Jump to content
Aumilitaire

Crtn_lh

Membres
  • Posts

    23
  • Joined

  • Last visited

About Crtn_lh

  • Birthday 06/18/1996

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Militaire
  • Armée
    Armée de Terre
  • Centres d'intérêt
    Musculation, crossfit, badminton, randonnée, manga

Recent Profile Visitors

187 profile views

Crtn_lh's Achievements

Apprentice

Apprentice (3/14)

  • Collaborator Rare
  • First Post Rare
  • Conversation Starter Rare

Recent Badges

14

Reputation

  1. Salut Deux 7 et un 13 ! J’ai quelques éléments à te fournir. J’ai passé une partie de mes classes au 1RCP. J’en suis partis 5 jours avant la remise des fourragères, mais je suis resté en très bon contact avec mon contingent. Sur ma section, 5 sont parties chez les TRANS et aucun ne regrette leurs choix. Il faut savoir qu’il y a plusieurs types de TRANS au sein d’un régiment. Il y a le TRANS section, le TRANS compagnie et le TRANS régimentaire. Mes 5 camarades sont TRANS régimentaires. Pour infos le restant de mon contingent sont en OPINT, pendant que ces 5 sont entrain de se spécialiser. Ils ont déjà réalisé 1 mois de terrain, vont partir en formation à Dieuz en octobre et commencèrent une autre partie de la formation et ils sont déjà prévu pour un départ en OPEX (Tchad). Leurs rythmes consistent à partir se former, réaliser des terrains pour mettre en applications leurs connaissances pour pouvoir être opérationnel en mission. À - de 1an de service est être déjà prévu pour un départ OPEX c’est énorme. Un 1er classe est revenu d’OPEX aussi et les départs individuels sont beaucoup plus fréquents chez les TRANS que en compagnie de combat. Cependant ils m’ont bien confirmé en discutant avec des plus anciens qu’ils seront très souvent en phase arrière que ce soit pour de l’OPEX ou de l’OPINT. Cependant ils ont quand même énormément de phase de tir pour garder les savoirs-faire du combattant et font énormément de sport. Il se peut aussi qu’ils soient amenés à être affectés à une section de combat, ou à une compagnie de combat pour remplir des missions d’ordre section ou compagnie (ce qui te rapproche de l’action). De plus si je ne dis pas de bêtises, au grade de CCH tu peux devenir RT (RadioTireur) ce qui t’amènes aussi à avoir un aspect plus proche du combat tout en gardant ta spécialité de TRANS. Et pour information, au GCP1, beaucoup d’équipier commando sont issus des TRANS. Cependant je ne sais pas si cela fonctionne comme une SAED mais tu acquiert les connaissances d’un équipier en terme d’action et de renseignement mais tu gardes aussi ta spécialité de base. Je suis jeune dans le milieu mais je peux quand même facilement comprendre que les TRANS, t’ouvrent des portent sur des connaissances techniques et te spécialises, t’ouvrent aussi des portes aux unités spécialisées et te permettent aussi de travailler sur différents échelons de la spécialité (niveau section, niveau compagnie et niveau régimentaire) ce qui n’est pas le même travaille. C’est une spécialité qui m’intéresse énormément aussi, je suis âgé comme toi, mais je suis très souvent en lien avec mes anciens camarades de cette spécialité car comme toi je réfléchis sur deux points : crapahuter avec une spé plus terrain/ action ou avoir un plan de carrière bien définis, prospère sur le long terme en sachant que je souhaite aussi rejoindre une unité spécialisée. En tout cas cette spécialité t’ouvre un accès au monde militaire sur tous les points de vues qui est non négligeable. Le choix te reviens mais une spécialité n’est pas définitive en soit non plus, il faut avoir un très bon dossier, des arguments et des opportunités pour pouvoir en changer après quelques années. Bon courage à toi !
  2. Bonjour Bonjour LaJott, Ayant commencé mes classes dans un régiment para et ayant été juste en face des locaux des GCP1, je peux te confirmer quelques éléments. La première est que ils recrutent souvent à partir de CPL, pourquoi ? Un CPL a déjà un minimum de 1 ou 2 ans de 1ere classe à effectuer les missions du trinôme en tant que soldat et a déjà aussi effectué les missions du trinôme en étant chef d’équipe (le côté responsabilité, tactique, et gestion d’équipe). L’expérience dans une unité spécialisée est primordiale et les savoir-faire militaire aussi, très rare sont les 1CL qui ont fais les test GCP et les ont brillamment réussis (ça a existé malgré tout) mais le recul sur l’expérience est trop minime. Voilà pourquoi il est recommandé de tenter les tests GCP en étant au minimum CPL. Ormis l’experience, il faut une excellente condition physique, un mental d’acier et de bonnes connaissances dans tous les domaines (Armements, Parachute, Tactique, Mission, connaissance théorique, technique et pratique, etc…) Pour exemple j’ai eu vent aussi que beaucoup d’équipiers du GCP1 sont issu de la spécialité TRANS, cela indique donc qu’il faut une bonne connaissance intellectuelle, des savoirs-faire pointues qu’on acquiert au fil du temps (et surtout à l’armée) !
  3. Voilà une première réponse que je cherchais, comme prévu je la partage ! Ça permettra à certain de pouvoir mieux s’orienter sur des choix de spécialité selon les unités spécialisées et leurs besoins
  4. Je comprends ce que vous venez de me dire, en effet je n’avais pas vu ça comme ça. Déjà ça va être dur de m’intégrer en cours de classes puisqu’ils ont déjà effectué tous ensemble leur FGI et la cohésion est entrain de naître, ils ont leurs rythmes, leurs habitudes, etc.. Et c’est vrai que ce peut-être un point qui peut-être mal perçu pour certains, mais comme vous avez dis j’espère que mon âge sera utile pour éviter de rentrer dans ce genre de « problèmes » et que je saurais faire abstraction de cela si c’était le cas. Mon but n’est pas de les pénaliser, ni de les prendre de haut, bien au contraire, et parler de mon ancien régiment ne sera pas forcément un sujet que je voudrais aborder dans le sens où je n’ai pas à ramener, ni à comparer certaines choses de ce régiment, ça me servira uniquement comme expérience en tout cas je ferais le maximum pour que ce soit le cas.
  5. Merci de me prévenir, je ne me suis pas posé ce genre de questions, je sais que les parachutistes au début du recrutement demande un niveau légèrement au-dessus mes notes à la FGI ont été très bonne et je compte faire de même pour la FTS. J’espère qu’ils ne penseront pas que je pense à la facilité, et pour eux ça peut-être positif de récupérer un personnel qui a été issu des parachutiste, en sachant que je n’ai pas adhéré à leurs façons de voir les autres régiments, et que je suis encore tout frais ! En tout cas merci !
  6. Je vais essayer, j’ai un peu de recul sur ce qu'attendent les cadres de moi du à mon âge au moins pendant les classes, après pour l’arrivée en compagnie je vais être considéré comme n’importe quelle autre 1ere classe, et c’est à ce moment là qu’il va falloir se distinguer des autres sans trop en faire, ça va être compliqué mais on a signé pour ça, un métier exigent, et ce sera à moi de faire le taff pour être reconnu comme étant un bon élément qui peut monter les échelons rapidement ! Et si jamais le semi ne m’intéresse pas, j’aurais toujours la possibilité de passer sergent rang ! Merci beaucoup ! Oui il n’y a pas de raison, je connais déjà quelques personnes dans ce régiment (je suis originaire de cette ville) donc j’ai déjà eu les retours sur les points positifs et négatifs de ce régiment, je serais moins surpris en ayant une idée déjà plus réaliste de la vie dans ce régiment ! Je vous tiendrais au courant de mon avancée dans cette FTS et de mes premiers pas en compagnie de combat mécanisé !
  7. Merci pour cette information, je suis déjà abonné à cette page, mais cela fais un moment qu’ils nous ont pas invité à leurs poser des questions
  8. Je suis actuellement civil et serais de nouveau militaire à partir du lundi 19 septembre au 92ème Régiment d’Infanterie. Étant donné que je n’ai pas finis mes classes, je suis encore 2nd classe, ma distinction de 1ere classe ne sera que 1mois et un jour après la remise des fourragères
  9. Je n’ai pas assez de recule ni de connaissance sur la gestion qu’entreprenne les hautes sphères de l’AT, par contre à mon niveau je sais que la Gestion EVAT des régiments est souvent confronté à ça et ont un regard différent au vue de la situation. Pour ma part quand j’ai fais mon circuit de départ j’ai pu rencontrer une capitaine de la Gestion EVAT et quand je lui ai raconté mes péripéties, elle est restée sans voix et m’a confirmé que si j’étais passé par elle, ma mutation aurait été acceptée sans qu’il n’y ai d’encombres. Après il faut différencier ceux qu’ils veulent partir le plus vite possible car ils se rendent compte que les dates butoirs arrivent à grand pas et ceux qui ne veulent pas quitter l’armée mais qui doivent utiliser des moyens dégradés pour se sortir de situation comme celle que j’ai rencontré, après j’en ai bien conscience que les généraux ont d’autres chat à fouetter mais beaucoup d’EVI quitte pour ce genre de problème alors qu’ils auraient pu avoir un brillant avenir. Les MDR sont quand même une des bases solides d’un régiment et beaucoup d’entre eux montent les échelons jusqu’à officier pour certains. Ma foi c’est le jeu, faut se plier au règle et je peux comprendre que c’est difficile de trouver une solution pour tout le monde surtout dans une institution comme celle là
