Jump to content
Aumilitaire

2S

Membres
  • Posts

    74
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    1

2S last won the day on April 3 2021

2S had the most liked content!

2 Followers

Profile Information

  • Sexe
    Homme
  • Statut
    Militaire
  • Armée
    Armée de Terre

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

2S's Achievements

Rookie

Rookie (2/14)

  • First Post Rare
  • Collaborator Rare
  • Week One Done Rare
  • One Month Later Rare
  • One Year In Rare

Recent Badges

48

Reputation

  1. Elle prépare aux postes d'officiers supérieurs et à de plus hautes responsabilités à terme. Un OSC qui réussit le concours est "activé" et devient de carrière. Un officier sous contrat (EMAC) et un officier de carrière (type saint-cyrien ou dolo) peuvent tous les deux candidater. À défaut d'y arriver, il existe également le diplôme technique et d'autres alternatives (type sur dossier après demande et examen) pour un OSC afin de passer "de carrière". Dans tous les cas, ce genre de questions va venir plus tard dans ton parcours. Chaque chose en son temps. Déjà être admis, suivre la scolarité, avoir l'arme puis un régiment que tu veux et te faire plaisir en tant que CDS. Ensuite, tu verras bien.
  2. Pour les OSC ? Une main par an suffit en général pour les compter pour le moment. Mais à voir dans les années à venir. Tous les OSC n'ont pas l'envie ou "l'obligation" de passer l'école de guerre. La grande majorité des candidats et des admis est issue de Saint-Cyr.
  3. Correct, j'ai amendé mon message. Au temps pour moi, j'ai écrit trop vite.
  4. Les OSC-E signent un contrat de sept ans aujourd'hui, pas de dix. La tendance actuelle est un renouvellement presque automatique si le niveau est bon ou si la spé est déficitaire. Le concours de l'école de guerre est ouvert depuis peu, quelques OSC ont réussi. Mais la finalité première n'est effectivement pas de faire des OSC des officiers de carrière lors du recrutement initial. Et tu es tout autant officier "d'active" que les autres en OSC. Le boulot de CDS sera identique, qu'on soit cyrard, dolo ou osc. Et je nuance un point : faire OST en voulant spécifiquement l'infanterie, c'est très risqué. Peu de places, pas de garantie d'avoir l'arme choisie. Tu es saint-cyrien et ce que ça implique, oui, mais le compromis c'est, entre autre, d'être prêt à accepter d'autres armes après l'année de formation initiale à Coët. Il n'y a pas de place pour tout le monde. Et à voir si pour les OSC, dans les années à venir, il y aurait peut-être un classement pour choisir son arme...
  5. Pas de problème, mieux vaut s'engager dans une voie qui nous correspond que l'inverse. J'ai demandé à un ami actuellement à l'emac en osc e, il m'a dit ne pas être au courant de gars recrutés pour du RGE en tant que osc e. Des osc s, ça oui, pas de surprise, mais pas sous contrat encadrement. À l'ESM il y a quand même du monde qui envisage seulement une carrière courte. Pas au-delà de CDU. Et une toute petite proportion qui envisage de partir avant. Mais oui, on a eu un amphi à ce sujet et dans les statistiques de la drhat ce sont bien les saint cyriens qui sont attendus pour occuper les places de futurs généraux. Enfin bon, j'ai croisé personne qui ose se projeter aussi loin à l'heure actuelle au bataillon. Du moins de façon explicite... Trop de paramètres rentrent en ligne de compte, l'arme, le régiment, la conjoncture et les opérations à venir, la vie de famille etc.
  6. Pour lever toute ambiguïté : En DA, le classement n'est pas commun. Osc entre osc, dolos entre dolos et cyrards (OST/Eofia inclus) entre cyrards. Des places dans chaque régiment sont ouvertes pour une filière précise. Ex : le 1er RIMa va recruter 1 osc, 2 cyrards, 1 dolo. J'invente les chiffres là mais ça sert à vous montrer que d'une année à l'autre les chiffres vont varier, que la place qui est ouverte pour les osc ou pour les dolos se jouera au classement entre dolos et entre osc. Les cyrards se feront concurrence entre eux. L'âge a effectivement son importance mais plutôt dans une deuxième partie de carrière. Les plus jeunes cyrards ont 21-22 ans lors de leur PDB. Type un an d'avance, né en fin d'année etc. On a des OST qui sont recrutés en limite d'âge et qui ont 26 ans à la fin de leur année à Coët. Côté osc/dolos, on tourne plutôt vers 26/27 lors du recrutement, avec toujours des écarts importants, du type 22-31 ans. Les osc sont sous lieut' en da, ils passent quatre ans de lieutenant en régiment. Contrairement aux saint cyriens qui en font trois.
  7. DA : Division d'application, l'année après le passage à l'AMSCC, qui permet de se spécialiser et d'apprendre son travail de chef de section dans l'arme choisie. Au regard de votre intérêt pour le renseignement, je vous conseille plutôt la filière spécialiste. Honnêtement, viser le renseignement en osc e n'est pas le meilleur choix (ni à Cyr ou à l'IA d'ailleurs), il y a trop peu de places une fois en DA. Si vous voulez du rens spécifiquement, c'est vers osc s qu'il faut s'orienter pour les officiers. Gardez à l'esprit que le rens est également très vaste avec des métiers divers pour ceux qui font les cursus classiques aujourd'hui, du transmetteur faisant de la guerre élec à l'opérateur membre d'un régiment FS. Si vous avez la cavalerie, ce que je vous souhaite, vous devez être prêt à servir dans un régiment de la légère ou de la lourde qui reste plus "classique" dans ses missions. Je vous déconseille de faire OST pour viser spécifiquement le renseignement, là encore c'est beaucoup trop incertain. La finalité première reste d'avoir des officiers prêts à servir indépendamment de l'arme choisie. Maintenant faire OST puis viser les transmissions pour avoir le 44/54rt, c'est possible, et ça a marché cette année par exemple. Les OST dans le soutien sont en concurrence avec les autres saint-cyriens issus du cursus traditionnel, mais en général ils n'ont pas nécessairement le meilleur classement, ce qui peut permettre de tirer son épingle du jeu en DA si on est bon. Là où la compétition est plus rude en infanterie ou en cavalerie. Qui plus est, l'année de formation aide aussi à revoir certains avis sur certaines armes ou certains projets. Chose qu'une PMS ou de la réserve ne permettent pas de cerner de la même manière. Mettre un seul choix est rarement bien vu par la commission (ça passe parfois, mais rarement), mieux vaut mettre des choix de secours (exemple classique : Infanterie, cavalerie, génie). Mais je rejoins ce qui a été dit, le gros des places est attribué sur la deuxième commission, qui récupère beaucoup de candidats OST ayant échoué à l'oral ou recalés dès l'admissibilité. Attention à mettre des choix cohérents, ça arrive que des candidats qui veulent l'infanterie soient orientés vers le train ou le matériel pour combler les places non pourvues car le conseiller au cirfa a proposé de mettre un vœu soutien. Dans tous les cas : votre dossier global est évalué, diplômes, tests au DEI, entretien de sélection, PMS/réserve etc.
  8. Pour simplifier : En tant que OSC-E vous êtes recruté pour une arme (et encore, ça devrait changer prochainement avec une notion de classement pour pouvoir aussi choisir son arme...comme les dolos ou cyrards). Ce n'est qu'en DA, avec un classement commun à tous les OSC, que vous choisirez un régiment. Encore faut-il que ce régiment soit lié au rens et propose des places pour les OSC (le 13 ou le 2RH, le 54RT etc). Un OSC peut tout à fait rejoindre un régiment FS en fin de DA s'il a le classement pour et qu'une place est ouverte. Vous ne pouvez pas devenir OSC E en étant sûr de faire du rens dès votre arrivée à l'EMAC. C'est pareil à Cyr ou à l'EMIA. Chaque chose en son temps. Pour les OSC S, très peu de places pour le renseignement, mais là encore la finalité est différente puisque ce sont des compétences précises qui sont recherchées (analyste, langues, cyber...). Après voyez peut-être dans l'armée de l'air, ils ont aussi des postes OSC rens et en plus grande quantité que l'armée de terre si je ne m'abuse. Mais là encore, on change d'environnement.
  9. Tente OST. Ton profil académique est cohérent, les motivations aussi. La PMS n'est qu'un critère de présélection parmi d'autres, pas le plus important. De plus, d'un régiment à l'autre les critères de notation varient et la commission sait comment évaluer les candidats sans discriminer au regard d'une seule pms. Ce qui a du sens c'est de comparer ton profil et tes résultats à la pms avec ceux qui l'ont faite avec toi. Tu étais bien classé avec de bonnes appréciations, point. S'il y a un tronc commun entre les pms, il y a aussi des différences d'une unité à l'autre, ce qui compte c'est d'avoir l'aptitude officier. Garde OSC E cavalerie en second choix si OST ne fonctionne pas. Garde aussi en tête que la cavalerie n'est pas donnée quand on est OST. Objectivement il y a peu de places cavalerie pour les osc (environ 12-15 par an) et sur une vingtaine d'ost on est sur du 3-4 places en moyenne, 4 en 2022. Tes motivations, ton entretien au DEI, ton profil académique serviront à faire pencher le dossier en ta faveur, plus qu'une pms, même excellente. Je connais un major de pms qui n'a pas été pris en osc. Comme quoi. Bon courage pour la suite.
  10. Pour passer le concours OST, cela n'a aucune importance que tu sois dans un régiment de cavalerie légère en particulier, c'est surtout l'expérience qui te sera bénéfique et le nombre de jours/missions effectués. Tu peux aussi viser des régiments d'une arme différente, ce n'est pas un problème (et cela te permettra d'élargir tes horizons, en OST on ne cherche pas des candidats qui ne visent qu'une arme/un régiment en particulier). Privilégie la proximité géographique pour participer à des activités de réserve, dans le sud-est tu as le 1er REC, 4e Chasseurs et 1er Spahis en cavalerie. Dans tous les cas tu feras le même boulot : missions proterre, Sentinelle, soulager l'active pour des gardes ou services régimentaires etc. Si tu veux à tout prix rejoindre le 3e RH en tant que réserviste, libre à toi de candidater, tu verras la réponse qui te sera faite. La distance est souvent un facteur de non-assiduité parmi les réservistes, objectivement parlant. Après OST, tu n'as aucune garantie d'avoir la cavalerie, cela dépend du classement (entre OST à l'ESM, entre tous les Saint-Cyriens en DA à Saumur). En général, le 3e RH n'est pas le régiment qui est le plus demandé en DA, en revanche la cavalerie part très vite parmi les OST.
  11. Vous pouvez sans aucun problème candidater pour la marine et pour l'armée de terre. Il y a des OST qui ont fait VOA avant de passer (et de réussir) le concours. Il y a des candidats OST qui candidatent pour la marine en parallèle et qui sont pris aussi en OSC. Le fait de présenter plusieurs concours vous permet déjà d'avoir un plan b en cas d'échec mais aussi de montrer que vos aspirations se rejoignent : servir, que ce soit dans la marine ou dans l'armée de terre. Faites une PMS et/ou une préparation dans la marine, ça ne sera que du plus dans votre dossier, et peut-être que cela vous permettra d'affiner votre choix à terme en ayant eu une expérience dans les deux. On ne reprochera pas à un candidat d'avoir fait diverses préparations avant de présenter un concours ou de s'engager. Qui plus est, la préparation militaire ne demeure qu'une des variables qui rentreront en ligne de compte dans votre candidature.
  12. Au temps pour moi, lapsus de ma part. Le S1 est effectivement avec les OST, qui le font en parallèle du 3e Bataillon. La section OST inclut pour les premiers mois les étudiants du double diplôme (IEP de Paris, ESSEC, ESCP et Supelec). Ce site a été fait par des étudiants de l'ESSEC qui ont participé au double diplôme (donc beaucoup d'infos utiles) : https://sites.google.com/site/essecsaintcyr/home Pas de problème. C'était votre première candidature à l'ESM en prépa ou la deuxième ? Dans tous les cas, courage, beaucoup ont échoué une première fois au khâl et ont réussi par la suite. L'essentiel est de persévérer, les effort finissent par payer. Après une khâgne, l'ENS peut-être une bonne option, sinon le concours des IEP. À noter que des doubles master dans les IEP de province peuvent être accessibles aux "extérieurs" (je pense à Sciences PO Strasbourg par exemple, mais le diplôme n'est pas celui de l'IEP). Autrement, l'université via les crédits ECTS acquis (en histoire et/ou en géographie, ou en langues). Un master en RI/géopolitique, sans être original, reste une bonne voie par la suite : Assas ou la Sorbonne sur Paris, Lyon III en province sont des universités plutôt réputées. Sinon les facs privées, ICES, IRIS... Ne pas écarter un séjour à l'étranger, d'un an si possible. À noter également que la prépa OST de Assas compte chaque année une partie des candidats admissibles puis admis. Pour l'IEP de Paris, selon la procédure française ou internationale, les conditions voire la sélectivité changent. https://www.sciencespo.fr/admissions/fr/master-choix-procedure.html
  13. Bonsoir, Le mieux serait de voir avec des camarades pour qu'ils te laissent tester leur sangle, tu verras la sensation au niveau de la nuque ou de la mobilité afin de choisir le modèle qui te convient. À titre personnel, deux points c'est bien. Cela ne gêne pas les mouvements et c'est plus confortable.
  14. Pour compléter BTX, ce double diplôme est spécifique à Sciences Po Paris, donc différent du PGE (où tous les IEP peuvent participer). Environ 5 étudiants sont sélectionnés, l'an dernier l'un d'eux avait réussi le concours et était très bien classé. Cette année un autre a réussi. Pas besoin d'être un "pur produit" de Sciences Po pour y participer. Il est possible de rejoindre l'IEP de Paris au niveau Master. Y compris en ayant eu un diplôme étranger en amont (par exemple un bachelor et/ou un master en war studies au Royaume-Uni). Tous les étudiants de Sciences PO ne veulent pas faire OST après le double diplôme. Pour certains un "déclic" se fait à Coëtquidan, mais comme pour le PGE les candidats qui veulent "tester" avant de s'engager ne sont bien souvent pas retenus pour le cursus. La finalité première reste d'avoir de futurs officiers de réserve. À l'image du PGE (qui est plus court), le double diplôme permet à l'issue de servir dans la réserve en tant qu'officier. Le premier semestre est avec le 3e Bataillon, sans le bahutage, le second semestre correspond au semestre 4 du cursus classique de l'ESM (avec le 2e Bataillon). Le double diplôme reste un atout pour candidater en OST car vous aurez pu voir l'envers du décor et être préparé à l'oral. Mais ça ne vous assure pas une admission. Je rejoins BTX sur le dernier point, Sciences PO n'a ni le monopole de l'intelligence ni de la culture générale. Une bonne école d'ingé ou un master de qualité dans une bonne université n'a pas à rougir à côté des Sciences PO (y compris celui de Paris...). Quant au tropisme intellectuel de ces établissements ou de certains élèves, le jury fait de toute façon le tri. Le monde des bisounours n'attire pas la sympathie du jury. Ni l'extrême inverse. Des arguments, de la nuance et de l'intelligence de situation permettent de s'en sortir. Le lien ci-dessous pour les détails et le mail de contact. https://www.sciencespo.fr/public/fr/content/double-diplome-avec-les-ecoles-de-saint-cyr-coetquidan.html doubles.diplomes@sciencespo.fr
  15. Bonjour, En effet, les nouveaux barèmes demandent 8min45 pour avoir 20/20 pour les 22-25 ans, 26-29 ans, 30-33ans et 34-37 ans. Les barèmes sont communs sur le 2400m pour ces catégories. Le 19/20 est à 9min. 18/20 : 9min15. 17/20 : 9min30. 16/20 : 9min45. 15/20 : 10 min etc. Ceci est valable pour les barèmes masculins. Les 18-21 ans et les tranches au-delà des 37 ans sont moins "stricts". Idem pour les barèmes féminins, mais je ne les ai pas sous la main. En bref, soyez bien entraîné pour un cooper classique et le 2400m sera une formalité. Les barèmes du 2400m sont plutôt indulgents. Un 16km/h vaut un 19.

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...