Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Journée "type" d'un surveillant


Recommended Posts

Bonjour,

 

Pour les EVAT - EVSO en fin de contrat qui souhaitent passer le concours de Surveillant Pénitentiaire, voici la présentation d'une journée "type" d'un surveillant.

 

Le travail d'un surveillant est basé le plus souvent sur ce que l'on appelle le 3/2 --> 3 jours travaillés, 2 jours de repos.

Le Premier jour débute toujours par un service d'après-midi
de 12 heures 45 à 19 heures (ou 20 heures pour les CD et Centrales)

- 12 heures 45, perception du jeton du collègue du matin que vous relèverez et qui vous remettra les clés de l'étage.

- Appel effectué par le 1er Surveillant.

- A l'arrivée à l'étage, échange de consignes avec le collègue du matin, remise des clés contre son jeton, et de l'émetteur-récepteur.

- Appel des détenus de l'étage (ouverture de chaque cellule pour s'assurer de la présence et de l'état de santé du détenu).

- A partir de 13 heures 30, les mouvements s'organisent en fonction des listes préalablement établies. Aucun détenu ne doit quitter son secteur s'il n'est pas prévu sur une quelconque liste.

Les mouvements sont variables d'un Etablissement à l'autre, mais en général il s'agit de :

- promenades,
- parloirs familles
- service social
- extractions
- service médical
- parloir avocat
- activité sportive.

Une fouille de cellule au minimum est prévue par étage. Celle-ci est accompagnée par la fouille intégrale du détenu.

D'autres fouilles peuvent être effectuées en cas de suspiscions, mais uniquement avec l'accord du gradé de bâtiment.

- Aux alentours de 17 heures 30 le repas est servi par les détenus "auxi".

- 18 heures 30, vérification de la fermeture des portes de l'étage, validation de l'effectif sur le logiciel informatique GIDE (Gestion Informatique des Détenus en Etablissement).

- Aux alentours de 18 heures 45, les collègues du service de nuit procèdent à un contre-appel à chaque étage.

- Les clés sont restituées au PCI, puis si tout va bien, l'équipe d'après-midi est libérée.


Le deuxième jour est travaillé à tour de rôle entre matin et après-midi.

Je vais donc aborder le travail du matin.

- 6 h 45, prise en compte des clés au PCI (Poste Central d'Information), contre remise de son jeton.

- Appel par le 1er Surveillant, transmission des consignes suite à la nuit.

- Appel à l'étage. Chaque détenu doit se manifester afin de s'assurer de son état de santé.

ATTENTION : Si un détenu ne se manifeste pas, ne pas rentrer seul dans sa cellule, mais se faire appuyer par un collègue !!!!!

- A l'issue de l'appel, sortie des détenus "auxi" qui procèdent avec votre concours au ramassage des poubelles. Le courrier parant est relevé et transmis dans une sacoche pour acheminement auprès du vaguemestre.

Les activités sont similaires à celles du matin.


Le troisième jour débute obligatoirement par un matin, puis par une nuit de 19 heures à 7 heures le lendemain.

Les nuits sont divisées en "bons" et "mauvais" tours.

Les bons tours travaillent de 19 heures à 1 heure du matin, puis sont piquet d'intervention pour le reste de la nuit. Ils peuvent ainsi dormir dans des chambres mises à leur disposition, mais doivent se tenir prêts à intervenir à la moindre alerte.

Les mauvais tours sont piquet d'intervention de 19 heures à 1 heure, puis débutent les différentes tâches du service de nuit (factions de mirador, rondes, factions PCI)

A l'issue de la nuit, 2 jours sont attribués, l'un dit de descente de nuit, l'autre dit de repos hebdomadaire. Il se peut que vous soyez rappelés sur le repos hebdomadaire pour pallier à des absences sur l'Etablissement.

Ce rappel est alors automatiquement compté en heures supplémentaires.

 

 

Journée ou tout part en vrille :

Prise de service à 12 heures 45, appel au niveau de l'étage, nickel.

Prise du café avec les collègues, rapport avec le CSP du bâtiment (nous faisons un rapport quotidien où le CSP nous donne les consignes, et où nous faisons remonter les informations que nous avons recueillies.)

13 heures 30 : début des mouvements prévus (parloirs, infirmerie, etc...)

14 heures : mise en place des promenades.

14 heures 40 : bagarre en cours de promenade. Mobilisation de tous les Agents, positionnement devant les cours pour identification des protagonistes, pendant que l'agent affecté à la surveillance vidéo des cours nous donne le signalement.

1 blessé durant la bagarre est conduit à l'infirmerie de l'Etablissement.

L'auteur des coups est identifié, sorti manu militari de la cour et va s'expliquer avec le Chef de bâtiment. Il fait son paquetage et va directement au rez-de-chaussée au lieu de son étage (le rez de chaussée étant l'étage le plus "chaud", et où rien ne passe.

15 heures 30 : Retour des promenades à mon étage. Un détenu refuse de réintégrer sa cellule, exigeant un changement immédiat de cellule. Le détenu est rentré de force dans sa grotte.

Pas content du tout, le garçon commence à tout casser dans sa cellule.

Le CSP descend, mais compte tenu de l'agressivité du gazier, décide d'une intervention et de son placement au quartier disciplinaire.

Nous nous équipons donc des tenues "robocop", rentrons dans la cellule.

Le détenu est plaqué contre le mur à l'aide du bouclier, menotté et conduit au Quartier Disciplinaire.

A 18 heures 15, peu de temps avant la relève, nouvelle intervention au quartier disciplinaire, cette fois, pour un détenu qui s'est entaillé les bras et qui a tout cassé dans la cellule (encore)....

On a laissé le bébé au service de nuit ...

Ca a été assez mouvementé ...

Si vous êtes intéressé par le concours de surveillant pénitentiaire, je vous joins quelques sites à lire.

http://www.metiers.justice.gouv.fr/surveillant-penitentiaire-12629/postuler-sinscrire-au-concours-12633/

 

http://www.metiers.justice.gouv.fr

 

http://www.forum-concours.cap-public.fr/viewforum.php?f=137

Bonne lecture.





Cordialement 

Edited by L'Artilleur
  • Like 1

"Savoir pour prévoir afin de pouvoir" (Auguste Comte).

- Civil

Link to comment
Share on other sites

Un métier qui intéresse peu, si je peu dire. Mais qui est respectable, et qui comme la police et/ou tout autre métier de l'ordre, rencontre de plus en plus de difficulté. 

 

Après déjà si ça tenais qu'à moi, ils n'auraient pas la télévisons, consoles ...etc mais bon... Et si possible à leurs frais.

Danser en temps de guerre, c'est comme cracher à la gueule du diable.

Link to comment
Share on other sites

Après déjà si ça tenais qu'à moi, ils n'auraient pas la télévisons, consoles ...etc mais bon... Et si possible à leurs frais.

Pourquoi tu ne leur laisserais ni télé ni consoles, ni etc ? Et pourquoi à leurs frais ? Et combien tu ferais payer ?

"Si haute soit la montagne, on y trouve toujours un sentier."

Link to comment
Share on other sites

Pourquoi tu ne leur laisserais ni télé ni consoles, ni etc ? Et pourquoi à leurs frais ? Et combien tu ferais payer ?

Car justement c'est une prison. Qu'elle est l'utilité d'une prison, si le mec est aussi bien dans sa cellule que chez lui ? De plus aux frais de l'état ? C'est tout bénéf. 

Je ne peux pas dire de sommes au hasard, donc c'est à réfléchir...

Danser en temps de guerre, c'est comme cracher à la gueule du diable.

Link to comment
Share on other sites

Quelle est l'utilité d'une prison [...] ?

Je te retourne la question ;) 

Je dirais que c'est pour dans un premier temps, éloigner de la société un individu dangereux pour autrui ; et dans un second temps, de préparer sa réinsertion dans la société. 

Je ne crois pas qu'enfermer quelqu'un, en le privant de tout, soit le meilleur moyen pour le réinsérer dans la société. 

le mec est aussi bien dans sa cellule que chez lui

Tu y crois vraiment ? 

"Si haute soit la montagne, on y trouve toujours un sentier."

Link to comment
Share on other sites

Oui j'y crois vraiment.

 

Je n'ai pas dis qu'il devait juste avoir un lit et une table. Mais tu remplace la TV par les journaux. Et les consoles par des livres. De préférence des livres intéressants, tel que l'histoire de France, éducation civique, de grands penseurs...etc

Danser en temps de guerre, c'est comme cracher à la gueule du diable.

Link to comment
Share on other sites

Oui j'y crois vraiment.

 

Je n'ai pas dis qu'il devait juste avoir un lit et une table. Mais tu remplace la TV par les journaux. Et les consoles par des livres. De préférence des livres intéressants, tel que l'histoire de France, éducation civique, de grands penseurs...etc

Tu crois vraiment que ça intéresse le détenu moyen ? Je ne pense pas, par contre il faut tout faire pour préparer sa réinsertion dans la société et pour cela il faut lui donner la possibilité d'étudier et d'avoir des diplômes qu'il pourra valoriser.

Mais on ne peut pas forcer quelqu'un à étudier s'il n'en a pas envie, on peut simplement essayer de lui donner cette envie de progresser. Pas le forcer à progresser !

Donc les livres dont tu parles risquent de n'avoir aucun succès pour certains : on les laisse seuls et abandonnés dans leur cellule sans télé ?
 

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

Essayez de passer quelques mois voire quelques années dans une prison et vous verrez si un mec est aussi bien dans une cellule de prison que chez lui. Pourquoi vous n'y allez pas vivre tranquillou et gratos si c'est si bien que ça, la prison?

Et oui, l’intérêt est de réinsérer le mec dans la société. Et tout comme n'importe quelle personne ils ne s'intéressent pas forcément par des livres, et je trouve idiot de les obliger. Ils n'ont pas non plus accès aux consoles et TV quand ils ont envie et comme ils ont envie. Certains apprennent des métiers et travaillent comme auxiliaires.

  • Like 3

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Le mythe de la prison nourri logé mdrr tout est payant là bas. la télé? ils paient!! le cantinage de produits de vie courante ( bouffe, papier toilette..) ils paient aussi et les tarifs exorbitants n'aident pas la chose. L'argent..le nerf de la guerre .

Link to comment
Share on other sites

  • 6 months later...
Sur 6/7/2015 20:22:29 , Malina said:

Essayez de passer quelques mois voire quelques années dans une prison et vous verrez si un mec est aussi bien dans une cellule de prison que chez lui. Pourquoi vous n'y allez pas vivre tranquillou et gratos si c'est si bien que ça, la prison?

Et oui, l’intérêt est de réinsérer le mec dans la société. Et tout comme n'importe quelle personne ils ne s'intéressent pas forcément par des livres, et je trouve idiot de les obliger. Ils n'ont pas non plus accès aux consoles et TV quand ils ont envie et comme ils ont envie. Certains apprennent des métiers et travaillent comme auxiliaires.

Je passais par là, le topic date. Mais vous m'avez fais rire ...

Vous avez déjà vue la prison des baumettes ? les mecs font ce qu'ils veulent... c'est la jungle on les laisse tout faire...

J'ai un parent qui travaillait dans un pénitencier, et c'est juste une grosse blague les prisons actuellement...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures , Sune said:

Je passais par là, le topic date. Mais vous m'avez fais rire ...

Vous avez déjà vue la prison des baumettes ? les mecs font ce qu'ils veulent... c'est la jungle on les laisse tout faire...

J'ai un parent qui travaillait dans un pénitencier, et c'est juste une grosse blague les prisons actuellement...

pour bien connaitre la "prison" d'à côté de chez moi... sincèrement, la liberté reste, après la santé, un des bien immatériels les plus cher qu'on ne peut appréhender que quand on en est privé.

Niveau blague, je pense que la personne qui doit avoir juste quitté le giron familial, traversé encore peu d'épreuve de vie, doit avoir un peu d'humilité.

Accessoirement, j'ai aussi quelquepart été "privé de liberté" en étant embarqué sur des navires plusieurs mois, et encore, on est largement dans le confort et l'activité. Mais la privation de certaines capacité est forcément dure à vivre.

Prenez des marins, privez les des escales, je doute qu'ils soient heureux et qu'on apellent ça une "vaste blague".

I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal." MLK

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures , hatonjan said:

Niveau blague, je pense que la personne qui doit avoir juste quitté le giron familial, traversé encore peu d'épreuve de vie, doit avoir un peu d'humilité.

 

Encore une fois, oui je dis haut et fort que c'est une blague. Apres chacun son avis, mais  ayant eu un parent qui a travaillé à Bois d'Arcy, Brest et des collègues aux Baumettes etc.. Pour certains la prison est dur certes, mais on dit bien ce que  vous voulez  entendre.

Encore une fois aux baumettes (considéré comme une des pires de france) nombres de vidéo,photo que vous pouvez trouver sur le net son là pour en témoigner. Les mecs sont avec leurs télé,play,chicha,beuh il y en a pleins qui qualifient sa de club "med" qui pense que c'est un passage obligé, qu'ils s'y sentent mieux que dans le civil...

Maintenant en prison tu fais rentré et sortir ce que tu veux.. et les gardiens sont dépassé par ça, certains magouille,certains s'en tape, et ceux qui sont sérieux généralement "claque leur pile" ...

Link to comment
Share on other sites

  • 2 years later...
 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...