Accueil > Asie > Afghanistan > Les Options sur la table

Les Options sur la table

Depuis quelques jours, des doutes sont émis quant aux sanctions imposées au début de l’année à l’Iran, en raison de sa ténacité à vouloir enrichir l’uranium au delà, du seuil autorisé pour la fabrication du nucléaire civil. L’intervention militaire israélienne est à nouveau envisagée. Il faut savoir que le second cycle de négociations avec l’Iran sur la question est prévu le 23 mai à Bagdad. 

C’est un drôle de goûter qui s’éternise autour de la tarte à la crème nucléaire. Le convive indésiré qu’est l’Iran, tente de gagner du temps tout en ramassant les miettes sous la table et ce bien qu’il soit au régime, le tout au détriment de son voisin le plus proche : Israël. Ce dernier n’attend qu’une seule chose, le départ de ce « pique-assiette » qu’il soupçonne de vouloir voler la recette pour reproduire le même dessert et pis pour l’entarter, lui et le monde. C’est pourquoi Israël désire disposer sur la nappe tous les ustensiles nécessaires qui permettraient de laisser le plat en terre cuite de l’Iran vide à jamais.

Cette introduction plutôt humoristique a été écrite après l’écoute des propos du Ministre de la Défense d’Israël, Ehud Barak que voici :
« J’ai assez d’expérience pour savoir que l’option militaire n’est pas simple…
Ce serait compliqué et cela comporterait des risques. Mais une république islamique d’Iran extrémiste et munie de l’arme nucléaire serait beaucoup plus dangereuse à la fois pour notre région et pour le monde entier.(…) « 

Si l’on entend les propos du Ministre de la Défense israélien, on comprend que le sort du monde est en jeu. 
D’un côté il y a les « complications et des risques » liés à une intervention militaire, contre la dotation de l’arme nucléaire de l’Iran. 
De l’autre côté, le danger pour la région d’Israël et pour le monde si cette dotation a lieu.
Il ne manque plus qu’à déterminer ce qui pèse le plus lourd sur la balance…

Machiavel aurait-il absolument raison ? La fin justifierait-elle les moyens ?
Des Etats occidentaux, la France en fait partie, sont d’accord sur le point qu’il faille empêcher l’Iran de se doter de l’arme nucléaire. Cependant lors des vœux du 20 janvier 2012 au corps diplomatique, le Président de la République française Nicolas Sarkozy aurait déclaré : «Une intervention militaire ne réglerait pas le problème, mais elle déchaînerait la guerre et le chaos au Moyen-Orient». Les solutions françaises se fonderaient donc uniquement sur des sanctions économiques draconiennes et les négociations diplomatiques.
On peut citer en exemple l’embargo sur le pétrole iranien décidé en janvier 2012 par les ministres des Affaires étrangères de l’UE et qui entrera en vigueur en juillet 2012.

Tout ce remue-ménage pourrait très bien être une prise de température, car il est fort probable que l’option militaire soit déjà prête à être appliquée. Il suffit d’entendre les dires du chef d’état-major israélien Benny Gantz qui a déclaré ceci :« l’option militaire est la plus crédible… c’est mon travail en tant que militaire de la préparer.» 

Enfin, rendons à l’Histoire ce qui appartient à l’Histoire.
Le Premier ministre israélien dans ses discours pour appuyer l’option militaire fait référence à l’holocauste et explique qu’il n’est pas prêt à voir son peuple souffrir à nouveau.
Il faudrait respecter l’ordre des événements et les événements eux-même. En effet, toutes les personnes juives ayant souffert pendant la seconde Guerre mondiale n’étaient pas israéliennes. D’ailleurs cette phrase est un uchronisme car Israël en tant qu’Etat n’existait pas à l’époque. Ainsi, bien que de confession juive, ces personnes ayant souffert étaient françaises, polonaises, italiennes, allemandes…


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !