Accueil > France > Scandale du livre blanc : une armée en solde

Scandale du livre blanc : une armée en solde

La parution du livre blanc ne devrait finalement intervenir que fin mars début avril. Les causes seraient des rebondissements et des voltes faces sur le futur buget de la Défense…

 

On n’imaginait bien évidemment pas que dans le contexte actuel, une augmentation du buget de la Défense serait annoncée mais certains espéraient tout de même que l’opération Serval et la montée de l’islamisme à nos portes inciteraient le pouvoir à ne pas négliger les moyens octroyés à ce dernier rempart.

Or, il apparait que celui-ci serait réduit à 1,3 % du PIB, soit 2,5 points de moins qu’en 2012 où il était à 1,55%.

L’armée de Terre pourrait être la première touchée. La preuve en est que le général Thorette, ancien chef d’Etat-major de l’armée de Terre avait démissioné courant décembre après avoir découvert un document d’une quinzaine de pages, rédigé par Guéhénno, dont deux pages sont consacrées aux capacités de l’armée de Terre.

Cela démontre la gravité des orientations de ce livre blanc qui braderait l’armée francaise.

La rédaction du livre se ferait sans les principaux intéressés :

En effet, l’amiral Guillaud, chef d’Etat-major des armées, aurait été tenu à l’écart des commissions de préparation… Comment imaginer de définir la stratégie d’une entreprise sans consulter son directeur général ?

La diminution du budget de la Défense aura des répercussions dramatiques :

D’abord financièrement, cette amputation rejaillirait sur l’ensemble des groupes industriels de Défense, l’armée étant le premier investisseur de l’Etat. Cela provoquerait une réaction en chaîne sur l’ensemble des sous-traitants de la Défense.

Ensuite politiquement ; en efffet, Londres redoute la diminution de la capacité militaire francaise pour différentes raisons. La France et la Grande-Bretagne sont les deux seuls pays européens à investir encore de manière conséquente dans leurs budgets de défense. «Si l’un des deux décroche, la pression se fera automatiquement ressentir l’autre», regrette Andrew Murrison, ministre de la défense britannique.

Une perspective d’autant plus inquiétante qu’outre-Atlantique, le second mandat de Barack Obama devrait accentuer la réorientation stratégique vers l’Asie-Pacifique.

 

 


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?