Accueil > Afrique > L’option militaire contre les FDLR indispensable

L’option militaire contre les FDLR indispensable

« Le processus de désarmement volontaire des FDLR n’a pas produit des effets escomptés au terme de l’échéance du 2 janvier 2015 qui leur a été fixé. Face aux combattants FDLR n’ayant pas encore déposé volontairement les armes, l’option militaire est devenue inévitable », a affirmé le ministre de la Justice et Garde des sceaux, Alexis Tambwe Mwamba.

 Le gouvernement de la République du Congo (RDC) a annoncé vendredi l’application  de « l’option militaire contre les FDLR n’ayant pas encore déposé volontairement les armes »  au 2 janvier 2015 à minuit.

Lire la suite sur afrique.kongotimes.info

 


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !