Jump to content
Aumilitaire

Malina

Membres
  • Posts

    2,537
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    50

Everything posted by Malina

  1. ça reste un gâchis énorme. De temps, et financier. Ces 6 ans d'études supérieures ne sont pas gratuites ni pour l'étudiant et sa famille, ni pour l’État... C'est un énorme problème dans cette société qui coûte plusieurs millions à la France chaque année.
  2. OSC Fusco en EP il commence généralement second de l'unité, ou similaire. Il secondera donc le commandant d'unité et fera beaucoup d'administratif et paperasse. Il suit le même trajet que les officiers direct. En CPA idem, sauf éventuellement le CPA 10 (et peut-être le 30, je ne sais pas comment est leur organisation actuelle). Et il y a bien un seul et unique EP par base. Et chaque EP n'a effectivement que deux officiers sauf peut-être certains plus grands comme Istres. Les CPA ont aussi plus d'officiers. Il y a aussi des officiers Fusco à la BFSA, au CASV, à la VAP en Corse, et ils prennent aussi des places dans d'autres administrations (DRHAA, État-major). Le MATOU ne se fait pas de façon séparée. Seul le MAQUIS est séparé, je ne pense pas que cela ai changé car les officiers prenaient la place de chef de section lors du stage, les sous-officiers chef de groupe/équipier et les MTA équipier. Quand j'ai fait mon MATOU, les officiers partaient d'office ou presque à l'ATILLA dans la foulée, s'ils échouaient c'était tant pis pour eux, mais cela a probablement changé, ça prenait des places parfois pour rien.
  3. PN c'est le personnel qui vole avec une fonction à bord, pilote, navigateur, mécano navigant, etc. PNN, tous les autres. Il faudra choisir une spécialité
  4. Vous pouvez prendre contact avec des officiers renseignement, ils ont normalement assez de connaissances pour vous répondre
  5. Il y a des avantages et inconvénients des deux côtés. Le Sous-officier peut continuer à évoluer et c'est bien mieux un pension d'ADJ ou ADC que de CCH. La solde évolue aussi grandement par la suite. CCH on reste pépère mais passé un moment, il n'y a plus grand chose à gratter ni d'évolution de solde. C'est vraiment un choix propre à chacun
  6. Concernant le médical, il ne faut jamais se fier au CIRFA, ils ne sont pas médecins. Raison pour laquelle il faut toujours déposer son dossier et c'est au médecin de trancher. Perso j'étais sûre d'être inapte TAP à cause de ma légère scoliose, au final c'est passé crème... Effectivement les informations changent souvent et parfois même nous (les professionnels) ne sommes pas toujours au courant... cela est un problème qui concerne tout le monde... les sites ne sont effectivement pas forcément mis à jours, même si je suis d'accord, il le faudrait. Je ne vous reproche rien. La seule chose que je vous "reproche" c'est de ne pas avoir déposé un dossier pilote alors que c'était votre souhait. C'est une erreur à jamais commettre. Il faut toujours essayer. Au pire, il y aura le 2ème et 3ème choix (voire plus, après).
  7. Contactez quand même les rens de Myjobglasses, ils connaîtront le boulot de par leurs collègues. Perso je connais le boulot de MTA maître chien, par exemple! La passerelle jeune est à 2 ans de service, jusqu'à 5, la tardive à 9 ans de service et l'expérience il me semble 19 ans. Par contre, la passerelle jeune, il faudra faire Rochefort à nouveau, et la tardive, je ne suis pas sûre de la possibilité de la faire car vous n'avez pas de formation complémentaire.
  8. Je ne pense pas qu'il y ai des ROIM ici, je vous conseille d'aller sur My Job Glasses où vous avez une multitude de militaires qui peuvent répondre à vos questions, les rens ils y sont très actifs.
  9. Effectivement, il y a énormément de boulots intéressants dans l'armée sans être parachutiste
  10. Vous êtes payé en tant que militaire, vous devez donc faire votre boulot de militaire. La seule obligation que l'armée a, est de vous libérer pour votre formation. Ils n'ont pas à vous laisser tranquille juste parce que vous n'avez pas envie de bosser le weekend. Vous n'êtes pas encore parti. Votre reconversion commence quand vous commencez votre formation de reconversion, pas avant. Il n'y a aucune raison de pouvoir refuser des missions compatibles avec votre reconversion.
  11. Je ne connais pas leur journée type, mais ils partent assez souvent en OPEX, de ce que j'ai ouïe dire.
