Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Corto M.

Membres
  • Compteur de contenus

    41
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    1

Corto M. a gagné pour la dernière fois le 12 mai 2015

Corto M. a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

6 Neutral

3 abonnés

À propos de Corto M.

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Candidat
  • Armée
    Armée de Terre

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. C'est bien le problème sur plein de marchés de la Défense: aller pour la préférence nationale mais perdre en efficacité ou entrer dans la polémique? Ceci étant dit je ne veux pas casser trop de sucre sur nos industriels de la défense, il y'a de grand noms et souvent une vrai qualité et une expertise sans conteste, mais pourquoi ne pas aller plus dans le sens des demandes opérationnelles?
  2. Effectivement le recrutement OST est passé de 10 à 20 cette année... Sinon pour le choix d'arme peut-être y'aura-t-il plus de choix, surtout en Infanterie. Pour example, les places OSC-E Infanterie sont passées de 12 à 35 donc on peut supposer un parallèle pour les St Cyriens!
  3. Reçu au concours OST, direction l'ESM!

    1. Levy Pierre

      Levy Pierre


      Félicitations "Mon lieutenant"

    2. Levy Pierre

      Levy Pierre

      Tu intègres quand ?

  4. En attente de la réponse de la DRHAT pour le concours OST!

    1. Levy Pierre

      Levy Pierre

      Courage et patience

  5. Entretien R : longue absence qui fait suite au concours, dont j'attends avec impatience (et une certaine anxiété la réponse). Début Janvier, suite au passage au CSO et à la quasi-finalisation de mon dossier, je suis convoqué au CIRFA de Paris pour passer mon entretien de recrutement. Cet entretien, qui tient une place centrale dans votre dossier, se fera avec le recruteur OST d'un autre CIRFA que le vôtre ; histoire de mettre les choses en perspective. Au sortir vous recevrez une de ces trois appréciations : pas aptes, apte, très apte. Convocation pour 10 h, j'y suis à 9h50 (ne jamais être en retard!) et on me fait patienter quelque temps. Finalement le Lieutenant-colonel C. arrive et nous partons vers la salle d'entretien dans un bâtiment mitoyen. Un tout petit peu de stress, surtout en arrivant dans la pièce où je suis séparé du LCL par une immense table. D'entrée de jeu c'est une pluie de questions diverses et variées en commencent avec le traditionnel « parlez-moi de votre parcours ». L'entretien porte sur mes connaissances militaires, ma personnalité, ma culture générale etc. Il y a donc un fort tropisme militaire (qui l'eût cru) mais la conversation peut facilement passer sur d'autre sujet. Dans mon cas on parla de mes dernières lectures (Henry de Monfreid et St-Exupéry) et si cela se liait au métier d'officier (vous pouvez aussi lire pour le plaisir!). Ce qui peut-être le plus déstabilisant dans cet exercice c'est la propension du LCL de passer du coq à l'âne et d'être très incisif : à un moment donné je me suis trompé dans le format de l'armée de terre, n'étant pas sur du nombre de réduction d'effectifs, le lieutenant-colonel me rentre dedans « vous ne savez pas ! », j'arrive à repartir de l'avant et c'est cela l'essentiel ! À la fin de l'entretien le LCL C. m'a donné un petit débriefing, pas obligatoire, et me dit que je lui ai fait une impression très favorable. La semaine suivante dans mon CIRFA, mon recruteur me dira que j'ai reçu l'appréciation « très apte », une bonne nouvelle dans mon dossier ! Pour tirer les grandes lignes de cette expérience je dirais : - ne pas stresser, être détendu pour ne pas bloquer sur des questions impromptu - Avoir une bonne culture militaire, c'est aussi ça qui vous mettra à part - Faire ressortir son expérience, donner du relief à son dossier -Montrer une certaine maturité, donner des réponses nuancées sur les sujets complexes.
  6. Très très bonne série! Pour ceux qui ont trouvés les premiers épisodes un peu lents il faut pas décrocher, le rythme ne fait qu'augmenter! Le point vraiment positif du Bureau des Legendes c'est d'essayer de coller à la réalité de la DGSE et de pas verser dans l'US: être agent, analyste c'est surtout être dans un bureau et à la manière de John Le Carré, le réalisateur arrive à faire monter la tension dans ces simples conversation de couloir!
  7. Pour prendre le contre-pied: http://lavoiedelepee.blogspot.co.uk/2015/05/desesperer-montbeliard-par-jacques.html On ne va pas sacrifier la sécurité de nos hommes pour quelque emplois ou au nom du "made in France", c'est aux constructeurs de s'adapter et de répondre aux besoins des armées, pas le contraire...
  8. La nouvelle organisation est comme suit: -2 divisions (la 1er et la 3eme), qui sont un échelon de commandement; pour ramener celui-ci au plus près des hommes, le CFT étant débordé. De plus il y'aura une alternance missions extérieur/intérieur entre les 2 divisions - dans chaque division, 3 brigade: une lourde (2eme et 7eme) , une 'légère' (9e et 6e) et une d'assaut (11e et 27e). Les régiments venant des 1er et 3eme brigade ne sont pas dissous mais seront répartie entre les différentes brigades restantes (qui seront donc mieux fournis). - Certain régiments (peut-être tous?) vont recevoir des effectifs supplémentaires, surtout dans l'infanterie où dans certains cas le recrutement a triplé. Donc créations et suppression d'éléments de commandement mais pas de régiments et recrutement accru, c'est un modèle plus compacte, plus à même de répondre à la pression accrue des missions. Pour illustrer, un organigramme hypothétique pourrait être celui-ci: 1er Division: 2e Brigade Blindée, 9e Brigade d'Infanterie de Marine et 11e Brigade Para 3e Division: 7e Brigade Blindée, 6e Brigade Légère Blindée et 27e Brigade d'Infanterie de Montagne
  9. Cette année, avec le nouveau plan de recrutement il devrait y avoir 15 places (au lieu de 10/11 à l'origine) ce plan devrait perdurer jusqu'en 2017 mais en matière de politique publique et budgétaire difficile d'avoir des certitudes!
  10. Petite absence suite à la préparation au concours, la suite (entretien R...) arrive. Suite à la commission du 26 mars je suis admissible ce qui je l'espère confère un peu plus de crédibilité au récit!
  11. Tout à fait d'accord BTX, Il faut que je révise le post pour le clarifier. Pas besoin de sur-stresser sur ces "tests"! néanmoins dans mon cas cela fut présenté de cette manière peut-être par simplicité! c'était aussi l'occasion de dire qu'il faut faire preuve d'une certaine tenue et "volontarisme", ne pas se laisser porter. vu pour les fôtes :+
  12. CSO/GRS : Plusieurs personnes ont déjà fait d’excellents retex sur leurs passages au CSO et je recommande leur lecture ! Si j’en fais un ici c’est seulement par souci de ‘centralisation’ et de donner une vision entière de la candidature OST. Pour ceux qui découvrent, le Centre de sélection et d’orientation (CSO) est le passage obligatoire de toute recrue de l’armée de terre (ainsi que de l’air et de la marine). Vous allez donc côtoyer une grande variété de candidats ! Le passage se compose de quatre demi-journées : Introduction, Médical, Psychotechnique et Sport. ATTENTION l’ordre des épreuves telles que je vais les décrire ne sera pas forcément le vôtre donc ne vous laissez pas déstabiliser!! - Arrivé et introduction : ayant reçu ma convocation un mois à l’avance je me suis donc présenté au GRS de Vincennes, au fort neuf de Vincennes, début Septembre à 7h30 pour une convocation à 8 h. Le retard n’est pas toléré et débrouillez-vous pour arriver en avance, c’est important une première impression. À l’accueil on tamponne ma convocation (plus de possibilités de quitter le fort sans autorisation) et toute notre session est rassemblée dans une salle annexe. Nous sommes 19 en tout dont 11 candidats de l’armée de terre. Je suis le seul candidat OST, tous les autres sont soit EVSOA soit EVAT. Le major en charge de la sélection procède à un appel, nous sommes classées par candidatures, tout le monde reçoit un badge rose avec son numéro, je suis le 01. Nous partons vers une autre pièce, type salle d’école primaire, ou sous les instructions du major nous remplissons divers formulaires (dont la notice medico biographique). Ensuite projection d’un film sur les métiers de l’armée de terre pendant 50 m. Étant 01 et candidat OST Je suis chargé de veiller au bon ordre pendant l’absence du major. Ce type de ‘test’ se reproduira pour moi au cours des deux jours : vos êtres candidat officier, on voudra forcément tester vos capacités. Après le film, un peu long, un caporal-chef para nous prend en charge. C’est notre chef d’équipe et il nous suivra les deux jours. Son appréciation de notre comportement vaudra pour beaucoup dans l'évaluation finale du CSO. Déjeuner et fin de la première demi-journée. - Tests Médicaux : de loin le moment le plus long mais aussi le plus stressant pour bien des candidats. À l’issue vous saurez si vous êtes aptes ou pas, temporaire ou définitif. Pour nous cela commence par un rassemblement dans la salle d’attente de la médicale, speech du CCH et de l’adjudant infirmier. La discipline est de rigueur, la moindre tricherie ou insubordination et c’est la fin de l’aventure ! Savamment le CCH nous organise en plusieurs files d’attente entre les différents stands du circuit. Je passe par une batterie de tests cardiaques, respiratoire, ORL et ophtalmo. J’étais un peu inquiet à cause d’un reliquat d’asthme allergique mais après un test supplémentaire c’est tout bon. ! Fin du circuit au bout d’une heure et là commence la longue attente pour voir un médecin généraliste (du SSA). Ayant passé le test d’asthme supplémentaire je me suis retrouvé à la fin de l'ordre de passage. La tension monte malgré les histoires du caporal-chef, quatre candidats sont déclarés inaptes dont 3 définitifs, la pilule est dure à avaler ! Finalement c’est mon tour, le médecin est sympa, me pose diverses questions sur mes motivations tout en m’auscultant. Ah oui, soyez pas surpris, la séance comprend un palpage des gonades. Heureusement je suis déclaré apte à ‘tout’ (para et montagne), chaque détail compte dans le concours OST. Direction le réfectoire pour le diner. -Nuit Vous passerez obligatoirement la nuit au CSO, rien de bien savant. Il faut surtout se rappeler qu’on vous évalue aussi sur votre comportement et donc toute incartade sera notée… Dans notre chambré pas de soucis, bonne ambiance, les autres gars sont plutôt sympas et ont des parcours on ne peut plus divers. Avant de nous quitter à 18h le caporal-chef m'a confié la responsabilité de rassembler tout le groupe au même lieu le lendemain pour 7h45, petit stress. La soirée et le levé sont rythmés par le baissé puis le levé des couleurs. Jusqu’au coucher vous êtes entièrement libre dans la limite du GRS. - Tests psychotechniques Le matin après le petit déjeuner toute la section est rassemblée à 7h45 à l’arrivée du CCH. Départ pour la salle des tests psychotechniques où l’on va passer la matinée. En gros c’est une salle pleine d’ordinateurs avec un grand bureau duquel un adjudant-chef surveille tout (son ordinateur affiche tous les écrans). Au menu 3 tests : le test de logique (avec des sous épreuves), le test de personnalité et le test d’anglais. Le test de logique ce fait en plusieurs étapes : d’abord un test de vocabulaire, il s’agit simplement de pouvoir associer des mots, de connaître leurs significations. Ensuite un test arithmétique, des maths, pas mon point fort est finalement un test de logique pure, avec des suites où il faut trouver la bonne combinaison. Le test de personnalité permet de déterminer votre… roulement de tambour… personnalité ! c’est surtout une manière de déterminer votre gestion du stress, de votre comportement en groupe, votre aptitude à être soldat. En dernier le test d’anglais, obligatoire pour tous. C’est un test de compréhension tel qu’on peut en trouver sur le internet : une phrase et une question sur cette phrase ou un trou à compléter. Les tests durent toute la matinée, avec quelques pauses. C’est assez long et un peu intense, surtout les épreuves où l’on pense être plus faible. - Tests Sportifs Ma plus grande appréhension en venant au CSO. Malgré une bonne préparation je restais stressé par ces épreuves. Petit conseil si vous passez comme moi le sport après le déjeuner : ne mangez pas trop… Rassemblement en tenue de sport après le repas, le CCH nous mène à l’adjudant ‘des sports’ (et non déport comme certains ont pu l’entendre). L’adjudant nous montre les trois épreuves et ensuite répond aux questions. Les épreuves sont : le Luc Léger, le parcours d’obstacles et les tractions. Pendant le passage des épreuves il se peut que celui ou celle qui vous fera passer l'entretien final vienne vous observer. Le Luc Léger, test de course mais aussi d’endurance et de volonté, il faut courir entre deux lignes distantes de 20 m, au top sonore il faut avoir atteint la ligne et ainsi de suite. Les tops vont en s’accélérant, il y en en tout 12 paliers, vous pouvez trouver un enregistrement mp3 sur internet. Vous pouvez être en retard (à 1m de la ligne) deux fois de suite, ensuite c’est la sortie. Après le test il y à une pause d’environ 20m pour récupérer mais aussi pour se préparer au PO. Le parcours d’obstacles est simple : un cercle avec 6 obstacles qu’il faut passer comme indiqué, si vous échouez ou le faite mal vous continuez à l’obstacle suivant mais perdez un nombre de points. Il faut faire deux tours en moins de 2m15. Il faut passer un plinth, sauter en longueur, faire 15 abdos, passer sur une barre, franchir une série de cerceaux et envoyer deux balles dans une cible à terre à 9 m. Surtout ne pas confondre vitesse et précipitation, bien utiliser le temps donné pour s’entrainer et écouter les conseils ! Les tractions, épreuve assez explicite, il faut en faire le plus possible et bien monter le menton au-dessus de la barre. Finalement cette épreuve c’est bien déroulé pour moi, je termine avec pallier 10 au Luc Léger, 18 au PO et 10 tractions. -Entretien final Cet entretien permet de revenir sur votre parcours au CSO, de voir votre motivation et de débriefer votre test de personnalité. Après le sport, vers 16h et une douche rapide, j’attends au premier étage dans une pièce mis à la disposition des candidats avec beaucoup de documentation. L’attente, environ 45 m, permet d’approfondir ma connaissance des postes disponibles entant que chef de section (chef de peloton de recherche blindé, chef de section de génie de combat), le tout détaillé dans de grands classeurs. Je suis reçu dans un bureau par un officier qui commence par me demander mes impressions de ce passage au CSO et de commenter ma performance estimée. Ensuite elle me demande de me décrire, me confronte à des mises en situation, me demandent des questions sur mes motivations et mes attentes. Cela lui permet de vérifier les résultats de mon test de personnalité. Finalement elle me donne mes résultats, estimé puisque l’avis du CSO n’est pas encore rédigé, et m'annonce que je suis un bon candidat OST. -Bilan Le CSO fut la première ‘vraie' confrontation avec la candidature, me faisant sortir de l’habitude du CIRFA. Mon angoisse en arrivant était autour du sport alors que finalement cela se passa bien. Avec un bon entrainement physique en amont (donc pas 3 semaines avant) et en vous donnant au max le jour même il n’y a pas d’inquiétude à avoir. Je suis sorti de Vincennes motivé à bloc pour la suite ! En fin de semaine mon CeR m’appelle pour me dire que je suis noté E1 !
  13. Effectivement, pas d'épreuves écrites mais l'épreuve orale est assez dense, type Grand O des IEP Par concours, je veux parler de la deuxième étape du recrutement, après l'admissibilité qui ce fait sur dossier
  14. désolé de la longue absence! voici le reste du RETEX Entretien Initiale: Devant partir faire mon M2 à l’étranger dans le cadre de mon cursus, j’ai du passer mon entretien initiale dès Août alors que celui-ci peut se dérouler jusqu'à la fin décembre. C’est un entretien, un tête à tête, d’environ 45m avec votre recruteur, au CIRFA, au cours du quel il vous posera diverses questions concernant votre motivation et votre conception de la vie militaire. L’entretien est décontracté mais il faut garder à l’esprit que vous étés évalué et donc bien avoir réfléchi autour du sujet avant. Typiquement essayer d’énoncer clairement et succinctement (dans un premier temps) votre motivation pour devenir officier. On pourra aussi vous poser de question de mis en situation, là soit il y’a une meilleur réponse (on tire pas sur les civils non…) ou il y’en à pas et donc l’essentiel et de pouvoir défendre le choix que vous avez fait. Somme tout cet entretien initiale c’est bien déroulé pour moi, j’était quelque peu nerveux mais heureusement j’avais déjà réfléchi ce qui m’a permis de retomber sur mes pattes à plus d’une occasion. C’était aussi la possibilité de poser plusieurs questions sur le concours et la préparation
  15. Il y'a quelque mois on annonçait en catastrophe la dissolution de la 1ere BM, avant l'éventuelle reprise de ses traditions (et nom) par la 7e. Néanmoins la 1ere est toujours sur les listes et plus aucune annonce autour de la dissolution ni surtout du transfère des 3 régiments restant! pas très sérieux une brigade à 3 régiments... Donc savez vous vers où ils vont partir, surtout le 1er Spahis (qui venait de la 6eBLB en 2009)? Merci,

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...