Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Lyanko

Membres
  • Compteur de contenus

    3
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutral

À propos de Lyanko

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Candidat
  • Armée
    Interarmée

Visiteurs récents du profil

43 visualisations du profil
  1. Merci pour vos réponses Effectivement, des militaires ayant une famille partent en OPEX, je me suis mal exprimé, je cherchais juste à avoir une idée de la difficulté ou non d'intégrer des OPEX pour un militaire qui souhaite y prendre part . Je me doute qu'il y a aussi de la médecine courante à gérer en effet, et le suivi des patients, mais je présume que ça doit être hyper frustrant dans les cas où on n'a rien à faire et où on est en poste de ne pas pouvoir aider la mission par d'autres compétences. Mais j'admets que ça doit être rare de se retrouver dans cette situation !
  2. Bonjour, Vous l'aurez peut être vu dans mon post de présentation, je suis candidat au concours du SSA pour, je l'espère, devenir médecin militaire. Ce sont particulièrement les OPEX qui me donnent envie de m'engager, de par de l'action et de l'urgence en terrains de conflits. Je suppose que ces opérations étant les seules exclusives à l'armée (malgré des différences que je ne conteste pas entre un hopital militaire et civil, ou entre un service de médecine du travail et les médecins dans les services directement), elles sont très demandées, mais néanmoins ça me semble beaucoup compliquer une vie de famille, ce qui me conduirait à penser que les militaires ayant une vie de famille ne visent pas les OPEX. J'aimerais donc en savoir plus sur ce point là, savez vous si le terrain est plus demandé que l'hospitalier ou si c'est l'inverse. J'aurais aussi voulu savoir le rôle du médecin au quotidien : on espère un minimum de blessés, et dans ce cas là où effectivement on a pas/peu de patients, peut on avoir une spécialisation secondaire pour contribuer au déroulement de l'opération en tant que telle, dans le cas où on a pas de tâche médicale à accomplir? J'avais entendu parler de ces doubles spécialisations dans la marine, avec des témoignages de marins dont certains étaient cuisinier & sécurité incendie ou encore chargé des communications & barreur, ce qui permettait d'aider quand son service principal était terminé ou "en attente" (de communications à transmettre / du repas du soir / ou , dans mon cas, de patients, si c'est possible). Ceci dit on parle de deux spécialisations dans la marine, et j'ai des doutes quant au fait qu'un militaire du SSA puisse accomplir des tâches qui relèvent de la marine (dans mon exemple - mais d'une autre armée également), les deux services étant séparés. Pouvez vous m'en dire plus sur ce point ? Dernière question - après je vous laisse tranquille, promis - sur l'externat et l'internat : se fait il en hospitalier ou à l'armée ? Et dans le cas où il se fait à l'armée a-t-on la possibilité d'en faire une partie en opération pour découvrir une première approche de ce terrain ou est-ce impossible ? Merci d'avance pour les réponses que vous pourrez m'apporter ! Bonne journée Lyanko
  3. Bonjour à tous ! Je me présente, Lyanko, Luc dans la vie réelle, je suis actuellement étudiant en PACES (Première année commune aux études de santé) pour, je l'espère, devenir médecin. J'attends actuellement l'ouverture du concours du SSA pour espérer intégrer ses effectifs et devenir médecin militaire, et je viens parmi vous pour espérer pouvoir échanger avec des militaires pour en savoir plus sur ce que sera mon futur métier en cas de réussite. A bientôt

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...