Accueil / Revue de presse / Des responsables de l’armée pourraient être poursuivis pour « génocide »

Des responsables de l’armée pourraient être poursuivis pour « génocide »

La Birmanie a rejeté mercredi le rapport des enquêteurs de l’ONU accusant son armée de « génocide » à l’encontre des musulmans rohingyas, défiant la communauté internationale au lendemain d’une réunion du Conseil de sécurité marqué par un vibrant plaidoyer de l’actrice Cate Blanchett.

Plusieurs pays, dont les Etats-Unis, y ont soutenu l’idée de poursuites judiciaires internationales contre les responsables militaires birmans, après la publication lundi du rapport du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU.
« J’ai entendu les récits déchirants, les récits de torture, de femmes brutalement violées, de personnes dont les proches ont été tués sous leurs yeux. Des enfants qui ont vu leurs grands-parents enfermés dans des maisons ensuite incendiées », a déclaré, devant le Conseil de sécurité de l’ONU à New York, l’actrice australienne Cate Blanchett, ambassadrice de bonne volonté du Haut commissariat aux réfugiés qui s’est rendue dans la région en mars.

Lire la suite sur http://www.lepoint.fr/monde/la-birmanie-rejette-le-rapport-de-l-onu-accusant-son-armee-de-genocide-29-08-2018-2246732_24.php


Notez cet article :
Des responsables de l’armée pourraient être poursuivis pour « génocide »
4.9 - 18 votes




Partagez cet article :


Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !




Commentaires :