  10. Je ne parle pour moi mais je suis quand même content que ça évolue dans ce sens, au vue de mon chef de section qui a refusé catégoriquement de prendre ma demande de mutation en compte et ma lettre de dénonciation par la suite alors que les classes sont une période probatoire et que nous sommes en droit pendant cette période d’être réorienté, je trouve ça bien car ça évite à des jeunes ou dans mon cas d’être rayé du monde militaire sans que personne n’en connaisse l’histoire exacte, et partir avec le sentiment d’injustice, certains sont encore plus motivés à l’idée d’avoir une seconde chance !
  11. Oui, avoir les conseils des plus anciens restent la meilleure solution, et après aller chercher dans la documentation militaire pour être sûr au vue des mises à jour qui ce font rapidement ! Mais c’est ce qu’il s’est passé, actuellement je suis civil, j’ai attaqué ma FTS courant avril au 1er RCP, je me suis arrêté au stage C4 et à partir de juillet j’étais redevenu civil, mais j’ai eu la possibilité de me réengager très rapidement en ayant pris contact avec le PEVAT du 92eme RI bien avant mon circuit de départ et en étant honnête sur tous les rendez-vous que j’ai pu avoir !
  12. Ce serait intéressant mais je ne vois pas aussi loin et aussi haut dans la hiérarchie militaire, même si mon âge peut être un frein, je préfère gravir les échelons un à un, et me renseigner en premier lieu sur l’âge limite pour les Sous-officiers Je me doute, l’armée change de plus en plus et sur tous les points, les classes sont différentes, le nouveau programme amène aussi des choses différentes, cela ne me surprendrais pas que les limites d’âges aussi aient été modifiées, j’irais à la pêche aux informations, c’est un point sur lequelle je n’avais pas pensé !
  13. Ah autant pour moi ! Je n’ai pas eu vent de ce genre d’information, quand j’ai parlé du semi-direct, personne ne m’a avertis du à mon âge, après c’est peut-être le cas, je me renseignerais, c’est toujours bon à savoir et ça évite de faux espoir sur une évolution de carrière !
  14. Blessure lors de mon stage C4 mais ceci n’a été que l’accès vers la porte de sortie. Lors de nos vœux de spécialités, j’ai uniquement coché la case « mutation », étant en période probatoire, la ré-orientation est un choix qui peut être demandé par l’EVI, et qui ne peut pas être refusé par le régiment, mon CDS a catégoriquement refusé la demande, et ceux pendant plusieurs semaines, j’ai aussi fais une demande de dénonciation étant donné que j’étais dans mon droit, mais là aussi , il a refusé mon CR, pour ne pas se justifier auprès de la hiérarchie. Je n’avais plus de possibilité et impossible de prendre contact avec le PEVAT, j’ai donc fais au mieux et la blessure a arrangé la situation. C’est bien ce qui m’a sauvé, mon âge, ayant déjà travaillé avant de m’engager, je savais à quoi on pouvait s’en tenir en arrivant à l’armée, tomber sur la crème du soldat ou tomber sur l’officier têtu, mais un droit est un droit, je ne quitterais en rien l’institution ! Mes buts sont clairs, ils me restent la patience et la préparation pour arriver à l’objectif ! NeverGiveUP C’est une question à laquelle je n’ai pas encore la réponse, mais dans tous les cas j’ai le livre préparatoire au semi, donc je m’y préparerais en amont et si jamais la réflexion vient à être positif, j’aurais que quelques révisions à faire !
  15. Durée moyenne de contrat au 1er RCP 2 ans et demi, c’est pas moi qui faut remercier lol et les 50 auront largements de la place sans bénir qui que ce soit 🙃 Durée moyenne de contrat au 1er RCP 2 ans et demi, c’est pas moi qui faut remercier lol et les 50 auront largements de la place sans bénir qui que ce soit 🙃 Tout a fais, je me suis blessé au stage C4, j’ai joué franc-jeu avec le capitaine de l’antenne médicale en lui expliquant tout depuis le début, l’inaptitude médicale est tombée pour me permettre de partir du régiment mais sinon en soi la blessure n’imputait en rien l’aptitude TAP.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...