Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Membres +
  • Compteur de contenus

    25 733
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    520

BTX a gagné pour la dernière fois le 23 août

BTX a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

3 665 Excellent

À propos de BTX

  • Rang
    VELITE

Contacts

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    Ancien militaire
  • Armée
    Armée de Terre

Visiteurs récents du profil

24 147 visualisations du profil
  1. Dans le fond, je vous remercie de votre franchise. Je cherchais le moyen de moins intervenir dans ce forum et d'en disparaître au final. Beaucoup de spécialistes prendront le relais. Dix ans ça suffit. BTX
  2. Pauvre KODIAK Qui vous a soufflé cette ânerie = " plus proche du terrain et de l'action qu'un officier qui fait surtout de la paperasse et du management " ? A Barkhane, l'encadrement est uniquement composé de sous-officiers. Tous les officiers restent planqués à la popote. Du même acabit. M'enfin. BTX
  3. BEBER, La présentation s'éternise……………. " J’ai aussi entendu parler d une formations d’officier interarmées , quelles sont les différences entre une formation pour sous officiers de l’armée de terre ? Peut on intégrer un régiment dans n’importe quel corps d’armée ( terre, air, marine ) ? . Peut être faites-vous référence aux concours d'admission à l'Ecole Militaire Interarmes, accessibles sous conditions aux EVAT, aux sous-officiers, aux OSC des trois armées. Il n'y a pas de "régiment" dans l'armée de l'air. Ni dans la Marine Nationale. BEBER à mon humble avis et dans la mesure du possible, je vous conseille de faire une Préparation Militaire Découverte. S'inscrire auprès du CIRFA. BTX
  4. Pour ça, j'épingle en espérant que les candidats désirant rejoindre l'équipage se donnent le mal de lire ces documents. Sur le bord
  5. La bienvenue En vous souhaitant d'atteindre les objectifs que vous vous êtes fixé. BTX
  6. La bienvenue BTX
  7. BTX

