Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Bruiz

Membres
  • Compteur de contenus

    8
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Bruiz

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Genre
    Homme
  • Statut
    Candidat
  • Armée
    Armée de Terre

Visiteurs récents du profil

61 visualisations du profil
  1. D'accord, j'en parlerais donc lors des examens médicaux. Si justement, à ma connaissance les passages en HP figurent sur la carte vital ce qui est somme toute assez logique. Car cela reste des hospitalisations même si c'était très court maximum 2 jours à chaque fois.
  2. Bruiz

    Présentation

    Merci pour ces précisions, j'ai vu que l'OSC/E choisissait sont régiment à la sortie de l'école en fonction de son classement (ce qui me permettrait d'avoir plus le temps de pallier mes lacunes afin de faire le meilleur choix possible en fonction de "mes capacités") es la même chose pour le ss officier ? Le ss officier dans un premier temps à donc plus un rôle de transmission des informations si j'ai bien compris. Je vais vous envoyer un MP. Bonjour BTX ! En effet, je pense que l'armée pousse à améliorer sa capacité d'adaptabilité.
  3. Bruiz

    Présentation

    Bonjour, Pour OST si je ne me trompe pas il faut un Bac+ 5 or je suis avec une licence à Bac + 3. De plus, il faut moins de 25 ans. Or, je vais atteindre mes 25 ans durant l'été. Après pour OSC/E pour l'instant je ne privilégie pas cette option pour deux raisons : 1- J'ai quitté mes études car je ne me voyais pas passer tout mon temps dans des bureaux, j'ai peu peur qu'en tant qu' OSC/E ce soit le cas la plupart du temps. 2- J'estime que pour être "un bon dirigeant" ou meneur d'homme, il faut connaître un minimum le terrain. Or, je n'ai aucune expérience dans mon cas. De plus, mes connaissances de l'armée française sont très perfectible. C'est pourquoi je pense qu'il serait trop prétentieux de postuler à un poste d'officier dans un premier temps. Mais pourquoi pas envisager cette option plus tard par le biais des concours interne (si cela m'est possible). Je songe donc plus à postuler en tant que Sous-Officier. Je peux me tromper, mais j'ai l'impression qu'en tant que Sous-Officier je serais complètement sur le terrain tout en gérant une petite équipe. De plus, le Sous-Officier est un intermédiaire entre sa petite équipe et l'Officier. J'avoue que cette idée me séduit. Je pense que dans mon cas et au vu de ma personnalité c'est la meilleure alternative pour débuter. Après, je suis à l'écoute de tout les avis que vous me donneriez. Et je serais aussi à l'écoute de l'avis de mon CER. Mon avis n'est pas "fermé à 100%" Et vous vous êtes Militaire d'active depuis combien de temps ? Êtes vous épanouit, si oui qu'elles sont les choses qui vous rendent satisfait ? Vous m'excuserez si vous trouvez mes questions indiscrètes. Amicalement, Bruiz.
  4. Bonjour, D'accord je comptais adopter cette position. Oui cela est logique et je m'en doutais bien, c'est pour cela que je reste vague à propos de ces HP. C'était juste pour savoir si je devait parler moi même de ces HPS ou avant que l'on risque de me pose la question. Et si mon projet risquait d'être trop ambitieux du à ces HPS et devait être revu à la baisse.
  5. Bruiz

    Présentation

    Oui tout à fait, de type droit.
  6. Merci de ta réponse, Je pensais qu'il abordait systématiquement une question du type : --> avez vous eu des antécédents psy ? Après si il me la pose pas, même si j'ai envie d'être franc. Je pense qu'il est inutile de l'aborder. Même si je me demande si ne pas le faire n'est pas un manque d'éthique et de franchise justement. NB: Bonne chance pour ta formation
  7. Bonjour, Je vous contacte afin d'avoir quelques informations. Je vais bientôt avoir mon rendez-vous avec un CER. Étant diplômé d'une licence de droit je pourrais postuler si j'ai bien tout saisit en tant que : --> militaire de rang --> sous officier --> officier Étant donné que j'ai arrêté mes études pour être sur le terrain, que je suis quelqu'un de plutôt hyperactif aimant bien l'action. Que j'aime mener une équipe, réfléchir à l’organisation de certaines situations, gérer les interactions sociales entre diverses personnes ... etc Postuler en tant que sous officier me paraît être le bon compromis. En effet, postuler pour être officier directement me paraît trop prétentieux. Qui suis je pour commencer directement en tant qu'officier ? alors que je n'ai aucune expérience pratique de l'armée et sans doute des lacunes au niveau des connaissances par rapport à un bon nombre de personnes ici. De plus, je n'ai aucunement envie de me retrouver à nouveau dans des bureaux. Ensuite, j'ai réfléchi à ce qu'il me plairait le plus au sein de l'armée. Je souhaiterais dans la mesure du possible "bouger" faire des actions de types Vigie Pirate/ Opex. Étant plutôt aventurier et sportif je me tourne actuellement vers les régiments parachutistes qui me motivent tous particulièrement : -->1 er RHP de Tarbes --> 35 eme RAP de Tarbes --> 3 ème et 8 ème RPIMA Les exigences "physiques" ne m'inquiète pas plus que ça étant donné que je fais du sport quotidiennement. Les tests d'anglais ou psychotechniques non plus. En revanche, j'ai un " point noir" dans mon dossier, j'ai vécu des moments sentimentaux très difficiles et j'ai subi deux courtes HP. Cela fait partie de mon passé. Je ne compte pas le cacher. Je n'en ai pas non plus honte car j'en suis sortie à mon humble avis grandi et plus bien plus fort. En revanche, j'ai tout à fait conscience que pour les médecins cela pourrait les alarmer/inquiéter. J'ai donc plusieurs questions par rapport à cela : 1- Pensez-vous honnêtement que mes objectifs sont "trop prétentieux" au vu de mes brefs passage en HP ? En effet, je vise plutôt une fonction de sous-officier dans des régiments qui je le crois sont "plutôt exposés". Pensez-vous qu'au niveau du point psychique du sigycop cela risque d'être trop "ambitieux" ? Peut-on être classé P0 avec des antécédents HP ? Je suis quelqu'un d'ambitieux, motivé et persévérant mais je sais aussi m'analyser et je sais être rationnel vis-à-vis de mes lacunes (ou de mon passé) et je suis tout à fait prêt à entendre que je devrais plutôt me réorienter vers d'autres régiments. Car je pense qu'il est plus cohérent si vous me le conseillez de préparer un plan B au sein de l'armée que je pourrais exposer au mieux lors du 1 er rdv avec CER. 2- Pensez-vous que j'ai intérêt à en parler directement dès mon 1 er rendez-vous avec le CER ou alors que je dois en parler uniquement lors de la visite médicale ? 3- Pensez vous que j'ai intérêt à rester le plus vague possible lorsque j'en parle avec le médecin militaire ou que je peux me permettre de me lancer dans les détails voir dans des explications afin de lui faire comprendre que je n'ai aucun tabou à parler de ce moment de ma vie que j'ai digéré et qui n'est plus traumatisant pour moi ? Merci d'avance pour vos futures réponses. Je suis à l'écoute de tous types de conseils. Bonne soirée
  8. Bonjour, Moi c'est Benjamin, étudiant ayant arrêté ces études en Master 1. Je m'inscris sur ce forum car j'ai fait une demande de rendez vous chez un CER. En effet, j'aimerais rejoindre l'armée de terre. J'ai arrêté mes études car j'avais un besoin important d'exercer une fonction sur le terrain ou je ne verrais pas le temps passer et ou je ne devrais pas compter mes efforts. J'ai aussi un grand envie de me rendre utile et une volonté de servir ma nation. De plus, j’affectionne tout particulièrement le fait de travailler en équipe, d'être soudé du au fait que j'ai pratiqué du sport collectif à haut niveau depuis de nombreuses années. Je viens ici trouver des informations pour combler des lacunes que je pourrais avoir sur l'institution et prendre quelques renseignements.