Jump to content
Aumilitaire
  • Rejoignez Aumilitaire

    Inscrivez vous aujourd'hui et recevez le guide gratuit Aumilitaire

     

Défis de la coopération Tigre


 Share

Recommended Posts

Le Tigre a connu une carrière opérationnelle exemplaire, forte de déjà plus de 10 000 heures en OPEX à ce jour dont près de 8 500 pour la France seule. Quelles leçons peut-on tirer de l’histoire si particulière de ce formidable hélicoptère de combat, emblème à sa façon du partenariat franco-allemand ?

Un Tigre UHT Allemagne

Un Tigre UHT Allemagne

La forte adhérence du Tigre avec la coopération franco-allemande est indéniable, et ce dès les premières études au milieu des années 1970.

L’histoire du Tigre démontre qu’un couple de coopérants soudé politiquement est nécessaire pour résister aux tempêtes frappant inévitablement tout programme d’armement ambitieux et complexe. Les acteurs étatiques et industriels du programme ont toujours fortement senti le poids du partenariat franco-allemand. Les symboles sont nombreux, telles les écoles bilatérales de formation des pilotes en France et des « maintenanciers » en Allemagne. Parfois perçu comme un frein à l’avancement du programme, le « noyau fondateur » sera pourtant un stabilisateur dans les moments difficiles. Ainsi, lors de la qualification finale en 2008, tandis que la France pousse pour finaliser le développement et permettre un déploiement en Afghanistan, les opérationnels allemands sont réticents. Le partenaire allemand saura cependant vaincre ses réticences internes pour ne pas bloquer la France.

Récemment aussi, alors que l’intégration de l’Australie aux travaux de rénovation à mi-vie (« Tiger Mk3 ») traverse une forte zone de turbulence, le socle franco-allemand permet de stabiliser le « pendule de la coopération », et de pérenniser une modernisation nécessaire pour relever les défis opérationnels à venir. Aux programmes naissants tentés par une coopération la plus large possible, l’exemple du Tigre rappelle donc qu’il faut aussi disposer d’un petit noyau de coopérants solides pour emmener le projet durablement.

Un Tigre HAP France

Un Tigre HAP France

Le premier élément d’instabilité d’un programme en coopération est son processus décisionnel, trop souvent marqué par le sceau de l’unanimité. Ainsi, même emmené par un duo moteur, un programme peut se retrouver ralenti dans ses prises de décision, situation qui in fine, peut se répercuter au niveau utilisateurs par des retards de capacités opérationnelles.

De manière similaire, la recherche du maintien de la communalité à tout prix entre les différentes variantes nationales, pour assurer le partage des coûts de développement et optimiser les coûts de soutien futurs, se traduit par des phases d’harmonisation technique, budgétaire et calendaire entre les nations partenaires : des délais supplémentaires qui peuvent légitimement frustrer les utilisateurs.

Tout comme dans un système mécanique hyperstatique, l’introduction de degrés de liberté – par exemple l’acceptation de particularités nationales quant au choix de certains systèmes – dans un programme d’armement est un gage de stabilité, de mobilité et de flexibilité pour le futur. En effet, bien que les variantes allemande et française du Tigre soient très différentes au niveau de leur système d’armes, elles partagent néanmoins une base commune très forte qui représente plus de la moitié des coûts de soutien. Mais ces différences, tant qu’elles ne sont pas excessives, laissent ainsi le champ libre aux évolutions nationales liées à l’armement et diminuent les tensions possibles entre partenaires.

http://forcesoperations.com/defis-de-la-cooperation-tigre/

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Link to comment
Share on other sites

 Share



© Aumilitaire - Contact - CGU

×
×
  • Create New...