Accueil / Revue de presse / Violents combats entre l’armée camerounaise et des séparatistes

Violents combats entre l’armée camerounaise et des séparatistes

Au moins onze personnes dont cinq soldats tués le week-end dans des violences dans les régions anglophones du Cameroun.

Au cours de cette attaque perpétrée par des individus non identifiés, un sous-préfet a également été enlevé.

Jusqu’à ce lundi, les autorités camerounaises sont toujours sans nouvelles du sous-préfet de Menchum valley, enlevé par des inconnus samedi dernier.

A lire aussi : L’ONU dénonce la violation des droits humains au Cameroun

Des sources sécuritaires ont affirmé à la BBC que Derek Nwanjo Lokombe « est parti dans les environs de Bafut, et à son retour dans sa circonscription administrative, il a été enlevé ».

C’est dans cette même zone de la région du Nord-ouest, plus précisément à Esu, que des affrontements sanglants entre hommes armés et forces de l’ordre ont fait 10 morts, dont quatre gendarmes et six assaillants.

À Buea dans le sud-ouest anglophone du pays, l’adjoint au commissaire de la sécurité publique de la ville a été assassiné par des individus armés dimanche.

La situation sécuritaire s’est considérablement dégradée dans les régions anglophones du Cameroun depuis l’annonce de la présidentielle du 7 octobre prochain.

Des affrontements armés se sont multipliés dans cette partie du Cameroun rendant plusieurs localités inaccessibles.

Les populations sont dans la crainte, ce qui entraine un ralentissement de l’activité socio-économique.

Lire la suite sur https://www.bbc.com/afrique/region-45084894


Notez cet article :
Violents combats entre l’armée camerounaise et des séparatistes 4.89/5 - 18 votes




Partagez cet article :


Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !




Commentaires :