Jump to content
Aumilitaire

Vilh32

Membres
  • Posts

    36
  • Joined

  • Last visited

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Candidat
  • Armée
    Armée de Terre

Recent Profile Visitors

559 profile views

Vilh32's Achievements

Newbie

Newbie (1/14)

  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Week One Done Rare
  • One Month Later Rare
  • One Year In Rare

Recent Badges

2

Reputation

  1. Simple question par curiosité : qu'est-ce qui est considérée comme une bonne personnalité pour l'infanterie ? J'imagine qu'il ne faut pas être timide, être très sociable et un peu compétiteur, mais mis à part ça quoi d'autre ? Anto28 on t'a dit qu'est-ce qui n'allait pas dans ton test de personnalité ?
  2. Dans le cas d'un EVAT qui souhaite devenir rapidement sous-officier (après environ 3 ans de service en tant que MDR), est-ce que selon vous être radio section est la "meilleure" spécialité pour se former aux connaissances et au savoir-faire qu'exige la formation du futur sergent ?
  3. D'accord, merci beaucoup pour toutes ces informations ! 😃
  4. Super retex merci à toi Alicia. Je me prépare pour les épreuves de recrutement et je voudrais dans les jours à venir m'évaluer en situation réelle en réalisant les trois épreuves sportives (luc léger, traction et squat) de la façon la plus proche de ce qui se déroule lors du CSO. Du coup j'aurais quelques questions sur le plan horaire : - combien de temps dure le petit-déjeuner ? 30 min environ ? - entre la fin du petit-déjeuner et le début de l'épreuve du luc léger, il se passe combien de temps ? - combien de minutes séparent les différentes épreuves sportives entre elles ? C'est plutôt de l'ordre de 2/3 minutes ou plutôt une dizaine ? Merci à toi !
  5. Je profite du sujet pour moi aussi poser une question : lorsqu'on s'engage pour un contrat en tant que sous-officier voie directe (EVSO Armée de Terre), au bout de combien d'années peut-on espérer obtenir le grade d'adjudant ? Sachant que le nouveau programme de formation des sous-officiers va bientôt voir le jour, le BSTAT va être remplacé par le BM2 et tous les sergents devront le passer au bout de 5 ans de service, devenant ainsi sergent-chef... j'ai cru compris qu'après 8 ou 10 ans de service on peut passer le BM3 et devenir adjudant, est-ce bien cela ?
  6. Mon souhait est de m'engager en tant qu'EVSO pour un contrat de 10 ans, si possible au sein du 27e BIM (en passant par l'EMHM donc). D'ailleurs j'aurais une question : sera-t-il possible qu'à la fin de mon contrat dans l'active je puisse ensuite m'engager dans la réserve mais cette fois-ci en tant qu'officier de réserve ? Ou je serai là aussi obligé de rester sous-officier même dans la réserve ?
  7. Excusez-moi, j'ai fait de nouvelles recherches et j'ai compris mon erreur, d'où votre incompréhension. Si on s'engage en tant qu'EVSO et que l'on souhaite par la suite être officier on est dans l'obligation d'être officier de carrière et non OSC-E, détail qui n'était pas explicitement précisé dans le lien que j'ai posté. Du coup vous pouvez clôturer voire même supprimer ce post si vous le souhaitez. Merci à vous malgré tout.
  8. Salutations à tous, J'envisage de bientôt m'engager dans l'armée de Terre, et depuis quelques temps j'élabore divers projets de carrière militaire en fonction de comment les choses pourraient hypothétiquement se dérouler, histoire d'avoir toujours des plans B au cas où... Dans l'idéal absolu, je souhaiterai servir pendant 10 ans en m'engageant tout d'abord en tant qu'EVSO dans une unité de chasseurs alpins, puis au bout de quelques années tenter de passer le concours OSC/E via l'EMIA pour finir ma carrière en tant qu'officier. En faisant des recherches je suis tombé sur cette page qui explique les différentes étapes et évolutions de carrière en tant qu'officier (il y a notamment un schéma récapitulatif à la fin) : https://www.defense.gouv.fr/web-documentaire/2019-dossier-les-officiers/index.html Malheureusement il y a certaines informations dont j'ai du mal à bien comprendre, c'est pourquoi j'aurais quelques questions : 1) ils disent que pour intégrer l'EMIA il y a deux concours : le concours sur épreuves si on a un niveau inférieur à Bac+3 et le concours sur titre si on a un niveau égal ou supérieur à Bac+3. Dans mon cas je suis Bac+3, est-ce que cela veut-il dire que je serais obligé de passer le concours sur titre ou j'ai le choix entre les deux ? 2) si j'ai bien compris, lorsqu'on devient OSC/E on signe un premier contrat de 7 ans. Mais j'ai du mal à comprendre le schéma récapitulatif : d'un côté il est marqué qu'après la formation initiale on devient lieutenant et cela dure pendant 4 ans, puis on passe le CFCU et la QIA1 et on devient pendant 2 ans "officier adjoint rédacteur en état-major" sous le grade de capitaine ; mais d'un autre côté, la flèche où il y a marqué "7 ans" s'arrête au niveau du CFCU... du coup qu'est-ce qu'on doit comprendre ? Si je souhaite faire juste un seul contrat de 7 ans et m'arrêter là, est-ce que cela veut dire que je vais rester lieutenant pendant 7 ans ? Ou est-ce que le contrat s'arrête au bout de 2 ans après être passé au grade de capitaine ? J'espère avoir été clair et pas trop brouillon... 3) si par exemple je suis sous-officier au 93e RAM et je deviens ensuite lieutenant OSC/E, est-ce qu'après ma formation je retournerai au 93e RAM ou je serai obligé de changer de régiment ? Et concernant le Groupement de Commando de Montagne, comme j'aimerais tenter d'en être, selon vous est-ce qu'il est préférable de d'abord devenir commando de montagne en tant qu'EVSO puis devenir lieutenant OSC/E, ou plutôt attendre de devenir lieutenant et seulement ensuite tenter d'intégrer le GCM ? 4) pour terminer, si j'ai signé un contrat de 9 ans en tant qu'EVSO puis, au bout de 3 ans, je passe le concours OSC/E et devient lieutenant, mon ancien contrat est-il annulé pour un nouveau contrat de 7 ans ou ça fonctionne autrement ? Voilà, merci pour votre patience et vos réponses ! ?
  9. Et oui concernant le GCM ça m'étonne qu'il ne soit toujours par breveté TAP alors que tout les autres commandos, que ça soit le GCP, les CPA et même les commandos marine le sont. Dans une armée qui cherche à tout universaliser (FGI identique pour tous, stage d’aguerrissement au CNEC de plus en plus généralisé, etc.), c'est dommage que le GCM soit le parent pauvre des commandos... d'autant plus que j'ai cru comprendre qu'ils ont du mal à recruter par manque de volontaires, c'est bien ça ?
  10. Merci beaucoup pour tes réponses ! Pour revenir avec plus de précisions sur les stages et brevets, il faut faire la demande à qui exactement ? Ils acceptent toujours ou ça peut arriver qu'ils refusent ? Et il faut un certain temps d'ancienneté ou on peut les enchaîner ? Et aussi pour ce qui est les qualifications comme instructeur TIOR, instructeur tir, etc. c'est sensiblement le même principe ? Il y a une prime lorsqu'on est instructeur ? Merci encore !
  11. Salutations, j'aspire à m'engager dans un avenir relativement proche en tant qu'EVSO chasseur alpin (voie directe par l'EMHM), si possible en infanterie dans l'un des trois BCA. Pour l'instant je me concentre surtout à m'entraîner physiquement et à apprendre le maximum de choses pour mettre toutes les chances de mon côté. Je prévois aussi de réaliser une PMD et une PMS avant de m'engager officiellement. Cela fait quelques mois que je fais beaucoup de recherches concernant l'armée en général, j'ai trouvé les réponses à la plupart de mes questions (notamment grâce aux posts de @YaYannick en ce qui concerne les chasseurs alpins). Cependant, certaines informations très précises sont difficiles à trouver, c'est pourquoi je crée ce post pour poser plusieurs questions (qui concernent surtout l'infanterie) : 1) Une fois que le nouveau sergent termine sa formation et incorpore son bataillon/régiment, comment les choses se déroulent-elles ? Je veux dire, la hiérarchie nous désigne un groupe de combat, on fait les présentations et voilà c'est tout ? J'imagine qu'après un change très rarement de groupe, on s'entraîne et part en OPEX/OPINT avec toujours le même groupe non ? 2) Je sais que lorsqu'on devient sous-officier par la voie semi-directe, on devient la plupart du temps sergent spécialisé dans ce quoi on a été formé précédemment. Par exemple, si on a été MDR/caporal dans une section d'appui direct en tant que servant mortier, et qu'on devient ensuite sous-officier, il y a de grandes chances qu'on commande un groupe de servants mortier. Mais qu'en est-il pour un sergent qui passe par la voie directe ? On est "juste" (entre guillemets) formé à commander un groupe de combat de mêlée sans aucune spécialité ? Ou au contraire il existe des spécialités pour les sous-officiers voie directe (en infanterie) ? Si oui, lesquelles sont-elles ? 3) Pour les OPEX, j'ai cru comprendre que dans certains cas on est envoyé sans que l'on demande notre avis et dans d'autres cas il faut candidater pour partir en OPEX, c'est bien cela ? Dans le cas où il faut candidater, comment ça se passe ? Ils vérifient notre condition physique et nos notations ? Il faut faire comme une sorte de lettre de motivation ? 4) Concernant la fréquence des OPEX/OPINT, je sais que cela dépend énormément de notre régiment/compagnie, notre spécialisation, notre niveau, etc. Mais pour un sous-officier chasseur alpin en compagnie de combat, quelle est la fréquence à peu près ? Je m'adresse surtout à @YaYannick, vu que tu as été toi-même sous-officier chasseur alpin ?, tu es parti en OPEX/OPINT combien de fois en combien d'années d'activité ? 5) Le BASM (Brevet alpiniste et skieur militaire) est un passage obligé durant l'année de formation des sous-officiers à l'EMHM. Mais concernant les autres stages et brevets, c'est-à-dire CEHM, BQTM et CDHM, qu'en est-il ? Ils sont obligatoires et se font tout au long de la carrière du sous-officier, ou au contraire il faut candidater pour les réaliser ? Dans le cas où il faut candidater, comment cela se passe t-il ? 6) Enfin j'ai une dernière question, beaucoup plus générale cette fois-ci, qui ne concerne pas que les chasseurs alpins mais l'armée de manière générale : à toutes les personnes qui ont plusieurs années de bouteille en tant que militaire, auriez-vous des conseils pour un jeune qui souhaite s'engager en tant que sous-officier ? Outre les évidences telles que toujours donner le meilleur de soi, rester humble et etc. Je pense plus particulièrement à des conseils dont vous auriez aimé que l'on vous dise lorsque vous étiez vous-même débutant. Le genre de conseils et d'informations que l'on ne trouve pas sur le net ou les livres mais seulement à travers l'expérience personnelle des autres ?... que cela soit des conseils sur le métier en lui-même ou plus largement sur la vie à l'armée de manière générale, la coordination entre la vie militaire et la vie civile/familiale, etc. Merci d'avance pour vos réponses ! PS : question troll, pourquoi les commandos du GCM n'ont toujours pas la prime à l'air ?? ?? Alors qu'ils font du parapente... c'est pas comme s'ils étaient nombreux en plus, ça ne coûterait pas beaucoup à l’État... ?
  12. Par simple curiosité, pourquoi rallonger le contrat sous-officier à 9 ans précisément et non pas arrondir à 10 ans ? A votre avis, c'est juste une simple technique "psychologique" pour donner la sensation que c'est moins long (genre payez 9,99€ au lieu de 10€ ?), ou il y a une autre raison ? J'ai lu sur Opex360 comme quoi la formation des sous-officiers va évoluer, on ne passe plus de BSTAT à partir de 7 ans de carrière, ça va être remplacé par le Brevet militaire niveau 2 (BM2) à partir de 5 ans, puis si j'ai bien compris à partir de 8 ou 10 ans le BM3... du coup ça voudrait dire que le contrat de base de 9 ans s'arrête juste avant le BM3 je suppose ? Vous pensez que c'est pour cette raison ?
  13. Je déterre mon propre post pour poser une nouvelle question concernant les PM : peut-on candidater pour faire une PMS sans avoir fait une PMD ? Ou est-on obligé de d'abord réaliser au préalable une PMD pour ensuite pouvoir demander à faire une PMS ? Merci !
  14. D'accord, merci d'avoir éclairé ma lanterne. ? Bonne continuation à vous.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...