Accueil > Europe > Manille exclut toute négociation pour les otages allemands

Manille exclut toute négociation pour les otages allemands

Le gouvernement philippin a affirmé jeudi qu’il ne négociait pas avec les « terroristes » et a rejeté les exigences d’un groupe philippin qui menace de tuer un otage allemand.

Le centre américain de surveillance des sites islamistes SITE a annoncé mardi que le groupe Abou Sayyaf avait enlevé deux otages allemands. Les islamistes philippins exigent une rançon de 250 millions de pesos (4,37 millions d’euros), et la fin du soutien allemand aux frappes américaines contre l’EI, à défaut de quoi ils menacent de décapiter l’un des deux otages, ajoutait cette organisation américaine indépendante qui suit les activités terroristes à travers le monde.

« Nous ne négocions pas avec les terroristes », a déclaré le ministre philippin de la Défense Voltaire Gazmin à la presse jeudi.

Berlin a également fait savoir qu’il ne « changerait pas de politique sur l’Irak et la Syrie ».

Lire la suite sur lacroix.com


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !