Accueil > Moyen-orient > Yémen: Retrait des rebelles de la capitale

Yémen: Retrait des rebelles de la capitale

Le président yéménite a pressé vendredi les rebelles chiites de se retirer de la capitale, qu’ils contrôlent depuis dimanche, et les a implicitement accusés de ne pas respecter l’accord de paix alors que la nomination d’un Premier ministre n’a toujours pas eu lieu.

Les rebelles armés d’Ansaruallah, dits houthis, qui encerclaient la capitale depuis le mois dernier, ont réussi dimanche à conquérir Sanaa, sans résistance des forces gouvernementales, mais au prix d’au moins 270 morts dans de violents affrontements avec leurs adversaires sunnites du parti Al-Islah, épaulés par une partie de l’armée.

Ces combats avaient cessé avec la signature le même jour d’un accord parrainé par l’émissaire de l’ONU, Jamal Benomar.

« L’application de cet accord passe par la reconnaissance de la pleine autorité de l’Etat sur tout le territoire (…), en premier lieu la capitale Sanaa, et la remise de tous les établissements et de toutes armes pillées », a déclaré le président Abd Rabbo Mansour Hadi dans un discours à l’occasion du 52e anniversaire de la proclamation de République.

Lire la suite sur lacroix.com


Notez cet article :




Partagez cet article :

Auteur : Au Militaire


Commentaires :




Ne manquez plus rien !

Ne manquez plus rien !

Abonnez vous et recevez chaque mois toutes les actualités de la défense : les analyses et évènements liés aux grands conflits actuels mais aussi l'actualité de notre armée !

Merci de votre inscription !



Rejoignez
la communauté
Au Militaire

+ de 30 000 membres

+ le guide 2015 offert


Votre armée ?


Ne ratez plus rien !

Ne ratez plus rien !

Recevez le meilleur de l'actualité Militaire une fois par mois sur votre mail !

Merci de votre inscription !