Accueil > France > La gestion des effectifs de la Défense épinglée

La gestion des effectifs de la Défense épinglée

La loi de programmation militaire de 2009 (LPM), qui est censée définir les grandes orientations pour les 5 années suivantes, n’aurait pas été respectée au regard de la Cour des comptes.

Les trois premières années d’application de la LPM, qui s’étale de 2009 à 2014, ont permis de «presque respecter la trajectoire financière» fixée, avec un écart de dépenses constaté de 1,9 milliard d’euros fin 2011, soit une dérive «de 2% par rapport au total des dépenses sur les trois années», souligne la Cour dans son rapport.

Tout en évoquant d’«incontestables succès» obtenus par les armées au cours des dernières opérations extérieures, le Premier président de la Cour des comptes, Didier Migaud, a souligné, en présentant le rapport, que les objectifs opérationnels fixés pour les trois armées par la LPM «ne pourront pas être entièrement remplis».

Diminution de la masse salariale

Pour les atteindre, la Cour recommande un renforcement de la maîtrise des coûts, qui «peut entraîner au moins 1 milliard d’euros d’économie». «L’enjeu principal concerne la masse salariale. Dans le cadre de la poursuite des réductions d’effectifs prévues, une diminution de la masse salariale devrait être obtenue, contrairement à ce qui a été observé jusqu’ici», a estimé Didier Migaud.

 

Lire la suite sur :

http://www.liberation.fr/economie/2012/07/11/la-cour-des-comptes-epingle-la-gestion-des-effectifs-de-la-defense_832621

 


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?