Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Au moins 150 détonateurs et une grande quantité d'explosifs dérobés sur un site militaire des Bouches-du-Rhône


Recommended Posts

Au moins 150 détonateurs et une grande quantité d'explosifs dérobés sur un site militaire des Bouches-du-Rhône

 

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/bouches-du-rhone-important-vol-d-explosifs-et-de-detonateurs-sur-un-site-de-l-armee-de-terre_987583.html

 

 

C'est grave que ce vol ai pu avoir lieu en cette période où on est censé être "en alerte" surtout sur un site sensible comme ça...  

En Plus la date du vol n'est pas encore précisément connue...  

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

 

 

C'est grave que ce vol ai pu avoir lieu en cette période où on est censé être "en alerte" surtout sur un site sensible comme ça...  

En Plus la date du vol n'est pas encore précisément connue...  


Oui c'est plutôt grave , mais quand on lit l’article : "
le vol a "été commis par des individus bien renseignés", qui "connaissaient bien le lieu". La gendarmerie a été chargée de l'enquête. 

Va savoir si il n'ont pas était aidé , j'ais déjà entendu parlé d'un militaire qui revendais des info sur ses collègues on peut s'attendre a tout .

Malheureusement il y a plus qu'à espérer  que ses explosifs servent a commettre des braquages ou des vols mais pas a faire des attentats , ou au mieux qu'ils soit récupéré mais j'y croit pas trop  

  • Like 1

Incorporation 7 BCA 1er septembre   "Sans peur le courage n'existe pas"

Link to comment
Share on other sites

Au moins 150 détonateurs et une grande quantité d'explosifs dérobés sur un site militaire des Bouches-du-Rhône

 

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/bouches-du-rhone-important-vol-d-explosifs-et-de-detonateurs-sur-un-site-de-l-armee-de-terre_987583.html

 

 

C'est grave que ce vol ai pu avoir lieu en cette période où on est censé être "en alerte" surtout sur un site sensible comme ça...  

En Plus la date du vol n'est pas encore précisément connue...  

Comme dit kev-c j'espère aussi que ça ne servira pas à des attentats mais franchement jcrains le pire. une chose est sur il y'avait forcément un ou plusieurs complices militaires. Ou alors ça va être revendu..avec tout ce matos ya moyen de se faire un bon ptit billet. C'est moche quand même que des choses comme celles là arrivent.

Link to comment
Share on other sites

Après on dit que nous, on ne sert à rien, "à garder nos grillages"!

Avec la réduction importante de moyens de surveillance sur tous les régiments et bases, ça devient difficile de de tout voir et tout contrôler et tout surveiller, mais la mentalité du "on est en France, ça ne sert à rien de patrouiller la nuit, car il ne se passe jamais rien" a gagné l'esprit de pas mal de gens, surtout des chefs haut placés!

Donc on met une patrouille mixte à couvrir un terrain de je ne sais pas combien d'hectares......

Et ces explosifs ne seront pas pour faire du feu d'artifice lors des fêtes du 14 juillet, du moins non amicalement...... on ne vole pas du tel matériel pour faire beau. Je crains le pire.

Et je ne comprends toujours pas comment ils ont pu rentrer dans les alvéoles qui normalement sont hautement sécurisés. Le grillage c'est le point facile. Un dépôt de munitions est, normalement, hautement gardé, même avec des moyens statiques dangereux.

Et des militaires qui participent au vol d'armement, ce n'est pas nouveau. Malheureusement. Dans tous les cas, pour accéder au matériel, ce genre de matériel, ça ne peut pas être n'importe qui.

  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Et des militaires qui participent au vol d'armement, ce n'est pas nouveau. Malheureusement. Dans tous les cas, pour accéder au matériel, ce genre de matériel, ça ne peut pas être n'importe qui.

C'est déjà arrivé, et il s'agissait de militaires ayant des buts politiques précis !

Edited by Levy Pierre

Militaire d'active

Link to comment
Share on other sites

C'est déjà arrivé, et il s'agissait de militaires ayant des buts politiques précis !

Il y a eu aussi des militaires qui ont volé pour les revendre. Rien à voir avec de la politique.

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

150 détonateurs, une dizaine de pains d'explosif de 250g et 40 grenades d'après le figaro . J'y connais rien mais ça peut faire du dégât .

Avec le contexte actuel ce qu'ont peut espérer de mieux c'est que ce soit des braqueurs professionnels ou des mafieux corses avec une certaine "éthique" . Parcque là, ca sent pas bon du tout :\

Le patriotisme, c'est l'amour des siens . Le nationalisme, c'est la haine des autres .

Romain Gary

Link to comment
Share on other sites

 

 

4eme régiment du matériel je crois

 

Oui et non c'est plus compliqué que ça, par exemple l'élément d'intervention (sergent + GV) est monté par un régiment (je ne préciserais pas lequel) qui n'ai pas le 4Rmat, quand aux zones de responsabilités il me semble que cela à changé alors je rentre pas dans les détails pour pas dire de conneries.

 

Ce qui est sur c'est que cette affaire fait du mal à l'image de l'armée de terre qui n'a pas besoin de ça en ce moment ...

 

Edited by Sco
Link to comment
Share on other sites

Là ça n'a rien à voir avec VIGIPIRATE ou Sentinelle. C'est de la garde "lambda", assurée en tout temps, avec des rythmes de garde dits "corrects" (enfin, dans l'idée militaire).

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

oui, mais en période où on en demande plus aux militaires, voir que le travail de base a été mal fait ... :N

coupes toi en deux , tu dois pouvoir toi , comme cela tu fais le boulot de base, opex et sentinelle ,

nous  pour pour le moment on a pas le personnelle pour .

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Vas surveiller un régiment ou base aérienne avec deux personnes (patrouille, mixte s'il y a un chien) pour une zone de plusieurs hectares pendant la moitié de la nuit, étant en sous effectifs, dans des zones où dans les dernières 20 ou 30 années rien ne s'est passé...... avec de moins en moins d'effectifs et de moyens, parce que les grands chefs pensent aussi que rien ne se passe.

Ces zones en plus sont normalement bien gardés par aussi des systèmes d'alarme. Et devraient avoir un minimum de vidéosurveillance. Je ne pense pas que la patrouille mixte peut avoir les yeux partout, surtout si elle est exclusivement à pied.

Edited by Malina
  • Like 1

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Hum.. ça va c'est peu si on compare les tonnes de matos livrés aux pseudos islamistes, par les gouvernements occidentaux.

Modération: 

Merci de ne pas contribuer davantage à rendre cette discussion, plus «conversation de café» qu'elle ne l'est.

A chacun d'intervenir avec un minimum de réflexion et d'arguments étayés.

Real eyes realize real lies.

Link to comment
Share on other sites

Hum.. ça va c'est peu si on compare les tonnes de matos livrés aux pseudos islamistes, par les gouvernements occidentaux

Dans ce cas précis, le matos volé servira peut être sur le territoire français.. Et là ça change tout.

Link to comment
Share on other sites

Autre possibilité : Un cheval de Troie pour le 14 juillet. Quoi de mieux pour ceux à qui profite le crime de faire péter le décor le jour de notre fête nationale ?

 

Le monde part en couille. Comme le disait si bien Einstein, '" Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui le regardent sans rien faire".

Real eyes realize real lies.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Pour bien nous recadrer et lever qqs "lièvres" qui ont fleuri ici et là :

" Vol de Miramas : comme un (mauvais) goût de Louvois...

Deux semaines après le vol au dépôt d'armes de Miramas, durant le weekend du 4-5 juillet, Le Figaro assure que cette affaire «porte la marque du grand banditisme (...) Les effractions ont été perpétrées par un gang bien renseigné, ayant bénéficié d’une « taupe » en place dans la plateforme logistique.»

