Accueil > Moyen-orient > Syrie > Les kurdes se defendent

Les kurdes se defendent

Après avoir renforcé son dispositif à la frontière, le gouvernement turc a déposé au Parlement une motion autorisant l’intervention de son armée en Irak et en Syrie aux côtés de la coalition.

Les combattants kurdes, appuyés par les raids de la coalition internationale, défendaient avec acharnement leur ville, Kobané, assiégée par les djihadistes de l’État islamique (EI) dans le nord de laSyrie, à la frontière de la Turquie, où le Parlement doit discuter jeudi d’une motion autorisant l’armée à intervenir en Irak et en Syrie.

Les djihadistes sont à quelque 3 kilomètres de cette troisième ville kurde de Syrie, dont la prise leur permettrait de contrôler sans discontinuité une longue bande de territoire le long de la frontière turque. Selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH), des combats acharnés opposent l’EI aux membres des Unités de protection du peuple (YPG, principale milice kurde syrienne) qui défendent « farouchement » Kobané (nom kurde de la ville d’Aïn al-Arab). Bien qu’inférieurs en nombre et en armement, les combattants kurdes refusent de se retirer », a ajouté l’OSDH. « C’est pour eux une question de vie ou de mort. »

Lire la suite sur lepoint.fr


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !