Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 20/09/2020 dans toutes les zones

  1. 7 points
    ON synonyme de "GROS CON". S'il y avait une rubrique "POUBELLE" votre question rejoindrait son fond. Sans doute aucun. Vous voudrez bien CATHODEFRANCE lire les posts de la rubrique OPEX BARKHANE et vous me direz si les fantassins sont des intermittents du spectacle. BTX
  2. 5 points
    Si tes potes nous voyent comme en 14 /18 alors OK on fait pas de vrai opex. C fini le temps des tranchés et des assaut à la baïonnette
  3. 4 points
    Et vous arrivez a dormir sur vos deux oreilles avec un porte clef en forme d'ogive de 12.7 mm... Acheté sur amazon ? Le plus choquant dans tous ça c'est qu'ils le vendent 10 balles !! Soyez rassuré, c'est gadget ahah. Hormis passé pour un beauf, vous n'aurez rien de pire ahha !
  4. 4 points
    Bienvenue, premier investissement :
  5. 4 points
    D'ailleurs puisqu'on en ait à révéler des "trucs de ouf" qu'a collectionnés le père BTX, j'en livre deux qui révèlent les dysfonctionnements de l'administration publique = - j'ai été gratifié, dès le début de mon parcours dans l'institution, de deux cartes Vitale identiques. Et n'en ai utilisé qu'une, renvoyant la 2e à la CNMSS à Toulon 35 ans après ; - j'ai circulé et conduit - et on m'a expliqué que mon cas n'était pas isolé - avec un permis de conduire qui n'était pas à mon seul nom. En clair, nous étions deux à circuler avec le même permis. Conclusion = j'ai réglé les amendes pour excès de vitesse sans jamais perdre de points. Par scrupule et pour éviter de devoir m'expliquer lors d'un contrôle physique des forces de l'ordre qui m'auraient accusé d'enfumage, je me suis présenté à la GN du coin. Qui a reconnu ma bonne foi et m'a d'ailleurs remis la photocopie de la fiche d'identité du "BTX bis". Nouveau permis avec effet rétroactif pour m'éviter de coller au cul de ma DS 3 THP 208 le ridicule "A" à l'arrière. L'histoire a duré 43 ans quand même. Courteline est parmi nous. BTX
  6. 4 points
    Dans les rêves de BTX : "Mon premier objectif est de "décrocher le BAC"" "Mon second objectif est de servir mon pays par le biais de son institution militaire." "Avec beaucoup d'humilité je me fixe comme troisième objectif d'intégrer le 1er RPIMa"
  7. 3 points
    Pour faire simple ce sont des leches cul.
  8. 3 points
    surtout après s'inquiéter pour noël , faudrait déjà qu'il soit pris
  9. 3 points
    Bonjour Il faut se dire que la « détestation de flic « a toujours été . Guignol qui tape sur le gendarme , a toujours fait rire , de nos jours avec la multiplication des réseaux sociaux et de l’information ( information plus liée a des intérêts financiers qu’éducatifs ) , cela s’est transformé en haine des forces de l’ordre . Ajoutons un problème de perte de certaines valeurs que je ne débattrait pas, car trop long . La Police et la Gendarmerie est composé de femmes et d’hommes avec leur qualités et leur défauts , c’est le reflet de notre société , donc il y a des bons ( une majorité ) et des mauvais , et cela on ne pourra jamais le changer . Mais il faut dire que cette profession est une des plus encadrée et contrôlée , la majorité des forces de l’ordre se comporte malgré le manque de moyens et un salaire dérisoire de façon exemplaire . Connaissez vous une profession qui accepte d’être en permanence filmée et remise en cause par des gens ne connaissant rien au métier ( allez avec votre téléphone portable devant un maçon , et dites lui qu’il monte mal son mur, je pense que prendriez un coups de truelle dans la gueule …) La police offre , comme la gendarmerie , une multitude de métiers ,et d’emplois ou chacun peut trouver son bonheur, l’investigation , la sécurité publique , le contrôle migratoire , le maintien de l’ordre et même de grands voyages si vous choisissez de partir faire la sécurité des ambassades dans le monde , et j’en oublie forcement . Mais il ne faut pas cacher les problèmes , car en plus d’un salaire minable au vue des contraintes, d’une vie sociale et familiale absente ou réduite . Le manque de moyens pour faire son métier , j’ai toujours dit que le métier de policier , était de vider la mer avec une petite cuillère , que l’administration vous fournissez ,trouée et rouillée . Et surtout une absence totale de considération de votre hiérarchie . Hiérarchie féodale . Le corps de commandement et de direction , considéré le corps d’encadrement et d’application , comme des « enfants qui ne font que des conneries , et qu’il faut surveiller « , et surtout ne jamais tenir compte de leur avis, avis qui commence a être entendu a partir du grade d’officier .
  10. 3 points
    ce n'est que Français de croire que PARA = ELITE . ce n'est absolument pas le cas dans la réalité . le Français aime faire du mythe . c'est comme le gouvernent Français qui croit notre pays pour un pays riche . le francais aiment vivre avec les histoires des anciens . certain voit l'infanterie au temps de 14/18 certain voit les para du temps de l'Algérie et de l'indochine certain voit les bérets vert du temps du débarquement mais tous tombe du grenier a la cave , direct quand ils y mettent les pieds
  11. 3 points
    Salut teriliot et félicitations pour ton incorporation. J'ai entendu qu'on peut nous dégager si au niveau du sport on ne tient pas le pavé ? Vrai ou faux.? - faux, si tu as réussi tes tests sportifs du cso, c'est que tu as déjà le niveau minimum requis, ils ne te vireront pas si ton niveau sportif est mauvais, au contraire ils t'aideront à t'améliorer et permettront d'augmenter ton niveau. Pour quelle raison peut on être "éliminé" (si on peut être "éliminé". - pour être viré il faut vraiment avoir fais une faute grave ou avoir répété à plusieurs reprises des fautes importantes, il n'y a donc aucune raison de te faire virer, deplus ils préféront garder les éléments même s'ils sont mauvais, quitte à les muter à la fin de la formation. La seule raison pour que tu sois viré directement doit être de détecter de la drogue lors des tests médicaux. Durant mon cursus fgi/fts c'est possible de ce faire viré ? Si oui pour quelle raison. - ne t'en fais pas, ils ont tellement besoin de monde que même si tu veux partir par toi même, tu devras passer devant un tas de gradés, qui essayeront tous de te faire changer de décision. Pourriez vous me donner des conseils pour le cfim ? -être à l'heure, respectueux et motivé et tous devrait bien se passer. Et dernière question, si vous connaissez un peu le cfim de gap (courses/marches etcs), vous pouviez m'en dire plus ? (les distances, l'allure et la progression de ces paramètres au fil des classes) - ne t'en fais pas, tes cadres sont intelligents, ils savent que vous n'avez pas tous le même niveau et c'est le but du cfim justement de tous progresser en sport, vous serez normalement reparti en groupe de niveau pour progresser avec lez gens de ton niveau. Plus vous avancerez dans la formation, plus la distance et la vitesse des footings (et l'altitude) augmenteront, au début tu feras des footing de 30 min, puis ensuite d'1h, puis ensuite d'1h avec 600 de dénivelé Merci pour tout et à tous pour vos aides et vos messages bienveillants. - pas de souci n'hésite pas à venir en mp si tu as des questions spécifiques sur le 13 et ses abords et bonne chance à toi
  12. 3 points
    Tu le regretteras si tu ne t'engage pas ... donc vasy , au pire c'est 5 ans . Après tu peux t'y plaire ... tu verras . Sinon réduire l'armée a faire des TIG ... bien sûr que tu va nettoyé mais tu vas aussi faire plein d'autre choses . Pour ma part , j'ai commencer comme tout le monde a récuré les chiottes puis j'ai fini pour ma plus grosse mission avec un graton d'officier supérieur ... pourtant je suis militaire du rang . Donc il y a de la place pour des bonnes missions , il faut surtout être compétent , puis en plus maintenant l'armée recrute et cherche a fidélisé au maximum , ce qui n'était pas mon cas quand j'ai servis . Donc profite des opportunités et tu verras , si tu n'est pas fait pour être soldat , après ton contrat tu dit aurevoir !
  13. 3 points
    Franchement si tu as un boulot stable. Le risque n en vaut pas la chandelle il y a plus de départ que de mec qui reste. Ils ne recrutent pas tout le temps pour rien. Et une fois parti. Tu galeras sûrement comme bcp pour retrouver un boulot. Mais tu pourrais. qui sait faire parti de ceux qui reste. Mais faut ce jeter à l eau pour le savoir
  14. 3 points
    Marié à 19 ans, mazette comme on le dit dans certaines langues germaniques "vous n'avez pas laissé pousser de gazon" ......
