Jump to content
Aumilitaire

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation since 07/18/2022 in all areas

  1. Ouais ,à mon avis développe un peu plus sinon un voyage inter -sidéral est en vue.
    6 points
  2. Bonjour à tous, Vous trouverez ci-dessous le retex de ma candidature. J'ai essayé d'être le plus honnête possible, aussi quelques points peuvent paraître subjectif. Ce n'est évidemment pas à prendre au pied de la lettre et ces quelques lignes ne reflètent pas une vérité absolue. Aussi, il serait intéressant que d'autres candidats ayant réussi ou non puissent alimenter ce poste qui je l'espère, est à la bonne place. Profil : BAC +5 école de commerce bien classée – MSc Ingénierie d’Affaires – 6 ans dans le civil (France & étranger) en tant que cadre sur des postes chef de projet à forte dimension internationale & développement commercial. Septembre/Octobre 2021 : Première prise de contact (conseiller RH & Commandant) RDV CIRFA, constitution du dossier, inscription PMS qui devrait avoir lieu en janvier 2022. NB : pour ma part, l’attestation de JDAC était introuvable, ce que veut l’armée c’est votre numéro identifiant défense. Pas de panique : envoyez un mail au CSNJ duquel vous dépendez. ` Temps moyen d’attente pour les papiers à demander à l’administration : 1 Semaine. Pendant ce temps-là, préparation de la candidature ! · Lecture : livres (liste non exhaustive) ; revues l’épaulette/RTM (vous pouvez les demander dans votre CIRFA), livre d’entrainement tests psychotechniques, suivre l’actualité politique/géopolitique et armée française. - « Toi, ce futur officier » du général Eric BONNEMAISON - « L’éthique du soldat français » du colonel Benoît ROYAL - « Engagé » du lieutenant Nicolas Barthe - « Dans les griffes du Tigre » Brice Erbland - « Les champs de braise » de Hélie de SAINT MARC - « Haute tension : Des chasseurs alpins en Afghanistan » de Sylvain TESSON - « le casque et la plume » lettres de commandement du colonel Olivier KEMPF - « Le fil de l’épée » Charles de Gaulle - « Servitude et grandeur militaires » du comte Alfred de VIGNY - « Servir » du Général de Villiers : Éditions FAYARD - « Qu’est-ce qu’un chef ? » du Général de Villiers : Éditions FAYARD - « Mission : tenir ; De l’armée à l’Assemblée nationale » de Laetitia SAINT-PAUL - « Décider dans l’incertitude » du général Vincent DESPORTES - « Comprendre la guerre » du général Vincent DESPORTES - « l’Art de la Guerre » de Sun TZU · Vidéos (liste non exhaustive) : VISION STRATEGIQUE DU CEMAT + INFOGRAPHIE : https://www.defense.gouv.fr/web-documentaire/tim-juin-2020/le-cemat-presente-sa-vision-strategique.html - PROGRAMME SCORPION : https://www.defense.gouv.fr/terre/equipements/vehicules/scorpion/scorpion/scorpion2/presentation2 - ESPRIT GUERRIER https://www.defense.gouv.fr/terre/mediatheque/documentations/aux-sources-de-l-esprit-guerrier - MODELE AU CONTACT http://www.defense.gouv.fr/content/download/477470/7649424/version/2/file/Dossier+de+presse+-+Mode%CC%80le+Au+contact+(1).pdf - PRESENTATION CAPACITES FUTURES DE L’ARMEE DE TERRE - https://youtu.be/6q7F0od9Ln4 · Retex : Pour ma part, n’ayant pas d’expériences militaires ni de famille militaire il était compliqué de me faire une idée sur l’environnement mili. J’ai sollicité une vague connaissance qui m’a donné elle-même un autre contact et etc. N’hésitez pas à solliciter ces personnes, il est très important d’avoir le maximum d’informations. Cela m’a permis d’affinement clairement mes choix. · Sport : Personnellement j’étais déjà sportive donc ça n’a pas été un gros changement, 3X courses par semaine (endurance fondamentale, sortie longue avec D+, vitesse & VMA) & 2 à 3 séances de musculation (avec ou sans charges, poulie, tractions, gainage abdos, pompes…) Cependant le cirfa m’avait donné un plan d’entrainement que je peux vous communiquer. Janvier 2022 : La PMS que je devais faire en février n’est plus possible, je me positionne donc sur une PMS en Avril. Le CIRFA me propose de faire une PML début février qui dure une semaine. PML février 2022 : Elle est surtout proposée à un public d’étudiants, c’est une semaine de découverte avec un aspect un peu plus « commandement ». Elle n’est cependant pas à prendre à la légère car vous êtes notés et les CR partent au CIRFA donc il faut y venir motivé. Au programme : terrain, parcours d’orientation, d’obstacles, parcours commando, marche, tir au SITAL, footing, techniques de combat, cours, chant… semaine dense mais pour une première expérience très constructive, nous apprenons beaucoup le rythme est élevé. PMS avril 2022 : C’est parti pour 3 semaines. Il faut y venir préparer physiquement et mentalement donc en forme ! Avoir révisé les grades, les us et coutumes... Vous éviterez de vous faire engueuler dès l’arrivée. Plus sérieusement, il faut vraiment prendre conscience que la PMS est clairement déterminante pour votre dossier et jouera ou non en votre faveur lors du CSO : vous serez jugé et noté sur votre comportement vis-à-vis de vos camarades, de l’encadrement, votre capacité à commander, votre résistance à la fatigue au stress, votre capacité d’analyse etc etc. Maîtres mots à s’appliquer : cohésion, esprit d’équipe, exemplarité, discipline, rusticité, rigueur, dépassement de soi... Au programme vous allez trouver ce qu’on retrouve en PML évidemment plus approfondi, avec du tir au stand de tir, du combat trinôme, mise en situation de commandement, des cours plus importants sur lesquels vous devrez restituer à la fin des 3 semaines lors du rallye. D’ailleurs, lors du rallye qui est en fait un examen final, il y aura des tests écrit, du parcours d’obstacle et du combat (à confirmer selon les autres PMS). Pour ma part en plus de ce qu’on nous a demandé de prendre, j’avais pris des vitamines et une trousse de premier secours pour la bobologie et les maux de têtes/ de ventre, du PQ (très important). Prenez également une lampe, nous n’en avions pas eu dans le paquetage c’est toujours pratique, des fils pour les tentes (en général il en manque toujours), stylos, carnets pour écrire et autres que je vous laisse le soin de rajouter. La PMS se passe bien pour ma part je finis 2e / 30. CSO Lyon Mai 2022 La dernière ligne droite. Arrivée la veille, vous ne dormez pas forcément bien donc encore une fois venez en forme. Réveil 5H30, matinée médicale qui n’est absolument pas une formalité. Prenez bien tout votre dossier médical car vous pouvez être facilement déclaré inapte temporaire et donc retardé votre entrée. Après-midi ce sont les tests : psychologique, arithmétique, logique, espace, français, anglais & capacité d’analyse. Ils se préparent, pour l’arithmétique, logique et espace vous pouvez acheter des livres sur toutes les plateformes ou en boutique et votre CIRFA peut également vous donner des exercices. Pour ma part ayant un bon niveau d’anglais mais absolument plus scolaire j’ai fait un score un petit peu décevant (106/150) donc réviser bien toutes les bases (vocabulaire, grammaire, synonyme……) La deuxième journée nous avons commencé par le sport : luc léger, squats & tirage poulie haute pour les femmes. Pas de secrets là non plus, il faut s’entraîner, rester serein et concentré lors du test. Les entretiens : le premier entretien était avec un Commandant (env. 1h) qui se base sur vos résultats psycho. L’idée ici est de comprendre votre état psychique, appuyer sur les axes d’amélioration et s’assurer que vous êtes devant lui en pleine conscience, que votre choix est mûrement réfléchi et que vous avez les aptitudes d’un chef. Il est important que vous sachiez vos points faibles car on va essayer de vous déstabiliser et de vous pousser dans vos retranchements. L’idée c’est de démontrer que dans chaque situation malgré votre trait de caractère X vous faites en sorte de donner le meilleur de vous-même. N’hésitez pas à prendre des exemples concrets pour appuyer vos propos. Le deuxième entretien était avec Lieutenant-colonel (env. 1h). Cet entretien était plus axé sur mes motivations, mon parcours antérieur mais également mes aspirations au sein de l’armée. Là encore, l’idée est d’être cohérent. Si comme moi, vous avez une expérience dans le civil, essayez au maximum de faire des parallèles avec ce que vous savez faire et qui peut intéresser l'armée, que ce soit au niveau des savoir-faire et savoir-être. Il y a aussi des questions du type « qu’est-ce qu’un chef ? quelle est la différence entre le management et le commandement ? quelles sont les qualités requises pour un officier ? ...) Mais aussi d’ordre géopolitique, d’où l’importance d’être à jour sur ce qui se passe mais également sur la structure, le budget, les ressources, les équipements, les déploiements de l’armée française. Encore une fois on essayera de vous pousser dans vos retranchements, restez droit dans vos bottes et ne cédez pas à la pression. Je pars du CSO confiante tout s’étant bien passée bien que l’on puisse toujours améliorer. J’en aurai l’intime conviction lorsque le Commandant du cirfa m’appellera une semaine après pour me dire que j’ai réussi mon CSO et puis un mois et demi après pour m’annoncer LA nouvelle à savoir l’acceptation de mon dossier pour la rentrée 2022. J’espère que ces quelques lignes qui manquent certainement de détails aideront les prochains candidats, n’hésitez surtout pas à agrémenter de votre retex. Bon courage à tous
    6 points
  3. Lilian 54... Outre le fait que votre question personnelle parasite quelque peu le post ouvert par votre camarade "Amine 6409"... (Admettons-en l'opportunité, saisie à la volée...) Quel gain de performances espériez-vous raisonnablement en mois d'un mois d'entraînement ? (Et pour autant que celui-ci soit rigoureux.) "Un médecin vous a dit ?" (Quel rapport entre une "hyperlaxie", dûe dans 95% des cas à un manque de musculature liée à la sédentarité ; et une anomalie/déficience respiratoire ? ... Aucun. Hormis un prétexte, une excuse, un pis-aller, un renoncement... §§§ Franchement... Quel sont votre poids et taille actuels, votre vraie pratique physique régulière, et vos objectifs ? Aucun dénigrement ici, aucun tabou : vous ne soupçonnez sans doute pas quelle a pu être la marge de progression de certains de vos potentiels camarades.. Il leur a juste fallu admettre, en toute humilité, leur niveau actuel ; et avec la fougue de leur ambition et le soutien avisé de leurs aînés, se dépasser, et pour certains, bien au-delà... §§§ Une bonne dose d'humilité, trois mois d'application sereine, et les "11/20/60" requis, ou le finish d'un marathon sont à votre portée.. En synthèse : on se décolle du fauteuil et des écrans, on se lève à 6h pour un sain décrassage matinal, et un jour sur deux pour une séance sérieuse de course et de renforcement... Accessible au dernier des deshérités : aucun besoin matériel, aucune nécessité d'environnement, aucune contrainte professionnelle ou estudiantine : juste "l'audace d'être soi-même"... Il suffit d'avancer d'une heure son réveil.. "En Avant !"
    4 points
  4. Bonjour Il me semble que tous les potentiels candidats veulent ”négocier ” leur possible entrée dans l’armée. L’armée ne négociera rien avec vous, vous êtes dans les clous ou pas pour tel regiment, tel poste......... Elle peut vous proposer un autre regiment ou rien. C’est très binaire, à vous de vous plier à ses desideratas ou pas et alors adieu à vos rêves d’absolu.
    4 points
  5. Bonjour, Ayant participé à une FMIR durant le mois de juillet, je viens vous faire part de mon RETEX. La formation était découpée en deux parties : La première partie s'est déroulée à l'état major 3e div (quartier rendu) La seconde partie à la base militaire de Canjuers Durant la première partie de la FMIR, nous sommes séparés en 4 groupes. Le premier groupe part terminer le parcours médical à la base Audéoud (test urinaire, administration des vaccins manquants, 4 heures d'attente un peu longues) Le deuxième part pour l'habillement (perception de la musette, du sac d'allègement, des treillis, haix, équipement de combat, sacs de couchage, beret, etc.) Les deux autres groupes participent au module PSC1. Chaque demi-journée, les groupes tournaient bien entendu. Le 3e jour commence la seconde partie de la FMIR, nous percevons les FAMAS avec trousse UC, BTB et chargeurs et nous embarquons en car pour la base militaire de Canjuers. Je n'ai pas le détail jour pour jour de toutes les activités auxquelles nous avons participé donc je ne ferai que citer de mémoire ce dont je me souviens. Voici très sommairement ce que nous avons fait pendant 14 jours: De la course, environ 7 km coupée au milieu avec du renforcement musculaire, du sprint Une initiation à la méthode naturelle en allant chercher la foi dans la boue Du parcours d'obtacles Un cours sur l'organisation de l'armée, les deux divisions, qui est le CEMA, qui est le CEMAT, le rôle du premier ministre du Président de la République Un cours sur la compagnie de réserve de l'EM 3div Un cours sur les grades de l'armée de Terre ainsi que les appellations et les marques de respect selon le sexe et la position dans cette hiérarchie Un cours sur les lois et règlements, le droit militaire, les 5 grands principes ainsi que le code du soldat et ses 10 articles Un cours théorique sur le FAMAS, nom des pièces, caractéristiques de l'arme Des cours pratiques d'ISTC : stade 0, stade 1, stade 2 (dispo de combat), posture de contact, CEVITAL, incidents de tir Des cours de Topo, les échelles, compréhension de la carte, les lignes de crête et talweg, les limites Des cours de combat avec l'acronyme PPGARDCOCOME, l'étude des mode de déplacement et des modes de progression, travail sur le PIF, le DDRO, nous apprenons à devenir FOMEC Un cours de transmissions, apprentissage de l'alphabet international entre autres Un cours NRBC avec description et utilisation de l'ANP VP Passation des modules BRAVO tir de jour, DELTA nuit Montage, démontage FAMAS puis nettoyage 2 marches, la première en trinôme (un 1ere classe et 2 FMIRiens) de 7 km. La seconde marche de 12 km (FMIR et CATE réunis) 3 bivouacs progressifs (le premier avec une tente, le deuxième avec une simple bâche, le dernier sous une alvéole en béton et rien d'autre) Un rallye de restitution de connaissances et de savoir faire De l'ordre serré en ligne en colonne, colonne couvrée, etc. en chantant, fusil à la main Une cérémonie de remise des bérets Une matinée à la piscine Des cours administratifs: création de compte rendus et cybersécurité. Petites particularités : Nous dormions sur des lits Picot, donc pas de lit au carré à faire Les TIG ne sont pas si horribles que ça. Il faut juste savoir faire le ménage quoi. J'ai une sensation douce amer quand aux résultats de cette FMIR. J'ai la sensation d'être différent, plus rigoureux, plus à l'écoute des autres. Je sais que je me suis donné à fond pour en arriver là. Ce qui m'ennuie c'est que je suis arrivé 9e. Il y a aussi que j'ai 30 ans et tenir physiquement face à des jeunes de 17 ans, c'est pas évident. Je suis quand même fier de ce parcours, fier de faire partie de l'unité de protection de réserve de l'EM. Un conseil : si vos supérieurs vous disent "allez dormir", allez dormir L'extinction des feux à 22h30 ou autre selon les cadres, c'est pas pour faire chier. Il FAUT dormir. Ça fait 5 jours que je suis rentré et j'accuse encore le coup. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à vous manifester. Maître
    4 points
  6. Bonjour, Quelques précisions que je me permets d'apporter sur votre projet, qui j'espère vous seront utiles. Un micro-détail: le SEO est le Service de l'énergie opérationnelle au singulier. Votre projet de postuler en tant qu'EVSO pour faire Saint-Maix et devenir Agent technique (AT) n'existe pas. Je m'explique, les AT sont un corps de "sous-officiers du SEO" spécifique à ce service. Ce sont des sous-officiers au grade minimum d'adjudant qui reçoivent une formation technique d'une année minimum à la BPIA. Si l'on compare avec l'AdT, ce serait à peu près des SO avec un BSTAT+. Ils peuvent occuper des responsabilités comparables aux lieutenants du SEO (commandement d'un dépôt pétrolier, commandement d'un détachement du SEO en OPEX, responsabilités de nf4...). Pour entrer dans ce corps, la majorité du recrutement se fait en semi-direct, c'est à dire des SO du SEO ou des armées qui ont au moins 3 ans de service et qui veulent accélérer leur carrière en devenant adjudant. Il y a aussi des postes en recrutement direct mais dans tous les cas, cela passe par un concours dont l'édition 2022 est terminée. La voie à laquelle vous postulez (Saint-Maix -> SEO) vous conduit à devenir "sous-officier soutien pétrolier" qui n'est pas le même corps que le précédent. Vous ne serez pas AT (adjudant) mais maréchal des logis (sergent). La formation à Saint-Maix ne dure que 3 mois au contraire de vos camarades AdT. Elle est complétée par 4 mois de formation à la BPIA ou à l'école du matériel de Bourges. Vous avez trois spécialités: Chef de groupe logistique essence: cette spécialité est celle liée aux essences (ravitaillement, contrôle qualité...), 3 mois à Saint-Maix puis 4 mois à la BPIA. Chef de groupe maintenance: mécanicien version pétrole. 3 mois à Saint-Maix puis 4 mois à Bourges Approvisionneur: en gros c'est magasinier version pétrole. 3 mois à Saint-Maix puis 4 mois à Bourges Le sport fait partie du package de la vie militaire mais au SEO ce n'est honnêtement pas primordial. Si vous n'êtes pas bon, vous subirez surtout votre passage à l'ENSOA. Si je peux vous rassurer quant à votre projet, sachez que les MDR et les SO du SEO partent régulièrement en OPEX, qu'il est possible de monter les échelons à condition de le mériter (sans-doute plus rapidement que dans l'AdT) et que beaucoup des OLE viennent de la troupe. Ainsi, au bout de 3 ans, ils vous sera possible de postuler aux concours d'AT ou bien d'OLE. Je vous souhaite de réussir vos tests, notamment médicaux. Au vu de vos antécédents, je serais vous, je n'évoquerais pas ces points avec le SSA, qui de toute manière, seront détectés en cas de réels problèmes.
