Accueil > Afrique > Opération Atalante : Lutte contre la piraterie

Opération Atalante : Lutte contre la piraterie

Depuis décembre 2008, la France participe à la sécurisation du transit maritime en luttant contre la piraterie au large des côtes Somaliennes.

Son action se décline en 4 principaux axes :

La prévention :

Grâce au protocole de contrôle naval volontaire (CNV) établi entre la marine nationale et les armateurs, les navires sont informés en temps réel des menaces et des itinéraires à éviter en cas d’identification d’un navire suspect. Pour bénéficier de ces informations préventives, il leur suffit de transmettre leurs coordonnées toutes les 12 heures et communiquer tout élément qui leur paraîtrait suspect.

La dissuasion :

Le déploiement de 2 bâtiments français, une frégate et un aviso, et un avion de patrouille maritime permet d’assurer une présence dissuasive dans le golfe d’Aden. D’autant plus que la France ne travaille pas toute seule. Des bâtiments Américains ainsi que des contributions notamment  de l’Allemagne et du Canada viennent resserrer le dispositif sur les pirates Somaliens.

La protection :

Si la situation l’exige, la France peut en effet consacrer un de ses deux bâtiments pour escorter des navires marchands, européens ou affrétés par un armateur européen.

L’intervention :

En cas d’enlèvement de ressortissants ou de piratage de navire français, la France est en mesure de déployer un dispositif d’envergure qui a permis, à chaque fois, la libération des otages et l’arrestation des pirates. Son efficacité a notamment été mise en lumière lors du piratage des navires de plaisance Ponant et Carré d’As les 7 avril et 2 septembre 2008 ce qui a permis, une fois de plus, de démontrer l’excellente réactivité des forces  françaises déployées.

 

Le 7 avril 2012 à Djibouti, le contre-amiral Jean-Baptiste Dupuis a pris le commandement de la Task Force 465, succédant ainsi à l’Espagne et au contre-amiral espagnol Jorge Manso qui commandait la force depuis quatre mois. C’est la deuxième fois que la France prend le commandement de la TF 465 qui s’inscrit dans le cadre de la participation de l’EUROMAFOR (force maritime européenne armée par l’Espagne, la France, l’Italie et le Portugal).


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !