Jump to content
Aumilitaire

Leaderboard

Popular Content

Showing content with the highest reputation on 05/22/2022 in all areas

  1. Salut, Je viens d'aller voir sur le fb du cfim d'Angoulême en effet, les photos sont en novembre 2021 mais d'ailleurs il n'y a que celles-ci... Pas d'autres photos pour une autre période... Je verrai bien... D'ailleurs, je ne sais pas trop comment ça se passe une fois les vœux fait avec mon CeR... Il envoie mon dossier quoi qu'il arrive à la prochaine date de commission ? ou alors, il attend qu'au moins un des régiments dans lequel je postule recrute ? Salut, Alors c'est vrai que je suis un peu stressé mais rassuré par ce forum merci pour vos conseils et réponses. Alors, pour l'heure d'aujourd'hui, je te rassure ma priorité c'est le BAC... je suis mon programme de révision à la lettre et hors de question que je le rate! Pour moi, c'est une évidence : Pas de BAC, Pas d'armée... donc autant te dire que vu la volonté et l'envie que j'ai pour y entrer, je vis, je mange et je dors BAC!😁 Mais je ne te cache pas que ça ne m'empêche pas de me poser quelques questions sur la suite de mon recrutement 🙃 Bien évidemment, je vous tiens au courant!
    3 points
  2. 2 points
  3. Sans même envisager des terminaux ouverts sur les réseaux publics, le "brouillard électronique" (fusse-t-il émis par des smartphones à liaisons satellitaires pour les com' longue distance, et par du wifi chiffré pour celles au sein du groupe/section), est détectable, renseigne sur les mouvements des unités, et peut susciter des contre-mesures... "plus ou moins cinétiques" Reste la dépendance à l'outil numérique : il faut savoir en user autant que s'en passer...
    2 points
  4. Bonsoir messieurs, J’avais créé un topic mais vous avez aussi éclairci le sujet donc merci ! En effet la voie EVSO serait davantage la voie qui pourrait m’intéresser. À bientôt
    2 points
  5. Former, informer, exiger, imposer.. Un smartphone, une tablette, une "montre connectée" allumés, la consultation régulière de sites sans anonymisation rigoureuse lors des pauses au quartier ou en opérations sont autant de failles béantes, dont la majorité des unités n'ont pas même conscience... 1 - Hygiène numérique : respecter les impératifs de discrétion. De plus en plus délicat.. 2 - Résilience : ré-apprendre à se passer des "béquilles numériques" que sont le GPS pour s'orienter, la tablette pour rédiger ses ordres, la messagerie instantanée pour contacter ses proches.. Un petit atelier-terrain de 48h, sans gps ni tél autre qu'un bon vieux dinosaure basique des années 2010, est toujours profitable à la résilience du groupe... 😎 (Et tant qu'on y est : ravito en caches, et parcours-topo sur 40 bornes pour reprendre les fondamentaux...) Plastron "à la discrétion" de la CCS, ou de la dispo des Brigades des Gie traversées... (Gros boulot d'orga pour le CDU, mais "çà se tente"...😎) §§ Plus sérieusement : Dépendance, distraction, détectabilité accrue... Quel intérêt opérationnel à l'échelon Groupe/Section ? §§ Bref: "suis pas fan"... Et ceci en se cantonnant au strict critère "tactico-opérationnel"... Si on intègre l'aspect "Rens/Guerre Elec" et vulnérabilité Cyber, alors là, "c'est la fête du slip" disait-on à une époque, "la débandade", "la cata", "la Bérézina", "la loose"... LA vulnérabilité majeure. D'où LE risque opératif... D'où l'absolue nécessité, pour le CDS/CDU/CDC d'imposer une stricte discipline numérique au sein des unités... Quelques octets suffisent à compromettre ou signer une liaison..