Au delà de l'enquête judicaire et de celle de commandement, dont les conclusions devraient être rapidement remises au ministre de la défense, cette affaire éclaire d'une lumière bien désagréable le fonctionnement des armées et de la défense. On y retrouve tous les ingrédients du scandale Louvois de (mal) paiement des soldes : une dissolution des responsabilités qui aboutit à un grave dysfonctionnement, sans que l'on arrive à savoir qui est responsable.

ertes, Miramas est d'abord un vol, mais la facilité avec laquelle il a été commis laisse rêveur. 

On nous répète sans cesse que les armées, et au premier chef l'armée de terre, sont désormais engagées dans la durée pour la protection des Français dans le cadre de l'opération Sentinelle. Et l'on découvre que cette même armée s'avère incapable de protéger contre le vol ses propres dépôts de munitions !

La faute à qui ? Ecoutez le bruit des parapluies qui s'ouvrent en rafale, de la base au sommet... 

La réalité du terrain est consternante.

Un internaute nous l'avait déjà décrit sur ce blog.

Un proche du dossier le confirme : «La réalité est que ce site n'était pas protégé !» Pas de vidéosurveillance, pas de systèmes d'alarmes, de simple cadenas pour fermer les portes et un grillage percé depuis plusieurs mois (jamais réparé) qui interdisait aux chiens d'être lâchés pour patrouiller librement... On croit rêver. 

La faute à qui ? Mais à personne puisque tout le monde est un peu responsable d'un petit bout de la chaîne. Ainsi les militaires de l'armée de terre qui viennent assurer la surveillance du dépôt d'armes ne sont pas placés sous le commandement du responsable du site. 

L'armée de terre, qui en est la principale utilisatrice, ne se sent pas directement concernée, parce que les munitions dépendent depuis 2011 du SIMu, le Service Interarmées des Munitions, un organisme rattaché à l'état-major des armées (EMA). Quant à la protection des sites, elle relève désormais de la nouvelle direction de la protection des installations, moyens et activités de la Défense (DPID) qui relève, elle aussi, de l'EMA Attention à ne pas la confondre avec un autre organisme, la DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la défense), l'ancienne sécurité militaire, dont c'est aussi un peu le métier... 

«Tout cela illustre la désorganisation du soutien au sein des armées, avec par exemple la création des bases de défense» explique un officier général. On attend avec impatience les conclusions de l'enquête de commandement, si d'aventure, elles sont publiées. ".

http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/vol-miramas-mauvais-gout-louvois-26312

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Sur l'enquête et la traque des voleurs d'explosifs de Miramas, c'est à la justice de parler.

..................Et le ministère a choisi de reconnaître les responsabilités autant individuelles que collectives qui ont permis le vol sur le dépôt du SIMu (Services interarmées des munitions) dans la nuit du 5 au 6 juillet.

Pour faire court, le "constat est accablant".

Un exemple : des failles dans la clôture avaient été signalées depuis plusieurs semaines, obligeant, la nuit, à attacher les chiens de garde alors qu'ils auraient dû pouvoir se déplacer dans la zone sécurisée. Qui a fait (ou pas) remonter cette information? Qui devait prendre la décision de faire effectuer des travaux? Quel budget était disponible? Autant de questions dont les réponses ne sont absolument pas satisfaisantes selon le cabinet de Jean-Yves Le Drian et l'EMA.

Il y a des "responsabilités individuelles incontestables qui ont été identifiées" et qui conduiront le CEMA  à présenter au ministre "les sanctions qui s'imposent".

Il y a aussi des responsabilités collectives qui obligent le ministère à repenser sa politique de protection de ses installations, à revoir sa chaîne de décisions, à lancer un plan d'urgence et à travailler sur un plan global à 3 ans pour optimiser la gouvernance de la protection des sites.

Le plan d'urgence se décline triplement:
................................/.......................

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/07/30/vol-de-miramas-14521.html

PS. Y en a certains pour qui les vacances sont d'ores et déjà bien pourries.

BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

Ah ça, si on compte la quantité de trous dans les clôtures des sites militaires.... :/ et l'information monte. Et est connue de tous, faut le dire... réparer un trou sur une clôture en soi n'est pas si cher que ça, c'est une goute dans le budget de la défense. Nous, quand on peut et on a les moyens disponibles, on remet une clôture par dessus, et/ou du concertina... c'est que c'est faisable sans grand chose, mais beaucoup trop de monde "s'en fout".

Dans tous les cas, le chien suit le maître, s'ils attendent que la patrouille passe pour agir, ni maître ni le chien sera sur place, même si le chien est mobile, il restera on va dire dans un rayon de 50m à 100m pour les plus "baladeurs". Nah, je ne m'en fait pas pour le boulot fait par ceux de garde.

Normalement, un dépôt de munitions doit avoir une protection infaillible. La clôture toujours en état, voire même une double clôture + clôture électrifiée + concertina, alarmes sur tout le long de la clôture, vidéosurveillance du moins sur une partie... ça par contre, oui, c'est du gros budget. Mais, encore une fois, rien comparé au budget de la défense en soi... et classer la zone en conséquence.

J'espère qu'ils prendront conscience de l'importance de tout cela.

 

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

Pour MALINA,

Vous écrivez : " J'espère qu'ils prendront conscience de l'importance de tout cela.".

Certes, encore eût-il fallu que l'on rende compte de cette dégradation à l'autorité supérieure. Or, tel ne fût pas le cas. Tout le monde s'est défaussé sur.............tout le monde. C'est à dire sur personne.

En clair, il y a urgence à ouvrir la boîte à gifles et à distribuer des pains, à tous les niveaux et surtout sans état d'âme.

BTX

Edited by BTX
  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

La question est: qu'elle autorité supérieure? Qui a le pouvoir de faire une demande de sillage pour réparer la clôture? Le chef de section? Le chef d'unité? Le commandant du site? Car ces autorités là, je doute très fort qu'elles n'étaient pas au courant des trous sur la clôture... Sachant qu'ils travaillent sur le site. Et ce n'est pas une question de "on n'est pas au courant". C'est une question de "je m'en fout".

Bien sûr je ne travaille pas sur ce site là, mais soyons honnêtes, mais sur le website que vous avez mis, c'est marqué que les problèmes de clôture avaient bel et bien été signalés à plusieurs reprises pendant plusieurs semaines...

Dans tous les cas, les trous de clôture ne sont pas un problème en soi, car ce ne sont pas par ces trous là que les malfaiteurs sont passés (du moins je pense) et que de toute façon les trous se font en peu de temps. Franchement, le trou c'est le moindre des problèmes, le pire c'est le manque d'effectif pour patrouiller correctement les zones, le manque de moyens de détection automatique (alarmes), des bonnes fermetures, et le manque de bons concertinas barbelés voire clôtures électriques. Le genre de truc qui aurait vraiment "fait chier" n'importe quel malfaiteur et retardé son action, le temps que la patrouille repasse sur la zone et soit interpelle les malfaiteurs, soit détecte l'intrusion.

Et une autre question: comment ça se fait que les malfaiteurs ont agit la nuit mais que le problème n'aie été détecté que le lendemain après midi?

"La guerre n'est rien d'autre que la continuation de la politique par d'autres moyens."

Link to comment
Share on other sites

En posant vous-même les bonnes questions, vous ne faites qu'accréditer la thèse du "non-compte-rendu" ou du "compte-rendu fantôme", phénomène vieux comme l'Ost et qui consiste à détourner le regard ou baisser les yeux quand il s'agit de reconnaître a posteriori un oubli ou une bévue.

Dans ce cas, il y a un règlement de discipline et il s'agit de l'appliquer, comme on dit, avec "discernement" mais sans faiblesse.

" C’est un cocktail de responsabilités individuelles incontestables et d’organisation collective défaillante », ajoute-t-on dans l’entourage de Jean-Yves Le Drian. Des sanctions disciplinaires devraient être prises à l’encontre de quelques responsables,"

Cela me semble clair.

BTX

Edited by BTX

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share

© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...