Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Xcool

Membres
  • Compteur de contenus

    28
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

3 Neutral

1 abonné

À propos de Xcool

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    Militaire
  • Armée
    Armée de Terre

Visiteurs récents du profil

215 visualisations du profil
  1. Xcool

    Échec à la sélection

    R1: Si tu fais échec pendant ta fifst, c'est retour civil ou mutation. La plupart du temps tu auras l'opportunité d'émettre des voeux pour le régiment parachutiste que tu souhaites à condition qu'il recrute au moment où tu es muté. Puis tu recommenceras un cursus normal en cfim etc Si tu fais échec plus loin, c'est à dire après ta fi et ton brevet para, pendant ta filière commando par exemple, alors tu as en général la possibilité soi d'attendre la filière suivante (s'ils te le permettent), soi de rejoindre une autre spé que commando (soutien, traitement de l'info, etc) de ton unité (ya pas que des commandos dans les fs!), soi d'être muté ailleurs (là encore tu fais des voeux selon les calendriers), soi de retourner dans le civil R2: oui tu pourras retenter ta chance plus tard en evu, sauf si les raisons de ton départ sont vraiment rédhibitoires à ce moment là, ils ne voudront plus de toi et te le feront bien savoir R3: oui tu peux après retour civil, mais il y a vraiment peu de chance (1/10000) pour qu'ils te donnent à nouveau ta chance au même endroit
  2. Si c'est l'enquête de sécu qui a posé problème, ya de grandes chances pour que ça pose problème pour le cpes aussi... Après c'est peut-être aussi une question de calendrier ou de perf (en sport, peut etre que les autres ont fait mieux) qui font que tu ne les intéresse pas pour le moment. Dans ce cas là fait toi plaisir dans la conventionnelle en régiment para (métro:rcp, rhp, rgp par ex ou colo: 3, 8 rpima), et postule en interne par la suite c'est tout à fait possible et quelques soit ton enquête de sécurité c'est tes états de service qui primeront. En attendant t'accumules de l'expérience et du level donc c'est bénéf :) Voilà! Bonne chance! Après il est possible que l'enquête bloque définitivement ton accès aux fs/sa mais c'est vraiment rare(casier bien rempli, sympathie envers certaines "mouvances", liens forts avec l'étranger.....). Mais encore une fois ya aussi des chances pour que leur refus de te prendre en entretien n'ait rien à voir avec l'enquête de sécu.
  3. Effectivement, 8.3 c'est mort pour le 1er. Si absolument tout le reste de ton dossier est vraiment excellent tu auras peut-être une chance d'accéder aux entretiens du 13 (quitte à contacter leur cellule de recrutement directement en expliquant ta situation) mais rien n'est dit et le 13 ne t'intéresse peut-être pas après tout... Mais pas grave tu auras tout le temps de t'améliorer au 3 ou au 8 comme tu dis!
  4. Le diamètre du cercle est égal à la diagonale du carré. On applique Pythagore au triangle rectangle ABC, la diagonale du carré étant aussi l'hypothénuse d'ABC. On obtient, si le carré est de côté a, une diagonale égale à '(racine de 2) fois a'. Donc le carré ABCD est inscrit dans un cercle de diamètre 'a fois racine de 2'. Petite correction niveau troisième
  5. Source: opex360 « Ne jamais abandonner un frère d’armes ». Tel est le message de la Journée nationale des blessés que vient d’instituer, ce 23 juin, le général Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT). La date choisie ne doit rien au hasard : elle correspond à la bataille de Solférino (1859), laquelle a été à l’origine de la création de la Croix-Rouge. Ces dernières années, avec les engagements en Afghanistan et dans la bande sahélo-saharienne, le nombre de blessés de l’armée de Terre a significativement augmenté, notamment à cause des engins explosifs improvisés. Et, outre les militaires meurtris dans leur chair, d’autres souffrent de blessures invisibles (et insidieuses) en développant des des troubles de stress post-traumatique (PTSD). La journée voulue par le général Bosser ne vise pas à récolter des dons pour les différents acteurs qui soutiennent ces militaires blessés ainsi que leurs familles. « C’est véritablement un temps d’arrêt et de rassemblement pour marquer collectivement notre attention à tous nos blessés », a-t-il dit. « Nos blessés révèlent à la fois notre engagement de soldat, qui peut nous conduire à exposer notre intégrité physique et psychique, et notre humanité, c’est-à-dire finalement notre vulnérabilité et notre incroyable faculté de résistance individuelle et collective », a souligné le CEMAT. « C’est pourquoi leur soutien représente à nos yeux un acte de volonté complexe et parfois chargé d’appréhension. Ce soutien est au cœur de l’exercice du métier des arme », a-t-il expliqué. Cette journée nationale vise à « réaffirmer notre considération pour tous nos blessés », « développer le lien intergénérationnel », « valoriser le dévouement et l’action de tous les acteurs impliqués », « attirer les donateurs » de sang et « sensibiliser la communauté défense, et plus largement les citoyens français. Par ailleurs, s’il salue l’action des différents acteurs qui soutiennent les blessés, que ce soit le Service de santé des armées (SSA), les organismes militaires sociaux ou bien encore les associations, comme Terre Fraternité, le général Bosser a insisté sur le rôle primordial du premier échelon, c’est à dire le régiment. « C’est au sein du régiment qui ‘fait corps’ que l’on doit entourer avec humanité chaque blessé et son entourage. Ce lien fort est fondamental. Chacun d’entre nous peut et doit aller vers nos blessés, en cultivant des valeurs de proximité, de sollicitude, et d’attention, bref en faisant vivre la fraternité d’armes », a-t-il plaidé. Plus : Si cette Journée nationale des blessés de l’armée de Terre n’a pas vocation à récolter des dons, on peut signaler le livre du médecin militaire Étienne Philippon intitulé « Médecin en Afghanistan, Journal de marche d’un médecin militaire ordinaire en opération extérieure » (Lavauzelle), dont les droits d’auteurs sont reversés à l’association Terre Fraternité. Enfin, pour en savoir plus sur la prise en charge des blessés de guerre au cours de l’histoire, signalons de livre « Visages de guerre – Les gueules cassées de la Grande Guerre à l’Afghanistan » (Belin), de l’historienne Sophie Delaporte.
  6. Ils incorporent notamment en Aout. Après je ne sais pas s'il reste encore des places à l'heure qu'il est.
  7. Pour Août, il y a entre autres des incorporations aux: 1er RHP, 7ème BCA, 13ème BCA, 3ème RPIMA, 1er RCP
  8. Savez vous si le 2ème RH, le 8ème RPIMA et 7ème BCA incorporent en même temps à un moment de l'année ? (en Octobre 2017 par exemple)
  9. Bonsoir, Est-il possible de formuler nos trois choix même si les incorporations respectives sont espacées dans le temps? Ou il faut obligatoirement que ça soit des choix qui incorporent au même moment en gros ? Par exemple personnellement je souhaite formuler maintenant (juin 2017): 2ème RH - 8ème RPIMA - 7ème BCA, Or le 7 incorpore en fin d'année 2017, le 2RH en février 2018 et le 8 entre les 2 je crois... Merci
  10. Bonsoir, Je rentre de ma période de tests en CSO, je candidatais FS en premier choix. Tap ok et bonne VM, 12 au LL, 24 tractions, excellents tests psychotechnique et anglais, très bonne gestion du stress, bac+3 positif, entretien nickel, et très bonne personnalité pour les fs...SAUF un point: ils ont noté ce qu'ils appellent un manque de "spontanéïté/réactivité face aux autres/impulsivité" (du moins c'est ce que j'ai compris en gros car l'explication qu'on m'a donné était assez floue au final ^^) bref en gros tout est plus que bon pour les fs SAUF une malheureuse case du tami-p. Celui avec qui j'ai passé l'entretien m'a dit que ça serait de facto compliqué pour les fs mais que je pourrais quand même demander à mon cer de présenter mon dossier, et que comme tout le reste est parfait il est possible qu'ils me prennent pour les entretiens. Pensez vous que j'ai mes chances et qu'il est avenu d'insister pour présenter son dossier? Merci de votre attention, Cdt.
  11. Je ne parle pas des nageurs de combat non. Je parle des plongeurs offensifs de l'armée de terre (plongeurs de combat du génie par exemple). Ceux-là: http://www.seriousplay-info.fr/apps/blog/immersion-avec-les-plongeurs-offensifs
  12. Bonsoir, Quelqu'un sait en gros à quoi ressemblent les tests selection des plongeurs de combats de l'armée de terre ? Merci