Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
jj

Spé fusilier

Messages recommandés

Salut a tous,

j'aurai aimé savoir ce qu'est amené a faire un fusilier ayant comme spécialité :parachutiste ou tireur d'élite, et si ça se fait vraiment ? Car d'après ce que j'ai compris, il n'est pas forcé que l'on rentre chez les commandos pour avoir ces qualifications…

Merci d'avance a ceux qui voudront/pourront m'aiguiller la dessus :)


"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé" (Socrate)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

fusilier est une spécialité. Le reste sont des mentions ou brevets.


I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal." MLK

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Autant pour moi. Alors si on détient ces brevets, qu'es ce qu'on est amené a faire ?


"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé" (Socrate)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et sinon, personne pour donner son avis… ?


"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé" (Socrate)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour avoir eu l'info de la part de quelques Fusiliers et Commando lors de mon passage à Lorient, les Fusilisers non brevet Commando ayant l'opportunité de faire TP ou Para sont très (très) peu nombreux.

Eventuellement ceux affectés aux pliage de parachute à Lannester peuvent espérer avoir suffisamment l'occasion de sauter pour demander le cours moniteurs TAP par la suite...

Et chez les TP, ben je pense franchement pas qu'il y en ai des non-Commando.

Si votre souhait c'est TAP et/ou TP, c'est nettement plus réalisable dans l'Armée de Terre...


Ex-Parachutiste

Bientôt au BAT Fusilier Marin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse détaillée ! Ça m'aide beaucoup :)


"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé" (Socrate)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

tu ne peut pas etre tireur d'elite chez les fus, mais tu peut passer le stage tireur de precision, et pour le brevet parachutiste tu doit etre plieur de parachute a lorient


a vivre sans risque, on risque de ne pas vivre.

LL: 10,15 traction: 16 PO: 16/20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et bien peut etre, il ce peut que l'or de mon QMF je n'ai pas comprit, seulement j'ai rencontré un fus qui ce vantais d'etre TP seulement il disais que les TP étaient sur hélico et visible pour la dissuasion et les TE cacher, mais ils me sembles bien que dans les fus on peut être TP pour assistr les EPE


a vivre sans risque, on risque de ne pas vivre.

LL: 10,15 traction: 16 PO: 16/20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et pour passer le brevet para en etant fus ca a changer, il n'est plus ouvert a tout les fus mais seulement a la cepp


a vivre sans risque, on risque de ne pas vivre.

LL: 10,15 traction: 16 PO: 16/20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

d'accord bin je vais essayer de me renseigner, merci pour ce doute je serais mort idiot ^^


a vivre sans risque, on risque de ne pas vivre.

LL: 10,15 traction: 16 PO: 16/20

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour les infos !


"La chute n'est pas un échec. L'échec c'est de rester là où on est tombé" (Socrate)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le brevet para tu peux l'avoir si tes fus affecté ecole des fus genre la cep. Si tes affecté escouade de combat aussi tu passes pas mal de brevet car tu bosses toutes la journée avec les commandos et ya pleins d'autres choses mais qui peuvent me servir pour ma carrière donc je vais pas donné tout les tuyau pour etre un bon fus qualifié

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

pour le brevet para oui c'est très rare et limité à l'école des fus. le terme TP existe mais les seul breveté en unité sont que des anciens commandos à ma connaissance je n'ai jamais vu un simple fusilier habilité TP. Se sont les anciens commandos qui arrivent en unité qui sont breveté TP.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apparemment le terme TP n'existe toujours pas dans la marine et seul un stage TE (réservé aux personnels certifiés commando) est organisé par le département commando.

Pour en savoir plus sur les récentes et évolutions et modifications au sein des fusiliers marins et des commandos marine:

http://www.fuscomarine.com/magazine_pages/lelien64p12_17.pdf

36 heures pour 100 km de marche.

A ce stade du stage ça a l'air exigent...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour à tous!

De mon temps, début années 70, les Fus affectés dans les Cifusil de l'Aéronavale pouvaient faire le stage para; à la condition d'avoir la mention "apte commando" en sortie de BE (réservé aux engagés, évidemment)

De la même manière le personnel non certifié et affecté au Grofumaco pouvait passer le para (ça devait même être obligatoire pour certains, comme les radios, etc..)

Pour le reste, le métier ne se résume pas à la Pro-Def / Commandos. Le cœur de métier a toujours été l’encadrement militaire des équipages, Capitaine d'Armes et ses fistons, instructeurs infanterie dans les Ecoles...

Autrefois on pouvait choisir, en sortie du BE, la voie dite "amphibie", disparue dans les limbes de l'histoire. Mais il reste quelques reliques avec les équipes de reconnaissance de plage de la Flottille Amphibie et l'affectation, ponctuelle, des Fus des GIR sur les CTM et autres EDAR (service des armes du bord)

NB Je n'oublie pas que je dois me présenter ;-)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

Il est certain que la reforme "vareq" (QMF) introduit une logique Pro-Def dans la formation initiale. Je suppose que c'est davantage vrai pour les engagés QMF (que du coup jouent le rôle de régulation des appelés dans le temps ou des contrats courts il y a peu...) que pour la voie Maistrance...

Pour le reste, a vue de nez entre les écoles, bases et les embarqués ça doit quand même faire pas loin de 400 pax (plus?) Evidemment, c'est plutôt du boulot pour des OM (de nos jours les trucs exotiques genre QM cadre spécial ont disparu...) Si l'on ajoute les effectifs des GIR , des Commandos, ça fait quand même du monde qui bouge dans un ensemble de 2000 / 2500 mecs.

Bien sur mon expérience est ancienne, mais de nos jours, si je voulais embarquer à tout prix en tant que QMF, je tenterais des trucs comme le Plouf de Bord

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'Alfan ,

CDG : ~ 50 pax

Flotille ~ 10 GRP + le Bidel de la flotille

Ça c'est à peu près clair.

Ensuite nous avons ( a vue de nez) 100 grands bâtiments

Ce qui fait au minimum 1 Bidel par bâtiment et souvent 2 ou 3, il faudrait vérifier

Il me semble que l'on n'est pas loin de 300...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sur un "Cols Bleus" j'ai trouvé la répartition

225 Fus affectés Alfan

(+ 125 aux écoles, hors Ecole des Fus)

Sur des grands bâtiments comme les BPC ou le Tdc (il en reste encore un...) voir les grandes frégates, ils sont plusieurs sur d'autres il doit y en avoir un seul Fus...

Avec les missions actuelles, qu'impliquent beaucoup de visites, une protection contre menaces asymétriques, des évacuations de ressortissant, le rôle de la BP (ancien Corps de Débarquement) est renforcé.

Si je me souviens bien, on avait annoncé (à contre courant de la tendance actuelle) une augmentation des effectifs fus, justement pour couvrir les besoins des BP , EPEE, ...

Il est probable que dans des missions de contrôle, Atalante, Narcos, etc.. les bords sont renforces par des éléments GIR (pour l'équipe de visite) voir Commandos pour les TE hélico...

Sur un reportage des P400 en patrouille contrôle des pêches en Guyanne , on voyait du personnel en tenue cam, ça peut être que du personnel du bord (BP) mais vu que les pechous peuvent être un brin agressifs, m'étonnerait que dans l'équipe de visite il n'y a pas de fus...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour l'UniFusil du Charles je me suis posé la même question. Apparemment, ça fonctionne comme une unité constituée et le Capitaine d'Armes et ses adjoints semblent comptés par ailleurs...

Cependant, quand on regarde le fonctionnement (j'ai lu un article il y a quelques temps) dans un rotation par tiers, un tiers es affecté en appui du BSC et à la police du pont, un tiers à entrainement, un tiers aux rondes de sécurité... Il faut quand même connaître le bateau et les tâches spécifiques, genre boulot sur le pont...

Note que, depuis peu, il y a un autre GIR à Cherbourg, je ne sais pas si au même niveau d'effectifs que les GIR de Toulon et Brest (qui doivent tourner dans les 80)

Le GIR de Cherbourg, il y a peu, a fait un entraînement d'intervention sur alerte à la bombe sur navire civil en Manche. Ils ont été héliportés à bord en protection du Groupe de Plongeurs Démineurs

Ca commence à avoir de la gueule :D

C'est la Marine, mais quand ils ont transformé les Commandos en FS, ils auraient du garder / former une structure "fusilier Marin Commando" à l'image de ce qu'était le Grofumaco début des années 70; Hubert mis à part, on était alors davantage dans une logique Royal Marines Commando (pour faire image)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, il y a eu un peu ça dans les années 60 début 70; un peu sur l'impulsion de l'Amiral Barjot et de l'expérience de Suez.