  12. Un CCH est toujours adjoint du CDG et un aide à l'encadrement, voire encadrement. Il doit, de se fait, l'aider à faire tout le boulot de CDG, ou le remplacer s'il est indisponible, et cela, que ça soit au combat ou "à la maison" avec l'administratif. Si le CDG est blessé ou décédé, c'est bien au CCH de prendre le groupe en main. Si le CDG n'est pas à l'unité, c'est bien au CCH de prendre en main l'administratif et l'encadrement du groupe. On ne va pas laisser les gens sans chef juste parce qu'il n'y a pas de SGT ou SCH. Cependant il n'a pas les responsabilités du SO, il ne se fera pas taper sur les mains. C'est quand même au SO de faire le boulot, il ne peut que déléguer certaines tâches aux CCH. Vous me faites par contre rire quand vous dites que vous n'avez pas le salaire d'un CDG. Un CDG étant Sergent ou Sergent-chef, votre solde est largement supérieure à la sienne.... Un direct sorti d'école touche à peine le SMIC (1300€ net), et passer sergent-chef même à 10 ans de service offre 40 misérables euros par mois. Les caporaux-chefs ont toujours touché beaucoup plus que moi sergent et même sergent-chef. A moins de se comparer aux ADJ, etc, mais eux, ils ne sont pas CDG mais CDS. Et vous ne ferez jamais leur travail. Mon mari a fait une passerelle tardive CCH vers SGT, je peux vous dire qu'il a pris plein la gueule. Et pourtant il était un CCH très autonome, qui savait seconder son CDG sans broncher. Il y a quand même une différence. En bref, à vous le choix.
  13. Bac + 6 pour devenir OSC Fusco, en toute honnêteté, quel gâchis! Que cherchez vous en tant que Fusco OSC dans l'armée? J'espère que vous avez conscience qu'un officier Fusco ne met pas trop les pieds sur le terrain... à moins de partir au CPA 10. Et encore, ce ne sont pas tous qui y vont... Est-ce que c'est votre aspiration rester dans un bureau à faire de la gestion de personnel? A savoir qu'effectivement il n'y a aucun manque d'officiers Fusco, contrairement aux MTA et Sous-officiers. Ils ont largement la main d’œuvre entre les OSC, les EMA, les directs, les "dégagés de leurs spés", et j'en passe. Concernant les HIA, eux ils commencent à avoir marre des futurs candidats qui les prennent pour des CSO. Ces candidats qui viennent prendre des RDV et qui prennent la place de gens qui auraient peut-être réellement besoin juste pour leur demander s'ils sont ou non aptes à quelque chose. Donc forcément qu'ils vous demandent un papier d'un médecin, c'est la procédure normale pour la prise d'un rendez-vous chez un spécialiste, et cela que ça soit en HIA ou ailleurs, c'est la même chose. Les candidats ne devraient avoir des RDV en HIA que suite à une demande d'un médecin d'un CSO, ou suite à une demande de surexpertise, après passage au CSO, qui doit être accordée. Un candidat doit déposer une candidature, se présenter au CSO, le CSO déterminera une aptitude initiale et déterminera le besoin d'un candidat d'aller voir un spécialiste militaire. Le médecin du CSO sera aussi en mesure de répondre aux questions du candidat sur son aptitude. En gros, ça devient comme les gens qui vont aux urgences pour un rhume. Selon le médecin, on peut être bien accueilli ou pas. Je ne vais même pas parler de l'idée totalement incohérente de déposer un dossier MTA pour voir si vous êtes apte..... autant déposer un dossier OSC direct... vous aurez exactement la même réponse..... Expliquez-nous quelle information personne ne veut ou peut donner? Toutes les informations sont publiques, accès ouvert à tout le monde, et la question de l'aptitude est donnée lors d'un passage au CSO. Aucun mystère, aucune information cachée...
  14. Personnellement, j'ai un tatouage, avec une signification aussi très personnelle voire familiale (partagée avec mon frère). C'est dans le dos, relativement petite, ça ne se voit pas en tenue.
  15. Le volet de conversion n'est pas un permis. Donc non. Les deux seuls documents qui permettent de conduire sont le permis de conduire OU le certificat d'examen du permis de conduire (CEPC) avec la mention favorable en attendant le permis de conduire. Attendez le permis, ça met maximum 1 mois, vous n'êtes pas à cela près.
  16. Les textes sont clairs, c'est inaptitude. Et si les textes ont changé, ce n'est pas pour continuer à laisser apte des gens sur base d'anciens textes. Demander une sur expertise est un droit mais je ne vois pas trop l’intérêt vu que vous avez l'affection citée. Les sur expertises servent dans le cas d'une mauvaise première expertise qui ne respecte pas les textes, ou qui est erronée. Dans votre cas, cela ne semble pas être le cas. Le spécialiste ne va pas vous mettre apte par miracle..
  17. Après je suppose que ça dépend des armées et spécialités. Mais moi j'arrivais à le faire, je pars alors du principe que tout le monde est capable de le faire, sachant que je n'ai jamais été une bête en sport 😅 je n'avais pas le meilleur résultat en chrono, mais je faisais tous les obstacles. Croyez plus en vous, ou revoyez la technique. Franchement avec les bonnes techniques, il y a moyen. Si vous arrivez à faire le mur, il n'y a pas de raison de rester dans la fosse. C'est quasiment la même chose, c'est plutôt psychologique (être dans un trou). Il faut surtout pas s'arrêter, et prendre le bon élan, si vous arrivez à mettre vos deux bras en haut comme au mur, ça passe
  18. Malina