  15. 3 points
    Je me lance dans un projet bien ambitieux = faire un retex de mes 8 mois à l'ENSOA. J'ai été recrutée (je suis une femme) au titre de la spécialité 2024 pilotage budget finances (PBF). La première semaine c'était le circuit d'incorporation: papiers, médical et perceptions diverses. Dès le début on était dans nos chambres des 8 mois. Là c'était vraiment "dépêchez vous pour attendre". Le premier week-end c'était les premiers cours avec les sous officiers qui encadraient notre section. C'est aussi ies premiers contacts avec ceux qui ont dirigé notre vie durant 8 mois ^^ là on découvre aussi l'ordre serré. Les premières semaines d'instruction c'est l'alternance entre sport (EPMS), cours théoriques de base et ordre serré. Pour le sport c'est énormément de footing et de travail sur piste. Il y a aussi le 1er test de natation pour voir le niveau. A la fin de la 2e ou 1ère semaine il y a la première petite cérémonie où on a rencontré notre FAMAS, sûrement notre meilleur ami des 8 mois xD Là on a fait le premier terrain à Avon, nous c'était petit paradis, temps nickel. Terrain cool pour découvrir. Et première petite marche avec découverte du rythme militaire. Après l'obtention d'une épreuve théorique c'est le premier tir au FAMAS dont on se souvient très bien ! Les cours théoriques s'enchaînent, avec les séances de sport et le tir. On prend le rythme, on s'habitue à manger à 18h30 xD et les cadres de la section deviennent vraiment comme des parents, l'autorité en plus. Il y a des sorties régulières sur le terrain pour apprendre la base du combat, les marches... Assez rapidement (impossible de me rappeler quand exactement) on a un terrain qui se finit par la fameuse marche au képi (au tricorne pour moi). C'est pas difficile, 16km pour nous. Mais c'est une très belle cérémonie. Au bout de 2 mois il y a le premier examen, l'examen Intermédiaire de Formation (EIF) qui compte pour 20% de la note finale. C'est aussi ce classement qui détermine l'ordre des choix du stage en corps de troupe. L'EIF se déroule à Avon, une journée d'épreuves techniques (transmissions, NRBC...) puis une journée de combat où on passe une fois chef d'équipe puis GV (soldats). Pour ma part j'ai pu aller au pèlerinage militaire international de Lourdes (PMI), un sacré moment, entre communion dans la religion, partage et découverte des autres en dehors des temps religieux. Comme étape marquante après il y a le séjour à Caylus, en juin pour nous. Sûrement l'un des meilleurs moments de la formation ! Nous avons fait du tir longue distance (400m), tiré des grenades, de l'explo... Le tout en étant logé dans des corps de ferme sur des lits de camp et popote quasiment tous les soirs, hormis quand on organisait des activités sections ou compagnie ! Pour la majorité des spécialités dont la mienne ça sera sûrement l'une de nos seules expériences de vie en camp. En juillet pour nous il y a eu la préparation du 14 juillet pour ceux qui étaient choisis, avec toujours les cours théoriques, techniques, le tir au FAMAS, PAMAC ou PAMAS (une fois au HK). Moi j'étais en perm la semaine du 14 juillet. Sinon certains étaient à Paris, d'autres à Avon pour le nettoyer. La dernière semaine de juillet et la première d'août c'était stage en corps de troupe. J'ai été en compagnie de combat d'un régiment d'infanterie avec une fin de FTS. J'ai pu donner des cours de topo, de trans et encadrer du sport. C'est le seul moment où on voit la réalité des régiments. Même si pour nous les régiments étaient un peu morts. J'ai aussi passé 2h avec les gens qui exercent ma spécialité quand même. Après on a eu une semaine de perm, j'étais de garde à L'ENSOA mais les autres avaient deux semaines à ce moment là. Dur dur le retour à l'école et au statut d'élève après avoir été considéré comme un cadre... Là on est rentré en mode CM1 à fond notamment lors des séances de parcours d'obstacle. Fin septembre c'était le fameux stage CNEC, pour ma part je suis blessée lors de la marche TAP, une semaine avant le départ donc je suis restée à St Maixent où c'était TIG à fond, révisions et cours de soutien pour les volontaires. On est vite arrivé au CM1. En premier les épreuves théoriques (relations internationales, anglais, bureautique...) sur une semaine non banalisée. La semaine suivante le lundi on a eu les épreuves techniques (tir, génie, NRBC, trans...) sous la forme d'un rallye. Et le lendemain, départ pour Avon. La première après midi puis le lendemain on enchaîne les combats (13 combats de 50 minutes) où on est évalué comme chef de groupe une fois mais on peut gagner / perdre des points lors de nos passages comme chefs d'équipe ou adjoint. Après le retour à St Maixent, on a briqué les FAMAS qu'on n'allait plus revoir jusqu'à tard dans la nuit et jusqu'à ce qu'on ait les résultats. Après on a commencé les réintégrations de certaines choses. La dernière semaine a été consacrée aux répétitions mais pas que ! Le mardi on a eu la répétition de l'amphithéâtre où on choisit les affectations par spécialités et dans l'ordre du classement. Le mercredi c'était l'amphithéâtre officiel. On savait enfin où on allait aller ! Le jeudi c'était le jour J, journée en famille pour leur faire découvrir ce qu'on a vécu au cours des 8 mois. Vers 17h tout se met en place pour la cérémonie. Pour ma part j'admire et j'adore mon parrain donc c'était très très émouvant. Après la cérémonie on a eu un buffet puis au revoir les familles et retour à l'école pour une dernière nuit. Le vendredi matin on a fini de charger nos voitures et on les a sorties. On a rendu la tenue de parade "école" pour revêtir celle de notre affectation. On est sorti au pas par section, au milieu d'une haie de nos cadres. Et là départ pour arriver le lundi en régiment. Pour ma part je suis en GSBDD (unité administrative qui soutient plusieurs régiments), le mien est purement armée de Terre mais ça peut être interarmées. Je développerai plus en profondeur certaines choses demain. Mais si vous avez des questions ^^
  16. 2 points
    Rentrer à l'armée pour le salaire je n'arrive pas à comprendre, quand on compare avec le privé si on a un certain niveau d'études donc niveau officier ça n'a pas le moindre sens.
  17. 2 points
    1291 euros c'est durant 6 mois donc franchement parler de cette somme... au bout d'un an à 2000 euros je persiste et signe il y a bien plus difficile en région parisienne. Et figurez vous que je sais aussi quoi je parle, j'ai grandi en région parisienne, je m'y suis logée seule sans garantie parentale durant mes études et j'y ai même vécue en tant que mère célibataire smicarde et encore une fois sans garantie parentale. Donc je vous assure un sous lieutenant puis un lieutenant n'est pas vraiment à plaindre à Paris. Sinon vous pouvez en parler aux sous officiers qui sont sur Paris, je suis certaine qu'ils ont un avis sur la question eux aussi 😂
  18. 2 points
    Bonjour à toutes et à tous ! Je vous présente un RETEX sur les ESC de Tours pour les futurs contrôleurs aérien qui passeront ici. (ESC passées le 26/01/2020 pour une intégration à l'EFSOAA prévue le 22/06/2020). Les ESC se sont déroulées sur 3 jours. Arrivé le 26/01 au soir, prévoyez un repas pour le diner car aucun repas n'est prévu pour vous (un KFC se trouve juste à côté de la base). On prend vos cartes d'identité, vos convocations, on vous amène vers vos chambres (chambres de 6). Rien de spécial n'est prévu pour ce soir là, profitez-en pour faire connaissance, révisez vos entretiens... Lendemain matin, réveil prévu vers 6h. Vous allez déjeuner, prendre votre douche, vous raser, vous habiller etc... (comme au CSO). Ensuite 2 officiers contrôleurs aérien vous présenteront votre future spécialité grâce à cette petite vidéo Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=Gaml9IglFMI (vidéo que vous avez normalement déjà vue si vous vous intéressez un minimum à votre future spécialité). Vous aurez ensuite un diaporama et des explications sur les différentes sous-spécialités (circulation aérienne, opérations aériennes, interception...), c'est à ce moment là qu'il faudra poser vos questions sur la spécialité si vous en avez. Vous enchainez ensuite avec le questionnaire de personnalité (le même qu'au CSO), le but ici est d'être honnête, si vous ne l'êtes pas, le questionnaire est fait de façon à ce que le psychologue le voit tout de suite car il y a beaucoup de questions redondantes et croisées. L'après-midi ce sera les tests psychotechniques, le fameux test CASMA. Il est divisé en 3 tests et vous aurez une pause entre chaque. Ces tests sont vraiment difficiles à décrire donc je vais faire de mon mieux pour vous les expliquer. Sachez tout d'abord que ces tests ne sont pas difficiles en soi, n'importe qui peut le faire. Ce qui fait la difficulté de ces épreuves, c'est le temps imparti. C'est principalement des tests de représentation dans le plan 2D (comme un radar) et des tests de mémoire à court terme, donc si vous êtes à l'aise avec ça, il n'y aura pas de problème. Sachez aussi qu'avant chaque test, vous aurez les explications puis un essai (qui ne compte pas dans les résultats) afin de bien comprendre ce qui vous est demandé de faire. Le 1er test est le test d'évitement. 3 avions volent en palier et ont des trajectoires convergentes. Le but est de dire combien il y a de risques de collision. Pour cela, vous utiliserez un outil qui s'appelle le "vecteur vitesse". En fonction de certains critères vous aurez des décisions rapides à prendre. Soit laisser les avions sur leur trajectoires si il n'y a aucun risque de collisions, soit faire tourner un avion si il y a un risque de collisions, soit tourner les 2 avions si il y a deux risques de collisions. Je n'ai pas trouvé ce test très difficile, il est assez simple à comprendre et assez plaisant à faire car en réalité, c'est la base du contrôle aérien, assurer la sécurité entre les aéronefs. Le 2ème test est un test de mémoire à court terme, c'est selon moi le test le plus difficile, de plus, il y a des bruits parasites dans le casque qui sont là pour vous déconcentrer. Si vous avez des troubles de l'attention ou de la concentration, vous trouverez sûrement ce test très difficile. Pour les autres, il va juste vous faire un peu chauffer les neurones. En haut de l'écran, vous aurez 3 lettres de l'alphabet en tant que modèle. Sur ces lettres, il y aura par exemple, un point au dessus, deux points en dessous, un trait au dessus et deux points en dessous etc.... comme ceci : Ä / Ġ / Ö... Ensuite vous aurez un grille qui fait presque tout l'écran avec à l'intérieur, plein de lettres mélangées. Le but étant de sélectionner dans la grille avec la souris les lettres présentes dans le modèle. Ca parait simple mais il faut aller le plus vite possible, sans faire d'erreur et sans être déconcentré par les bruits parasites. Bien-sûr vous perdez des points à chaque erreur. Le 3ème test est vraiment difficile à expliquer mais grossièrement vous avez un radar en haut de l'écran gradué de 0 à 360 degrés et une copie de cet écran radar en bas de l'écran. Le radar du haut est un modèle. Il y aura sur le modèle par exemple un point rouge sur la graduation 345 degrés et vous devrez replacer ce point sur le radar du bas ou par exemple encore, placer le point à l'opposé de là où il était placé sur le modèle... c'est pas très clair désolé haha. Vous verrez en réalité c'est très simple à comprendre. Le lendemain, ce sont les entretiens. 1er entretien avec le psychologue. Il va vous debriefer votre test de personnalité et vous posez des questions. Il va aussi essayer de vous contredire et de vous déstabiliser. Les questions sont du type : Etes-vous prêt à vivre loin de votre famille ? Etes-vous prêt à utiliser votre FAMAS si cela est nécessaire ? Pourquoi voulez-vous vous engager ? Ou vous voyez-vous dans 10 ans ? Ce genre de questions... Je vous conseille de bien vous préparer pour cet entretien, il faut rester soi-même, rester calme et montrer que vous êtes sûr de vous et de vos choix. 2ème entretien, celui d'anglais. Vous piochez une image et un texte (en anglais) au choix. Vous prenez des notes sur le texte et l'image pendant 10min et vous les décrivez pendant environ 5min. C'est un peu pareil que l'oral d'anglais du BAC général. Le texte et l'image peuvent être sur n'importe quel sujet mais ce sont souvent des sujets d'actualité (netflix, la politique, le climat, les technologies...). Rien de spécial à dire là-dessus, soit vous savez parler anglais soit vous ne savez pas... Prenez votre temps, faites des belles phrases bien construites et riches. Je dirais qu'un niveau B1 et de l'entrainement suffisent pour bien réussir l'exercice. Ah oui, j'ai oublié, avoir de parler du texte ou de l'image, vous devrez d'abord vous présenter simplement pendant 1min. 3ème entretien, celui avec les deux officiers contrôleurs aériens. Clairement l'entretien le plus cool. Ils vont vous poser des questions sur votre spécialité, qu'elle base aérienne vous voulez. Est-ce que vous voulez dans le futur passer officier ? Pourquoi avoir choisi cette spécialité ? Il vont vous poser des questions sur votre culture aéronautique. Il y a des postes d'avions et d'hélicoptères de l'armée de l'air dans la pièce, vous devez être capable de les reconnaitre visuellement, pas besoin de connaitre leurs caractéristiques techniques. (Rafale, Mirage 2000, Super Etendard, A330 MRTT, Transall, A400M, CASA, KC135, C130, Alphajet, PC21, Xingu, Puma, Caracal et j'en oublie certainement...). Ils vont aussi vous poser des questions sur votre parcours scolaire et professionnel. Après tout ça, vos sélections seront terminées, si vous avez réussi, il ne vous restera plus qu'à aller passer votre visite médicale de classe 2 au CPEMPN et direction Rochefort. Si j'ai oublié quelque chose ou si vous avez des questions, n'hésitez pas 😄
  19. 2 points
    Bonjour, Mon cer viens de m’appeler j’ai étais retenus au 7eme BCA ! j’y servirais fièrement et avec combativités ! Puisque ce n’est pas le tout de ce reposer sur les exploits de nos grand anciens c’est à nous d’écrire de nouvelles pages de gloire !!
  20. 2 points
    Le pilote ne décolle pas sans un « MecBo », un mécanicien de bord. Il prend place à sa gauche, ou derrière lui. Le MecBo est un vrai couteau suisse : Maintenance et visites avant et après vol pour le Maintien en Condition Opérationnel (MCO) de l'aéronef, embarquement du fret et des passagers, sécurité autour de l'aéronef lors des phases de mise en route, de décollage et d'atterrissage, prévention des collisions en vol avec gestion des pannes ou des incidents techniques, mise en œuvre des équipements optionnels (treuil, phare, système d'observation, aérocordage) et enfin, le plus important, le MecBo guide le pilote au cours des manœuvres les plus délicates... Le recrutement des sous-officiers mécaniciens de bord, se fait en interne Gendarmerie sur volontariat, à l’issue de tests d’aptitude (visite médicale, etc.) suivis d’une scolarité d’un an à Rochefort, avec les militaires des trois Armées, pour l'obtention du Certificat Technique : Cellules et moteurs ou avionique. Ils peuvent aussi être recrutés sur concours ou voie de changement d’armées, pour les sous-officiers mécaniciens aéronautique des trois Armées. La formation continue ensuite en interne Gendarmerie, avec des formations au Groupement Instruction de Cazaux (assistant de vol, formation théorique et pratique sur le type d'aéronef, brevet de mécanicien de bord treuilliste, etc.)
  21. 2 points
    Alléluia !! Un Alsacien digne de ce nom ne pouvait déroger à l'appel des Chasseurs !! Bonnes voies, et belles traces... Tot Dret !
  22. 2 points
  23. 2 points
    Tremblez il approche avec ses réponses toute faites !!!
  24. 2 points
    https://forcesoperations.com/la-27e-bim-recoit-un-nouveau-chenille/ L’un des quads Sportsman Touring 1000 XP perçus récemment par la 27e BIM, ici équipé de son kit chenilles Le Véhicule haute mobilité (VHM) n’est plus le seul chenillé opéré par la 27e brigade d’infanterie de montagne (27e BIM). Ses régiments et bataillons disposent depuis peu d’un nouveau quad doté d’un kit de chenilles amovibles, une première dans l’armée de Terre. On ne reviendra pas sur les multiples avantages de la chenille en terrain enneigé, illustrés par l’adoption du VHM ou encore par l’expérimentation d’intégration de chenilles sur Masstech menée par le 2e régiment étranger de génie (2e REG). La 27e BIM y associe pour la première fois la polyvalence et l’agilité du quad biplace Sportsman Touring XP 1000 de Polaris, dont une première dizaine d’exemplaires ont été livrés récemment. Cette livraison initiale sera bientôt suivie des primo-formations réalisées par l’industriel. Polaris instruira les spécialistes du Groupement d’aguerrissement en montagne (GAM), prioritaire pour l’assimilation des matériels spécifiques, qui formeront ensuite les futurs pilotes. Le procédé sera ensuite répété pour les quad SSV (Side by Side Vehicule) Ranger XP 1000 également commandés par la brigade, et dont la configuration trois places sous habitacle et plateau arrière l’oriente plutôt vers les missions logistiques. Après les Forces armées en Guyane, le 2e RH et les forces spéciales, le quad rejoint un nouveau milieu spécifique en intégrant le portfolio capacitaire des troupes de montagne. Celles-ci entament la phase d’appropriation avec pour seul matériau les RETEX récoltés auprès des quelques régiments utilisateurs. « Nous partons vraiment d’une page blanche concernant son exploitation en milieu montagneux. Chaque unité va se l’approprier pour ensuite définir et affiner les différents scénarios d’usage en fonction de son ressenti ». Ces premiers exemplaires préfigurent la constitution d’un pool à l’échelle de la brigade dans lequel chaque régiment ou bataillon pourra venir puiser selon son besoin. « La CCTM [27e compagnie de commandement et de transmissions de montagne], par exemple, n’en aura pas la même utilité que nous au BCA ou que le 2e REG », explique un adjudant du 7e BCA. Chacun pourra donc puiser dans un réservoir de kits pour adapter le véhicule à sa mission. Tant le quad que le SSV présentent en effet des trains interchangeables qui, selon l’environnement opérationnel, peuvent adopter des configurations « tout chenilles », « tout roues » ou encore un panachage des deux options. Un atout non négligeable lorsque la configuration du terrain est susceptible de changer du tout au tout en fonction des saisons. « Lorsqu’on arrive au Mali en saison de pluies, par exemple, le passage aux chenilles sera nécessaire pour évoluer en terrain boueux. Et si l’on se retrouve ensuite en terrain sec, une bascule rapide vers les trains de roues permettra de conserver tous les avantages du véhicule ». Le modèle Sportsman est ensuite accompagné de divers kits et box de rangement pour le transport de skis, d’armements et autres équipements et pouvant être installés à la place du siège arrière (jusqu’à 110 kg d’emport). S’y ajoutent un moteur Prostar de 88 ch et une prise remorque lui conférant un potentiel d’attelage de 170 kg sur route et 680 kg hors route. Pareille fonction s’avérera particulièrement utile pour « approvisionner des points hauts difficiles d’accès tenus par des GCM ou des tireurs d’élite par exemple. Il nous suffira d’y accrocher un kit traîneau, avec lequel on pourrait aussi envisager des missions d’évacuation de blessés ». Hormis l’aspect logistique, cette capacité autorise la pratique du « ski joëring », durant laquelle un véhicule tracte plusieurs soldats à ski pour faciliter l’approche en diminuant le facteur fatigue. Ce pool sera complémentaire du parc de motoneiges, qui a vocation à perdurer car répondant à d’autres exigences. « La motoneige est totalement dédiée à l’environnement montagneux enneigé, quand le quad se révèle beaucoup plus polyvalent. Les capacités de franchissement en terrain neigeux de la première sont par ailleurs bien plus importantes que celles du quad, qui requière malgré tout un chemin un peu ouvert mais permet des liaisons plus rapides ».
  25. 2 points
    Bonjour à tous 😃 Pour faire court, j'ai passé les épreuves de sélection il y a 1 semaine et demi, pour intégrer la BSPP. Visite médicale apte tests psychotechniques E1 Sport E1. Très bon ressenti, l'évaluateur m'a fait comprendre que j'avais un très bon dossier. Maintenant combien de temps environ vais-je devoir attendre pour aller passer la deuxième étape d'évaluation, à savoir, piscine, tractions, parcours pompier BSPP, QCM BSPP? Mon conseiller CIRFA m'a appelé m'a dit qu'il allait transmettre le dossier à Paris. Je suppose que c'est lui qui va me donner la réponse mais je suis tellement impatient 😄 !! Je dois m'attendre à quoi 2/3 mois d'attente ou plutôt 6/7 ? Quelqu'un a t-il déjà été dans ce cas là? Merci Et mes résultats en sport sont = 11;45 Luc léger, 18 tractions, 51 squats en 1 min. Et tests psychotechniques je ne sais pas, j'ai cru comprendre que je suis minimum E2. En fait pour moi je me suis gaulé sur les problèmes de maths j'en ai répondu que 12/25 et je pense avoir eu 6/12 du coup ;_; Et petit debrief pour finir 😃 J'ai passé les 2 jours les plus enrichissant et motivant de l'année 2020, honnêtement j'avais un peu les jetons (pour rester poli:)) pas sur les épreuves en général (enfin beaucoup quand même) mais plutôt de savoir si ça allait réellement me plaire, l'esprit militaire, les anciens en uniformes, la ponctualité, la politesse etc... (j'arrête sinon je vais écrire pendant 25 minutes :D) sachez que j'ai été agréablement surpris, c'est tout ce que j'aime l'armée et je pense que tout les militaires sont comme ça, ils ont tous cette flamme militaire qui brûle en eux et durant ces deux jours je me suis aperçu que je l'avais aussi, toutes les personnes avec qui j'ai échangé au CSO que ce soit les encadrants, les médecins, les évaluateurs j'avais qu'une seule envie c'est de les ressembler, je suis pas très balaise pour rédiger des textes de ce genre mais j'espère que vous avez cette sensation de satisfaction de bien être quand vous êtes au sein d'un environnement militaire parce que moi c'est le cas, ces 2 jours m'ont vraiment fait connaître le gars qui était au fond de moi breffff j'aime vraiment pas balancer ce que j'ai sur le cœur mais merci mon Dieu je savais pas à quel point j'aimais l'armée et tout ce qui va avec. Maintenant je vais voir si j'ai la flamme pompier (petit défis que je me lance) 😃 Merci de m'avoir lu les gars et merci en avance pour les réponses, même si vous ne savez pas toutes les infos sont bonnes a prendre, thanks Force et honneur pour le régiment que vous voulez intégrer ! Force force force !!
  26. 2 points
    Clairon est un "ancien", il fait de l'autodérision en disant que c'est un vieux con kaki. Effectivement, les entraînements des Rpima n'ont rien de surhumains... Les autres régiments n'ont rien a leur envier (hormis la solde a l'air), ils ne font pas plus d'opex/mission que les autre. Mais ils jouissent d'un passé qu'il faut dire prestigieux. Je suis un peu moins catégorique pour l'âge et les diplômes. Mais il faut tenter et surtout faire l'affaire en sport et niveau maturité. Venir avec un projet concret. L'EMHM est effectivement la voie royale pour devenir sous-officier des troupes montagne. J'entends même dans l'oreillette qu'il n'y pas meilleur que sous-officier issue de l'EMHM
  27. 2 points
    Bienvenue Quelques avis d'un vieux c.n khaki : Entrainement surhumain des RPIMa, halte au sketch, l'entrainement y est certes "viril", mais il n'y a rien de surhumain pour un jeune normalement préparé et normalement câblé, si c'était si surhumain que cela, les RPIMa n'arriveraient jamais à remplir leurs tableaux d'effectifs, et ils ont besoin de plusieurs centaines de nouveaux engagés chaque année Pour sous-off dans les troupes Alpines, c'est pas l'ENSOA/St Maix la voie royale, mais l'EMHM de Chamonix (Ecole Militaire de Haute Montagne) qui forme la quasi totalité de tous les sous-off directs des troupes alpines, l'EMHM a son propre parcours de recrutement après le CSO (une seule session par an, et semaine de sélection en plus des 3 jours au CSO) Enfin, rien que le bac pour tenter l'ENSOA sous-off (et dans l'Infanterie visiblement), c'est un peu "léger" même si théoriquement c'est le minimum requis (pour combien de temps encore ?), la compétition est rude, et plus d'un candidat parfaitement valable à un bagage largement supérieur au bac (+2, +3 ne sont pas rares) Par contre félicitations pour l'orthographe, ça se raréfie avec le temps ....😁 (toujours le vieux c.n qui sommeille en moi)
  28. 2 points
    I'll be back ! Hasta la vista baby ! BTX
  29. 2 points
    Le plus élite c'est le parachutiste-tankiste. Une espèce rare certes, mais tellement convoitée.
  30. 2 points
    Heureusement que ce n'est que la queue de cheval 🙊
  31. 2 points
    Je devrais donc comprendre que 12 ans de Mourmelon et 3 de Mailly rendent "particulier" et font aimer la feraille et les jeux vidéo dédiés
  32. 2 points
    Alors là t'as craqué @YaYannick! Je lui ai déjà dit plusieurs fois qu'il ne fallait pas être net pour s'enfermer dans une boîte de conserve en pleine guerre 😂 et j'adopterais bien le chat de @Stvn juste pour qu'il grimpe sur la bibliothèque et fracasse par inadvertance ses maquettes de char sur le parquet 😇
  33. 2 points
    et oui Philippe Leclerc et char leclerc n'ont pas la même histoire UN est plus lourd , UN est plus glorieux , faut deviner 🙄 qui est qui 😇
  34. 2 points
    Oui mais enfin avant de poser la question on lit un peu le forum et on cherche sur le net et on trouve très vite la réponse....
  35. 2 points
    Tu te pose définitivement trop de questions! Met pas de gel tout simplement, ça t'éviteras de te faire remarquer.
  36. 2 points
    Visiblement chez les "on" y en a qui boivent pas que de l'eau .... Ce qui a un peu changé ces dernières décennies, c'est qu'il n'y a plus "d'arrière" dans les armées, et que donc un artilleur, un tringlot, un transmetteur peut en une fois se retrouver "sur le front" ... Mais cela n'empêche pas que les fantassins font toujours autant d'opex "pures et dures" ... Aucune OPEX de ce nom ces dernières années avec projection importante de personnels et matériels ne s'est faite sans une part prédominante de fantassins ... Seule exception : les opérations en Syrie qui ont combiné forces spéciales (dont au sens strict du terme, pas mal de fantassins) et aviation Donc "on" dit beaucoup de connerie
  37. 2 points
    Pour un RIMa , perso j'aurais préférer par exemple le 3 ème , car j'aime bien la côte Bretonnes 😄 !
  38. 2 points
    Bien vu GUI pour le 1er RIMa un des deux régiments ABC avec le RICM de la 9e BLBIMa. Rien ne vous empêche aussi de présenter le concours d'admission à l'EMIA dès lors que vous êtes bachelier. BTX
  39. 2 points
    En plus le délinquant aura juste un rappel a la loi 😄 ! Il faut pas trop le punir , on sait jamais il pourrait le prendre mal ! Mieux vaux une justice laxiste c'est mieux pour tout le monde ...
  40. 2 points
    Qce n est pas improviser que de répondre succinctement et avec franchise aux questions posées par le recruteur
  41. 2 points
    Pour les conseils j'ai fait un retex de mon passage, j'en suis sortie il y a 11 mois ^^ Si vous avez des questions n'hésitez pas, je serais ravie d'y répondre. Bravo à tous d'avoir eu le courage de vous lancer, c'est une sacrée aventure mais normalement vous ne le regretterez pas !
  42. 2 points
    Lorsque tu passeras le BSM, les premières semaines sont consacrées a l'apprentissage du ski ou la perfection pour les skieurs. Des IMS (Instructeur militaire de ski) sont présents pour les débutants. Apres je te caches pas que si tu as la possibilire de faire un week end avec un mono ESF ca t'évitera d'etre a la ramasse et tu seras pour a l'aise pour avoir ton stage. Ca diminuera fortement ton risque de blessure aussi. Car par manque de temps on apprend en même temps aux jeunes a monter et descendre en ski. Les chutes en peaux de phoques sont souvent source de décapsulage de genoux quand on sait pas maîtriser ses skis.
  43. 2 points
    Une femme c'est en soutien et pour plusieurs raison dont je n'évoquerai pas ! Donc je plussoie , infanterie c'est disant mort a 99% , après oui techniquement il reste 1 % ! Si tu aimes jouée ... libre à toi ! Mais par besoin physiologique , une femme est mal vue en infanterie . ( sensation de froid plus rapide , capacités de récupération physique réduites ect ... c'est juste biologique quoi , après pour le reste oui c'est pareil , déjà que des hommes favorisé biologiquement échoue alors une femme ... ) Je n'entre pas en compte le coté macho ou n'importe quoi , je fonctionne juste en cas précis , qui en découle que l'armée ne souhaite pas avoir de femme . Entre les spots radio et la réalité du terrain ... une femme va subir beaucoup plus qu'un homme sur le long terme , ce qui est un danger opérationnelle . Sans oublié qu'un homme a moins de valeurs au combat qu'une femme , ce qui joue donc sur l'impact psychologique du soldat . Bref , c'est bien en soutien une femme mais pas au combat .
  44. 2 points
    Salut FRED Vous travaillez à la DGSE ? Parce que votre présentation, c'est une devinette. Densifiez. BTX
  45. 2 points
    Encore une "Vannes" contre les marsouins en bord de mer 😆😆
  46. 2 points
    Bienvenue Mon premier objectif est de "décrocher le BAC". Et.....................ultérieurement, intégrer le 1er RPIMa. Dans cet ordre. Oui ce peut être une cause d'inaptitude médicale, temporaire ou définitive. Pas de médecin à bord à l'exception d'EDMOND 84120 que vous pouvez contacter par MP. BTX
  47. 2 points
    Ma soeur y est toujours fourrée ....😂
  48. 2 points
    17H20 heure de l'éjection. Bon vent ! BTX
  49. 2 points
    La bienvenue Bonne chance et comme dirait YAYANNICK coincé sur un rond-point : "Tôt Drêt". BTX
  50. 2 points
    Il faut être patient... Si vous êtes déjà comme ça alors que vous n'êtes pas déjà dans l'institution, alors qu'est-ce que ça va être quand vous y serez! Si vous n'êtes pas capable d'être patients et d'attendre une date qui se rapproche à une ou deux semaines d'une incorporation ou départ... ne venez même pas, vous allez passer votre vie stressés! 😅 Parfois les dates de départ (et retour) exactes en mission, on les connaît même pas une semaine avant, d'autres fois c'est presque de la veille au lendemain et ça change tous les 2 jours. Parfois les informations de départ en stage, on les connaît à la dernière minute, ou en mission ou exercice, etc... que dire quand vous êtes en alerte départ de 3h, 24h, ou 48h... Et oui, les commissions cette année prennent du retard, et peuvent toujours en prendre. Et ça, c'est valable aussi une fois dans l'institution. Cette année le Covid19 a fait que beaucoup de commissions, testes, rentrées en école, etc, soient décalés et cela parfois en dernière minute. Ce n'est pas compliqué de se tenir prêt et au top partir. Si ça part, vous êtes prêts, si ça ne part pas, tant pis, mais vous l'étiez. Concernant ceux qui ont boulot et appartement, malheureusement c'est comme ça et ça a toujours été. Le mieux étant de prévenir son propriétaire et employeur. Concernant l'appartement ce n'est pas le plus grave, dans le pire des cas vous vous retrouvez à payer 1 à 3 mois de loyer mais vous serez logés sur base donc pas de loyer supplémentaire à sortir. Concernant le départ du boulot, le préavis dépend beaucoup des conventions collectives, ancienneté, etc.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...