    JOJOFCL

    Salut BTX
  8. Sachant que le premier grade d'officier est sous-lieutenant et qu'il ne comporte qu'un échelon, à quoi sert la deuxième partie de l'article ? Le pensez vous ? Actionnez la fonction "recherche". J'ai du écrire qqchose là-dessus. BTX
  9. BRENS ou brigade renseignements COM RENS Strasbourg 44e régiment de transmissions Mutzig 54e régiment de transmissions Haguenau-Oberhoffen 2e régiment de hussards Haguenau-Oberhoffen 61e régiment d'artillerie Chaumont 28e groupe géographique Haguenau-Oberhoffen CFIM Bitche centre d’analyse des signaux d’intérêt Terre (CASIT). centre interarmées des actions sur l’environnement (CIAE) 785e compagnie de guerre électronique centre de renseignement Terre (CRT) centre d’enseignement et d’entraînement du renseignement de l’armée de Terre (CEERAT) BEBER vous êtes rapide à comprendre mais il faut vous expliquer longtemps……. 1. Arrêtez de parler de "concours" pour entrer à l'ENSOA. Relisez ce que j'ai écrit ATTENTIVEMENT ! 2. Régiment de marine ? Connais pas. Régiment de troupe de marine, oui. Si vous choisissez d'intégrer l'institution, quelle que soit l'armée Terre, Air ou Marine, vous ne ferez pas selon vos souhaits. Vous ferez selon ce qu'on vous dira de faire. En clair, la mutation d'un régiment à un autre correspond à un besoin identifié par la DRHAT d'un côté, et les deux chefs de corps concernés de l'autre (le perdant et le gagnant). Elle a un coût et génère une certaine "indisponibilité". Le choix EVAT/EVSO ne se résume pas au seul critère "Je veux tel régiment". Ce n'est pas sérieux et c'est, selon moi, une attitude infantile. Qui dénote une vocation fragile. Pour moi, c'est un choix de niveau de responsabilité = soit vous vous sentez prêt à commander des hommes où que ce soit (je vous rassure, ce n'est pas inné et cela s'apprend). Soit vous n'êtes pas plus attiré que ça et privilégiez plutôt un parcours professionnel d'EVAT. En admettant IMPLICITEMENT faire toujours la même chose et avoir devant vous un horizon professionnel moins lumineux. BTX
  10. Pour pouvoir choisir SON régiment au terme des 8 mois de formation générale initiale à Saint-Maixent, il faut, dans son domaine de spécialités, sortir dans les 5 premiers. Si vous êtes une quiche, vous finirez culot et serez alors choisi par votre régiment. Tous les régiments n'offrent pas à chaque promotion d'EVSO des postes. Quatre promotions de "directs" par année de recrutement. Les unités "consommatrices" de sergents ou de MDL sont le plus souvent les unités de mêlée (combat de l'infanterie et combat blindé). Elles compensent les "trous" en faisant appel à la ressource interne ("semi-directs"). Le 2e RH n'est pas TAP en effet et appartient à la BRENS. BTX
  11. TOW pas d'emballement sur le SIGYCOP. BTX
  12. La bienvenue BTX
  13. http://www.opex360.com/2019/08/20/une-attaque-jihadiste-inflige-de-lourdes-pertes-aux-forces-armees-du-burkina-faso/ Une attaque jihadiste inflige de lourdes pertes aux Forces armées du Burkina Faso Les tensions interethniques dont profitent les groupes armés terroristes, la faiblesse de ses forces armées ainsi que l’influence de prédicateurs radicaux auprès des populations estimant avoir été délaissées par le pouvoir central font que le Burkina Faso est considéré comme étant le maillon faible de la lutte contre la mouvance jihadiste au Sahel. Ces derniers mois, les attaques jihadistes se sont multipliées, notamment dans l’est et le nord du pays. Et la dernière en date, commise le 19 août contre le détachement militaire de Koutougou, localité située dans parte orientale de la province du Soum, a infligé de lourdes pertes aux Forces armées du Burkina Faso [FANBF]. « Au petit matin, le détachement militaire de Koutougou, province du Soum, a été la cible d’une attaque d’envergure perpétrée par des groupes armés terroristes. Dans les rangs des forces nationales, un bilan provisoire fait état de plus d’une dizaine de militaires tombés et plusieurs blessés », a ainsi annoncé l’État-major général des armées du Burkina Faso, le 19 août au soir. « En réaction à cette attaque barbare, une vaste opération aérienne et terrestre de ratissage a permis de neutraliser de nombreux assaillants », a continué l’état-major, sans donne plus de détails sur les moyens engagés. Sans doute que la force française Barkhane a été sollicitée, comme le permet un accord signé par Paris et Ouagadougou en décembre 2018. Selon des sources sécuritaires, le bilan de l’attaque de Koutougou pourrait être encore plus lourd, étant donné que plusieurs soldats sont « portés disparus ». Ce qui en ferait l’attaque la plus meurtrière commise dans la province du Soum. En décembre 2016, un groupe fort d’une quarantaine de jihadistes avait attaqué un poste militaire situé à une trentaine de kilomètres de la frontière avec le Mali. Douze militaires et gendarmes burkinabè y avaient laissé la vie. Depuis, l’état d’urgence a été instauré dans cette région. Les auteurs de cette attaque contre le détachement de Koutougou pourraient appartenir au groupe Ansarul Islam, fondé par le prédicateur Malam Dicko, tué lors d’un raid mené par force Barkhane dans la forêt de Foulsaré, au Mali, en mai 2017 [opération Bayard]. Cette organisation est en effet très active dans la province du Soum, où les prêches de son ex-chef trouvèrent un terrain favorable parmi la population. Bien qu’indépendant, Ansarul Islam cultive des liens étroits avec des formations ayant rejoint le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans [GSIM ou JNIM] d’Iyad Ag Ghali, comme la Katiba Serma et la Katiba Macina, dirigée par Amadou Koufa. L’est du Burkina Faso est surtout le terrain du groupe État islamique dans le grand Sahara [EIGS], lui même affilié à l’ISWAP, c’est à dire la branche de Boko Haram reconnue par l’EI. « Le Parc national du W, situé à cheval sur le Bénin, le Burkina Faso et le Niger, est en train de devenir un nouveau bastion pour les groupes terroristes de la région, notamment l’État islamique du Grand Sahara, qui continue de coopérer avec JNIM au Mali et au Niger », expliquait un récent rapport des Nations unies, pour qui les « groupes terroristes implantés au Sahel empiètent de plus en plus sur les frontières du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana et du Togo. »