    TSHM PAM 2023

    Je ne sais pas dans la marine mais chez moi une collègue a reçu l'information qu'elle était mutée en séjour la semaine dernière
  19. Je n'ai pas de conseils à transmettre dans tous les cas, c'est la DRH qui tranche! La seule chose qui vous reste à faire est de faire la demande en écrivant bien vos motivations
  20. Il faut faire une demande formelle et écrite pour un changement de spécialité. Cependant, ne vous trompez pas, les changements de spécialité n'ont lieu que rarement, voire jamais, au cours du premier contrat (voire avant 5 à 10 ans). La politique des armées changent et ils ont marre de payer des formations pour ne même pas voir leur investissement avoir un retour. Chez nous, les contrat sous-officier vont même être de 9 ans, pour vous donner une idée. Maintenant, vous avez le droit de faire la demande. Si c'est ce que vous voulez, faites la, et réitérez chaque année si vous êtes vraiment motivé, mais ne soyez pas surpris si cela est refusé, surtout en début de carrière. A moins de sortir d'une spécialité aux nombres confortables vers une spécialité très déficitaire... mais connaissant les infras, il n'y a pas grand monde en plus gros besoin que chez vous. Sauf que qui ne tente rien, n'a rien. Il faut donc rendre compte à sa hiérarchie, aller à son bureau administration et déposer la demande.
  21. Si vous stagnez au sport, il est temps de se mettre au fractionné et se faire un peu plus mal. Il y a plein de conseils à suivre. Des coach sportifs il y en a beaucoup aussi, si vous avez les moyens. Dans tous les cas, le seul moyen de s'améliorer en course à pied et spécialement au luc léger, c'est le fractionné. Qui fait mal, mais ça marche bien. Quand je dis "se faire mal" ce n'est pas se blesser, bien entendu, mais tirer légèrement plus et sortir de sa zone de confort. Palier 5 au luc léger, franchement, je suis persuadée que vous pouvez faire bien mieux.
  22. Il n'y a aucune obligation à ce que l'examen du sens chromatique soit effectué avec correction. Bien au contraire, il serait à priori fait sans, contrairement aux tests d’acuité visuelle. De ce que j'ai pu voir avec des collègues. De toute façon, ce n'est pas à vous de décider si votre affection est ou pas gênante pour être militaire, si on se tenait à la parole des candidats, tout le monde serait apte. Attendez la réponse à votre demande de surexpertise et on verra bien. 13.4. Sens chromatique 13.4.1. Généralités (index 257) Le sens chromatique est étudié systématiquement à l'aide de la table pseudo-isochromatique d'Ishihara selon un protocole bien déterminé, et en cas d'erreur ou d'hésitation, au moyen de la lanterne chromoptométrique de Beyne (ou un appareillage équivalent, type Fletcher-Evans). 13.4.2. Protocole d'examen (index 258) La lecture des planches de la table pseudo-isochromatique d'Ishihara est effectuée à la lumière du jour ou sous un éclairage artificiel dit « lumière du jour », chaque planche étant présentée au maximum pendant deux secondes sous inclinaison de 45 ° sur l'horizontale. Toute hésitation aura la même valeur qu'une erreur caractérisée. Une réponse fausse, même immédiatement rectifiée dans un délai d'une seconde, doit être également considérée comme une erreur. L'examen à la lanterne chromoptométrique de Beyne comporte la présentation successive, dans la pénombre et à une distance de 5 mètres, de feux colorés simples sous une ouverture de quatre minutes d'angle pendant une seconde, l'objectif de l'appareil étant soumis à un éclairement de 1 lux. Toute hésitation aura même valeur qu'une erreur caractérisée. Une réponse fausse même immédiatement rectifiée dans le délai d'une seconde doit être également considérée comme une erreur. À défaut d'un examen à la lanterne chromoptométrique de Beyne, un test à la lanterne de Fletcher-Evans est réalisé dans une pièce dont la luminosité est entre 80 et 200 lux (mésopique). Les feux colorés (blanc, rouge et vert), présentés successivement, sont projetés à 6 mètres du patient en utilisant le miroir fourni qui est placé à 3 mètres du patient et de la source lumineuse (installée à côté du candidat). La réponse à l'exposition des feux colorés doit être donnée dans les 5 secondes. Toute hésitation aura la même valeur qu'une erreur caractérisée. Une réponse fausse, même immédiatement rectifiée dans un délai d'une seconde, doit être également considérée comme une erreur. 13.4.3. Examens particuliers du sens chromatique (index 259) Les candidats à certaines spécialités sont soumis à des épreuves sensiblement différentes, spécifiées dans les conditions particulières d'admission (ouverture angulaire ou temps de présentation différents, épreuve des feux de confusion). 13.4.4. Catégorisation des dyschromatopsies (index 260) 1. Absence d'erreur à la lecture des tables d'Ishihara. C 1 2. Erreurs à la lecture des tables d'Ishihara mais reconnaissance de tous les feux colorés de la lanterne de Beyne (ou de Fletcher -Evans). C 2 3. Erreurs dans la reconnaissance des feux colorés : - sans confusion franche entre les feux vert et rouge ; C 3 - confusion franche entre les feux vert et rouge mais test de capacité chromatique professionnelle (TCCP) satisfaisant ; C 4 - confusion franche entre les feux vert et rouge mais TCCP non satisfaisant. C 5 Les dyschromatopsies acquises, symptomatiques d'affection organique, feront également l'objet d'une cotation du sigle Y.
  23. En régiment parachutiste, vous n'allez pas courir que 8 ou 10km... Déjà le gros minimum c'est 8km, en tenue de combat et sac à dos, les épreuves TAP, après 1.500m en même configuration. Donc pour s'y entraîner il faut clairement courir plus que 8 et 10km... Par contre palier 8 me semble léger pour un régiment parachutiste. Et si vous arrivez en régiment para qu'en courant 5km, vous allez être la risée. Commencez à vous entraîner à faire plus. Si c'est vrai que les futurs chefs sont prêts à améliorer ses soldats, il faut un minimum. Même sans faire des chronos, habituez-vous déjà à au moins courir 10 à 12km en tenue de sport.
  24. J'espère que je ne suis pas à son image, sinon le pauvre, il s'est totalement foiré! Il a dû en faire un brouillon de ma gueule, pas de chance.
  25. Malina

    Plongeur

    Certainement concours interne

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...