Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Classement


Contenu populaire

Affichage du contenu avec la meilleure réputation depuis le 25/04/2019 dans toutes les zones

  1. 4 points
    Je m'instruis, je travaille et évite de glander ou de bailler aux corneilles. J'ai choisi ce métier. Personne ne m'y a forcé, ni contraint. J'en accepte les contraintes. Y a pire. En souscrivant mon contrat, j'ai apposé ma signature pas pour un concours de gaufres mais pour tenter, avec d'autres, de servir mon pays partout où il me demandera d'aller. Ma signature vaut de l'or car la parole est sacrée. Je ne m'appelle pas MELENCHON. Et je ne me pose pas de questions. BTX
  2. 4 points
    Bonsoir à tous ! Nouveau sur ce forum (mais je me suis presenté :p ) J'ai eu un appel de mon CIRFA vendredi après midi et je suis retenu pour la session de juin 2019 pour l'ENSOA Spé visée combat et technique du génie résultat test : LL: 7 (point de coté :'( ) T: 7 Parcours : 20 AU plaisir de parler avec ceux qui rentre en juin :)
  3. 3 points
    Bonjour à toutes et à tous. Le jour J de la commission en vue de sélectionner les candidats est arrivé. Un camarade est en attente (mon tour est déjà passé 😊) de cette « fameuse » liste. Donc petit service que je demande si quelqu’un est plus rapide que les autres à se la procurer merci de bien vouloir la partager . Un grand merci par avance. On connaît le stress de l’attendre 😱🤞🏼 Bonne chance à ceux qui sont dans l’attente.
  4. 3 points
    Et bien vous ne la verrez pas, point barre. Où est le problème ? Comment ferez vous au 7e mois d'une OPEX (qui ne devait en compter que 6) où vous risquerez tous les jours d'être démembré par un piège à con du type IED ? La famille, on la retrouve quand on peut = aux mariages et aux obsèques. Le reste du temps…………on sait qu'elle est là, mais ce n'est pas elle qui construira votre parcours professionnel. Vous débutez dans la vie active, à exercer un métier de corne-cul, sous-payé, méprisé de la majorité de vos compatriotes, exposé aux dangers de toutes sortes, qui va vous user mentalement, moralement et physiquement, et vous, vous pensez à ménager les week-end passés avec la famille ! On n'a pas foulé le même thalweg ni fréquenté la même ligne de crête. Faut grandir garçon ! BTX
  5. 3 points
    Je voudrais savoir si je peux prendre mon bain avec mes rangers? .ça me fait trop bizarre d'être trempé sans elles ..
  6. 3 points
    Pour tout ceux qui ont été acceptés, vous pouvez m'envoyer un message privé avec votre numéro pour qu'on fasse un groupe WhatsApp si ça vous dit
  7. 3 points
    Je vous rassure = les ampoules ramassées au CFIM durant la FGI sont de la même taille et aussi douloureuses que celles gagnées au cours de la FGE et du CME. Y a qu'arrivé au niveau de l'Ecole de Guerre où l'on ne risque plus rien à l'exception des hémorroïdes. BTX
  8. 2 points
    Commençant à vous connaître, je vous souhaite le PGHM. Vous n'allez pas atterrir dans une direction technique ? Et puis cela vous permet de vous préparer sérieusement pour le GIGN. Car à mon avis, cela vous pend au nez. J'espère que la "beauté fatale" qui vous a fait tourner la tête ne vous mettra pas ses jambes dans les roues ! BTX
  9. 2 points
    Vous n'aviez pas tilté... ? J'ai réussi mon coup en intégrant les commandos Puis je me suis dit pourquoi pas tenter un clic au dessus... Je me suis embarqué dans un recrutement "rens particulier", a ma grande surprise je suis aller jusqu'au bout... Mais bon... a cause d'une gonzesse je me suis rétracté... (Et vous savez maintenant bien sûr que je ne suis plus avec... un sketch ? Oui ! Mais bon mon refus est un peu plus profond que ca )et puis rien que de savoir que j'allais etre para, j'avais les poils qui se hérissaient. Donc en parallèle, j'avais passé le concours sous off gendarmerie et je l'ai réussi comme un grand :p (D'ou le retex). Mon avenir ce n'est pas une mutation chez les paras cet été, mais un passage au bleu en fin d'année. PGHM ? Ou une spé plus intellectuelle ? On verra bien ! Sinon papillon faut venir a gap ! Troupes de montagne, cavalerie et soleil... La vie
  10. 2 points
    Perso, j'ai croisé à la Légion Etrangère d'anciens toubibs, des marquis et des roussins, des évêques et autres magistrats, la tronche bien faite, qui ont fait d'excellents légionnaires et ne se sont jamais senti "rabaissés". Parce que c'était un choix librement assumé et qu'ils avaient compris qu'avant "d'être servis", il leur fallait d'abord "servir". Venez à la LE. Rejoignez, non pas l'équipage, mais la phalange. BTX
  11. 2 points
    Je comprend pas ce fantasme avec les FS. Pendant mon passage au CSO, il y avait 5,6 PAX qui voulait uniquement le 1'RPIMa ou le 13'Rdp. Je pense qu'aller dans un régiment conventionnel pour s'aguerrir dans tout les domaines est un bon début. RPIMa, RIMa, ce que vous voulait. Puis c'est très rare les civils qui deviennent FS directement. La plupart sont issus de la régulière.
  12. 2 points
    Pour la partie physique tu dois te battre avec un ours et pour les tests psy tu devras convoyer vingt patients Alzheimer de Montparnasse a Charles de Gaulle un lundi matin a 8h... Pose ta question dans l'onglet fs Je pense même que la fonction recherche doit te renseigner ...
  13. 2 points
    C'est la norme pour la légion je pense .après je trouve pas ça mauvais .Ca permet de se recentrer sur la vrais vie .Nous ,seuls l'élève de jour et le pistar (le plus ancien dans le groupe ) avaient une montre . les seules aiguilles qu'on voyait était celles de l'infirmerie ou de la boussole :)
  14. 2 points
    mon stage long, j'ai eu droit à rien au début : ni portable ni montre, mais plein d'eng* j'ai du coup beaucoup appris en 5 semaines
  15. 2 points
    Un poids plume probablement...
  16. 2 points
    Ils ont la même ancienneté quasiment en ctlo. A l'origine les unités majeures de la marine étaient le gcmc (groupe de combat en milieu clos ) et les nageurs d'Hubert .les liens étaient forts avec le gign (qui eux en contrepartie étaient formés à l'appareil a circuit fermé et quelques notions de NC.si le premier a des liens avec les SAS , les commandos ont fortement fréquenté les Navy seals (souvenir d'une marche commandos un peu longue avec eux ..)
  17. 2 points
    Et moi il y a bien longtemps je roulais des galoches dans le métro à celles qui voulaient toucher le pompon ^^
  18. 2 points
    En sachant que beaucoup demandent à résilier leur contrat entre autre car ils ne supportent pas l'éloignement je trouve la remarque assez bête...
  19. 2 points
    Bonjour à tous, Pas de nouvelles bonnes nouvelles, j'ai omis de dire que j'ai été pris à la première commission dans le DS SOUT MVT-RAV. Bonne chance à tous !
  20. 2 points
    Bien évidemment ! Le 7e BCA avant tout. BTX
  21. 2 points
    1. Dans votre liste figurent des unités de l'ABC. C'est voulu ? 2. Aucun des RI cités ne m'attire. Je suis jeune. Je veux tracer ma route tout seul sans rester "collé" à Papy et Mamy, aux potes et aux potesses qui, de toutes les façons, sauront faire la fête sans moi. Donc, je m'éloigne et prends mes distances avec ce monde ingrat. 3. J'opte pour le 3e RIMa, le 21e RIMa et le 126e RI. BTX
  22. 2 points
  23. 2 points
    Zen... Pour info, "l'appelant" sera bien souvent le Capitaine commandant l'Unité, voire l'Adjudant-Chef gestionnaire RH.. Tous deux réservistes, prenant généralement sur leur temps libre pour contacter les candidats. Et au fait des contraintes horaires de la vraie vie. Pas de stress..
  24. 2 points
    Salut à tous, je suis reçu aussi pour juin 2019 en gestion du matériel et approvisionnement, à bientôt en juin !
  25. 2 points
    Des milliers d'EVSO sont passé avant vous. Des meilleurs et des moins bons. Vous passerez :)
  26. 2 points
    Et un de plus…………….décidemment, le "Bon coin" n'a qu'à bien se tenir. BTX
  27. 2 points
    Bonjour Xeno34, Bienvenue à toi ! Tu es reçu pour quel DS ? Bonne journée à toi Shizzle
  28. 2 points
    Bonjour à tous, J’ai eu la réponse ce samedi matin du retour de la commission, je ferai donc partie de la session de juin, ma spécialité étant ILBS! ☺️
  29. 2 points
    http://www.opex360.com/2019/04/25/ice-le-chien-du-commando-parachutiste-de-lair-n10-qui-a-neutralise-un-jihadiste-au-sahel/ La semaine passée, un cérémonie a été organisée a l’Hôtel de ville de Paris pour mettre à l’honneur des chiens servant dans les forces françaises. L’un d’eux, Ice, le berger malinois d’un sergent-chef du Commando Parachutiste de l’Air n°10 [CPA 10], s’est vu décerner le trophée du « chien d’intervention » pour sa conduite exceptionnelle au Mali. En effet, Ice et son maître furent sollicités, avec leur équipe du CPA 10, pour mener une mission « complexe » visant à arrêter le chef d’un groupe jihadiste. Leur hélicoptère à peine posé, les commandos se lancèrent à l’assaut d’un campement où étaient supposés se trouver les terroristes. Seulement, l’un d’eux réussit à s’échapper en moto, laissant quatre de ses compagnons derrière lui. Puis, l’ordre fut donné à l’équipe du CPA 10 de se lancer à la poursuite du fuyard. Ce dernier eut le temps de parcourir 1 km et de réfugier dans un autre campement, situé dans une oasis très boisée, ce qui empêcha l’hélicoptère de se poser dans des conditions optimales de sécurité. Les commandos équipèrent Ice pour le mettre à terre [selon une procédure qui n’a pas été précisée] avant de s’infiltrer en corde lisse. Seulement, avec l’obscurité et le nuage de sable causé par les pales de l’hélicoptère, les conditions de visibilité étaient très difficiles, même avec des jumelles de vision nocturne. Mais pas pour Ice qui, resté silencieux, repéra et neutralisa le terroriste avant que ce dernier eut le temps de tenter quoi que ce soit. Ce qui permit sa capture par les commandos. Mais le berger malinois ne s’arrêta pas en si bon chemin : grâce à son flair, il permit de découvrir deux caches d’armes. Cette histoire met ainsi en lumière ce que peuvent apporter les chiens aux opérations spéciales. Et les distinctions qui ont été décernées à Ice tendent à le démontrer : il est en effet « titulaire » de médaille de bronze de la défense nationale et de la médaille d’outre-mer avec agrafe Sahel et agrafe Moyen-Orient. « À force d’entraînement, nous avons senti la montée en puissance de ces nouvelles méthodes de travail avec le chien au centre. Tout le groupe les a adoptées et pour certaines missions nous ne pouvons pas nous en passer », explique le maître de Ice, sur le site de l’armée de l’Air. Ainsi, poursuit le sous-officier, « pendant quelques mois, nous lui avons appris à déposer un drone télécommandé dans les étages supérieurs d’un bâtiment. Cela permet de préserver les opérateurs. Il va très vite dans la cage d’escalier et de surcroît il est silencieux. Nous avons la recopie image. Et si nous détectons un individu, nous pouvons lui donner l’ordre à distance de le neutraliser en attendant notre arrivée. »
  30. 2 points
    Bonjour, Je post un mois après la dernière réponse car je rentre à peine de mission, avec le 21e RIMA d'ailleurs! Mais étant sapeur je me devais de venir donner mon opinion.. Sans vouloir m'en prendre à vous ou à votre projet depuis quelques années que je viens sur ce forum (environ 7 déjà) on voit 80% des jeunes qui ne souhaitent qu'une chose: la biff, le combat, les OPEX et toute la gloire qui est sensée venir avec. Je comprends l'influence de la culture populaire (films, jeux vidéos) et moi-même je suis passé par là. Mais comprenez bien que de nous jours en opération, l'infanterie ne fait rien sans l'aide du génie et de la cavalerie d'abord, puis de l'ALAT et l'artillerie, puis tout le soutient qui suit derrière. Et ce lors des actions "offensives" de l'armée régulière. Le reste du temps les combattants comme ils ne savent pas faire grand chose d'autres ben.. ils prennent la garde (tandis que le génie est employé sur des chantiers). Au plus long terme il y a peu de qualifs qui vont apporteront une plus value technique dans une reconversion ou réorientation professionnelle, comparée aux matochards ou aux génie travaux par exemple. Enfin dernier argument qui n'engage toujours que moi: un sergent direct arrivant en régiment d'infanterie et devant commander 10 EVAT, ben généralement il en chie. Tout ça pour vous dire qu'il faut élargir ses horizons avant de postuler, ou vous risquez de déchanter arrivé en régiment. Et si vous avez des questions sur le génie combat je pourrais à peu près vous répondre, bien qu'étant d'une spé différente. Cordialement.
  31. 2 points
  32. 1 point
    Ah bah bravo @YaYannick! Le cliché de celui qui se fait avoir par une fille! Fallait me demander je t'aurais dit que tu faisais une ânerie! Je conseille déjà zante On espère que tu obtiendras une place qui te plaira!
  33. 1 point
    Roh petit joueur le mien a tenu plus longtemps que ça! Et même si là il est heureux de se poser je sais que ça le démange et qu'il retournera en régiment pour être plus prêt des hommes même si c'est seulement au BOI
  34. 1 point
    Conflit un peu plus récent : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pertes_militaires_fran%C3%A7aises_en_Afghanistan Donc effectivement les officiers ne sont pas que derrière leurs bureaux...
  35. 1 point
    http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2019/05/22/les-guerres-de-l-ombre-de-la-dgsi-plongee-au-coeur-des-servi-20253.html Après un Merah, l’itinéraire secret, le journaliste Alex Jordanov vient de publier Les Guerres de l’Ombre de la DGSI. Plongée au cœur des services secrets français, chez Nouveau monde éditions. Voici le genre de livre qui hérisse la hiérarchie (qui n'avait pas été mise au courant de la sortie de cet ouvrage), incite les chefs à pousser des coups de gueule (leurs guéguerres intestines ne sont pas épargnées au lecteur), à renifler dans tous les coins pour identifier ceux qui ont "bavé"... Et puis la tension retombe, au rythme (ou encore plus vite) du soufflet médiatique qui passe à autre chose. Dans le cas précis de cette "plongée au coeur des services secrets français" (attention: on y parle de la DGSI, la Direction Générale de la Sécurité Intérieure, pas de la DGSE), l'attention ne doit pas retomber. Au contraire, elle doit même susciter une vigilance accrue parce que les "guerres de l'ombre" de la DGSI l'exigent. Parmi ces guerres, celle menée contre l'islamisme radical en France est la plus critique. C'est bien cette "guerre invisible, sans merci" qu'il faut gagner, comme le démontrent les récits, avis et mises en garde de la dizaine d'agents de la DGSI (Hatem, Pierre-Marie...) qui se sont confiés à l'auteur, librement (mais sans aller jusqu'à lui laisser tout publier: certains chapitres déjà "en boîte" ont été supprimés. Trop sensibles, trop privés). "Tout sont d'accord sur une chose", écrit l'auteur: "la France, comme d'autres pays européens, est au bord de l'affrontement communautaire", au bord d'une "guerre à laquelle nous ne sommes pas préparés", contre des gens "hyper mobiles" et "hyper imprévisibles". Tous déplorent aussi les discordances politiciennes, les aberrations administratives, le clientélisme... Et tous enfin mesurent l'interconnectivité (un "maillage de bons plans" dit l'auteur) entre réseaux militants, cellules terroristes en devenir et "loups-blancs, ces solitaires pas si solitaires. "Depuis (la sortie du livre), on a coupé les ponts, je n'ai plus de nouvelles d'eux", confiait l'auteur à un confrère de l'Express. Dommage, les grandes profondeurs méritent toujours d'être explorées. Rendez-vous dans deux ou trois ans pour un nouvel, et aussi captivant, opus. Alex Jordanov, Les Guerres de l’Ombre de la DGSI. Plongée au cœur des services secrets français, édition Nouveau Monde, 282 pages, 19,90€.
  36. 1 point
    Tu as un grand-père général mais tu ne le crois pas... Pourquoi tu croirais des gens sur un forum... Au final tu veux qu'on te dise ce que tu veux entendre. Un officier ça commande mais ça va sur le terrain... Quand tes parents te demandent de débarrasser la table, ils ne la débarrassent pas avec toi... On appelle ça commander. Et parfois oui, on commande d'un bureau. Tu es jeune, mais ça n'excuse pas tout. Il faut faire preuve de maturité et écouter les conseils. Demande a ton grand-père. Il te donnera les bonnes réponses.
  37. 1 point
    Q1. Inapte infanterie veut-il dire Inapte TAP? R1. Non. Q2. Sachant qu'on m'a dit que j'étais apte TAP mais pas infanterie, sauf que les TAP sont quand même très liés avec l'infanterie je me trompe? J'ai le 17' Rgp en tête. R2. Le parachutisme est un des modes de mise en place de combattants parmi d'autres. Les parachutistes sont de fait partout = dans la cavalerie (1er RHP et 13e RDP), dans l'artillerie (35e RAP), dans le génie, dans le train (14e RISLP) et même dans les transmissions (11e CTP). Le choix est vaste. Reste que si vous êtes très émotif, le refus de saut est à prendre en compte. BTX
  38. 1 point
    BTX a encore frappé
  39. 1 point
    Je plussois Tu utilises du Fréon quoi !
  40. 1 point
    C'est possible, ça dépendra de tes résultats sportif et psychotechniques au CSO. Sinon si tu penses quitter les bancs de l'école en rentrant a l'armée, tu te trompes. Tu vas passer pas mal de temps sur une chaise en cours a gratter du papier. Bon chance
  41. 1 point
    Il verra bien aux premiers vrais problèmes. Mes chefs doivent être à 2 signalements et bientôt du tribunal en même pas 6 mois... Etant PSO (équivalent gendarmerie) je ramasse bien également niveau moral. Et ça c'est que les problèmes qui ne peuvent pas être gérés en interne. Mais l'école et les classes c'est pas mal en effet, en comparaison de la réalité.
  42. 1 point
    Bienvenue sur ce forum Tu as déjà un beau cursus scolaire-universitaire ! Bonne chance pour ton projet !
  43. 1 point
    bonjour à tous, j'ai proposé récemment aux autorités de ce site de créer un forum ODS et un forum ESP.je n'ai pas eu de réponse, mais comme dit le poète: "une absence de réponse est toujours une réponse...". s'agissant du concours ODS(voie 2) le décret est sorti et l'arrêté va paraître sous peu. J'ai contacté cette semaine l'officier pilote de ce dossier qui m'a expliqué: -que le concours écrit aurait lieu en novembre 2019 et les oraux en janvier 2020..(FUD pour l'été) -que l'épreuve pour l'écrit serait une note de synthèse sur un dossier de 20 pages (A CONSONNANCE MILITAIRE) plus une question ouverte. Le tout à réaliser en 3 heures..... je lui ai exprimé mes craintes sincères, celle d'un formateur sur le terrain depuis 12 ans, au contact permanent de candidats et lui ai dit que 4h ne seraient pas un luxe pour des candidats (de CCH A ADC...) qui ne pratiquent pas dans leur quotidien ce genre d'exercice, n'ont pas de préparation officielle, ne sont pas toujours bacheliers .. et sont à la merci du turn-over démentiel de leur unité pour être préparé...mon expérience avec les EMIA m'amène à dire qu' un candidat formé (2-3 jours) et entraîné (6-7 devoirs corrigés) sera "serein" le jour J...il faut se préparer dés aujourd'hui..... j'ai également informé sur un risque de bouchon pour des candidats ESP (qui passent les oraux en novembre) et aussi ODS (- de 45 ans) pour des épreuves écrites en novembre.. de même pour des candidats ODS admissibles et présentant leurs oraux en janvier mais aussi candidats EMIA (CEUX QUI ONT 10 ANS DE PAQUETAGE)avec les écrits en janvier aussi... La tache est rude mais impossible n'est pas français et une préparation bien ciblée est la seule chance de succès.. Les inquiets peuvent me rejoindre en MP CORDIALEMENT
  44. 1 point
    Bonjour BTX, ODS = Officier des Domaines de Spécialité, ce qui correspond au nouveau concours officier dit "voie 2", qui remplace OAEA/S et OFF RANG. Alex.
  45. 1 point
    Bonjour, moi j’en ai reçu une mardi, là seule que j’attendais par ailleurs
  46. 1 point
    Pense quand même à un plan B au cas où ... ou tout simplement au cas où tu devrais attendre avant d'être incorporée en école de gendarmerie
  47. 1 point
    Bonjour, Tous vos interlocuteurs sont d'accord pour dire que vous ferez la même chose dans chaque régiment (à part au RH), et le rythme de projection est identique pour tous aussi. A partir de là nous ne pouvons pas décider pour vous quelle région vous attire le plus ni comment vous voulez être appelé d'ici là: soldat, marsouin, tirailleur... Vous trouverez sur le site de l'armée de Terre une petite présentation de chaque régiment qui devrait vous apporter quelques éléments. Pour ma part c'était la partie "à 1h des pistes de ski" mais vous verrez bien ;) Cordialement.
  48. 1 point
    Coucou, ou tu as vu une pré-commission parce que sa n’existe pas. Il y a la commission puis si tu es accepté tu auras ensuite ton incorporation !
  49. 1 point
    Félicitations, vos convictions expliquées calmement l'ont convaincu. Un réserviste dans une entreprise qui fait du "Made in France", c'est mieux que le Label Rouge de LECLERC.
  50. 1 point
    http://www.opex360.com/2018/10/24/la-gendarmerie-va-revoir-les-modalites-du-recrutement-de-ses-sous-officiers/ Actuellement, deux concours ouverts aux bacheliers âgés de 18 à 35 ans sont organisés chaque année (en mars et en octobre) au titre du recrutement des futurs sous-officiers de la Gendarmerie nationale. Ce qui signifie une organisation lourde à chaque fois. Aussi, en 2019, il n’y en aura plus qu’un, qui se tiendra à l’automne. C’est ce qu’a en effet indiqué le général Richard Lizurey, le directeur de la gendarmerie [DGGN], lors d’une audition à l’Assemblée nationale. « Nous faisons évoluer notre politique en matière de ressources humaines, d’abord en mettant en place de nouvelles modalités de recrutement. Il existe aujourd’hui deux concours, organisés respectivement en mars et en octobre, et pour lesquels certaines épreuves – je pense notamment aux tests psychologiques – se font à l’ancienne, sur papier. Nous travaillons actuellement à la mise en place d’un seul concours en octobre, avec une dématérialisation totale des épreuves », a ainsi expliqué le général Lizurey. Cette mesure fera économiser « 60 tonnes de papier » et « faciliter la correction », a-t-il ajouté. D’autres raisons expliquent cette décision de n’organiser plus qu’un seul concours. « Si nous avons décidé d’en supprimer un, c’est que nous avions constaté qu’un certain nombre de candidats attendaient jusqu’alors douze à quatorze mois avant d’être intégrés, ce qui provoquait une ‘évaporation’ non négligeable parmi les candidats : bon nombre d’entre eux se désistaient avant leur incorporation », a indiqué le DGGN. « Nous avons donc décidé d’écouler le stock de candidats agréés, avant d’en sélectionner de nouveaux qui, eux, seront intégrés peu de temps après avoir été reçus au concours », a-t-il précisé. Une autre évolution en matière de ressources humaines portera sur le contenu des enseignements dispensés aux nouveaux gendarmes. Désormais, la formation théorique (et académique) cédera le pas devant les savoir-faire pratiques. Il s’agira de « mettre l’accent sur ces aspects spécifiques que sont le contact, la résilience, l’endurance, la confrontation à la mort et à la difficulté », a détaillé le général Lizurey, pour qui il importe de davantage « travailler le savoir-être » que « les connaissances ». « En effet, ces connaissances étant aujourd’hui facilement accessibles à partir de l’outil NéoGend, il est inutile de les apprendre par cœur, d’autant que les lois changent tous les jours », a fait valoir le DGGN. En outre, cette priorité en faveur du « savoir-être » vise aussi à permettre aux jeunes gendarmes de mieux appréhender le monde rural, que beaucoup connaissent peu ou mal. « Nos bassins de recrutement se situent essentiellement dans les métropoles et les grandes villes, ce qui conduit à une asymétrie car les bassins d’emploi sont souvent ruraux. Nous devons apprendre à nos jeunes recrues à parler avec une population qu’ils n’ont pas l’habitude de côtoyer, comme les agriculteurs », a ainsi souligné le général Lizurey.