Accueil / Revue de presse / L’armée nigériane dément la mort de ses soldats

L’armée nigériane dément la mort de ses soldats

Le groupe jihadiste Boko Haram a tué au moins 30 soldats jeudi dans l’attaque d’une base militaire dans le nord-est du Nigeria, perdant “plusieurs” de ses combattants, selon l’armée nigériane.

“Nous avons perdu au moins 30 hommes dans des combats avec les terroristes de Boko Haram qui ont attaqué nos troupes à Zari (près de la frontière avec le Niger) vers 16h (1500 GMT) jeudi”, a confié un officier sous couvert d’anonymat, dans un contexte de forte recrudescence des attaques contre l’armée nigériane.

“Les insurgés sont arrivés en grand nombre dans des camions et transportaient des armes lourdes”, a expliqué l’officier. “Ils ont engagé des soldats dans une bataille qui a duré une heure.”

“Leur force de frappe a été si puissante que les troupes ont été contraintes de se replier temporairement avant l’arrivée des renforts” terrestres et aériens, a-t-il ajouté.

Les assaillants étaient équipés de “matériel militaire”, sans doute dérobé au cours de précédentes attaques et pillages de bases de l’armée, selon une autre source militaire contactée par l’AFP qui donne un bilan similaire de victimes.

lire la suite sur http://fr.africanews.com/2018/09/02/boko-haram-attaque-l-armee-nigeriane-au-moins-30-soldats-tues/


Notez cet article :
L’armée nigériane dément la mort de ses soldats 4.63/5 - 19 votes




Partagez cet article :


Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !




Commentaires :