Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

NIEREZ078

Membres
  • Compteur de contenus

    29
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

1 Neutral

À propos de NIEREZ078

  • Rang
    Membre

Informations du profil

  • Sexe
    Femme
  • Statut
    Militaire
  • Armée
    Armée de Terre

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Bonjour Bombeiro34. Je t'ai envoyé un message privé. Si tu veux bien échanger par ce biais. Merci par avance.
  2. Bonsoir Gandalf, Sûrement entre un médecin et un chef de corps, par exemple. Mais entre médecins, il n'y a pas de Confidentiel Médical à mon avis. Bonsoir BTX et merci pour votre réponse. J'espère obtenir une réponse d'EDMOND84120 et connaître son avis sur la question.
  3. Merci Stvn et Pierre Levy pour vos réponses. Effectivement, je ne pense pas que le médecin communique à la hiérarchie. Par contre, entre médecins, je ne vois pas le problème. Ca reste entre eux... Mais pourquoi garder ce qui est dit pour eux ? ... Dans quel intérêt ? En agissant ainsi, ils oublient l'intérêt du patient, à mon avis... That's the question...
  4. Bonjour Stvn et merci pour votre réponse. Je n'ai gardé aucune preuve (écrites...) de ce que j'ai vécu... Je l'ai seulement raconté au médecin militaire qui est le seul témoin de mes propos et de mon état psychologique au moment où je le voyais. C'est la raison pour laquelle je me demandais pourquoi il n'a pas rendu compte/informé dans ce sens....
  5. Bonjour à toutes et à tous, Ce post ne traite pas des affections liées aux missions (OPEX, vigipirate...) mais des affections qui ont lieu dans les bureaux (stress, pression... de la hiérarchie, etc...). Je vais juste parler de mon cas. J'ai été mis en CLDM et il a été décidé que celui-ci est non imputable au service. Pourquoi une telle décision, alors que : - j'ai été suivi, en plusieurs consultations, par le médecin du régiment avec explications du pourquoi de mon mal-être. Il m'a également mis en arrêt de travail et mon médecin traitant aussi d'ailleurs, - le médecin du régiment a été le premier à me prescrire un anti-dépresseur, - au bout de 6 mois d'arrêts (180 jours), convocation dans un HIA et le médecin-psychiatre me met en CLDM. Ma question est la suivante : pourquoi ce genre de troubles psychologiques n'est-il pas considéré comme étant en lien au service ? Je ne suis pas un combattant mais un simple personnel qui travaille dans un bureau. Que faut-il faire pour que cette affection soit reconnue comme étant imputable au service ? Car c'est bien le cas ! Si certains, certaines d'entre vous sont passés par là, quel a été votre parcours ? En vous remerciant par avance pour votre témoignage.
  6. Bonsoir à tous. Mon message est une demande de renseignements. Je ne veux pas de réponses désobligeantes ni de jugements. Merci de bien vouloir en tenir compte.
  7. Stvn : merci beaucoup pour ces éléments de réponse. Je rentre dans les clous sur ce point là. Et j'ai également lu sur un autre article de Légifrance que si le CLDM est prolongé au delà de la fin du contrat d'engagement, celui-ci est prorogé jusqu'à la date d'expiration du CLDM. Et le calcul de la pension de retraite prendra en compte cette prorogation...
  8. Stvn : effectivement, j'espère qu'il y a des spécialistes en la matière sur ce forum pour obtenir des réponses claires, nettes et précises...
  9. Des efforts, j'en ai fait. Mais au prix de ma santé... Maintenant, je n'en fait plus. J'ai 47 ans et j'ai passé l'âge de perdre mon temps. Actuellement, je suis à un tournant dans ma vie. D'où mes questions dans mon 1er post. Et j'apprécierais beaucoup obtenir des réponses. Pour être conseillée, pour faire LE choix en connaissance de cause et être rassurée.
  10. J'ai eu une interruption de service de fin juillet 1995 à mi-mai 2002. Un travail administratif ne demande pas d'effort. J'en conviens. Mais j'ai eu beaucoup de désillusions ces 4 dernières années : refus par 2 fois au rang tardif, dossier 4139-2 accepté mais bug de la CNOI (oubli de plusieurs noms dans la liste des candidats reçus pour des entretiens) et, enfin, j'ai été retenue pour passer civile par la loi Hamel et du jour au lendemain, mon nom a été rayé de la liste.... Sans aucun motif. Voilà, pourquoi je me suis retrouvée en arrêt de travail puis CLDM...
  11. Bonjour Levy Pierre, Effectivement, il me reste peu de mois avant la fin de mon contrat. Cependant, je ne me sens pas du tout capable de reprendre le travail..
  12. Bonjour et meilleurs voeux à toutes et à tous, Je suis actuellement en CLDM depuis fin juillet 2018. A ce jour, j'entame donc ma 4e période de 6 mois. J'ai été convoquée récemment dans un hôpital militaire. Le psychiatre, qui m'a reçue, m'a mise face à deux voies possibles : la reprise d'activité ou la réforme. Il m'a également parlé de prolongé mon CLDM jusqu'à la fin (soit 3 ans car je suis Caporal chef). Je précise que mon contrat d'engagement se termine en septembre prochain clôturant 19 ans et demi de carrière et qu'il a été décidé qu'il ne sera pas renouvelé. Malgré les explications du psychiatre, je me sens totalement perdue... Si j'accepte la réforme (et que je renonce à mes droits CLDM), quand est-ce que je serai réformée officiellement ? Serait-ce au même moment que la fin de mon contrat ? Et si j'étais réformée avant la date de fin de contrat (mi-septembre), vais-je être perdante au niveau de ma pension de retraite et subir une décôte ? Ma réforme n'est pas imputable au service. Je le précise également. En vous remerciant par avance pour vos éclaircissements et vos réponses.
  13. Bonjour à tous. Est-il possible de faire une demande de mutation au titre de la reconversion ? En vous remerciant par avance pour vos réponses, Sincères salutations.
  14. Bonjour. En septembre 2020, mon contrat de caporal-chef se termine après 19 ans et demi de carrière. Contrat que je n'ai pas souhaité renouveler. Je souhaite me diriger dans le télétravail dans l'auto-entrepreunariat. Que dois-je savoir concernant le cumul de la pension de retraite et d'un emploi ? Y a t-il un plafond de ressources (pension + salaire) à ne pas dépasser ? En vous remerciant par avance pour vos réponses (informations et conseils) que vous pourriez m'apporter. Sincères salutations
  15. Bonjour Pierre Levy, Merci pour votre message. A présent, reste à savoir si une demande de mutation peut être possible quand on est en CLDM... Et pour répondre à BTX, mon CLDM n'est pas une affection imputable au service.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...