Accueil > France > Armée de l'air > Des forces spéciales suréquipées

Des forces spéciales suréquipées

C’est à bord des hélicoptères Gazelle que les forces spéciales interviennent régulièrement dans des conflits difficiles. Ainsi au Mali, entre autre, ces combattants de l’ultime sont engagés dans des missions périlleuses.

L’équipement transporté est un véritable arsenal. En effet, leur progression en territoire ennemi les oblige à être suréquipés et les appareils, eux aussi, ont été modifiés en conséquence. Pas de portières ni de sièges à l’arrière. Le SA342 « tireur d’élite » est un hélicoptère de combat et les commandos qui y ont accès ne peuvent compter que sur eux-même en cas de problèmes. C’est pourquoi, leur panoplie est plus que complète. Treillis avec garrots, gilet pare-balle avec pistolet automatique et pistolet mitrailleur.  Et, dans l’hélicoptère, un fusil d’assaut et une bandoulière avec grenades et chargeurs.

L’équipement classique est, de loin, largement dépassé. Enfin, des nouveautés sont en train de faire leur apparition. Des casques, de marque Opscore, sont testés. Ils sont plus légers mais plus résistants que les casques actuels. Ils permettent, en outre, l’utilisation d’armes à épauler. Mais les hommes ne sont pas les seuls à être équipés ainsi puisque les hélicoptères, eux-mêmes, s’adaptent aux circonstances : Une mitrailleuse hexatube va être installée en cabine sur une platine. De quoi dissuader !


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?