Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

khalladryr

Membres
  • Compteur de contenus

    7
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de khalladryr

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Militaire
  • Armée
    Armée de l'Air

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. @Levy Pierre Bonjour, pas du tout , je souhaite ne pas devoir des années en plus à l'armée pour un changement de spécialité il me reste actuellement 2 ans a faire , j ai tenté ma chance lorsque l on ma declaré inapte a l emploi pour partir avant et ca été refusé . la prochaine étape est un changement d emploi qui induit une formation , jusque la rien de choquant , mais d après les textes il semblerait que la formation soit obligatoire et mène a un lien au service , ce qui veut dire qu on me force à m endetter auprès de l'armée ( c est cela en réalité un lien au service, une dette en temps ou en argent) et a prolonger mon contrat après la date prévue lors de l'engagement. c est cela qui me parait étrange et j aimerai avoir des éclaircissement si quelqu'un peut m'en donner. je ne cherche pas à me faire réformer particulièrement , de toute façon je n ai aucune raison valable actuellement pour l'être cdt,
  2. Bonjour, Actuellement sous-officier dans l'AA depuis 3 ans, suite à un changement de condition médicale j'ai été déclaré inapte à l'emploi, aussi mon commandement m'a informé que j'allais faire l'objet d'une procédure de réorientation professionnelle d'office. J'ai de ce fait contacté la DRHAA pour une demande de rupture de contrat car je ne souhaite pas continuer dans l'institution mais celle ci a été refusée (ca vaut toujours le coup d'essayer!) Ce jour on m'a envoyé les textes régissant cette procédure et deux points m'interpellent : (pour info extrait de : INSTRUCTION N° 4500/DEF/DRH-AA/SDGR/BGA/DADM/DGA relative aux changements d'orientation professionnelle du personnel non navigant d’active. Du 18 juin 2013 , TEXTE 16) - La formation éventuellement associée à la réorientation peut donner lieu à la souscription d'un lien au service selon les prescriptions de l'arrêté fixant la liste des formations spécialisées et la durée du lien au service qui leur est attachée, le cas échéant. - Un avenant au contrat ou un contrat complémentaire, conformément à l'instruction de treizième référence, sera établi par le SAP du GSBdD le cas échéant Je comprend la dedans qu'on peut me forcer a prolonger mon contrat via un lien au service et un avenant au contrat fait de manière unilatérale. je souhaiterai quitter l'armée à la fin de mon contrat, ne m'y sentant plus à ma place aussi je me vois mal faire 3 ans de plus ! la question est donc : ai-je bien compris ? et si oui est ce légal ? D'avance merci !
  3. Bonjour, je suis sous-officier dans l'AA depuis maintenant un peu plus de 2 ans Lors de ma visite médicale périodique (première depuis l incorpo a Rochefort) , il m'a été signalé que j'étais très probablement inapte à ma spécialité. Aussi je dois passer des examens complémentaires pour determiner mon SIGYCOP. j'ai regardé les referentiels de l'AA pour le SIGYCOP et je ne suis pas dans les clous. or j'ai trouvé ceci mais cela reste vague et potentiellement non applicable car orienté armée de terre Aussi ma question est la suivante : si je dois changer de spécialité , yaura t il rupture de contrat (spécialité précisée sur l acte d engagement) puis un nouveau contrat ou un avenant au contrat actuel ? sinon repasserais-je en période probatoire ? je précise que mon objectif actuel est de quitter mon poste au minimum qui ne me convient pas , et qu'aucune nouvelle spécialité disponible vu mon profil médical ne m'attire donc également quitter l'institution. J'ai donc passé à : 1) le premier contrat devient caduque car mauvaise spé -> pas d obligation de resigner 2) avenant au premier contrat mais remise à l'essai pour la nouvelle spé -> possibilité de dénoncer pendant la formation 3) accepter la nouvelle spécialité si rien d autre n'est possible Il n'est pas exclu qu'on me propose une dérogation que je compte refuser si cela est possible. Merci d'avoir lu ce pavé et jattends vos réponses avec impatience
  4. Bonjour , Je suis en unité depuis 8 mois (20 mois de service environ) , et jusqu'à la sortie de l'école tout allait pour le mieux. je suis actuellement dans une affectation hors spécialité et astreint a un régime de permanence exigeant , mais bon, on sait pourquoi on a signé. Le problème vient plutôt d'une accumulation : regime de travail de plus en plus dur avec les departs en maladie/dépression de mes collègues , pression des officiers , dénigrements récurents , et j'en passe. Plusieurs suicides ont eu lieu dans mon atelier avant mon arrivée mais personne n'a jamais eu de réel compte a rendre d'après les plus anciens de mes collègues. Et c'est sans compter sur les conditions de vie hors travail qui n'arrangent rien : base loin de tout , y compris de ma région d'origine (ou je n ai plus du tout, hors pld, la possibilité de retourner grace a mes astreintes sur repos) , pas de moyen de locomotion , connexion inexistante (tel + internet), peu d infrastructure sportive .Bref il n'y a rien a faire et l'ennui n'arrange pas mon cas. Le titre est assez clair , je souhaite quitter l'institution , et ce le plus vite , ou tout du moins cette affectation mais ca parait compliqué: -réorientation professionnelle impossible car nécessite 3 ans de BE -PSO dans mon unité et docile envers les supérieurs -demande de mutation/prospections systèmatiquement en avis négatif par la hierarchie (nous sommes des élèments indispensables malgré nos notations refletants au minimum de l incompetence) et donc refusées par la DRHAA -impossible de rompre le contrat contre remboursement de la formation , si je n'ai pas de moyen de locomotion comme dit plus haut , c'est pour raison financière. -l'IGA est déjà passée plusieurs fois , suite à des dénonciations anonymes mais rien n'a changé Bref , j'en appelle a vos connaissances des alternatives/textes avant de devoir simuler une dépression qui d'après mes proches ne semble pas si loin finalement. Merci d'avance edit : je me rend compte après coup que la bonne catégorie aurait été juridique , si un admin pouvait déplacer le topic ca serait sympa
  5. d accord merci de confirmer ce que je pensait dans ce cas je vais plutôt voir avec le cirfa pour passer début d année prochaine
  6. Bonjour , D'apres l'adjudant que j'ai rencontré au CIRFA cette semaine , il est possible de repasser les tests physiques et medicaux pour repasser en comission directement apres un echec . Pourtant j'ai lu a de TRES tres nombreux endroits qu'il y a un delai d'un an pour repostuler sur la meme spé . Des indications la dessus? Alors oui je sais qu'on va me dire "pourquoi envisage tu l'échec?" c'est simplement que ma condition physique ets loin dêtre optimale et que la dernière comission de l'année est en octobre (pas tres loin donc) ce qui me laisse 2 mois de prepa grosso modo. si il faut attendre un an , je prefere passer debut d 'annéee prochaine en ayant toutes mis toutes les chances de mon cote plutot que d'y aller en etant pas tout a fait pret merci d avance.
  7. Bonjour , Je m'appelle Alex , 22 ans et habitant en région lilloise. J'ai un BTS SIO (informatique) et un niveau bac+3 dans ce domaine. Je souhaite rejoindre l AA en tant qu' admin réseaux et système ou technicien armement. Mon plus gros soucis est le coté physique je pense , pas fait de sport depuis 3 ans mais je me reprend ! concernant mon aptitude médicale je pense etre bon j'ai potassé les 190 pages du SIGYCOP et ca va pour les spécialités voulues ! Voila c'est tout pour moi

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...