Aller au contenu
Forum militaire

Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Connexion  
flolego

Transmissions : différence entre SIC / ERM / GUERRE ELECTRONIQUE ?

Messages recommandés

Bonjour, je vais bientôt passer les tests au CSO, mais j'aurais une question, si quelqu'un pouvait m'éclairer. Je m’intéresse à la spé des transmissions et après des recherches, j'ai parlé au cirfa de l'ERM et le conseiller m'a dit de me pencher aussi sur la guerre électronique.

Ma question est comment différencier les SIC (plus précisément c'est l'ERM qui m'intéresse) et la guerre électronique (avec l'ILBS).

(en sachant que ce que je recherche est plus l'aspect du terrain que de l'informatique pure).

Merci d'avance. :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promotions jusqu'à 15% sur tout l'univers SPORT sur Irun !!!

Salut flolego

Tu souhaites etre en régiment de transmission ou un autre ?

Si tu veux du terrain ill faut la spé radio (le morse) ou la tu accompagne toute les unité sur le terrain (en régiment autre que transmission).

Après si tu es en régiment de transmission le métier est d'installer les moyens de comm sur le terrain quelque soit ta spé (radio satellite ou autres)

Ca c'est le métier de combattant sic mobile après tu as sic fixe ou tu installes toute ce qui est réseau internet en régiment ou en opex.

Personellement je postule en sic mobile au 28 de transmission (spé ERZ) meme si la spé satellite me plairait plus voire le morse.A voir apres la FGI


En attente ADS (63) et concours SOG mars 2015

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci pour ta réponse. Oui, le 54ème régiment de transmissions m’intéresse du fait qu'il soit plus tactique et mobile (c'est ce que j'ai cru comprendre en tout cas).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je peux vous éclairer concernant toutes ces spé, c'est bien sûr très dur à comprendre lorsqu'on est pas encore engagé!

La guerre électronique et les SIC n'ont quasiment rien à voir, tant au niveau mission que matériel.

- Les régiments spécialistes de la GE que sont le 54 et le 44 RT contiennent des spécialistes principalement DASEM (détection analyse des signaux électromagnétiques) ou ILBS (interception localisation et brouillage des systèmes). Le DASEM travaille devant son ordinateur et ses machines, il est très technique. L'ILBS réalise beaucoup plus d'écoute sur tout type de réseaux (phonie, GSM, graphie) et de tout type de pays, c'est pour cela qu'il travaille aussi avec des traducteurs et des analystes.

De plus le 54 est tactique, c'est à dire qu'il se déploie sur le terrain au plus proche des unités de combat pour intercepter les émissions ennemi, tandis que la principale mission du 44 est stratégique et se déroule en France. En effet (ces infos proviennent de témoignages de collègues de là-bas) le 44 possède un "bunker" dans lequel ils font des quarts pour une écoute permanente sur de longues distances.

- Ensuite vous trouverez les autres domaines de transmission affilié aux SIC: ERZ et ERS. On ne trouve ces spécialistes quasiment que dans la BTAC (brigade de transmission et d'appuis au commandement) composée de régiments de transmissions. Les ERZ ou "planteurs d'antenne" ont pour mission l'installation et la mise en marche des systèmes, une tâche assez ingrate puisqu'au final ils font très peu d'utilisation opérationnelle des trans qu'ils installent. Les ERS utilisent des systèmes satellitaires, mais je n'ai pas vraiment de connaissances à leur sujet.

- Enfin le meilleur pour la fin: les ERM! (vous l'aurez compris c'est ma spécialité ^^) On en trouve absolument partout, du régiment force spécial parachutiste au régiment guerre électronique en passant par un régiment de train ou d'artillerie. Plus ou moins proche des combattants en fonction de l'arme, il assure néanmoins toujours les liaisons entre les plus bas échelons et le commandement. Il est en mesure de remplir de nombreuses missions: montage d'un PC pour le chef de corps, mise en place et administration d'un réseau TD, radiographiste au sein d'une compagnie de combat, radio-tireur ou équipier en VAB PC TAC, radiophoniste d'un chef de section... Bref le "radio" bouge tout le temps, c'est un combattant ++.

Voilà pour les infos, si vous avez des questions sur n'importe quoi (OPEX, vie au quotidien, condition physique...) n'hésitez pas en sachant que je suis ERM et que mes connaissances dans les autres domaines sont donc très limitées je ne rapporte que des témoignages de gens rencontrés. Dans tous les cas bienvenu dans la famille des transmetteurs ;)

Cordialement!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

un combattant ++ , ouais si tu le dis mdrrrrrr , c'est pour cela que les radio sont pris dans les pire GV :/ , quand à bouger ok mais derrière alors :D

Modifié par Dani

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

euhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh.............................. NoN , tu te trompes pas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Voilà donc je vois le genre de poste que tu parles mais ce ne sont pas des opérateurs SIC, juste des biffins à qui on a donné un combiné sans vouloir t'offenser ;)

N'embrouillons pas notre futur jeune engagé!

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

c'est toi qui parle de radio en compagnie de combat ,

et mm les biffins a qui on donne la spé radio , font la formation .

mais chaque biffin , c'est ce servir d'une radio ( quand cela marche :+) heureusement on a des tel ;) , c'est pas la mm chose , OK

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, je peux vous éclairer concernant toutes ces spé, c'est bien sûr très dur à comprendre lorsqu'on est pas encore engagé!

La guerre électronique et les SIC n'ont quasiment rien à voir, tant au niveau mission que matériel.

- Les régiments spécialistes de la GE que sont le 54 et le 44 RT contiennent des spécialistes principalement DASEM (détection analyse des signaux électromagnétiques) ou ILBS (interception localisation et brouillage des systèmes). Le DASEM travaille devant son ordinateur et ses machines, il est très technique. L'ILBS réalise beaucoup plus d'écoute sur tout type de réseaux (phonie, GSM, graphie) et de tout type de pays, c'est pour cela qu'il travaille aussi avec des traducteurs et des analystes.

De plus le 54 est tactique, c'est à dire qu'il se déploie sur le terrain au plus proche des unités de combat pour intercepter les émissions ennemi, tandis que la principale mission du 44 est stratégique et se déroule en France. En effet (ces infos proviennent de témoignages de collègues de là-bas) le 44 possède un "bunker" dans lequel ils font des quarts pour une écoute permanente sur de longues distances.

- Ensuite vous trouverez les autres domaines de transmission affilié aux SIC: ERZ et ERS. On ne trouve ces spécialistes quasiment que dans la BTAC (brigade de transmission et d'appuis au commandement) composée de régiments de transmissions. Les ERZ ou "planteurs d'antenne" ont pour mission l'installation et la mise en marche des systèmes, une tâche assez ingrate puisqu'au final ils font très peu d'utilisation opérationnelle des trans qu'ils installent. Les ERS utilisent des systèmes satellitaires, mais je n'ai pas vraiment de connaissances à leur sujet.

- Enfin le meilleur pour la fin: les ERM! (vous l'aurez compris c'est ma spécialité ^^) On en trouve absolument partout, du régiment force spécial parachutiste au régiment guerre électronique en passant par un régiment de train ou d'artillerie. Plus ou moins proche des combattants en fonction de l'arme, il assure néanmoins toujours les liaisons entre les plus bas échelons et le commandement. Il est en mesure de remplir de nombreuses missions: montage d'un PC pour le chef de corps, mise en place et administration d'un réseau TD, radiographiste au sein d'une compagnie de combat, radio-tireur ou équipier en VAB PC TAC, radiophoniste d'un chef de section... Bref le "radio" bouge tout le temps, c'est un combattant ++.

Voilà pour les infos, si vous avez des questions sur n'importe quoi (OPEX, vie au quotidien, condition physique...) n'hésitez pas en sachant que je suis ERM et que mes connaissances dans les autres domaines sont donc très limitées je ne rapporte que des témoignages de gens rencontrés. Dans tous les cas bienvenu dans la famille des transmetteurs ;)

Cordialement!

Merci bien ;) Écoutes, je veux bien savoir comment ça se passe une fois en régiment en tant qu'ERM au quotidien, si ça te dérange pas :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour!

Une fois vos classes finit vous serez affectés à la compagnie/escadron/batterie de commandement et de logistique qui réunit tous les spécialistes du régiment, où vous y intégrerez la section transmission. Les stages de spécialité peuvent s'effectuer chez vous ou à l'extérieur, car comme les radios arrivent au compte goutte comparé aux combattants la brigade organise des stages commun dans un de ses régiment. Ca permet de voir comment ça se passe chez les autres, perso j'ai fais tous mes stages radio dans d'autres régiment. Un fois formé la vie au quotidien ressemble à celle de la plupart des militaires: sport, entretient matériel, entraînement régulier sur les sytèmes... En plus de la section trans, vous allez travaillez avec les compagnies de combattant qui ont souvent besoin de radio, ce qui vous permettra de bouger un peu partout avec un peu tout le monde. La chose à bien comprendre c'est que le radio doit être beaucoup plus autonome que le combattant, car il se retrouve souvent tout seul pour préparer sa mission, travailler, ou même dans la vie courante.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

j'ai une question moi :) pourquoi au cfim ont nous apprend a nous servir des poste radio en nous disant que en compagnie ou en section de combat il y'aura un mec designer radio tireur et que tous le monde doit connaitre les opération radio ect si il intègre un mec des trans avec les combattant


"Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent !"

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Radio tireur et opérateur SIC c'est pas la même chose. Les RT sont des sapeurs de combats désignés pour s'occuper des trans et de la 12,7 du VAB, mais au delà de la procédure réglementaire ils n'ont pas grand chose à faire. C'est donc du niveau de tout militaire au même titre que le NBC, le combat PROTERRE ou le PSC1.

Mais moi il m'est arrivé de renforcer une section en étant RT pour un chef de section, afin de pouvoir régler les problèmes trans des autres VAB et de former les RT sur certains trucs type SITEL ou GPS.

Modifié par Uffholtz

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir! :) Ah oui d'accord, à la base je comptais justement choisir SIC mobile pour l'aspect technique mais aussi l'aspect terrain, puisque en plus, on dit sans cesse que tenter EVSO dans l'infanterie c'est limite peine perdu, comme ils ne recrutent presque pas.

Du coup je me suis dit que ça serait une bonne alternative.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir, je me suis engagé avec les même envies que vous, technologie et terrain! A l'époque j'avais hésité entre cavalerie et transmissions, avec le recul je peux vous dire qu'il est plus facile de sortir son poste radio pour aller faire la guerre dans la forêt que de sortir un char de son hangar. Donc aucun regrets pour moi, je ne pouvais rêver mieux! J'espère que vous y trouverez votre compte comme moi ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'espère aussi ;) Et dernière question, une autre personne dans cette spé m'avait dit que la formation de 9 mois après était très technique, en mode "lycée" et qu'après on faisait beaucoup d'informatique (donc qu'il faut être bon dans ce domaine), sauf quand on avait fini toutes ses formations, telles que la graphie par exemple (et que là, le terrain était plus accessible).

Est-ce que tu penses pareil?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Formation de 9 mois? Vous voulez vous engagez en EVSO?

Quoi qu'il en soit, c'est effectivement assez technique et vous allez passer des heures en salle à gratter des cours. Nous travaillons souvent avec des ordinateurs mais ça ne veut pas dire qu'il faut avoir un niveau de geek, en gros si vous savez utilisez word et faire des copier coller dans des dossiers vous vous en sortirez.

Il y a un terrain de restitution à chaque stage en théorie, mais ils ne sont pas aussi violent qu'un CTE infanterie bien sûr.

Votre collègue devait sans doute parler de la FA graphie, un stage très dur psychologiquement car on reste des journées entières devant un ordinateur à écouter du morse dans le casque.

Mais une fois formé, on passe plus de temps dehors que dedans lorsqu'on travaille ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonsoir,

J'ai lu vos différents précédents post Uffholtz. Je passe mes tests de sélection bientôt et je pars au CSO avec la double cotation EVAT/EVSO. Bien que je sois en premier lieu intéressé par le renseignement humain, j'envisage toutes les possibilités et notamment la voie en tant qu'EVSO. Parmi ces différentes spécialités dont vous avez parler, quelle serait selon-vous, celle qui serait un compromis entre technique/terrain. J'entends par là que je sors d'études d'informatiques et ça ne m'a pas vraiment plût puisque trop statique et très technique (niveau bac +3).

Il est vrai qu'on a beaucoup de mal à percevoir la réalité du terrain depuis le civil et une fois signé, c'est signé.


Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait. (Mark Twain)

 

Résultats CSO : palier 11, parcours d'obstacles 19/20, 12 tractions.

Incorporation au 2ème RH en mars.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour wotm,

Si vous avez lu mes derniers posts vous avez dû comprendre que ma spé SIC mobile ERM offre ce bon compromit. Après cela ne veut pas dire que tous les autres restent en salle! Il y a par exemple des équipes ILBS au 54 RT spécialisées dans les renseignement au plus près de l'ennemi, qui d'après les collègues sont très exigeantes à intégrer.

Tout le monde finit par bouger sur le terrain, car nous sommes militaires avant tout.

Néanmoins comme vous dites il est difficile de percevoir la réalité de la Grande Muette avant d'y être, et je me contenterai de vous dire ceci: l'ERM aura plus l'occasion de bouger avec son VAB VENUS ou son VPC plutôt que l'ERZ ou l'ERS avec son PC brigade entièrement installé.

Je ne peux donner qu'un avis subjectif car je ne connais que les ERM donc je ne vais pas trop m'avancer. Enfin sachez qu'une fois engagé, il est toujours possible de changer de spécialité ;)

Cordialement

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Connexion  

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Créer...