Jump to content
Aumilitaire

Gandalf

Membres
  • Posts

    470
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    3

Everything posted by Gandalf

  1. Bonjour, Les stigmates de chirurgie réfractive sont compatibles avec l’aptitude pour les candidats pilotes sous réserve du respect des conditions suivantes: – chirurgie de type photoablation de surface (photokératectomie réfractive et techniques assimilées), photoablation sous volet stromal, et extraction lenticulaire cornéenne, à l’exclusion de toute autre chirurgie cornéenne ou intra-oculaire (kératotomie radiaire, anneau intracornéen, implant phake, chirurgie du cristallin clair); – chirurgie réalisée après l’âge de 20 ans. Une chirurgie réalisée avant l’âge de 20 ans entraînera l’inaptitude jusqu’à l’âge de 21 ans; – délai postopératoire de plus de 6 mois à l’admission; – longueur axiale inférieure à 26 mm; – la réfraction préopératoire mesurée sous cycloplégie doit être comprise entre -3 et +3 dioptries sur le méridien le plus amétrope avec un cylindre inférieur ou égal à 2 dioptries et l’anisométropie préopératoire doit être inférieure ou égale à 2 dioptries; – la réfraction postopératoire doit être mesurée sous cycloplégie (cyclopentolate selon le protocole suivant: 1 goutte à H-45 mn, 1 goutte à H-40 mn, 1 goutte à H-35 mn de la mesure); la sensibilité aux contrastes en photopique et mésopique, la sensibilité à l’éblouissement et la qualité de vision doivent être satisfaisantes; il ne doit pas exister de traitement ophtalmologique en cours. De plus : L’acuité visuelle de loin sans correction, mesurée avant instillation d’un cycloplégique, doit être égale à 9/10 corrigible à 10/10 pour chaque œil pris isolément. L’acuité visuelle de près sans correction doit être égale à Parinaud 2. Après instillation d’un cycloplégique obligatoire pour tous les candidats à l’admission, l’examen objectif de la réfraction ne doit mettre en évidence aucune myopie supérieure à 0,5 dioptrie, aucune hypermétropie supérieure à 2 dioptries, aucun astigmatisme supérieur à 1,5 dioptries sur le méridien le plus amétrope. Le punctum proximum de l’accommodation ne doit pas s’éloigner des valeurs indiquées au standard de vision no 1 (8 cm à l'age de 20 ans). Le punctum proximum de convergence ne doit pas être à une distance supérieure à 8 centimètres. Toute hyperphorie supérieure à 1 dioptrie prismatique est éliminatoire, sauf si un examen orthoptique décèle une amplitude de fusion satisfaisante. La vision du relief évaluée par TNO doit être normale. Le champ visuel, périphérique et central, doit être normal. Le seuil morphoscopique nocturne est réalisé à l’admission pour les candidats pilotes. Il ne doit pas être supérieur à 0,12 bougie/hm2 jusqu’à 30 ans ni supérieur à 0,18 bougie/hm2 après cet âge, l’examen étant pratiqué après quarante-cinq minutes d’adaptation à l’obscurité complète. La topographie cornéenne doit être normale en dehors d’éventuels stigmates de chirurgie réfractive. Voilà.
  2. Du coup, il vaut mieux partir à 80% au grade de Gendarme/Maréchal des logis-chef, ou bien à 70% en étant adjudant-chef ou major ? Vous avez 2 heures...
  3. Pour que la comparaison soit équitable, j'ai pris exactement les mêmes cas pour tous les exemples (à part pour les primes évidentes, telles que l'ISSP pour les gendarmes, et l'ISAé pour les PN). Mais j'aurais très bien pu rajouter pour tout le monde les primes auquel ils ont le droit, selon le recrutement et l'école. On aurait eu un nombre de cas assez énorme. Si tu veux te lancer dans ce travail titanesque, fais toi plaisir 🙂 Le but de la manœuvre était de montrer que la solde brute est la même pour tout le monde.
  4. C'est donc là que tu te trompes 😉 Les 2790€, c'est avec tout plein de primes 😉
  5. Et pour arriver à 2700€ et quelques, le lieut de gendarmerie avec un indice 425 (échelle 0/échelon 1) est marié sans enfants, touche 20 points de NBI, est affecté en région parisienne (zone 1 à 3%), est logé en maison de la Gendarmerie, touche la prime de qualif de 5%, touche l'ISSP, l'allocation de Missions Judiciaires de la Gendarmerie, et la Majoration de l'Allocation de Missions Judiciaires de la Gendarmerie. Mais au final, il a exactement le même indice que les autres lieutenants des autres armées, et a exactement la même solde brute (1991.56€). Encore une fois, les primes sont trop variables pour êtres comparées. Il y a des lieuts de l'armée de terre, de la marine, ou de l'armée de l'air qui ont une solde nette supérieure à un lieut de gendarmerie, et il y a des lieuts de gendarmerie qui ont des soldes nettes supérieures à des lieuts de l'armée de terre, de la marine, ou de l'armée de l'air. Le seul éléments qui est comparable, c'est la solde brute 🙂
  6. Et je viens de vérifier : un lieutenant de l'armée de Terre et un lieutenant de Gendarmerie ont exactement le même traitement indicière (indice 425, ce qui donne une solde brute de 1991.56€). Ce qui change entre ces 2 personnes, c'est que le lieut de gendarmerie touche une prime nommée ISSP (Indemnité Sujétion Spéciale Police) que ne touche pas le Lieut de l'armée de Terre, d'une valeur de 557€. Le Lieut de gendarmerie touche aussi un peu plus de TAOPC (106.25€ au lieu de 85€). Mais encore une fois, tous les capitaines de toutes les armées sont payés de la même manière. Les primes ne sont pas à mettre dans le même panier, car elles sont variables selon la spécialité (par exemple, un lieut' PN de l'armée de l'air, indice 425, touche une solde nette supérieure à celle d'un lieut de gendarmerie, car il touche l'ISAé, d'une valeur de 995€). Donc, pour comparer, pour un célibataire sans enfants, lieut échelle0/échelon 1, en Alsace, sans prime de qualification, sans NBI, et sans prime OPJ pour les gendarmes, logé gratuitement (en maison gendarmerie pour les gendarmes), ça donne ceci : Lieut gendarmerie : solde brute 1991.56€ / solde nette : 2228.87€ Lieut gendarmerie (corps administratif et technique) : solde brute : 1991.56€ / solde nette : 1820.43€ Lieut armée de Terre : solde brute : 1991.56€ / solde nette : 1813.01€ Lieut PN armée de l'air : solde brute : 1991.56€ / solde nette : 2705.86€
  7. Alors je ne suis pas du tout d'accord. Tous les indices de solde, par grade et échelons, sont les mêmes pour toutes les armées. Ces indices font l'objet d'un décret officiel, consultable ici : https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/LEGIARTI000035598741/2017-08-01/ On peut y voir qu'un capitaine de l'armée de terre, un capitaine de l'armée de l'air, un lieutenant de vaisseau de la Marine, et un capitaine de gendarmerie ont exactement le même indice de solde. Tout est harmonisé, et c'est pareil pour les lieuts, ainsi que pour tous les grades d'officier (pour les sous-officiers, je n'ai pas regardé). Un LTN de gendarmerie n'a-t-il pas une prime que les autres LTN des autres armées n'ont pas ?
  8. Pour un lieut' célibataire sans enfants, 1 an d'ancienneté (donc avec un indice de 473), sans prime de qualification, et avant retenue à la source : (j'avais peut-être mal renseigné un paramètre initialement) :
  9. Ce n'est donc pas un classement école qui fait varier la solde, mais la fonction en régiment qui implique ou non une prime. Le classement en école n'est que très indirectement impliqué dans cela. Il ne faut pas qu'une personne se dise que si elle finit première de son classement elle sera mieux payée que la dernière personne classée, car cela est faux. Par contre, la personne qui arrive première à son classement aura plus facilement accès à certains régiments qui, de part leurs spécificités, ouvrent droit à une prime particulière. Au final, si le dernier de promo et le premier de promo se retrouvent dans le même régiment, ils auront exactement la même solde.
  10. En quoi les résultats/rang de sortie de la formation influencent-ils la solde ?
  11. Ce sont uniquement les primes qui vont faire varier la solde entre 2 personnes de même grade et de même échelon. Et comme tu l'as mentionné, cela dépend de la spécialité, des astreintes, des qualifications acquises, ..... Mais la solde de base et solde nette sans primes/indemnités restent calculées de la même manière. Un capitaine de gendarmerie, 1 an d'ancienneté, sans primes ni indemnités aura exactement la même solde qu'un capitaine aviateur ou qu'un lieutenant de vaisseau de la même ancienneté, sans primes ni indemnités, qu'ils soient OSC, rang, directs, semi-directs (EAI/EMIA).
  12. Ça ne change rien. Le régime de solde est le même pour tous les militaires, qu'ils soient terriens, marins, aviateurs, ou gendarmes.
  13. Sinon,il y a le simulateur de solde, hyper pratique : https://www.pourlesmilitaires.fr/calcul-solde-militaire.php Et donc, pour un lieut' avec 1 an d'ancienneté, dans une zone d'abattement à 0%, sans prime, ça nous donne une solde nette (avant retenue à la source) de 2366,69€. Pour un capitaine (4 ans d'ancienneté d'OSC) dans les mêmes conditions, ça nous donne 2777.91€.
  14. En principe, quand un militaire, qui plus est un officier, s'adresse à un aspirant militaire (sans parler de grade) ou a un subordonné, on ne lui dit pas "vous pouvez me tutoyer" 😄 C'est généralement un supérieur qui autorise cela à certains de ses subordonnés. Mais la fraicheur de l'innocence de ton message fait sourire 😉
  15. Ho oui, c'est le but de ce forum.
  16. C'est mon cas, mais ça remonte..........................
  17. De mon temps, il y avait une seconde cartouche pour ceux qui échouaient en anglais ou en sport, et les tests impliquant du calcul étaient en deçà du niveau bac S (c'était des problèmes à résoudre mélangeant logique, rapidité, et calculs simples). De plus, dans un avion, le plus compliqué qu'on est amené à faire, c'est des produits en croix. Le reste est sous forme de méthodes simples permettant de s'affranchir des calculs complexes pour un résultat très proche de la réalité.
  18. Salut, Va demander au service de ton régiment qui gère la solde,tu auras de suite la réponse j'imagine.
  19. Pour le droit au congé du PN, le code de la Défense, dans son article L4139-10, est très clair aussi : ce congé est de droit à 1 an des limites de services (comme je l'ai écrit plus haut, soit à 19 ans en qualité d'OSC, soit à 26 ans de services, ou à 1 an de la limite d'age du grade).
  20. Voici un extrait de l'instruction 270 qui régit les OSC. Ce qui y est stipulé a toujours été ainsi. Donc, il serait bien que les OSC PN de l'armée de Terre s'intéressent un peu à leurs textes réglementaires, ce qui leur éviterait de se retrouver éberlués ^^ (cela fait un peu tâche au bout de 20 ans de services dans les armées...). Personnellement, quand je suis passé OSC (et même un peu avant), j'ai épluché les textes qui me concernaient, et qui expliquaient comment se déroule la carrière d'un OSC (recrutement, renouvellement des contrats, promotions, possibilités d'activation, mises à la retraite, pension, et prime OSC). Et ne je suis pas le seul à le faire.
  21. La réglementation a toujours été claire là dessus : pour les OSC, c'est 20 ans "en qualité d'OSC", et pas 20 ans de services. Si ces personnes veulent quitter l'armée avec une RJI, il leur faut soit 20 ans en qualité d'OSC, soit 27 ans de services, soit avoir atteint la limite d'age du grade. Si ils veulent partir avec un congé du PN, il peuvent le demander à partir de 17 ans de services dont 10 dans le PN (mais cela peut être refusé; et cela arrive). Ce congé du PN devient par contre un droit 1 an avant la fin de la limite permettant la RJI (soit à 19 ans en qualité d'OSC, soit à 26 ans de services, ou soit à 1 an de la limite d'age du grade).
  22. Pour suivre (je ne comprend pas bien non plus l'intérêt de la chose...)
  23. Pour la petite rectification, ce n'est pas "Y3", mais "SVA3". Les PN, dans le cadre de leur spécialité, ne font pas l'objet d'un SIGYCOP, mais de "profils aviation" qui sont spécifiques, et différents des critères SIGYCOP.
  24. Bonjour, Il me semble bien qu'il faut une casier judiciaire vierge pour cela.
  25. Si il venu acheter un article vendu par un particulier, il n'était pas dans le cadre du trajet domicile<=>travail (trajet le plus direct), et n'était donc pas dans les clous. Pour cela, je ne pense pas qu'il risque grand chose. Si sanction il doit y avoir dans ce cas là, ce serait à l’appréciation de la hiérarchie (avertissement, jours d’arrêts, ....., avec sursis ou non). D'un point de vue humain, un militaire peut tout à fait être santonné si il ne respecte pas les textes auquel il est soumis. Et c'est normal. Pour ce qui est le cas de ma garnison, le port de le tenue a été interdit sur le trajet domicile<=> travail il y a quelques années. Puis, cela a changé : on nous a conseillé de porter la tenue sur le trajet domicile <=> travail pour les raisons que tu as cité. Mais pas pour autre chose, et pas pour aller faire ses courses.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...