De nos jours, avec l'organisation actuelle, deux brigades de l'AdT (9 et 6) affectées à l'amphibie, ça reste du "bricolage", du coup on conçoit l'amphibie plus à partir de ce que sait faire l'AdT (et les limites de son matériel) que ce qui serait vraiment nécessaire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Petite question : vous voulez débarquer où ?? En afrique ? en Russie ? en Corée du Nord ? dans le Golfe Persique ?


Mousse un jour, mousse toujours !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Vaste question...

Le nœud de la question c'est que l'histoire des conflits se caractérise par les "surprises stratégiques"

En 56, deux mois après avoir démonté le centre amphibie (je suppose que quelqu'un c'était posé la question du débarquer où...) il a fallu le remonter de bric et de broc pour assurer le débarquement du Suez...

Par ce que, à raisonner comme ça "vous voulez débarquer où?" certains, il n'y a pas si longtemps, voulaient supprimer / diminuer les troupes de montagne ; avant de s'apercevoir que manœuvrer en montagne ça ne s'invente pas au fil de l'eau, ou alors ça coûte cher... cf Afghanistan

Ce qui ne les empêchait pas de maintenir une brigade aéroportée, alors que les probabilités d'une grosse opération aéroportée...

Ceci dit, aujourd’hui il s'agirait, essentiellement, de tirer le maximum de la stratégie de pré-positionnement par BPC et, éventuellement, de fournir, quand c'est nôtre tour, une NRF amphibie du même niveau ( de spécialisation) que celle fournie par les autres brigades OTAN; je ne suis pas certain que ce soit le cas aujourd'hui , même si nos unités ont d'autres qualités.

NB. Ce n'est pas "nous" qui voulons; c'est l'OTAN qui met sur pied des unités NRF amphibies d'alerte, c'est à supposer que cela peut avoir une utilité...

Modifié par Quistinic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je comprend bien surtout aujourd'hui date anniversaire de la capitulation de Japon , ce conflit a été à mon sens celui où il a fallu débarquer des troupes dans toutes les iles et atolls du pacifique nord avec le résultat que l'on connait sur les essais de la bombe H sur Hiroshima et Nagazaki .......

Ne pas perdre de vue que l'ONU et l'OTAN sont mort de trouille devant la Somalie , là où il faudrait rééllement occuper les plages et neutraliser les pirates . J'ai eu la chance de revisiter la Jeanne d'Arc à Rouen aprés l'intervention héliporté sur des preneurs d'otages en Somalie, actuellement les forces navales du monde entier assurent la sécurité de la navigation à la sortie de la mer rouge : est ce normal de déployer toute cette technologie devant des pauvres boutres ?? je pense que lorsque les Seychelles seront en cause , la politique maritime dans cette zone changera énormément et on cessera de vouloir juger en occident de pauvres pécheurs armés !!!

Modifié par DQN78

Mousse un jour, mousse toujours !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il n'y a pas que dans le Pacifique, en Europe il y a eu "plein" de débarquements aussi.

Chez nous le problème historique de l'amphibie, c'est que la pensée militaire, des opérations à terre, est toujours tiraillée entre les "coloniaux" et les "continentaux" dans l'AdT (même s'il y a des petites évolutions)

Il n'y a jamais eu d'unités vraiment entraînées et destinées à l'amphibie (19e siècle mis à part et encore...) il suffit de voir l'histoire des opérations amphibies, on trouve de tout...

Sans doute une part de la responsabilité, historique, est du fait de la Marine qui ne c'est jamais vraiment préoccupée (ou voulu, ou pu, s'imposer à l'AdT ..) des moyens de projection de puissance et de forces vers la terre, comme une extension, naturelle, de l'action en mer... (mettre les bémols où ils vont bien)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...