sous l'impulsion de votre CDU qui reçoit ses directives du chef de corps, mises en musique par le chef du BOI, répond à une planification logique : c'est la "montée en puissance " de votre outil de combat qu'est la section.

Cette instruction diversifiée (Topo, Combat, IST-C, EP2MS, RNBC, Secourisme, Trans, etc.) permet aux MDR.C d'acquérir en théorie les "fondamentaux" du métier de combattant. Les sorties terrain ont pour objet de créer le liant entre les connaissances théoriques acquises pour en mesurer la parfaite maîtrise lors de restitution globale (le binôme reconnaît, le binôme surveille, etc.). Cette instruction eu égard au temps compté et aux imprévus qui rythment la vie régimentaire doit être particulièrement préparée, peaufinée et organisée. L'à-peu près et le bricolage n'ont pas lieu d'être. Les tâches doivent être réparties entre les cadres. Les petits gradés (caporaux) ont leur importance. Ils doivent servir dans les démonstrations. Ils sont des moniteurs et doivent être associés en temps utile à l'élaboration de cette instruction planifiée.

Meilleure sera l'instruction, plus forte sera la cohésion. Rien de pire qu'un Lieutenant désemparé, que des sous-officiers mis de côté et que des MDR.C qui baillent aux corneilles.

Ensuite, vous connaîtrez de multiples occasions pour développer la cohésion (challenges sportifs, chant, insigne de section, bivouac, marches, etc.).

Q3. Mon conseiller au cirfa me dis que certains soldat se battent ou il y a des problèmes de drogues dans certaines sections car ils s'ennuient... Donc une mauvaise gestion des hommes par l'officier?"

R3. On vous a répondu ce qu'il en est.

La gestion n'a rien à voir là-dedans. Il existe un règlement de discipline général qui décrit la démarche et cadre la réponse appropriées à ces types de comportement. Il s'agit de l'appliquer avec discernement. Mais le CDS n'est pas seul. Il a des sous-officiers et des gradés de contact. Il a un CDU et un ADU.

Il en va de la drogue comme de l'alcoolisme. Là-dessus, il ne faut JAMAIS rien lâcher.".

BTX

 

  • Like 2
  • Thanks 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Merci beaucoup BTX, puis-je savoir comment ça se passe en opérations pour un OSC E s'il vous plaît ? Merci encore pour votre précédente réponse très satisfaisante.

Merci a tous ceux qui prennent le temps de me répondre, chaque réponse est instructive.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Si l'OSC-E connaît sa gamme en métropole, il la récitera tout aussi bien en OPEX. Dans une armée de terre professionnalisée, il ne doit pas y avoir de différences de comportement entre le temps de paix et le temps de guerre.

BTX

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Invité

Je plussoie , pareil entre l'entrainement et le réel .

Si tu t’entraîne comme il se doit , mis à part le stress de prendre une douille , tu travail de la même manière , encore heureux ! Sinon il y aurait plein de mort et de blesser ...

Entrainement difficile , guerre facile ^_^!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

J'ai une question suivant les pages du site de l'armée de terre la réponse n'est pas la même.

Quel est le niveau de recrutement d'OSC-E, bac +2 ou 3 ?

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :