Accueil > France > Retour par la case Chypre !

Retour par la case Chypre !

Le sas de Chypre va donc être remis en fonction pour les soldats qui reviennent de Centrafrique et du Mali. Il va leur permettre de faire un break indispensable avant leur retour à la vie « normale » en France. C’est à partir du mois de juin qu’il devrait reprendre son activité et concerner 2000 à 2500 personnes .


Le sas de Chypre fonctionne depuis juin 2009. Mais il n’est pas opérationnel en permanence. Ainsi les soldats rentrés de Centrafrique ou du Mali n’ont pour l’instant pas pu profiter de cette opportunité. Pourtant il semble bien que ce sas de décompression, avant un retour à la vie civile des soldats, soit de plus en plus nécessaire, surtout pour les missions  dont les conditions sont très difficiles : problèmes de maladies, complexité des missions de désarmement, opposition entre chrétiens et musulmans, milices intervenant rapidement et avec force.

Le sas de Chypre est devenu un passage protégé qui est axé en premier lieu sur l’humain. Il permet ainsi un désengagement progressif des soldats. En supprimant les effets du stress opérationnel il apporte une réadaptation des soldats à la vie normale auprès des familles et du régiment qu’ils incorporeront ensuite. Chypre va donc permettre à nos soldats, grâce à du repos, des activités sportives, des séances de sensibilisation aux risques du stress par des psychologues et même des visites de sites de retrouver, petit à petit, un niveau de vie régulier.


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?