Rejoignez AuMilitaire !

Connexion    S’inscrire au Forum

BTX

Pour les aviateurs, des diplômes reconnus dans le civil

Messages recommandés

http://www.soldat-metier.com/armee-air/2077-aviateurs-diplome-reconnu-dans-civil.html

aviateurs-diplome

L’armée de l’Air se lance dans un projet ambitieux intitulé « diplomation », dont l’objectif est de permettre à chaque aviateur d’obtenir un diplôme de niveau supérieur à celui qu’il détenait à son entrée dans l’armée de l’Air.

Pour les militaires, un jour forcément se pose la question de se reconvertir dans un métier à exercer dans la vie civile. Les armées mettent en général beaucoup de programmes en œuvre pour faciliter la reconversion de leurs personnels dans le monde de l’entreprise, mais pour des soldats, marins et aviateurs qui n’ont pas toujours des fonctions transposables dans la vie de l’entreprise, 2 difficultés se présentent : l’employabilité avec des missions qui ne correspondent pas aux réalités d’une entreprise commerciale et une montée en compétences nécessaire quand on progresse dans sa carrière.

L’armée de l’Air s’attache désormais à prendre en compte ces 2 écueils et monte un plan d’action permettant à chacun des aviateurs d’accéder à une formation diplômante durant son engagement dans l’armée de l’Air et qui lui offrira l’opportunité de monter en compétences, ainsi que l’explique le colonel Lionel Baverey dans cette vidéo, et passer un diplôme supérieur à celui qu’il avait avant d’entrer dans l’armée :

« Le projet diplomation est un principe qui crée les conditions permettant à chaque aviateur d’obtenir un diplôme de niveau supérieur à celui qu’il détenait à son entrée dans l’armée de l’Air ».

Mais une montée en connaissances et en compétences ne constitue pas la seule ambition du projet « diplomation » de l’armée de l’Air, comme le fait valoir par la suite Marie-Pierre Van Hoecke, conseillère scientifique de la déléguée interministérielle à l’intelligence économique (Matignon) :

« L’armée de l’Air possède un socle de formation exceptionnel avec des écoles, des lycées, des écoles d’ingénieur. À partir de ces formations, on peut essayer de les valoriser par rapport à un diplôme classique reconnu aux niveaux national et européen pour offrir à chaque aviateur l’occasion d’obtenir un diplôme qui lui permet de rebondir après son parcours dans l’armée de l’Air dans un autre emploi, civil ou de reprendre des études ».

Pour ces militaires de l’armée de l’Air, qui ont naturellement des rapports professionnels avec des matériels de haute technologie, « diplomation » est un projet qui se révèle une opportunité pour leur reconversion, autant que de sécurisation des parcours professionnels.

  • Like 1

Ya Rab Yeshua.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Excellente initiative, c'est vrai que même si certaines spécialités ont ce qu'il faut pour partir directement dans le civil, ceci n'est pas toujours le cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Il faut les suivre les formations de l'AA pour se rendre trés vite compte que le diplôme et/ou l'équivalence n'a que peu d’intérêt.

Pour les sous-officiers (direct) par exemple qui s'engagent pour la plupart avec un BTS , l'armée ne vous permettra pas d'avoir un niveau BAC +3.

Pourquoi , c'est très simple , le sous-off direct est engagé sur diplôme (ayant deja un BTS), il suit son cursus professionnel militaire normale , puis devient BS (breveté supérieur) au bout de 5 ou 6 ans , ce BS lui donne l'équivalent d'un BAC +2.

Pour résumer , vous aviez un BTS en tant que jeune engagé , vous sortez avec un second BTS (proche de celui que vous avez déjà) . La prise de conscience est intéressante , mais elle ne colle pas forcément a la réalité des jeunes engagés souvent sur-diplômés (peu importe le corps).

+

  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

dans la marine il existe des brevet supérieur et de maîtrise à bac +3, pour certains s'engageant avec le bac, intéressant.


I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident, that all men are created equal." MLK

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :

Bonjour,

  Sachez que l'armée de l'air "civilianise" au mieux les qualif de ses formations ce qui facilite les recrutements même en FPE car les recruteurs comprennent les diplômes de l'armée de l'air ce qui est plus aléatoire pour ceux des autres armées.

  Pour la marine c'est vrai mais il me semble que les brevets de maitrise (niv II) existent dans l'armée de l'air (pour les avoirs côtoyés en affectations inter armes).

  Pour ma part titulaire d'un BS mécan marine, je me suis pris en main très tôt avant de quitter la marine et ai fait une VAE à l'IUT de Brest pour décrocher une licence pro, c'est pas compliqué juste un gros dossier à monter et un oral. Après avoir décroché cette licence pro j'avais des crédits universitaire qui m'ont permis de m'inscrire dans un IPAG et décrocher en un an une licence en droit/eco/gestion histoire d'avoir un profil de recrutement plus étoffé et moins technique.

  Surtout, j'ai fait "civilianisé" mes qualifs mili pour mon dossier VAE auxquelles j'ai ajouter des diplômes civils, le tout devenant très clair et compréhensible des recruteurs.

  Par contre je n'ai eu aucune aide de la marine, tant par ignorance que par manque d’intérêt des personnes concernées.

Au final, j'ai fais des efforts (vraiment pas insurmontables) et ai bien fait car j'ai eu des offres d'emplois fermes en belle quantité et de qualité dans le privé, un recrutement en FPE assez facile.

Donc, c'est un gros plus ce que fait l'armée de l'air, une belle initiative qu'il faut saluer, mais vous êtes seul maitre de votre destin et de votre seconde carrière. N'attendez pas que les choses soient faites pour vous.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Partagez cette page :


Partagez cette page :