    2 points
  6. "Je plussoie" les sages remarques de Luca et Balder.. L'endurance fondamentale est la base de tout : c'est elle qui détermine la capacité cardio-respiratoire, la vascularisation musculaire, (donc la capacité ultérieure à "faire du muscle"), l'élimination des toxines, la gestion de la glycémie, voire la libération des endorphines qui "récompensent" l'effort... Trois séances/semaine, réalisées avec sérieux et régularité, permettent généralement à tout un chacun (sauf surpoids très important, ou affection spécifique), de terminer tranquillement un semi (21Kms) après trois mois d'entraînement. Tout est question de motivation (le plus difficile au départ), et de régularité (pas toujours évident de coordonner entraînement/études/boulot/famille/loisirs...) Une bonne démarche est de se constituer un calendrier à échéance six mois, en inscrivant sur un petit tableau blanc (visible au quotidien dans chambre ou SdB), ou sur une feuille excel (moins présente...), des objectifs "faciles à atteindre". Ex : - semaine 1 : je m'oblige à deux sorties de 30 min, à allure libre... => Quel ressenti au retour ? Suis-je satisfait de ma performance ? Ai-je couru tout du long ? Me suis-je arrêté brusquement ? (Défaut de motivation), ou après être allé "au bout du bout" ? (Entraînement à poursuivre)... - semaine 2 : pareil que 1, avec le "retex" des séances précédentes, soit "une dose de motivex", ou/et une pondération dans le rythme (pas dans la durée..!), pour ne pas atteindre le seuil de saturation/épuisement.. (Typique lorsque on démarre/reprends un entraînement : rythme trop rapide. (Eu égard à la forme physique de l'instant). - semaine 3 : on monte à 3 séances/semaine, de 45 min à 1h. Fréquence et durée qui devriendront aussi "la base" de tout entraînement foncier. En troisième semaine, soit une dizaine de sorties, on perçoit déjà ses sensations, son rythme de foulée, son "posé de pied" idéal, le confort ou non de son équipement. "On rentre dans le jeu"... Ne pas chercher à aller vite... Zen.. On déroule tranquille 45min, avec quelques petits sprints sur 25/30/50m si l'humeur y est. Excellents prémices pour ensuite intégrer au programme une petite séance de "fractionné", et faire un saut en performances. - semaine 4 : déjà un mois d'entraînement régulier ! On rentre désormais au yeux d'autrui dans la catégorie des "sportifs". Et de fait : on y est. Régularité, constance dans l'effort, évidents bénéfices sur l'humeur et le sommeil : que du bon.👍 - semaine 5 : "On lâche rien". Souvent le délai à partir duquel il va falloir apprendre à composer dans la durée avec les contraintes organisationnelles vis-à-vis des proches, du boulot, des études, etc.. Occasion de faire un point, établir un calendrier, et définir des priorités. (Gare à ne pas s'enfermer dans une frénésie d'entraînement: la course n'est pas une finalité en soi !) - semaine 6 : à ce stade, si l'entraînement a été régulier, mené sans excès ni vélléités de performance, "la caisse" doit pouvoir dérouler sans soucis 10 bornes en moins d'une heure, sans essoufflement, soit un rythme cardio inférieur à 120 BPM... (Travail en "aérobie")..; A ce stade, il est bon de commencer à s'intéresser aux quelques courses populaires organisées un peu partout chaque w.e. Pas dans le but d'y briller ou "faire une perf", mais de mettre ici et là dans son agenda des petits objectifs, faciles à atteindre, et autant de satisfactions à venir. Une petite "corrida" municipale de 5km, un petit 10, puis après trois mois, un premier semi ! (Et si "on en chie" pour terminer, ce n'est que mieux : on forge ainsi son mental, qui est l'outil fon-da-men-tal... !!) - en semaine 7, il devient important si ce n'est déjà fait, de s'intégrer à un groupe ou de s'allier à un partenaire d'entraînement, pour entretenir la motivation mutuelle. Si pas de camarades, parents, ou voisins motivés, reste l'option des nombreux forums de course. En terme de d'expérience, de multidisciplinarité, de bienveillance entre membres, et d'ouverture "à pas que la course", http://www.kikourou.net est un incontournable. (Sous réserve de rester sur le plan strictement sportif... Le mili n'y est pas toujours bien perçu...😶 Zen : cela ne regarde personne..) - semaine 8 ? Eh bien futur Soldat ? Comment le sens-tu ce L-L ? Quel est désormais ton pouls au repos ? Et après 45mn de course ? Sérieusement : après deux mois d'entraînement régulier, sans recherche de performance, il doit être acquis d'abattre aisément le "10 Kil" en moins d'une heure. Soit deux heures quinze au semi, quatre heures trente au marathon, seize à vingt heures au 100Km... (La vitesse décline avec la distance : impact de l'hydratation/alimentation/gestion de la fatigue... Mais ceci est une autre étape !) §§ BREF !! "Motivex", régularité, objectifs atteignables, humilité, partage avec vos pairs sont des éléments de réussite éprouvés... Viser courir longtemps plutôt que vite... §§§ En synthèse : vous devriez passer les tests sans soucis lors des commissions de Septembre... Zen...
    2 points
  7. tout a fait d accord avec yann pyromanne Quand on désire etre militaire c est par vocation et non pas que pour la gamelle j ai débuté 2 eme classe et après j ai franchi tous les grades de sous officier au début ma solde était bien maigre mais après notations annuelles j ai pu passer des examens avant de franchir la limite d age dans le grade et j ai pu monter l ascenseur social je me souviens que ma femme me faisait réviser sur la plage en vacances pour réussir les concours d entrées aux écoles en septembre et cela ton capitaine te note qu en fonction de tes résultats......ON APPELLE CELA LA NOTE D APTITUDE et au bout de 18 ans d armée j ai pu avoir l occasion d avoir le statut d officier pas plus d argent mais plus de responsabilité et d engagement ainsi qu un niveau d instruction général et géopolitique plus haut et avec l expérience en plus mes hommes se disputaient pour venir dans ma section et travailler avec moi il faut sans cesse s améliorer tout en respectant les anciens et avoir l esprit de corps je me souviens avoir salué respectueusement quand j étais adjudant un ancien qui avait fait l algérie et l indo alors qu il portait le galon de caporal chef il faut rester modeste et ne pas prendre le melon et surtout servir d exemple vis a vis de tes camarades du meme grade et suivre le guide se savoir vivre face aux civils
    2 points
  8. Je te remercie pour ta réponse... Je vous tiens au courant pour la suite...🤞
    1 point
  9. Oui j'ai vu que beaucoup le demande...😁 Pour ma part, ce n'est pas un régiment que je priorise pour le moment...En plus, d'après mes recherches, il faut avoir deS résultats au dessus des miens pour y prétendre... ( si je crois ce que j'ai pu lire !)...
    1 point
  10. Le 126 recrute en Juin / Juillet Le 2RIMa également (D’après mon CeR)
    1 point
  11. 1. Au cas où cela vous aurait échappé, ici est la rubrique PRESENTATION des MEMBRES. Je ne vois pas trop la vôtre. C'est ballot. 2. Un minimum de respect pour l'orthographe serait fortement recommandé. Votre dernière phrase reste pour moi du chinois. 3. A Dieu. BTX
    1 point
  12. Ce n'est pas tant le grade détenu - sergent - que votre âge qui en effet risque de vous bloquer l'accès aux unités du régime général. A vous de voir où se situe votre intérêt personnel voire familial - si vous êtes "accompagné". Au bout de 11 ans, dans un environnement codifié comme peut l'être celui de la LE, tenter l'aventure dans le privé, faute de rebondir dans l'institution militaire, demande réflexion. Personne ne vous attend. Même si le BARLE déploie des efforts d'imagination réels pour recaser les légionnaires quittant l'institution, la tâche qui vous attend s'avère ardue. A moins d'avoir un "bagage professionnel" acquis ante et transposable sans difficulté dans la vie active. BTX
    1 point
  13. La question ne se pose pas : pas de smartphone en opération, JAMAIS. Un smartphone, quel qu'il soit, est trop facile à pister et peut TOUJOURS être décodé par l'ennemi
    1 point
  14. Je ne vois pas le problème. Vous pouvez aller dans l'école de pupilles de l'air et vous engager à l'issue en tant que Fusco. Vous pouvez aller dans l'école d'enseignement technique et vous engager comme Fusco. Il y a quelques Fuscos qui ont été arpètes, donc je ne vois pas où est le problème.
    1 point
  15. Yessss....merci ! et à toi aussi bonne incorporation et tiens nous au courant! Merci pour toutes ces infos! Ça m'éclaire bien mieux! Pout le moment je vais attendre que mon CeR me contacte pour formuler mes vœux et je verrai bien ce qu'il me dira à ce moment là ! 🤞 Encore un grand merci pour toutes vos réponses, vos conseils et vos encouragements! Je vous tiens au courant pour la suite ! Pour l'heure, à fond le BAC!
    1 point
  16. Pour le moment, cesse de stresser pour ton incorpo : elle viendra tôt ou tard. Pense plutôt à te focaliser sur ton BAC : tu annonces "dernière épreuve le 8 juin". Il faut qu'elle soit réussie ! Concentre toi sur ce dernier effort scolaire, un BAC ça ouvre beaucoup de portes, même à l'armée. Pas de BAC ... je ne veux même pas y penser ! Tiens nous au jus
    1 point
  17. Salut je crains que ton âge te ferme toutes les portes du régime général.Reste à la LE.
    1 point
  18. Perso je dirais le RMT C'est vrai que tu n'auras pas la même solde, mais tu dois réaliser que tu as de la chance de pouvoir malgré tout t'engager comme militaire. VDAT c'est une précaution que prend l'armée, une sorte de mise à l'épreuve. Ne bois pas, ne fume pas et surtout pas de cannabis. Adopte un comportement exemplaire (enfin, autant que possible de la part d'un jeune engagé). Dis toi que tu seras en observation permanente. Au bout de 6 mois, tu signeras la transformation de ton contrat VDAT en contrat EVAT
    1 point
  19. Le résultat est st tombé pour moi, direction le 126RI !
    1 point
  20. Bienvenue Pourquoi, si vous avez moins de 25 ans au 1er janvier 2023, ne pas tenter le concours d'admission sur titres à l'ESM ? BTX
    1 point
  21. Bonjour, désolé de déterrer mais je tenais juste à corriger quelque chose dans le post de la page 1 qui explique le déroulement de la sélection: C'est partiellement incorrect. Les E1 et les E2 sont conviés aux entretiens ainsi que certains E3 si le profil s'avère intéressant pour les FS malgré quelques "imperfections". Il y a d'ailleurs plus de E2 et E3 que de E1 en général au CSO. La différence est que les E3 qui ont la chance d'être convoqués passent également devant un psychologue qui décide de faire passer le dossier en E2 si l'entretien va dans le bon sens, ou à l'inverse maintient le profil E3 et là c'est fini pour le 1er RPIMa. Dans tous les cas il faut faire ses preuves en entretien. Il y a des E1 qui se font recaler, et des E3 qui sont passés E2 à la suite des entretiens et qui intègrent le 1er RPIMa.
    1 point
  22. " Parcours de recrutement pour incorporer en candidat externe le 1er RPIMa. Comme tout candidat au commencement de la démarche, je suis allé au CIRFA ouvrir un dossier de candidature. Je vais parler des démarches successives à mener, communes à toutes "les unités des forces spéciales" que sont le CIRP, le 13e RDP et le 1er RPIMa. Les premiers tests sont ceux se déroulant au CSO, identiques à ceux que passent tout candidat officier, sous-officier, EVAT et VDAT, désireux de rejoindre les rangs de l'armée de terre. Ils se présentent sous la forme suivante : - Visite médicale d'aptitude (ou VMA) avec le SIGYCOP (que je ne reprendrai pas car il a déjà été détaillé maintes fois). Cette visite doit dans le cas qui nous intéresse déboucher sur une aptitude TAP (Troupes Aéroportés) sous peine de quoi le rêve s’arrête ici (tout du moins pour ce qui est de rentrer au 1er RPIMa). Jusque-là rien de compliquer, c'est on va dire "au petit bonheur la chance" ... - Les tests psychotechniques répartis en un test de logique, un test de raisonnement mathématiques, un test de connaissances de la langue française, un test de connaissances de la langue anglaise, un test de personnalité et un test de gestion du stress (il me semble que je n'ai rien oublié). Ces tests sont cruciaux pour plusieurs raisons : - ils mesureront vos capacités intellectuelles et par conséquent, définiront votre aptitude à suivre une formation lourde en contenu technique vu que la durée de formation pour ces régiments varie de 1 an et demi à deux ans et demi (donc un volume extrêmement important de connaissances à emmagasiner durant celle-ci). - pour entrer dans un de ces régiments des FS, il faut réussir un agrément technique (ou AT). Cet agrément correspond à un profil psychologique et une personnalité précis. Chacun de ces 3 régiments a des critères différents bien qu'assez proches. Vous aurez une note pour chacun d'eux E1/E2/E3. Seuls les candidats ayant eu un résultat E1 seront conviés aux tests suivants (sauf pour le CIRP qui accepte aussi les E2 et quelques rares exceptions traitées au cas par cas si à coté le dossier s'avère notoirement excellent pour les deux autres régiments). - Les tests sportifs se divisent en 3 tests différents : le Luc Léger , les tractions et le parcours d'obstacle. Le sport est également un des éléments déterminants pour votre dossier. Je vous conseillerais d'avoir au minimum un pallier 10 au Luc Léger et 10 tractions avec un 17/20 au parcours d'obstacles. Cependant avoir des résultats inférieurs à ceux-ci mais supérieurs au minima (pallier 8 au Luc Léger et 8 tractions il me semble) ne remet nullement en cause vos chances d'aller aux tests suivants. - L'entretien est déterminant pour montrer votre motivation et défendre votre beefsteak. Suite à vos résultats à l'issue de ces tests, votre orienteur décidera ou non de vous signaler (aux régiments visés par vos souhaits) pour les entretiens ultérieurs. Certains candidats auront le temps entre leur premier passage au CSO et la date des entretiens ultérieurs de faire une PM FS (Préparation Militaire Forces Spéciales). Il y en a deux planifiées cette année, une en avril et une en juillet (ou août je ne me souviens plus). Cette PM peut être très intéressante à faire pour les raisons suivantes : - vous avez obtenu des résultats en sport plutôt moyens à votre goût et vous avez réellement progressé depuis. Des tests sportifs vous permettent de le montrer et de replacer à sa juste valeur votre dossier. - vous allez faire un premier pas dans le monde militaire et vous faire une idée bien plus précise du milieu que vous allez intégrer prochainement. En revanche, sachez que si vous faites cette PM, il est important d'obtenir un bon classement au final. Le contraire serait mauvais pour votre dossier. Vous devez également être certain d'obtenir des résultats en sport où on pourra observer un réel progrès de vos résultats. Le contraire serait là aussi très mauvais pour votre dossier. S'agissant des entretiens ultérieurs à votre passage initial au CSO, ils se déroulent avec des cadres des régiments concernés dans votre CSO. Sachez que tout candidat ayant obtenu l'agrément E1 pour un régiment est en principe reçu aux entretiens (s'il a satisfait évidemment au minima exigé en sport). Cependant vous comprendrez bien que vous serez mis en concurrence avec des candidats qui auront obtenu des résultats sportifs extrêmement bons en général. Bref, vous serez convoqué pour un ou deux jours dans votre CSO qui se dérouleront de la manière suivante : - 1re matinée = une séance d'information plus ou moins longue sur le régiment. La formation (la durée, le contenu), les missions, l'employeur et le cadre autour de ces régiments. - Par la suite, vous passerez un entretien individuel et vous serez face à deux cadres du régiment. Au cours de cet entretien, on vous demandera de vous présenter personnellement, on étudiera votre personnalité à nouveau, on testera votre ouverture d'esprit et si vous avez un minimum de connaissance sur le régiment. Pour certains candidats, cet entretien va générer beaucoup de pression et d'inquiétude. Je dirais aux jeunes qui n'ont pas trop d'expérience de ce type d'épreuve, de vendre leur vécu, de montrer qu'ils sont actifs, réfléchis et motivés. Surtout soyez vous-même et ne sortez pas de phrases bateaux du genre "je veux rentrer dans les forces spéciales parce que c'est l'élite". Montrez-vous mature. N'oubliez pas qu'un entretien est un moyen d'échanger des choses et pas seulement de vous tester. Cela vous permet vous aussi de pouvoir rencontrer concrètement des cadres du régiment et d'avoir ainsi une représentation concrète de celui-ci. Suite à cet entretien, vous saurez si votre dossier est d'office agréé ou non. Si vous êtes retenu sur la liste des candidats potentiels, vous aurez quelques semaines (peut être un peu plus) à devoir patienter pour avoir une réponse "officielle". Car une fois que les "sélectionneurs" auront effectué le tour des cinq CSO, ils enverront (par exemple pour 30 places en formation) 30 dossiers à Paris en indiquant nominativement les candidats qu'ils souhaitent récupérer. Si votre dossier fait partie de ces 30 "ELUS" vous avez 99.9% de chances d'entrer en formation. La réponse officielle arrive environ un mois après, le délai nécessaire pour que la DRHAT valide les dossiers. Voila j'espère avoir été clair. THIBAUD".
    1 point

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...