Accueil > France > Armée de Terre > La médecine de guerre au profit des victimes des attentats

La médecine de guerre au profit des victimes des attentats

Face aux attentats qui ont frappé Paris le 13 novembre, le service de santé des armées a mis à disposition ses aptitudes uniques en termes de réactivité, d’organisation et d’expertise.

Mis en alerte le vendredi dans les minutes qui ont suivi les premiers évènements, les Hôpitaux d’instruction des armées (HIA) Bégin (Saint-Mandé – 94) et Percy (Clamart – 92) de la plateforme hospitalière militaire d’Ile-de-France ont déployé en moins de 90 minutes leur capacité maximale de prise en charge simultanée de blessés, conformément au plan Mascal -procédure d’afflux massifs de blessés éprouvée en OPEX.

Lire la suite sur defense.gouv.fr


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !