Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

réoriention infanterie --> ALAT


Recommended Posts

Bonjour

Ma question est simple, je vous pose juste le contexte.

Je suis sergent direct, j'arrive à + de 4 ans de service (donc quasiment la fin de mon premier contrat) et j'essai de savoir si pour moi tenter les tests de pilote ALAT c'est faisable ou non?

sachant que j'ai été dirigé dans une spécialité (MO 81 pour les connaisseur en chef de groupe) dont le nombre de personne qualifié est très faible, et j'ai l'impression de me retrouver "coincé" dans cette spé, que je n'ai pas vraiment choisi

mes motivations pour devenir pilotes sont diverses et bien réfléchi.

J'aimerai juste quelques retex si quelqu'un a connu ou a vu une situation identique, autrement l'avis que vous auriez sur çà.

PS : j'ai déjà fait des demandes mais sans succès, la chaine hiérarchique se brise assez rapidement

Link to comment
Share on other sites

j'aimerais bien que tu m'explique par quel biais tu veux devenir pilote ? Car cela inclus un changement de catégorie de grade, donc un recrutement/concours.

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal." MLK

Link to comment
Share on other sites

s'il veut vraiment quitter le 15.2

s'il veut vraiment aller dans les moustiques

a mon avis, il ferait bien comme beaucoup , qui veulent changer d'arme et de spé ,

FINIR son contrat ,re go un recrutement , et go les test pour essayer d'être pris , avec un grand risque au final ne plus rien avoir ou ne pas avoir la spé .

Edited by Dani
Link to comment
Share on other sites

s'il veut vraiment quitter le 15.2

s'il veut vraiment aller dans les moustiques

a mon avis, il ferait bien comme beaucoup , qui veulent changer d'arme et de spé ,

FINIR son contrat ,re go un recrutement , et go les test pour essayer d'être pris , avec un grand risque au final ne plus rien avoir ou ne pas avoir la spé .

Est ce que si je fais çà, je perd tout? grade, ancienneté, etc...

Link to comment
Share on other sites

Non.

Je suis passé par Vincennes il y a 2 ans environ.

J'ai fait échec au test pilote tout en me proposant une autre spé ALAT. J'avais justement posé la question à l'officier pendant l'entretien et il m'avais dis c'était la seule solution pour avoir le droit de repasser les tests.

Si vous pouviez expliquer quels sont les autres moyens, ça m'intéresse beaucoup.

Link to comment
Share on other sites

Le seul moyen que je connaisse c'est de passer l'EMIA, avoir de bon résultats pour prétendre à la spé, et réussir les test pilotes.

c'est une solution que j'ai envisagé mais ca fait vraiment beaucoup trop d'inconnus : réussite du concours , postes dans l'alat, classement finale, inaptitude médicale... etc etc

d'ailleurs ce qui me fait venir à cette question : j'ai une légère myopie ( tellement légère que je ne sais même pas écrire myopie ^^) cependant je sais qu'il faut une vue irréprochable

1ere question : y'a t-il moyen de passer l'aptitude médicale en passant par le civil?

2e question: si il y a inaptitude est ce que le fait de se faire opérer PEUT rendre apte? ("peut" car je sais que si c'est une inaptitude définitive ca ne sert a rien)

Link to comment
Share on other sites

Est ce que si je fais çà, je perd tout? grade, ancienneté, etc...

grade oui , mais si tu réussi les tests alat , tu auras un autre grade,

ancienneté , il me semble que non

diplôme militaire , si tu es pris sans trop de temps non .

Link to comment
Share on other sites

grade oui , mais si tu réussi les tests alat , tu auras un autre grade,

ancienneté , il me semble que non

diplôme militaire , si tu es pris sans trop de temps non .

ok cool ca me plait bien tout ca

de toute façon je vais retourner voir en CIRFA ce qui me propose, ce qui est réalisable ou non

Je vous tiendrai au courant

merci

Link to comment
Share on other sites

En plus de la myopie qui peut te fermer les portes de pilote ils font passer un test pour voir si tu distingue bien les reliefs, lorsque j'ai passé mes tests on est beaucoup à ne pas avoir vu les derniers relief et c'était soit disant éliminatoire pour les postes de pilote, un conseil va faire des tests dans le civil avant de te lancer dans quelque chose qui serait sans avenir pour toi.

Test passé le 25/26/27 Janvier au CSO de Bordeaux.

E1 Général, LL 10.15, 10 Tractions, 19/20 Parcours.

Commission pour Incorpo Mai, 1er vœu : 1 Régiment de Spahis, 2ème vœu 40 Régiment d'artillerie. (Sic Mobile)

Link to comment
Share on other sites

je suis prêt à tout pour faire quelque chose qui me plait

Cependant, j'ai plusieurs autres pistes dans le civil, qui me permettrai de me retourner si ca fonctionne pas.

De toute façon, ma carrière que l'armée à toute tracé devant moi ne me plait pas, et j'ai vu comment il s'occupe des gens qui souhaite faire autre chose que ce qu'on a prévu pour eux, ben je crois que y'a plus le choix

Link to comment
Share on other sites

Je suis passé par Vincennes il y a 2 ans environ.

J'ai fait échec au test pilote tout en me proposant une autre spé ALAT. J'avais justement posé la question à l'officier pendant l'entretien et il m'avais dis c'était la seule solution pour avoir le droit de repasser les tests.

Si vous pouviez expliquer quels sont les autres moyens, ça m'intéresse beaucoup.

Il y a une différence entre passer les tests et REpasser les tests. Déjà pour moi, je pensais qu'on ne pouvait le tenter qu'une fois, ALAT et Gendarmerie incluses, mais je n'ai pas la science infuse ;)

A un moment, il y avait une prospection interne dans le vivier Sous-officier, essentiellement chez les mécanos ALAT, pour passer les tests en interne, avec plus ou moins de réussite.

J'ai d'ailleurs connaissance d'un ancien chasseur de lapins qui est à présent pilote. Par contre comme je disais plus haut, je ne connais pas les modalités, à savoir s'il a passé les tests en interne ou s'il a dû finir son contrat et passer en externe, ou même passer le concours en externe tout en continuant à crapahuter sur les cailloux.

Quant à l'EMIA, c'est une solution, mais il faut s'attendre au final à ne pas faire un "vrai" boulot de pilote, mais se retrouver verrouillé sur une voie commandement, pas forcément la plus passionnante si c'est l'aéronautique qui te botte...

Myope, à la toute première visite au CEMPN, ça me parait tendu, mais ça se tente, je ne suis pas médecin. Et une aptitude civils ne t'aidera pas : c'est le médecin-chef du centre, souvent un général ou un colonel, donc un militaire qui statue sur l'aptitude au métier...

Garder son ancienneté? Pourquoi faire? en signant officier, tu prends pas mal de points d'indice et le passage au grade supérieur est automatique jusqu'à Capitaine inclus, et comme un OSC-P a peu de chance d'aller au delà, rien ne te fera aller plus vite que la musique.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

s'il veut vraiment quitter le 15.2

s'il veut vraiment aller dans les moustiques

 

a mon avis, il ferait bien comme beaucoup , qui veulent changer d'arme et de spé ,

 

FINIR son contrat ,re go un recrutement , et go les test pour essayer d'être pris , avec un grand risque au final ne plus rien avoir ou ne pas avoir la spé .

​ça veut dire qu'il doit tout recommencer à zéro ?
avec perte de grade ? peut être aussi d'ancienneté ? et se retrouver finalement EVAT chargé de la maintenance des hélico ?

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

 

J'ai d'ailleurs connaissance d'un ancien chasseur de lapins qui est à présent pilote. Par contre comme je disais plus haut, je ne connais pas les modalités, à savoir s'il a passé les tests en interne ou s'il a dû finir son contrat et passer en externe, ou même passer le concours en externe tout en continuant à crapahuter sur les cailloux.

​Je connais le cas inverse : un de mes anciens copains de Lycée avait été admis à l'ALAT avec statut officier à la clé. Il a raté certains exams (il n'a jamais voulu dire les quels) et il a été "recasé" sergent chez les chasseurs alpins (je n'ai pas de détails sur sa formation comme sergent, mais je sais qu'il a "paradé" pendant quelques mois comme "officier"

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...