Accueil / Revue de presse / La police municipale désarmée par l’armée à Acapulco

La police municipale désarmée par l’armée à Acapulco

Les militaires mexicains ont pris mardi le contrôle du siège de la police municipale et ont arrêté deux fonctionnaires soupçonnés de collusion avec le crime organisé.

Du jour au lendemain, la ville d’Acapulco s’est vue privée de sa police municipale. Mardi, aux alentours de midi, son quartier général a été encerclé par un impressionnant dispositif militaire. Une centaine de soldats de la Marine, avec l’appui de policiers fédéraux et régionaux, ont alors investi le bâtiment. Leurs missions: désarmer les policiers municipaux et faire l’inventaire de leurs armes, gilets pare-balles et autres radios. Le responsable municipal de la sécurité publique, Max Lorenzo Sedano et tous les agents sous ses ordres font désormais l’objet d’investigations en raison de leur «possible collusion avec le crime organisé», a expliqué Roberto Alvares Heredia, porte-parole de la sécurité de l’État de Guerrero. En attendant, les missions de police dans la ville sont confiées à l’armée et à des agents fédéraux.

Lire la suite sur http://www.lefigaro.fr/international/2018/09/26/01003-20180926ARTFIG00164-mexique-a-acapulco-l-armee-desarme-la-police-soupconnee-d-infiltration-criminelle.php


Notez cet article :
La police municipale désarmée par l’armée à Acapulco
4.4 - 20 votes




Partagez cet article :


Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !




Commentaires :