Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

Invité

Irak / Syrie lutte contre Daesh .

Messages recommandés

Invité

Jeudi 8 Septembre.

LEVANT/CHAMMAL

SITUATION:
 
En Irak, après la prise de Qayyarah évoquée la semaine dernière, les forces de sécurité Irakiennes (FSI) se réorganisent et poursuivent la sécurisation autour de cette agglomération, notamment pour détruire les poches de résistance restantes (Sharqat et Hawijah), et consolider les positions avant de reprendre l’offensive.
En Syrie, la coalition s’attache aujourd’hui à coordonner les actions en conservant l’objectif final qui reste la destruction de Daech.
14241552_1110779422301115_57214345778558
ACTIVITÉS DE LA FORCE CHAMMAL:
 
L’action de la coalition s’inscrit dans une logique de soutien au profit des forces de sécurité irakienne présentes sur le terrain. Elle repose toujours sur ses deux piliers : un pilier aérien qui permet de frapper les capacités militaires de Daech en Irak comme en Syrie et un pilier de formation des forces armées irakiennes.
Le tempo des opérations de la coalition suit le rythme des avancées des FSI présentes sur le terrain. La réorganisation actuelles des FSI sur le terrain s’est donc traduite par une diminution des frappes aériennes dans la région. Cette semaine, deux frappes d’appui au sol ont ainsi été conduites par la France.
Déploiement Groupe aéronaval et Groupement tactique artillerie
Conformément à la décision du Président de la République, les armées françaises accentuent leurs actions contre Daech au Levant, dans la continuité des opérations menées depuis septembre 2014 au sein de la coalition internationale. Ces opérations, menées en grande partie pour la France par l’armée de l’air depuis les bases de Jordanie et du Golfe, portent leurs fruits. Elles ont permis d’appuyer efficacement les forces irakiennes dans la reconquête de leur territoire et d’infliger des pertes conséquentes à Daech, désormais sur le recul.
En complément des actions de frappes menées par l’armée de l’air, la contribution française inclura le déploiement d’un groupe d’artillerie et l’envoi du groupe aéronaval avec le porte-avions Charles de Gaulle. Ces renforts seront opérationnels au début de l’automne et viendront appuyer les forces irakiennes dans la reprise de la ville de Mossoul. Le groupe d’artillerie est déployé avec des canons Caesar, le porte-avions a repris son entraînement et appareillera d’ici à la fin du mois de septembre pour rejoindre la Méditerranée orientale.
Retour sur le déploiement des Mirage 2000 à Chammal
Positionnés pour opérer dans des délais très brefs contre les fiefs de Daech, en Irak et en Syrie, les 8 Mirage 2000D et N ont été déployés du 12 décembre 2014 au 28 août 2016.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://www.opex360.com/2016/09/09/letat-major-confirme-larrivee-en-irak-dun-groupe-dartillerie-equipe-de-canons-caesar/

L’État-major confirme l’arrivée en Irak d’un groupe d’artillerie équipé de canons CAESAR

 

image: http://www.opex360.com/wp-content/uploads/caesar-20160909.jpg

caesar-20160909

 

Les informations concernant le déploiement de moyens d’artillerie français en Irak dans le cadre de l’opération Chammal sont données au compte-gouttes par l’État-major des armées (EMA). Cette semaine, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a affirmé que « en ce moment même, des pièces d’artillerie sont installées à proximité de la ligne de front pour fournir un appui précis aux Irakiens », sans donner plus de précision.

Lors du point de presse hebdomadaire du ministère de la Défense, le porte-parole de l’EMA, le colonal Patrick Steiger a précisé deux choses : le groupe aéronaval constitué autour du porte-avions Charles de Gaulle se déploiera bientôt en Méditerranée orientale et qu’un « groupe d’artillerie » a été déployé en Irak avec des canons CAESAR (Camion équipé d’un système d’artillerie), sans plus de précision.

« Ces renforts seront opérationnels au début de l’automne. Ils viendront appuyer les forces irakiennes pour la reprise de la ville de Mossoul », le fief irakien de l’État islamique (EI ou Daesh), a expliqué le colonel Steiger.

Le CAESAR, entré en service en 2008, a déjà été déployé au Liban, au Mali et en Afghanistan, où, associé au système de commandement ATLAS (automatisation des tirs et liaisons de l’artillerie sol/sol), il a montré une efficacité redoutable.

Doté d’un canon de 155mm, le CAESAR est extrêmement précis. D’une portée théorique de 38 km, la surface qu’il couvre est 45% supérieure (soit 2.000 km2 de plus) à celle couverte par des canons traditionnels (comme les Tr F1 ou AMX AuF F1). En outre, entre la demande de tir et l’arrivée des obus sur la cible, il ne s’écoule, au plus, que 3 minutes. Et cela, quelles que soient les conditions météorologiques.

Étant donné que l’objectif de la coalition anti-EI est de reprendre Mossoul d’ici la fin de cette année, l’artillerie (et en particulier le CAESAR) est bien adaptée au combat urbain dans la mesure où, comme l’expliquait une lettre d’information du chef d’état-major de l’armée de Terre (CEMAT) en 2011, elle « délivre une puissance
de feu justement proportionnée à l’effet à produire et elle dispose
de munitions aux effets gradués. »

Quand il a annoncé l’envoi de ces moyens d’artillerie près de Mossoul, peu après l’attentat de Nice, le président Hollande avait affirmé qu’il ne s’agissait « pas de changer la nature de notre intervention. « Nous avons des conseils à donner, des formations à livrer, mais ce n’est pas nos soldats qui font la guerre au sol en Syrie et en Irak », avait-il ajouté.

Or, comme l’on ne se sépare jamais de son arme, il est inimaginable que ces CAESAR soient mis en oeuvre par des servants irakiens. D’ailleurs, les forces américaines, qui ont aussi déployé des canons sur la ligne de front en Irak, ne laissent à personne d’autre le soin de les utiliser.


 

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

http://defense.blogs.lavoixdunord.fr/archive/2016/10/07/les-canons-automoteurs-caesar-augmentent-la-cadence-autour-d-14903.html

Des canons Caesar à pleine cadence au sud de Mossoul : french boots on the iraqi ground

 241160297.jpg

 

Il devient compliqué (absurde ?), au niveau politique, d'éluder la question des troupes françaises au sol en Irak. A moins qu'ils n'œuvrent en tongs, il y a des french boots on the f*** iraqi ground. Après 150 forces spéciales au départ d'Erbil (TF Montsabert) et 250 formateurs à Bagdad (TF Narvik), un groupe d'artillerie formé d'au moins quatre canons automoteurs Caesar (canon de 155 mm sur camion) " a atteint sa pleine capacité opérationnelle ", comme le rapporte pour la première fois l'état-major cette semaine.

 

La Task Force Wagram réunit 150 soldats français, artilleurs et leur environnement (commandement, transmissions, protection, génie, soutien, maintenance). Ils ont mené 22 missions de tir durant cette première semaine d'octobre, après des premiers coups tirés dans les dix derniers jours de septembre. La Task Force Wagram œuvre en appui-feu des forces de sécurité irakiennes, parties à la reconquête de Mossoul, occupée par l'Etat islamique.

 

La TF Wagram est basé sur la base Q-West, le camp militaire de Qayyarah (pas une info sensible, il est sur Google Maps), à 77 km au sud de Mossoul, 130 km à l'ouest de forces kurdes à Erbil et à 350 km au nord de Bagdad. Rappelons que la portée de tir des Caesar se situe entre 4,5 km et 40 km et qu'il est capable d'enchaîner six coups par minute (18 coups embarqués).

 

Cette semaine, la TF Wagram a concentré son action sur la défense de la base avancée de la coalition et l’appui aux FSI dans la région de Qayyarah : 15 missions visant à entraver la liberté de manœuvre de l’ennemi (on donne l'exemple d'une séquence de tirs pour empêcher la mise en batterie de pièces d’appui de Daech), 6 missions de tirs d’obus éclairants pour favoriser les détections par les FSI et gêner les tentatives d’infiltration, 1 mission de destruction de position ennemie (tir de contre-batterie contre un emplacement de mortier de Daech).


Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :