Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Parachutisme sportif


Recommended Posts

  • 3 weeks later...

Il faut rejoindre un club civil de parachutisme et faire une Pac(progression assistée) qui te fais faire 6 sauts avec moniteur et 2 sauts solo.

tu as une demi journée de formation pour apprendre les bases du parachutisme : ouverture du sac, procedure de secours, comment se comporter sous voile, la gestion de la radio....

je t'encourage!!

Link to post
Share on other sites
  • 1 year later...

Je ré-ouvre le poste avec quelques questions :

Quelqu'un sais si on peux avoir des prix sur les stages de chute libre avec l'armée ?

J'ai toujours eu envie de pratiquer ce sport, et je sais qu'il existe dans certains régiment des clubs ( mais je ne sais pas si ces clubs ne sont accessibles que pour les expérimentés ).

merci d'avance ! :happy:

Edited by vincentG

Vivre libre ou mourir !!!

Incorporation le 4 novembre au 27 ème BCA

Link to post
Share on other sites

Vous faites référence à la SMPS ou section militaire de parachutisme sportif.

Un exemple, celle des EMB.

http://www.csa.emb.terre.defense.gouv.fr/spip.php?rubrique23

BTX

PS. Vous trouverez le détail sur l'INSTRUCTION N° 966/DEF/EMAT/ES/B.EMP/ANMIA/24 relative à la pratique du parachutisme sportif dans l’armée de terre du 30 mai 2011

Edited by BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
  • 5 years later...
Le 02/03/2020 à 22:09, OKKO/@ a dit :

Bonjour j'ai entendu du dire que les sauts en OR dans un paraclub ne compteront plus pour les annuités. Quelqun à t'il des informations ? 

Actuellement et officiellement, ça ne sera plus le cas effectivement, les sauts en SAPS ne devront plus compter pour les annuités, et ça devrait même être rétroactif. Mais il y a encore une gueguerre à ce sujet et ça peut encore évoluer.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to post
Share on other sites

Il y a un document qui parle de ça effectivement (les sauts para en SAPS qui ne comptent plus, ainsi que les heures de vol faites en tant que passager, même au-dessus d'un territoire hostile).

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

L'instruction que j'ai citée plus haut a été abrogée.

Le document en vigueur est l'INSTRUCTION N° 501970/DEF/EMAT/OAT/BEMP relative à la pratique du parachutisme sportif dans l’armée de terre du 17 février 2016 qui dispose =

" 5.3. Constatation et homologation des services aériens.

 

Les sauts effectués par les militaires sont mentionnés sur les fiches d’embarquement des écoles de parachutisme et sur le registre journal des services aériens de la section. Le BSAP et le DIRSMPS peuvent effectuer des contrôles sur des membres des SMPS.

 

Les sauts effectués au sein des SMPS ouvrent droit à des annuités de bonification dans les conditions définies par l’instruction n° 1046/MA/EMAT/EP/L du 9 avril 1974 modifiée, relative à la définition, la constatation et l'homologation des services aériens exécutés par le personnel de l'armée de terre et ouvrant droit à des bonifications au sens des articles L12. et R20. du code des pensions civiles et militaires de retraite.

 

En début d’année A +1, le directeur de la SMPS expédie à chaque adhérent et/ou à l’autorité de tutelle dont il dépend un extrait des services aériens de l’année A. Cette mesure s’applique à l’ensemble des militaires.

 

Les sauts effectués dans le cadre d’une SMPS n’ouvrent pas droit aux bonifications pour les décorations.".

 

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites

Référence éventuelle à l' INSTRUCTION N° 1150/DEF/DRH-AA/SDEP-HP/BPE relative aux bonifications pour services aériens commandés prévues par le code des pensions civiles et militaires de retraite du 12 décembre 2014.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to post
Share on other sites
il y a 4 minutes, BTX a dit :

Référence éventuelle à l' INSTRUCTION N° 1150/DEF/DRH-AA/SDEP-HP/BPE relative aux bonifications pour services aériens commandés prévues par le code des pensions civiles et militaires de retraite du 12 décembre 2014.

BTX

Oui, mais elle date de 2015, et la hiérarchie des textes peut se permettre d'être plus restrictive. Par contre, on ne peut pas être moins restrictif, sauf dérogation exceptionnelle.

Dès que j'aurai retrouvé le texte que j'ai lu (en diagonale) il y a quelques semaines, je reviendrais ici pour en parler (pour ça, faut que je retourne au taf, surement en fin de semaine, cause confinement).

Edited by Gandalf
Link to post
Share on other sites

Copie du texte, émanant de la DRH-AA, trouvé sur INTRADEF :

Les bonifications pour services aériens et sous‐marins commandés
 

Références : articles L. 12 d et R. 20 du CPCMR ; arrêté du 30 juin 1971 relatif aux conditions
d’exécution, pour les personnels civils et militaires, des services aériens, sous‐marins ou subaquatiques commandés et le calcul des bonifications correspondantes.


Les bonifications prévues au d de l’article L. 12 du CPCMR sont octroyées au titre de l’accomplissement de services spécifiques.
L’article R. 20 du CPCMR définit la nature des services aériens, sous‐marins et subaquatiques bonifiés.
L’arrêté du 30 juin 1971 visé en référence, pris en application des dispositions de l’article R. 20
susmentionné, fixe la valeur de ces bonifications, en fonction des circonstances (contexte
opérationnel, type de vol ou de plongée, temporalité) dans lesquelles ils sont accomplis.


Points d’attention :
‐ La réglementation applicable prévoit qu’ouvrent droit à bonification les services commandés.
Il s’agit de services accomplis sur ordre du commandement dans le cadre de l’accomplissement
d’activités opérationnelles ou de préparation opérationnelle, et non d’activités de loisirs.
Par conséquent, seuls les sauts ou plongées effectués sur ordre, donc pour les besoins de l’institution (besoins opérationnels, besoins en formation ou en maintien de compétences / qualification) peuvent ouvrir droit à bonification.


Exemple : les vols à bord d'aéronefs suivis d'une descente en parachute et les descentes elles‐mêmes effectués dans le cadre des sections militaires de parachutisme sportif (SMPS) d'un club sportif et artistique de la défense nationale (CSADN) ne peuvent ouvrir droit à bonification lorsqu'ils sont effectués par les militaires en qualité de membre d'un CSADN au titre d'une activité de loisir.
En revanche, lorsque le commandement recourt aux structures civiles pour ordonner des exercices
d'entraînement militaire, les vols et descente en parachute peuvent donner lieu à bonification. En
effet, les militaires utilisent alors les structures du club civil non en qualité de membres de ce dernier
mais dans l’exercice de leurs fonctions, sur ordre du commandement.


‐ La réglementation en vigueur prévoit que les passagers d’un aéronef n’ouvrent pas droit à la bonification pour services aériens commandés.
L’article R. 20 du CPCMR précise que « tous autres vols accomplis en dehors des conditions prévues aux A et B ci‐dessus, notamment en qualité de passager, n’ouvrent pas droit à bonification. »

Il s’ensuit que la bonification ne peut être conférée qu’aux militaires placés dans les situations énumérées au A du 1° du I de l’article R. 20 précité, à savoir :
     a) Services accomplis à bord d'aéronefs dans l'exercice des fonctions de leur spécialité militaire par les personnels navigants des armées ;
     b) Vols à bord d'aéronefs suivis d'une descente en parachute et les descentes elles‐mêmes, les vols en planeur, les lancements par catapulte ou par fusée d'appoint et les accrochages sur plate‐forme mobile ;
     c) Services accomplis à bord d'aéronefs dans l'exercice des fonctions de leur spécialité par des personnels techniques militaires à l'occasion d'essais, de mise au point, de mise en œuvre de matériel, équipements et dispositifs ressortissant de leur spécialité ;

 

Article L12 CPCMR :

Aux services effectifs s'ajoutent, dans les conditions déterminées par un décret en Conseil d'Etat, les bonifications ci-après :

.....

d) Bonification pour l'exécution d'un service aérien ou sous-marin commandé.

.....

 

Article R20 du CPCMR :

I. – Ouvrent droit à des bonifications, au sens de l'article L. 12-d du code des pensions civiles et militaires de retraite :

1° Les services aériens commandés exécutés en dehors des opérations de guerre dans les conditions suivantes :

A. – Par les personnels militaires :

...

b) Vols à bord d'aéronefs suivis d'une descente en parachute et les descentes elles-mêmes, les vols en planeur, les lancements par catapulte ou par fusée d'appoint et les accrochages sur plate-forme mobile ;

...

 

En gros, ils disent que si c'est du service aérien commandé, la bonification est ouverte, mais si cela est du saut loisir effectué au sein d'une SMPS, ça n'ouvre pas les droits à bonification...

Edited by Gandalf
Link to post
Share on other sites

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...