    4 points
  7. Salut à tous Je suis Christian 44 ans , J'habite à Gex dans l'Ain. Vous pouvez aussi m'appeler Buzz diminutif qui me vient du début de mon nom de famille. J'ai effectué un service long en Gendarmerie comme Gendarme Auxiliaire puis je me suis engagé comme Gendarme Adjoint Je suis ensuite retourné à la vie civile pour exercer dans l'informatique mais j'ai gardé contact avec l'arme car j'ai servi dans la réserve opérationnelle de la Gendarmerie pendant 6 ans Soit presque 9 ans de ma vie en bleu... Aujourd'hui je suis candidat à la Réserve de Cyberdéfense étant Ingénieur Système et Réseau avec un spécialisation en Cybersécurité Un poste m'a été offert par l'armée de terre (QGF) à Lyon mais mon recrutement est bloqué pour des raisons médicales J'espère que la situation se débloquera assez vite même si c'est mal parti , enfin je reste optimiste… Ravi en tout cas d'être ici parmi vous
    4 points
  8. Sur les questions internationales, dans ce forum, vous trouverez tout ce qu'il faut savoir. L'idée n'est pas d'apprendre par coeur, mais de ne pas "sécher" si l'officier vous demande où se situe géographiquement le Donbass en Ukraine, la mer d'Azov ou le port d'Odessa. A titre d'exemple. Et surtout la question qui "tue" comme dirait "feu JACKSON" = connaissez vous BTX ? BTX
    4 points
  9. Hello tout le monde, J'ai passer ma vm aujourd'hui et tout c'est bien passé je suis apte de partout la cirfa devrai m'appeler dans la semaine prochaine pour les test physique voilà voilà
    4 points
  10. Jusqu’en 2021, la Formation Générale Initiale (FGI) comptait quinze semaines d’instruction, conduites conformément au recueil pédagogique FGI (édition 2012) et à la directive de l’état-major de l’armée de Terre (EMAT) de 2016. Après deux expérimentations conduites en 2020-2021, le Commandement des forces terrestres (CFT) a opté pour une FGI-R d’une durée de douze semaines. Celle-ci est mise en œuvre depuis le 1er juin 2021 dans tous les centres de formation initiale des militaires du rang (CFIM) des forces terrestres. En dépit de quelques menus ajustements à opérer, notamment pour mieux assurer le continuum FGI- formation technique de spécialité (FTS)-formation générale élémentaire (FGE), son bilan est déjà très positif. 1. La formation générale individuelle dans l’armée de Terre « Au contact » Pour conduire une formation initiale de qualité à destination de ses militaires du rang, l’armée de Terre s’appuie depuis 2010 sur un réseau de onze CFIM. Plus récemment, la transformation armée de Terre « Au contact » a fixé de nouvelles attributions en termes de formation au CFT et à ses piliers. Ainsi, dans le respect des directives de l’EMAT (directive FGI 508999/DEF/EMAT/PS/BGPS/NP du 28/09/2016) et des directives fonctionnelles de la direction des ressources humaines de l’armée de Terre (DRHAT) (IM n°953/DEF/RH-AT/PRH/LEG du 12/07/2016, circulaire n°7532/DRHAT/SDF/FGSO du 20/01/2016), le CFT est chargé de l’harmonisation et de l’homogénéité de la formation dispensée dans les onze CFIM. Dans ce cadre, ces derniers ont pour mission de conduire la FGI des jeunes recrues pour l’ensemble des unités rattachées au centre (unités abonnées). Placé directement sous les ordres de l’état-major de la brigade ou du commandement spécialisé, le chef de CFIM est donc responsable de l’exécution de la FGI (cf. directive N°516196/CFT/DIV.FPE/BFORM/NP du 13/12/2016). Désormais, la formation initiale (FI) des engagés volontaires de l’armée de Terre (EVAT) s’articule en deux volets : la FGI d’une part, et la FTS d’autre part. Cette dernière est complétée si besoin, par des formations d’adaptations complémentaires qualifiantes (FACQ). Dans ce cadre, la FGI vise à former : - un engagé responsabilisé par la connaissance de ses droits, de ses devoirs et du règlement militaire, de sa condition et de ses perspectives d’avenir, de sa place dans l’institution ; - un professionnel aux motivations enrichies par l’acquisition d’un esprit de défense, la connaissance de l’institution, le développement de la cohésion ; - un combattant apte à remplir des missions simples par l’acquisition d’une première capacité à vivre en campagne, l’apprentissage des actes élémentaires au sein du trinôme, la pratique du tir, l’application des règles et des mesures de sécurité ; - un soldat à l’endurance et à la résistance améliorées par la pratique sportive progressive et régulière, l’acquisition du goût de l’effort, l’exercice de techniques de base concourant à l’aguerrissement. Il ne s’agit donc en aucun cas de sélectionner, encore moins d’éliminer, mais d’accueillir, d’intégrer, de former et de faire progresser. La formation initiale et l’instruction ne doivent pas être confondues avec l’aguerrissement qui est ultérieur. Jusqu’au 1er juin 2021, la FGI comptait 15 semaines d’instruction, conduites conformément aux documents officiels relatifs à la formation initiale des EVAT (recueil pédagogique FGI édition janvier 2012). Le programme s’articulait en quatre temps distincts. La FGI est sanctionnée par la remise officielle de l’attestation de fin de formation initiale militaire (AFFIM) par le chef du CFIM aux EVAT ayant obtenu une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20. 2. Pourquoi mettre en place une FGI rénovée (FGI-R) ? La FGI-R à 12 semaines a été mise en place progressivement au cours du cycle 2020-2021 après deux expérimentations successives. D’abord, le CFT a fait tester une FGI à 13 semaines au sein des CFIM de Valdahon (7ème brigade blindée) et de Montlhéry (Commandement de la logistique des forces terrestres (COMLOG)). Puis c’est une FGI à 10 semaines qui a été expérimentée auprès de 7 régiments du COMLOG (511ème régiment du train, 14ème régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste et Régiment médical), de la 6ème brigade légère blindée (21ème régiment d’infanterie de marine et 3ème régiment d’artillerie de marine) et de la 9ème brigade d’infanterie de marine (11ème régiment d’artillerie de marine et 2ème régiment de Dragons). Les principales raisons qui ont poussé à réduire la FGI-R sont les suivantes : - ne pas former « trop », ni « trop tôt ». En effet, les forces terrestres perdent environ 30% de leurs jeunes recrues durant la période probatoire (dans les 6 premiers mois). D’où l’idée de déplacer le centre de gravité de la formation des militaires du rang vers la FGE ; - être en phase avec le manque de maturité physique et morale de certains engagés volontaires initiaux (EVI) : ainsi, certains savoir-faire autrefois inscrits dans le programme de la FGI ont été déplacés vers celui la FGE (commando, Survie-Evitement de capture-Résistance-Extraction/SERE, ...) ; - réduire la part des programmes jugés trop académiques pour ne pas décourager certains EVI (qui ont fui l’école) ou les mettre en difficulté, et privilégier des apprentissages pratiques ; - saisir cette opportunité pour redéfinir la pédagogie employée en CFIM et rendre l’instruction pratiquée en FGI plus adaptée et plus attractive ; - éviter l’atomisation des cadres en dehors du régiment en réduisant leur temps de présence en CFIM (l’encadrement des sections FGI est assuré par les régiments recruteurs) ; - gagner du temps au profit des régiments pour d’autres formations à venir (SCORPION) ; - libérer une marge de manœuvre dans les CFIM pour être en capacité de conduire d’autres formations : encadrement de préparations militaires ou du service national universel (SNU), formation de la réserve opérationnelle, accueil des FGE des régiments de la grande unité de tutelle, voire des FTS ; - être en mesure, sur ordre du CFT, d’accueillir des formations générales au profit de l’Ecole militaire préparatoire technique (EMPT) ou de l’interarmées (Service de santé des Armées - SSA). Cette FGI-R à 12 semaines est mise en œuvre dans tous les CFIM des forces terrestres depuis le 1er juin 2021. Elle est cadrée par la directive DRHAT n°7532 relative à la formation générale individuelle des militaires du rang de l’armée de terre, approuvée sous le n°509788 / DRHAT / COMFORM / DRHF / BCF / SFIG du 05 mai 2021. Cette FGI-R est articulée en 4 modules : MODULE 1 « incorporation-accueil du jeune engagé », semaines 1 et 2 : Hors cas particulier des ultramarins, les jeunes recrues sont accueillies dans la formation d’emploi. Cette période est consacrée à la présentation du cadre de vie, aux formalités médicales et administratives obligatoires, aux différentes perceptions, aux tests permettant d’évaluer leurs capacités physiques initiales et aux premières séances d’instruction. C’est durant cette période que le jeune EVI est formé à la prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) et qu’il suit aussi la formation au module « A » IST-C (instruction sur le tir de combat) fusil d’assaut. MODULE 2 « formation du soldat », semaines 3 à 8 : Conduit en CFIM, ce module consiste en une formation progressive et adaptée de six semaines consacrées à la formation de combattant. Ces six semaines sont essentiellement pratiques et visent à faire acquérir les savoir-faire et savoir-être nécessaires au métier de soldat. MODULE 3 « contrôle et consolidation des acquis du combattant », semaines 9 et 10 : Cette période en CFIM se termine par une évaluation effectuée sous la forme d’un rallye jour et nuit. Le rallye est suivi d’une cérémonie officielle de remise de l’attestation de fin de formation initiale militaire, qui confère au militaire du rang l’appellation de soldat des forces terrestres. A l’issue de cette cérémonie, les EVI et leur encadrement rejoignent leurs formations d’emploi (FE). MODULE 4 « intégration de l’engagé volontaire initial au sein de son régiment », semaines 11 et 12 : Sauf contrainte particulière, les jeunes recrues sont placées en permission par leur FE d’affectation en onzième semaine. La douzième semaine est exclusivement dédiée à l’acculturation au sein de la FE et au sein de leur unité élémentaire(UE). Le stage de sauvetage au combat de premier niveau (SC1) est réalisé à cette période. Un complément de formation est délivré pour faire découvrir aux EVI les spécificités brigades (montagne, amphibie, aéroportée) ou celles des commandements spécialisés. Au sein de ces modules, les compétences à acquérir sont articulées en composantes : - la composante A (formation au comportement militaire) vise à enseigner les connaissances de base de l’environnement militaire ; - la composante Bc vise à former à la mission opérationnelle, elle regroupe les savoir-faire liés au combat, à l’IST-C et à la protection des combattants ; - la composante C regroupe les séances d’entraînement militaire physique et sportif ; - la composante E concerne la formation administrative et technique générale ; - la composante F ouvre sur l’environnement de la formation, elle englobe les cérémonies militaires mais aussi les formalités administratives. Le programme de la FGI-R est articulé comme suit : 3. Quels sont les premiers retours d’expérience (RETEX) ? Soixante-huit régiments sur soixante-douze formations ont été consultés en février 2022 par l’Inspection de l’armée de Terre (IAT) via un questionnaire SPHINX. Parallèlement, le commandant en second des FT a visité tous les CFIM en fin d’année 2021 pour évaluer la situation. Au final, le RETEX global sur la FGI-R est positif. Les points d’intérêt majeurs sont les suivants : Certes, on constate que la FGI-R ne joue pas encore son rôle dans l’amélioration attendue du taux de dénonciation (elle n’est en place que depuis 9 mois) mais le niveau de satisfaction des EVI interrogés sur la FGI-R est très encourageant pour la suite. La FGI-R remplit déjà sa mission et a déjà permis d’atteindre les objectifs fixés : - Le soldat est formé au niveau prévu (le taux de réussite à l’AFFIM reste supérieur à 95%, inchangé) et son aptitude à enchaîner avec une FTS est maintenue. - En outre, les chefs de corps interrogés jugent que le report de charge vers les régiments est acceptable : il consiste essentiellement à renforcer les EVI les plus faibles en sortie de CFIM à perfectionner leur niveau physique, le tir (rattrapage ISTC) et à passer le SC1 (conformément à ce qui est prévu dans la nouvelles directive). - Enfin, la réduction de 3 semaines en CFIM libère de l’hébergement exploitable en CFIM et limite l’absentéisme des cadres tournants des régiments. S’agissant du continuum FGI-FTS-FGE, les chefs de corps sont satisfaits de cette nouvelle articulation des compétences qui reporte le durcissement de la formation des militaires du rang (MDR) vers la FGE : - Ils sont majoritairement d’accord (74% d’opinions favorables) avec le renforcement de la formation des MDR au moment de la FGE. Ils trouvent positif le transfert de certaines compétences combat, zone urbaine, commando et survie, autrefois inscrites à la FGI, et désormais intégrées dans celui de la FGE-NG (nouvelle génération) en cours d’expérimentation. - Ils observent en effet que le niveau de sortie de la FTS reste équivalent à ce qu’il était avec l’ancien système. Le taux de satisfaction des régiments quant au niveau des soldats est de 75% à l’entrée de la FTS et de 91% à la sortie de la FTS. Dans la mise en œuvre, il reste encore à finaliser certains attributs de cette FGI-R expérimentale. Cela passe par la poursuite des mises à jour des cours des instructeurs sous le site FORM@T de la DRHAT avant décembre 2022 (effort pour septembre). Pour s’assurer de leur progressivité, il faudra adapter les programmes de sport mis en œuvre par les CFIM. Conformément aux directives de l’armée de terre, les CFIM devront utiliser à bon escient les moyens numériques mis à disposition par le Commandement de la Formation (COMFORM). Les kits pédagogiques « TENACE » sont un bon exemple de la volonté du COMFORM de développer une culture numérique dans tous les organismes de formation. L’IAT souhaite plus généralement formaliser la progression des séances délivrées au cours de la FGI-R, de façon à assurer une certaine homogénéité et lui donner plus de sens. Enfin, des heures supplémentaires pourraient être demandées pour prendre en compte les créneaux de révision, ajouter le module C de l’ISTC-C ou les prérequis pour les missions Sentinelle. Par ailleurs, les séquences de combat devront toutes être alignées en septembre 2022 avec les impératifs du C3T (concept commun de combat terrestre) qui a remplacé le concept PROTERRE depuis 2021. En conclusion, le raccourcissement de la FGI de 15 à 12 semaines permet de former plus vite les EVI sans perte de qualité technique. Elle permet aussi de gagner de la place dans les CFIM, ce qui rend possible l’extension de l’offre de formation des CFIM ainsi que leur transformation en véritables plateformes d’instruction au profit des MDR de l’armée de Terre, qu’ils soient d’active ou de réserve. A ce titre, les commandants de pilier des forces terrestres ont reçu l’autorisation du COMFT, lors de la réunion de commandement de janvier 2022, de se rapprocher de leurs CFIM pour mettre en œuvre d’autres formations, en respectant les priorités suivantes : P1/ Effort sur les FGE-NG ; P2/ Formations pour les MDR réservistes : formation militaire initiale du réserviste (FMIR), certificat d’aptitude militaire élémentaire (CAME), certificat d’aptitude technique élémentaire (CATE) ; P3/ Autres formations des forces terrestres et/ou préparations militaires du SNU ; P4/ Sur ordre du CFT, accueillir des formations interarmées (SSA, Gendarmerie...).
    4 points
  11. Oubli tes ratés si tu veux être apte opex
    4 points
  12. http://ainsi-va-le-monde.blogspot.com/2022/07/histoire-les-tweets-de-mathilde-panot.html Comme toute personne intempérante, Mathilde Panot se nourrit de ses outrances. Dernière en date, hier la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale a, dans un tweet, évoqué « un président de la République qui rend honneur à Pétain. ». Sauf erreur de ma part, Emmanuel Macron n’a jamais rendu hommage au Pétain du régime dit de Vichy mais, en 2018, au soldat de la Première Guerre mondiale, à l’occasion du centenaire de la fin de la guerre 14-18. Le chef de l’État, au terme d’un longue « itinérance mémorielle » avait alors plaidé pour que Philippe Pétain soit honoré comme les autres maréchaux de France de l’époque, lors de la cérémonie du 11 novembre célébrant l’armistice, aux Invalides (Paris). On peut discuter de l'initiative. Il y a eu deux Pétain (célébré en 1918, condamné en 1945), comme il y a eu deux De Gaulle, celui de l’Appel puis le politique de la Ve République. Faire l’amalgame est méprisable. Tous les moyens sont bons à la député du Val-de-Marne pour atteindre sa cible. Peu importent les munitions. Mathilde Panot avait déjà qualifié de « rescapée », Elisabeth Borne alors qu’elle venait d’évoquer la déportation de son père.
    4 points
  13. L'amalgame est la mamelle de la France, donc rien de nouveau. Nous n'avons pas à faire à des politiciens qui servent le bien commun de la nation, mais à des pugilats entre divers clans qui n'ont d'autre intérêt que le leur, et très peu du lambda français. L'abstention massive est un élément qui explique bien cette déconnexion du haut vers le bas ....
    4 points
  14. la cavalerie est "d'élite" par essence!!!!!!!!!!!!!!!
    4 points
  15. Et pour bien enfoncer le clou............. https://www.forcesoperations.com/amp " Face à la déflation, la cavalerie se réorganise Une cavalerie à 40 escadrons C’est une petite révolution que va subir la cavalerie française. Déflations massives obligent, la cavalerie qui assiste déjà à la suppression de son 4ème Régiment de Dragons sur chars Leclerc doit perdre au total une dizaine d’escadrons pour arriver dès 2014, à 40 de ces unités. Seront donc supprimés dès l’année prochaine, les escadrons d’éclairage et d’investigation (EEI) ainsi que les escadrons d’aide à l’engagement (EAE). Les EEI et EAE disparaissent Les six escadrons d’EEI sont des unités de cavalerie très particulières, équipant presque la totalité des brigades françaises (seules la Brigade d’Infanterie de Montagne et la 11ème Brigade Parachutiste n’en possèdent pas). Ces unités de reconnaissance originales créées durant la seconde guerre mondiale sont rattachées directement au commandant de brigade. Bénéficiant ainsi d’une grande indépendance, ces unités ont finalement un statut assez particulier dans l’armée de terre et se sont fait une belle réputation durant leurs engagements. De toutes les opérations (Liban, Côte d’Ivoire ou Mali), l’EEI constituait l’ossature de la QRF en Afghanistan et est à maintes reprises venue appuyer des unités françaises en difficultés. Sans doute due à son fort esprit d’indépendance, l’EEI est également connu pour avoir forgé de forts caractères et donné à l’armée de terre de grands chefs, à l’instar du général Ract Madoux (EED de la 7ème division blindée), actuellement chef d’Etat Major de l’armée de Terre. De création beaucoup plus récente, les escadrons d’aide à l’engagement (EAE) ont néanmoins connu une vie opérationnelle chargée : de l’Afghanistan au Liban. Plus récemment, au Mali, durant l’opération Serval, les EAE engagés ont assuré très efficacement pendant plus de deux mois la sécurisation de la ville de Tombouctou. « Moins avec plus » La cavalerie française ne sera donc demain plus formée que de 40 escadrons qui du coup vont être « densifiés ». Les régiments Leclerc vont ainsi passer de 13 à 17 chars XL et ainsi, dès l’année prochaine, un peloton sera constitué de 4 chars au lieu de 3 actuellement. « On fait moins avec plus » commente une source proche du dossier. Conséquence, les unités envoyées demain en opex seront aussi plus lourdes. Les EEI sont morts, vive les ERIAC Unités de reconnaissance, les montures des EEI sont les VBL (un escadron = 3 pelotons à 6 VBL), tandis que les EAE sont des unités d’engagement anti-char. Fortement armées (VAB Hot ; VBL et VAB T20-13), une des critiques des EAE était leur faible protection sous blindage. Toutes ces unités vont donc disparaître et être reversées dans des unités recrées, les ERIAC (Escadron de Reconnaissance et d’Investigation Anti-Char), qui récupèrent les missions à la fois des EEI et des EAE. Ainsi demain, un régiment de cavalerie sera composé de 3 escadrons de chars lourds (Leclerc) ou légers (AMX10RC ou Sagaie) et d’un ERIAC.". BTX Vous avez tout à fait raison DRAGUNOV. Honte à ce satané BTX d'avoir omis de citer "le prestigieux et hautement opérationnel 2e Hussard".
    3 points
  16. La boule à Z comme Jason BOURNE. Y a pas de mais.............. A Dieu ! BTX
    3 points
  17. Salut , objectivement tu n'as aucune chance d'être retenu dans un LMD avec 11.3 au bac même pour recommencer une terminale .Continue ta formation dans le civil .
    3 points
  18. C'est pas plus mal de ne pas avoir un énième candidat fantasmant sur les troupes de marine !
    3 points
  19. Комитет Государственной Безопасности Il s'agit de Ivan Aleksandrovitch Serov (1905-1990) un ancien du KGB. Là, il sourit............. BTX
    3 points
  20. En somme, une nouvelle aventure ! Mais quand vous arrêterez-vous ? Ca posera d'ailleurs un vrai problème. BTX
    3 points
  21. Pas çà 😉 eux ils ont une tolérance .
    3 points
  22. Même s'ils ont la même appellation, ces régiments sont très différents: - 152RI de la 7 brigade blindée est un régiment mécanisé, actuellement sur VBCI. - 1er et 126RI sont des régiments d'infanterie motorisée, donc encore sur VAB et actuellement équipés en Griffon (pas encore complet). C'est le véhicule majeur la différence, sinon le travail de biffin est le même. En ce qui concerne le 94RI, on l'appelle le CENZUB: c'est une entité qui tien le centre d'entrainement urbain de l'armée, ils font de l'instruction aux régiments qui y passent et gère le parcours de tir balles réelles en zone urbaine. Ils font aussi plastron régulièrement, c'est à dire "l'ennemi" lors des exercices. Le CENZUB n'est pas projeté en mission, trop occupé en métropole. Si vous avez des questions sur les RI, n'hésitez pas (j'y travaille). Cordialement
    3 points
  23. Le 8 septembre 2021 JACKSON a écrit dans sa présentation = "Bjr messieurs, je suis de passage pour trouver une ou 2 infos spécifiques, parce que je ne vais pas forcément appeler le CIRFA pour chaque question au fur et à mesure que ça me vient à l'esprit.............". Avant qu'il ne s'incruste bêtement dans ce forum où il n'apprendra rien puisque de naissance, il sait tout, à la veille du 4 août, je lui dis cordialement A Dieu ! BTX
    3 points
  24. Pour les futur engagés qui liront "potentiellement" ce post, chez les alpins, prévoir 2 paires de chaussures, 1 paire trail et 1 paire running.
    3 points
  25. L'armée belge, surtout la Force terrestre est a court d'effectifs, donc si les contrôles de sécurités sont ok, il n'y a pas trop d'obstacles à engager un jeune (moins de 30 ans environ) ayant une expérience mili, il repassera de toute façon par la case départ pour la formation Le côté avenant et sympathique du belge est surtout une réflexion toute à fait pragmatique : contrairement à tous nos voisins (Français, Allemands, Britanniques et Néerlandais, laissons les Luxo de côté), il n'a (le belge) jamais eu la prétention de dominer le monde, la planète, l'univers, la culture, la cuisine ou même simplement l'Europe ... Ca rend toute de suite ces gens nettement plus facile à vivre ... Seuls points ou le belge admet difficilement de ne pas être premier : le chocolat et la bière Clairon
    3 points
  26. Nec jactantia, nec metu (Sans forfanterie, sans peur) Devise du Régiment para-commando Belge. Quelle belle époque..
    3 points
  27. Avec un profil bac +5 en RI/Défense et bilingue, vous pouvez tout à fait candidater en tant qu'OSC-S dans le rens (XPL), même si la concurrence est très importante et le nombre de postes limités (de mémoire, à peu près une dizaine/an en tout (DRM,DGSE,CGE...)). Cependant, sachez que ce sont des postes essentiellement en bureau, d'analyste, et que vous commanderez assez peu. Y entrer est très sélectif, mais si vous servez correctement, vous pouvez sans problèmes être renouvelé pour faire les 20 ans de service, voir être activé avec un peu de chance. Votre niveau sportif me paraît nickel pour le niveau OSC-E au regard des barèmes féminins. Cependant, pour la cavalerie et sans doute encore davantage pour l'infanterie, vous pouvez candidater mais à mon avis, on vous reproposera autre chose. Je crois que la première femme OSC-E dans l'infanterie est dans la promo sortante de l'EMAC mais a un bagage très conséquent, ingénieure, combattante de MMA... Dans un parcours OSC-E, contrairement à OSC-S, vous commanderez dans tous les cas au moins une section de 30pax. Sachez cependant que le travail d'un CDS, se fait en grande partie derrière un bureau, peu-importe l'arme. Même si évidemment, ce n'est pas que ça, vous allez dans la verte, réalisez des exercices, des manoeuvres, du sport en section etc. Mais tout cela, nécessite de la conception et une préparation dont vous avez la charge, derrière votre bureau. Pour la dernière commission OSC-E qui se déroule le 25 août, c'est trop tard, les inscriptions ferment dans une semaine. Ce qui vous laisse une année pour vous préparer, si vous décidez de devenir OSC-E. Sinon, à 26 ans, vous aurez encore l'âge pour le recrutement sur titre du SCA et du SEO, si vous voulez être "de carrière", le SEO permettant également de commander (section, compagnie).
    3 points
  28. http://www.opex360.com/2022/07/23/lus-army-a-de-serieux-problemes-de-recrutement/ Depuis quelques années, l’US Army connaît des difficultés récurrentes pour recruter, au point d’envisager d’assouplir ses critères de sélection afin d’élargir le « vivier » de candidats potentiels à un engagement. Ainsi, en 2016, le chef du Pentagone, qui était alors Ashton Carter, lui avait demandé de revoir ses « normes de recrutement » afin de s’assurer qu’elles n’étaient pas « trop restrictives », notamment s’agissant du surpoids, de la forme physique, de tatouages et de consommation passée de marijuana. Faute quoi, avait-il dit, l’US Army « risquerait de s’isoler du reste de la population ». En outre, M. Carter avait expliqué qu’il était de plus en plus difficile de recruter de nouveaux soldats dans les États du nord-est… alors que les forces armées américaines avaient moins de peine à trouver des candidats à un engagement dans leurs « viviers traditionnels », à savoir le monde rural et les États du sud. Et M. Carter de souligner que les « enfants de militaires » avaient deux fois plus de chance que les autres de s’engager dans l’US Army, qui, selon ses termes, « commençait à ressembler à une entreprise familiale ». D’où la nécessité pour celle-ci, avait-il estimé, d’avoir une approche « moins décourageante vis-à-vis de certaines catégories de personnes dont le nombre croît rapidement ». Six ans plus tard, la situation ne s’est pas améliorée… Et elle risque même de se dégrader davantage, selon le général Joseph Martin, chef d’état-major adjoint d l’US Army. Ainsi, a-t-il dit lors d’une audition parlementaire, cette semaine, 10’000 recrues vont manquer à l’appel pour l’exercice 2022. Et, selon des projections pour 2023, le déficit devrait s’aggraver, avec plus de 28’000 postes qui ne seraient pas pourvus. Au total, et si ces prévisions se révèlent exactes, cela équivaut à l’effectif de neuf à dix brigades [Brigade Combat Team, BCT] de l’armée américaine… Ce qui est significatif. Pour expliquer cette situation, le général Martin a évoqué les conséquences de la pandémie de covid-19, la concurrence du secteur privé et la réduction du vivier de recrutement, la part de la population potentiellement apte pour s’engager étant passée de 29 à 23%. Et il a aussi souligné le fait que de « moins en moins d’Américains manifestent un intérêt à servir ». En clair, le « vivier » de candidats potentiels – que se partagent aussi l’US Navy, les Marines et l’US Air Force – se réduit comme peau de chagrin. S’agissant de l’impact de la crise covid, et au-delà des aspects économiques, l’US Army fait valoir que l’enseignement à distance s’est traduit par une « baisse du niveau académique et de la forme physique », ce qui joue évidemment sur l’aptitude des candidats potentiels à un engagement. D’après CNN, l’armée américaine pourrait baisser une nouvelle fois ses normes de recrutement, l’idée de plus exiger un diplôme d’études secondaires pour s’engager ayant été avancée. Cependant, cette orientation n’est pas privilégiée. C’est ce qu’a en effet laissé entendre Christine Wormuth, la secrétaire à l’US Army, dans un entretien donné à l’Associated Press. « Nous sommes confrontés à une question fondamentale : devons-nous abaisser les normes pour atteindre nos objectifs ou devons-nous revoir nos objectifs pour maintenir une force professionnelle de qualité? », a demandé Mme Wormuth. Et pour elle, la qualité doit primer sur la quantité. Sauf que cela ne résout pas le problème, sauf à réduire le format de l’US Army, ce qui aurait des conséquences capacitaires et opérationnelles.
    3 points
  29. Une des particularités des "pays asiatiques" concernés (Chine, Japon, Corée..), est leur leur grande homogénéité culturelle et ethnique... Qui induit de fait stabilité sociale, respect des traditions et des institutions.. §§ Même constat dans ceux des pays d'Europe du nord et de l'est, n'ayant pas sombré dans le nihilisme suicidaire...
    3 points
  30. Le Maréchal Pétain, "auréolé de la gloire des combats de la Der des Ders", était déjà un vieillard lorsque il a été "appelé au pouvoir" par une Assemblée aux abois... (Faut-il rappeler quelle était alors la constitution partisane de ladite Assemblée..? 🙄) Nombreux furent alors ceux à se ravir de déléguer à cette "figure paternelle", le sort funeste de la Nation sous occupation allemande... (Et bientôt domination du "Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei"...) 😠 Qui peut prétendre que, en pareille situation, (avec le préalable d'être digne de telles fonctions par ses propres faits d'armes passés !), il aurait agi autrement que de souhaiter faire taire les armes, modérer les tensions, apaiser les conflits..? En intégrant le fait que Pétain, à l'époque, était déjà un vieillard, naturellement peu enclin aux actions d'éclat, voire même au discernement... §§§ Il est facile, avec le détachement de "qui n'y était pas" de critiquer ou de glorifier tel ou tel chef, telle ou telle faction, telle ou telle action... (Surtout planqué derrière un ordi, supposé anonyme par les incultes ou simples d'esprit... 😎 ) Devant l'histoire, ce vieux bonhomme sénile aura d'abord été "un exutoire facile", à la lâcheté des politiques qui l'ont initialement investi, avant d'être "complice de fait", par son statut, de l'ignominie génocidaire de l'occupant, et de son entourage d'affairistes collaborationnistes... §§§ 🕯️🕯️🕯️🕯️🕯️🕯️🕯️ קדיש
    3 points
  31. Et où aller se réfugier comme un lâche sur Alger aurait empêché les français de continuer à se faire massacrer comme des mouches et les villes à être détruites? Vous auriez suivi un chef qui se casse à l'autre bout de la planète pépère, quittant sa patrie, pendant que vous, vous vous faites tuer comme des moustiques? Il est souvent prouvé que quand un chef quitte ses hommes, au moins la moitié baisse les bras. Pour moi, pas une solution. Si c'était pour continuer la guerre, autant rester en métropole. On parle ici quand même d'une guerre où nous étions en train de prendre une sacrée branlée en à peine six semaines... il faut assumer que malgré notre histoire glorieuse, nous étions vraiment mauvais à ce moment là et que les allemands étaient clairement largement supérieurs militairement parlant. Si Pétain n'avait pas accepté l'armistice, et que la France avait été complétement rasée avec beaucoup plus encore de morts, et probablement avec des conséquences encore plus catastrophiques et violentes pour la population, en plus avec conséquence un gouvernement allemand et non français, il y en aurait eu pour dire qu'il a été con de ne pas accepter l'armistice, de garder un gouvernement français, et faire gagner du temps à la France pour se retourner. Encore une fois, c'est toujours pareil, quand tout est passé et que tout est tassé, c'est toujours facile de critiquer... En tant que soldat, c'est facile de se dire qu'on se battra jusqu'à la mort, qu'il vaut mieux la mort à la soumission, etc. En tant que dirigeant, c'est beaucoup plus compliqué de forcer un tel choix à un pays entier... sachant que des millions de personnes, hommes, femmes, enfants vont se faire massacrer. A ne pas oublier que beaucoup de français (population) ont trouvé un soulagement avec l'armistice, car ils avaient encore la mémoire très fraîche de la première guerre mondiale. La 2e guerre mondiale sera toujours un sombre moment de notre histoire, dans tous les cas, avec ou sans Pétain... de toute façon, Pétain n'était pas tout seul et il n'a pas fait son gouvernement et la collaboration tout seul...
    3 points
  32. Bonjour à tous, Je viens donner de mes nouvelles, j'ai donc passer mes tests en candidat EVSO cavalerie, la bas j'ai découvert plein de filières intéressantes. Apres mon entretien, j'ai décidé de passer en EVAT car mes résultats sportifs était trop juste, j'étais intéressé par l'arme du train et après en avoir discuter avec mon CeR on m'a proposé le 515ème RT je pense l'accepter. Pour le moment mon dossier est monter en commission après quelques contre temps médicaux qui ont pris pas mal de temps, je vous tiendrai au courant des dernières étapes de mon recrutement et de mon départ en CFIM. Bonne journée ou soirée.
    3 points
  33. De toute façon les gens sont bêtes jusqu'à la moelle pour faire des polémiques pour tout et rien. Pétain il a été qui il a été. On ne l'enlèvera jamais le fait qu'il a été un héros sur la première guerre mondiale et qu'il s'est battu pour la France, ce qui est déjà beaucoup plus que la majorité des gens qui font de la polémique. Après, bref, je n'aurais pas aimé être à sa place entre décider d'une armistice mal vue par la population, mais qui épargnera quelques millions de vies et aura stoppé ou ralenti les violences et la destruction, et ne pas accepter d'armistice pendant que la France se prenait une claire branlée, et continuer à faire tuer des millions de personnes et à détruire la France, sans réel allié à ce moment, et que de toute façon les allemands auraient réussi leur conquête et le carnage aurait été le même par la suite avec la population, mais avec l'armée détruite et les gens tués en plus... je ne dis pas que j'aurais fait pareil, mais je n'aurais clairement pas aimé être à sa place. De toute façon il est toujours simple de critiquer les erreurs de chacun après coup. Pétain n'a pas signé l'armistice tout seul, sur le moment beaucoup de français le voulaient aussi pour arrêter la boucherie des défaites... certains diront que l'armistice aura permis aux résistants de mieux combattre le nazisme que si l'armistice n'avait pas eu lieu car les troupes allemandes auraient été beaucoup plus virulentes et destructrices. Pétain n'a pas collaboré seul et des millions de français y ont participé, et ils auraient été les mêmes qui à la place de Pétain auraient fait la même chose. Certains ont participé à la collaboration dans l'optique de se retourner le bon moment venu, mais la déception de voir que Pétain allait continuer à se plier aux allemands fût plus forte. Dans tous les cas, on ne le saura jamais. Ce n'est pas une époque glorieuse pour la France dans tous les cas et rien en changera à cela. Mais dans toutes les guerres, il y a des gens qui ont signé des armistices, traités, etc, pour avoir la paix et les perdants ont toujours payé très fort le prix. Dans le cas de la 2e grande guerre cela nous choque car les conséquences humaines ont été désastreuses mais elles l'ont été partout où les allemands avaient le pouvoir. Ce n'est jamais beau d'être les perdants... Les français on a été très souvent les gagnants, ça nous le fait oublier. Le plus important est que la France a survécu et a pu gagner du temps pour gagner des alliés, et se relever. Et de toute façon on ne changera pas l'Histoire. L'histoire de Pétain nous remet aussi les pieds sur terre comme les gens et leurs intérêts peuvent changer...
    3 points
  34. Ces cancrelas de la politique..ils defendent des interets quand nous nous defendons des valeurs. A l heure où l'Ukraine se fait envahir ( non Otan, pas de dissusion nucleaire) ces gens veulent arrêter les opex pendant 5 ans ( comme.demander à un chirurgien d arreter d operer, perte du savoir faire..), arrêter le nucleaire militaire, et quitter l'Otan...avec 5 jours de reserve de munitions on va rrire...
    3 points
  35. 2-3 précisions : pour le LL, tu n'es vraiment pas loin du palier 12. Pour te donner un ordre d'idée, le Cooper je le termine autour des 11m30 et j'atteins le palier 12 en souffrance. Avec l'adrénaline du jour J, tu peux même déjà l'atteindre. Pour le niveau de langue, le niveau B2 correspond à la maîtrise de l'anglais courant, C1 au niveau bilingue et C2, à une maîtrise au niveau d'un natif. Te prends pas la tête à essayer d'avoir un niveau C2 que déjà tu n'arrives pas à avoir en quelques mois, et qui en plus t'es inutile. Avec mon TOEIC, j'ai un PLS 3333 (à peu près niveau B2). Le PLS 2222 (niveau B1) m'était nécessaire pour valider le module d'anglais en DA comme je suis dans un domaine technique. Je sais que dans quelques années, pour valider l'EMS, j'aurais besoin d'un PLS 3333 mais c'est vraiment le max demandé. Ton niveau B1 est largement suffisant pour un parcours sous-off. Tu peux bosser ton anglais dans ton coin avec un bouquin ou autre mais je te déconseille d'aller donner ton argent pour suivre des cours de langue, surtout s'ils te promettent un niveau C2...
    3 points
  36. Bonjour, J'ai lu votre présentation et votre texte. Sur le niveau sportif, RAS, très bon niveau, même pour l'infanterie, avec un + pour les sports de combat. Il y a juste la course à mon avis, où vous pouvez gratter des points. Je suis totalement d'accord avec Yann pyromane : TTA, course d'orientation, topo, tout cela ne vous sert absolument à rien. Le premier mur que vous avez en face de tout est celui du CSO. Le sport ne devrait pas vous poser de problème (attention, le Luc Léger n'est pas le même exercice que le Cooper) mais l'accès à Saint-Maix dépendra de vos résultats psychotechniques, de personnalité, d'anglais et de l'entretien avec le psychologue. Tout cela se prépare, il y a des dizaines voire des centaines de RETEX sur ce forum. Si vous arrivez à passer ce mur, vous en aurez alors un nouveau avec la scolarité à Saint-Maix. Vous ambitionnez de terminer major ou dans la botte, si vous y arrivez, le type de parcours que vous souhaitez (à savoir de l'action dans un RIMa prestigieux et qui bouge beaucoup) est possible. Reste à vous en donnez les moyens et surtout au bon moment. Si vous êtes pris, vous aurez tout le temps de bosser vos TTA à Saint-Maix et si vous êtes vraiment curieux, d'aller y jeter un oeil en attendant votre incorporation mais pour le moment, ça serait aussi utile que de recommander à un OSC de lire les publications de l'IHEDN ou du Collège de défense l'OTAN. Sinon pour les stages commandos, le principe est tout con, ça permet au stagiaire de s'éprouver, de s'endurcir, d'être mis en situation de stress, tout cela dans un cadre collectif. Et la certification finale, c'est pas uniquement pour faire joli, ça permet aussi à ton chef de section de savoir si t'est breveté ou pas pour ses choix.
    3 points
  37. Premièrement, par simple curiosité j'aimerai bien savoir ce que contiens ce fameux dossier. Depuis l'informatisation de la gestion du personnel (SIRH Concerto), les procédures de recrutement se sont elles aussi informatisées. Désormais, SIRec (= système informatisé du recrutement) permet de synthétiser les dossiers de recrutement et surtout d'informer en temps réel tous les acteurs du recrutement = le régiment demandeur, le CIRFA, le CSO, le GRS et le BR de la SDR. Chacun de ces échelons a accès à toutes les informations. Les résultats au CSO, y compris le chapitre medical (accessible aux seuls médecins), les appréciations du CSO et de votre CeR constituent l'essentiel du dossier soumis à la décision de la commission de recrutement du BR/EVAT-VDAT. Les résultats sont édités sous forme de message ce qui permet d'arroser chacun des échelons précités. Et en second lieu, j'ai vu sur un ancien poste une personne parler de la signature d'un document intitulé "DEMANDE D’ENGAGEMENT AU TITRE DE L'ARMÉE DE TERRE". Ce document est-il toujours d'actualité ou non ? Plus que jamais car vous le signerez au CIRFA en présence d'un commissaire ou de son représentant. Vous devrez lire en même temps l'ensemble des articles du Code de la Défense inhérents à ce contrat. Vous serez ainsi avisé de vos droits et de vos devoirs ainsi que de la possibilité de jouir d'une période probatoire. Ceci est à prendre avec beaucoup de sérieux car votre parole vous engage. BTX
    3 points
  38. Non, il est impossible de ne pas être bon en anglais avec du travail et de la persévérance. Les langues, c'est naturel chez l'être humain, c'est notre moyen de communication structuré. Une personne qui bosse les langues ne pourra que s'améliorer. Surtout que l'anglais, c'est ultra facile. C'est la langue au monde la plus facile, la plus simple et surtout, la plus répandue. Déjà faudrait se demander, avez-vous fourni "du travail et de la persévérance"? Je doute fort. Quand je veux apprendre une langue, je bosse un peu tous les jours ou presque (même 10, 15 minutes par jour suffisent pour apprendre les bases), je fais des exercices, je regarde des séries dans la langue concernée, etc. C'est juste du boulot. Il n'y a pas grande chose à apprendre par cœur. C'est simplement l'intégrer à sa vie et la pratiquer un minimum. La majorité de mes potes sont nuls en anglais, mais au moins, eux, ils assument qu'ils ne le bossent même pas. Je ne connais personne ayant bossé sérieusement l'anglais et qui n'ai pas réussi. S'ils ne vous proposent pas autre chose, c'est que votre profil ne les intéresse pas plus que ça. Bossez dur, mais pour de vrai, donnez le meilleur de vous-même, mais pour de vrai, et on verra ce que donne la commission.
    3 points
  39. pour pyromane, je ne sais pas si "cela se joue" au centième près comme à l'oral de l'EMIA....ce que je sais , ce sont les 1/4 de point gagnés par l'emploi "de phrases types", de gestes simples, de trombones pour garder un rouleau de papier enroulé...etc...cdt
    2 points
  40. le sujet est passionnant, SI j'étais beaucoup plus jeune je viendrais.... Et puis c'est le Larzac, le Grand Causse!!!quand tu as franchi le "pas de l'escalette" un nouveau monde s'offre à toi, pas si désertique que cela, des cailloux, des riches dolines, des brebis, une architecture magnifique, une histoire templière....... des étés trop chauds et des hivers trés froids La Cavalerie un village dont enfant j'ai connu les bars avec une grille devant le comptoir....les troupes anglaises venaient s'entraîner ici avant de partir en Irlande et il y avait de trés belles bagarres!!!!!!!!!!!!! peut être auras tu des activités ludiques dans la Dourbie ou dans le Tarn Et ne pas oublier la boisson locale, "Le pastis des Homs"
    2 points
  41. Je n'ai nul doute que vous soyez hyper compétent et efficace dans le civil. S'il vous y arrive quelque chose, quoi-que-ce-soit, votre assurance privée prendra les choses en main. S'il vous arrive quoi que ce soit alors que vous portez un uniforme militaire ça engagera le service de santé des armées, avec pension militaire d'invalidité potentiel et à vie. C'est un risque que le SSA prend rarement. C'est dommage pour vous et pour l'armée car dans ce domaine, les compétences sont très recherchées.
    2 points
  42. Effectivement il y a eu une opératrice au CPA 20 qui était une machine et pour moi elle avait largement le niveau pour aller plus loin, maintenant elle est à la CIMS. A l'époque, c'était niet pour les FS, dans tous les cas, pas sûre qu'elle ai essayé. Maintenant il y a pas mal de femmes au CPA 20, qui n'est pas FS, mais le niveau n'est absolument pas du tout le même de quand Christelle y était et les exigences physiques ont aussi été largement diminuées... A savoir que Christelle faisait les épreuves comme les hommes, avec les barèmes des hommes et mettait une branlée à la majorité d'entre eux... c'est aussi la première femme en France breveté moniteur-commando. J'ai pas mal de potes qui ont bossé avec elle, dont mon mari, et tous ont un énorme respect pour elle. Elle est la preuve qu'une femme peut tout à fait faire le boulot d'un FS ou commando. Attention, ça reste des exceptions... il ne faut pas croire que ça doit être la porte ouverte à tout, ou qu'il faut s'adapter aux femmes, c'est aux femmes de s'adapter et faire leurs preuves. A ce jour, aucune femme au CPA 10, que je sache, et je pense qu'il y en aurait une je le saurais. Il y a un an et demi il y avait la première femme qui devait arriver au CPA 30 en tant que maître chien, maintenant FS, qui a fait des pieds et des mains pour avoir sa place car on le lui aurait dit qu'elle n'était pas sélectionnée pour cause d'être une femme (selon ce que des collègues m'ont rapporté). Je ne sais pas où ça en est actuellement, si elle y est arrivée ou pas (faut faire le stage Atilla et le réussir quand même). C'est délicat. Faudra que je me renseigne.
    2 points
  43. Compte quoi ? l'OPINT n'a strictement rien à voir avec (et et n'a aucune incidence sur) la période probatoire , qui est fixée selon la fin de votre examen de spécialité.
    2 points
  44. Ben déjà si on s'engage dans l'armée en pensant au salaire, c'est plutôt mal barré. Il faut de la vocation, surtout pour le renseignement...
    2 points
  45. En sortant de division d'application, un OSC-E, comme un dolo, comme un saint-cyrien et comme un ODS est chef de section. Le métier varie en fonction des armes, spécialités et régiments mais l'essentiel du boulot est le même, commander sa section. Il y a toute la littérature disponible sur ce forum et ailleurs. Comme je l'ai dit, une dizaine de postes en OSC-S XPL chaque année, dont quelques uns à la DGSE. Dans le même temps, des centaines d'étudiants en master Défense sortent des universités/écoles privées françaises. Des milliers si on y ajoute les étudiants en relations internationales. La sélection est rude. Gardez les concours de l'ESM 2 en tête mais je vous déconseille de construire votre vie sur une hypothétique réussite à un examen qui reste fait pour les meilleurs Cyrards. C'est toujours un plus. A la fois car cela prouve que vous avez acquis des compétences et des connaissances sur des sujets de défense, notamment si vous travaillez à la DRM, au COS, à l'EMAT... Et également, car même en tant que civil, il y a une forme de savoir-être qui s'acquiert au contact des militaires. Cependant, même en ayant travaillé à Balard, cela ne vous garantit pas d'être pris en tant qu'OSC-S. Avec tous les stagiaires/alternants et contractuels qui défilent, presque tous les candidats ont ce type d'expériences sur leur CV.
    2 points
  46. L' Histoire, (ou l'avenir..), n'est pas "ce qui va advenir"... Mais ce que l'on en fera. ("Vaste programme", certes...)
    2 points
  47. Bonjour, J'ai trouvé ça qui peut peut-être vous aider. Ça n'a pas l'air très complexe. https://armee-de-terre.career-inspiration.com/app/discussions/view/141656/quels-sont-les-tests-pour-les-agrements-d-analyste-option-analyste-decodeur Enfin, je ne peux que vous recommander l'anonymat sur Internet, surtout si vous voulez travailler dans le renseignement🙂
    2 points
  48. Au temps pour moi, ce qui fait quand même court étant donné la sélectivité du concours et la transposabilité difficile des fonctions exercées dans le civil.
    2 points
  49. mais d’un autre je pense me sentir mieux à Fréjus qu’à Meyenheim. Coupez le cordon, rejoignez le camp Lecoq ! BTX
    2 points
  50. Mes hommages Madame Mortsauf
    2 points

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...