Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Tiel

La natation à l’ENSOA

Messages recommandés

Bonjour, 

après avoir passé mes tests de selection à Lyon, avec mon recruteur nous nous apprêtons à envoyer mon dossier à Paris. 

Quant à la natation, je ne sais nager qu’en brasse, il faut dire que je ne iOS pas très forte dans l’eau, je voulais savoir si à l’ENSOA la natation était primordiale et si le fait de ne pas être à l’aise dans l’eau m’évite poserait problème? Et comment se passe tout ce qui est lié à ce domaine (Tests, entrainement, sélection...) 

merci d’avance. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Primordiale je ne dirais pas cela. Importante puisqu'en tant qu'épreuve sportive, elle rentre dans la notation. Et puis de toutes les façons, cela dépasse le simple cadre de l'Ecole, qu'elle soit celle des officiers ou celle des sous-officiers = le contrôle continu de la condition physique est annuel. La natation en fait intégralement partie. Et il concerne l'ensemble du personnel militaire du chef de corps au plus jeune EVAT. Médicalement apte.

BTX

Extrait de l'INSTRUCTION N° 1570/DEF/EMAT/ES/B.EMP/OUT/33 relative au contrôle de la condition physique du militaire pour l'armée de terre du 13 novembre 2009

" 1.2. Aisance aquatique (AA).

Ce test est chronométré. Après un départ plongé ou sauté du plot, le sujet doit parcourir 100 mètres sans interruption, dans un style de nage libre, puis entreprendre, aussitôt après, une apnée en immersion complète sur 10 mètres. Les tests de natation et d'apnée doivent être effectués en continu. Tout sujet marquant une pause supérieure à 5 secondes avant de débuter son apnée obtient le résultat correspondant à la performance « 100 mètres ».

Dans les virages, le nageur doit toucher le mur et peut exercer une poussée avec n'importe quelle partie du corps ; il ne lui est cependant pas permis de prendre pied au fond du bassin. Le nageur doit terminer son parcours dans le couloir où il l'a commencé. En cas d'arrêt complet du mouvement de nage (virage compris), la distance à prendre en considération est celle effectuée avant cet arrêt.

L'épreuve doit être réalisée en eau morte (piscine ou étendue d'eau calme) dont la température ne doit pas être inférieure à 24 degrés Celsius pour les piscines et à 18 degrés Celsius pour les plans d'eau. Un léger courant pourra être admis : dans ce cas, il y a lieu d'organiser un « aller-retour ».

En plus du maillot de bain, seul le bonnet, le pince-nez, les protections auditives et visuelles sont autorisés, aucun autre matériel ou artifice visant à augmenter la flottabilité et/ou la vitesse n'est accepté. Le passage de la ligne des 10 mètres d'apnée marque l'arrêt du chronomètre.

Le barème de cette épreuve, sur 20 points, est modulé selon le sexe et l'âge.".

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :